Alec Baldwin : où en est l'affaire du tir mortel sur le tournage de Rust ?

"Alec Baldwin : où en est l'affaire du tir mortel sur le tournage de Rust ?"

Alec Baldwin : où en est l'affaire du tir mortel sur le tournage de Rust ? ALEC BALDWIN. La responsabilité d' Alec Baldwin dans la mort d'Halyna Hutchins sur le tournage de Rust fait l'objet d'une plainte. Retour sur l'affaire.

Qu'est-il arrivé sur le tournage du western Rust ? L'acteur Alec Baldwin, 63 ans, a tiré accidentellement avec une arme à feu sur deux membres du staff du western Rust, en tournage dans un ranch couramment utilisé pour le cinéma au Nouveau Mexique, le 21 octobre 2021 à 13h50, tuant une personne et en blessant une autre. Halyna Hutchins, directrice de la photographie et Joel Souza, réalisateur, "ont été blessés par balle lorsqu'Alec Baldwin a déchargé une arme à feu utilisée pour le tournage" alors qu'il répétait une scène où il devait sortir un revolver de son holster avant de le pointer vers la caméra. Armé de ce qui devait être un accessoire sans réelle munition, il devait ensuite tirer en direction de la caméra. D'après le syndicat IATSE Local 44, qui représente de nombreux corps de métier, le chargeur du revolver utilisé par Alec Baldwin contenait une balle réelle.

"J'ai entendu comme un coup de fouet puis un gros boum" décrit le réalisateur Joel Souza. Le chargeur de l'arme, bien réelle, contenait une munition véritable et non des blancs. D'après une déclaration sous serment portée par un enquêteur du bureau du shérif du Comté de Santa Fe, le tir d'Alec Baldwin a touché Halyna Hutchins au niveau de la poitrine et Joel Souza à l'épaule droite. La mort d'Halyna Hutchins a été constatée à son arrivée à l'hôpital d'Albuquerque.

 

Qui sont les victimes des coups de feu tirés par Alec Baldwin ? 

Halyna Hutchins, directrice de la photographie, a été évacuée par hélicoptère vers un hôpital voisin, où elle a été déclarée morte par les médecins. Née en Ukraine en 1979, cette habituée des plateaux de tournage avait d'abord épousé une carrière de journaliste avant de rejoindre Los Angeles et de débuter dans l'industrie du cinéma en tant qu'assistante. Avant le tournage de Rust, elle avait travaillé sur les films Blindfire de Michael Nell (2020) ou plus récemment The Mad Hatter de Cate Devaney (2021). Elle était âgée de 42 ans. La deuxième victime est le réalisateur de Rust lui-même, Joel Souza, 48 ans. Admis à l'hôpital, il en est ressorti quelques heures plus tard, blessé à l'épaule.

La responsabilité de l'assistant-réalisateur et de l'armurière en question

Selon les premiers éléments de l'enquête, la responsabilité de deux membres de l'équipe est en question suite au drame qui s'est produit sur le drame de Rust. Il s'agit de l'armurière Hannah Reed et de l'assistant réalisateur David Halls. Ce dernier était censé vérifier que l'arme était bien conforme aux normes de sécurité. La société de production a fait savoir le 25 octobre 2021 qu'il avait déjà été licencié du tournage d'un précédent film suite à un incident... impliquant une arme à feu, en 2019.

De son côté, le site américain TMZ a déterré une interview de Hannah Reed, l'armurière travaillant sur le film Rust. Dans un podcast intitulé "Voices of the West", la fille de l'armurier hollywoodien Thell Reed expliquait son expérience sur le western "The Old Way" avec Nicolas Cage où elle avait travaillé pour la toute première fois en tant que cheffe armurière sur un film. "J'étais vraiment nerveuse au début, et j'ai presque refusé le job car je n'étais pas sûre d'être prête... Mais une fois sur le plateau, ça s'est vraiment bien passé." Toujours dans cette interview, elle expliquait que charger des balles à blanc dans une arme accesoirisée était "la chose la plus terrifiante" pour elle.

Qu’a déclaré Alec Baldwin après le drame ?

Au lendemain du drame, le 22 octobre 2021, Alec Baldwin a réagi sur les réseaux sociaux : "Les mots me manquent pour exprimer ma stupeur et ma tristesse après l'accident tragique qui a tué Halyna Hutchins, une épouse, une mère et une collègue profondément admirée", a confié l'acteur à l'origine du tir sur Twitter, assurant au passage "coopérer pleinement avec les enquêteurs de la police". De son côté, le mari de la victime, Matthew Hutchins, a indiqué au DailyMail avoir parlé avec Alec Baldwin. "Il est un véritable soutien", a-t-il assuré. Il a par ailleurs fait savoir qu'il comptait publier une déclaration officielle sur Twitter, dans laquelle il y aurait notamment plus de détails sur le projet de mémorial organisé avec l’AFI, l’institut américain du film, qui est en cours.

Quel rôle a joué Alec Baldwin dans l'accident ?

"M. Baldwin a été interrogé par des policiers", a indiqué à l'AFP le porte-parole du shérif de Santa Fe, Juan Rios dans les premières heures après les faits. "Il a fourni des déclarations et répondu à certaines questions. Il s'est présenté volontairement et a quitté l'immeuble après la fin des interrogatoires. Aucune poursuite n'a été engagée et aucune arrestation n'a été faite", a-t-il ajouté. Alors que des médias locaux ont diffusé des photos d'Alec Baldwin dévasté en marge de cette audition, plusieurs médias américains indiquent que c'est bien lui qui a appuyé sur la gâchette lors de l'accident et qu'une scène était en train d'être tournée ou répétée. Cependant, il n'était pas responsable de l'arme, puisqu'une armurière était présente sur le plateau et que l'assistant réalisateur devait vérifier l'arme avant et après utilisation. Deux plaintes ont néanmoins été déposées contre lui par deux membres de l'équipe du film, dont l'une pour "négligence", l'accusant de n'avoir pas respecté les mesures de sécurité relatives à l'utilisation des armes à feux sur un tournage, alors qu'il devait en avoir connaissance.

Des photos d'Alec Baldwin "en larmes" publiées

Si les tentatives de plusieurs médias pour  joindre l'acteur sont restées vaines, le journal Santa Fe New Mexican a publié plusieurs photos d'Alec Baldwin en larmes devant le bureau du shérif, en marge de son audition par les policiers. L'acteur est apparu "désemparé", alors qu'il était au téléphone. Le journaliste Rick Folbaum, présentateur au sein de la chaîne WGCL, filiale de CBS à Atlanta et ancien de CNN et de Fox News, a repris sur son compte Twitter plusieurs de ces photos. A 63 ans, Alec Baldwin (Aviator,  Les Infiltrés, Mission impossible) a déjà plusieurs fois fait la une de la presse à scandale, notamment pour une altercation avec un photographe en 1995, une colère dans un avion en 2011 ou encore une arrestation en 2018 pour des faits de violence. 

La piste de l'accident est-elle privilégiée ?

The Hollywood Reporter, citant un porte-parole de la production, a immédiatement évoqué un "accident" impliquant un accessoire devant être chargé à blanc. Une piste qui reste privilégiée. Alors qu'une enquête a été ouverte pour éclaircir les circonstances du drame, aucune poursuite contre Alec Baldwin ou tout autre membre du staff n'a été engagée à ce stade, précise le communiqué de la police. Les services du shérif semblent confirmer que l'incident serait lié à une arme servant d'accessoire sur le tournage. Les avocats de l'armurière Hannah Gutierrez ont par la suite évoqué l'hypothèse d'un sabotage, assurant qu'elle "ignore d'où viennent ces balles réelles". De son côté, l'assistant réalisateur David Halls a admis auprès des enquêteurs qu'il "aurait dû vérifier [toutes les cartouches] mais ne l'a pas fait."

Une balle réelle dans le chargeur ? Comment un accident pareil peut-il arriver ? 

En ce qui concerne l'accident mortel sur le tournage de Rust, il semblerait, d'après le syndicat IATSE Local 44, qu’une balle réelle ait été laissée par accident dans le chargeur du revolver utilisé par Alec Baldwin. Le mandat de perquisition et la déclaration du détective chargé de l'enquête dévoilent comment s'est déroulé la journée jusqu'au tir qui a provoqué la mort d'Halyna Hutchins. La journée de tournage a notamment débuté tardivement car la production du film a dû embaucher une nouvelle équipe caméra suite à la démission d'une partie de l'équipe pour des raisons qui concerne la sécurité sur le tournage mais aussi pour l'hébergement. Joel Souza précise au détective que l'équipe travaillait avec une seule caméra ce jour là. D'après les déclarations du réalisateur, trois personnes avaient touché l'arme d'Alec Baldwin avant le tir : l'armurière Hannah Reed, puis l'assistant réalisateur Dave Halls et enfin Alec Baldwin lui-même. Hannah Reed avait préparé trois armes accessoirisées. Dave Halls en a pris une pour la donner à Alec Baldwin. D'après la déclaration du détective auprès du shérif du comté de Santa Fe, Halls n'était pas conscient qu'il y avait une balle réelle à l'intérieur du chargeur. Celui-ci a crié "arme à blanc !" sur le plateau pour prévenir que l'usage de cette arme était tout à fait sécuritaire. 

La déposition de Joel Souza est très importante pour les enquêteurs qui détaillent ses dires dans leur déclaration auprès du bureau du shérif du comté de Santa Fe. Le réalisateur explique notamment que les acteurs et l'équipe avaient préparé le tournage de la scène avant de déjeuner puis ont pris leur pause repas à l'écart de la zone de répétition aux alentours de 12h30. Quand l'équipe est revenue sur la zone, Souza explique qu'il ne sait pas si l'arme avec laquelle Alec Baldwin répétait avait été une nouvelle vérifiée ou non. "Joel a dit que, d'après lui, personne n'est fouillé pour trouver de vraies balles avant ou après le tournage de scènes" affirme la déclaration des forces de l'ordre. "La seule chose qui est vérifiée c'est si les armes contiennent de vraies munitions ou non. Joel affirme qu'il ne doit pas y avoir de véritables balles à proximité de la scène." Après la pause déjeuner, l'angle de caméra a été modifié pour éviter une ombre. Puis, au moment où Alec Baldwin expliquait comment il allait se comporter face à la caméra, il a tiré son revolver du holster. C'est là que l'arme a tiré, confirme Reid Russell, caméraman qui était présent sur la scène.

Plusieurs accidents avec des armes ont eu lieu sur le tournage

Les langues se délient peu à peu au sujet des conditions de tournage du film Rust. Plusieurs incidents avec de vraies armes auraient en effet eu lieu la semaine précédent le drame sans faire de victimes ni avoir été déclarées aux forces de l'ordre. Avant l'accident, l'arme avec laquelle Alec Baldwin a accidentellement tiré a été utilisée auparavant sur le tournage, "pour passer le temps", des membres de l'équipe tirant sur des canettes de bière selon les révélation du média The Wrap.

Des plaintes contre Alec Baldwin

La responsabilité d'Alec Baldwin dans la mort d'Halyna Hutchins sur le tournage du film Rust avait été écartée dans un premier temps. Mais la situation se complique désormais pour l'acteur qui fait l'objet d'une plainte de la scripte du film. Cette dernière dénonce un préjudice "causé intentionnellement" selon elle, qui a eu pour conséquence sa "détresse émotionnelle". Selon l'avocate de la plaignante, "les événements qui ont abouti au déclenchement d'une arme chargée par M. Baldwin ne constituent pas une simple négligence".

Selon l'avocate de la scripte de Rust, Alec Baldwin aurait dû vérifier l'arme avant de tirer ou aurait dû s'assurer que les règles de sécurité propres au tournage aient été respectées, c'est à dire que l'armurière aurait dû lui montrer explicitement que l'arme n'était pas chargée. "Il a choisi de jouer à la roulette russe lorsqu'il a actionné une arme sans l'avoir vérifiée et sans que l'armurière ne l'ait fait en sa présence. Son comportement et celui des producteurs de Rust étaient dangereux." Il s'agit de la deuxième plainte déposée contre Alec Baldwin dans le cadre de l'accident mortel qui s'est déroulé sur le film. Il n'est pas le seul à faire l'objet de poursuites judiciaires : l'assistant réalisateur David Halls, qui a assuré à l'acteur que l'arme n'était pas dangereuse, et l'armurière Hannah Gutierrez-Reed, font également l'objet de plaintes.

Hollywood