En pleine dictature militaire, un genre cinématographique populaire prend des orientations inattendues : le «pornochanchada» devient un canal critique de la société de terreur. À travers des comédies érotiques qui échappent à la censure, les relations impitoyables de l'entreprise, la misogynie forcenée, le racisme et la violence politique sont passées au filtre de l'humour grivois. Ce montage rétrospectif, énergique et mordant, donne du relief à des productions totalement oubliées qui se pensaient plus irrévérencieuses que subversives.

Historias que nosso cinema nao contava
Historias que nosso cinema nao contava

En pleine dictature militaire, un genre cinématographique populaire prend des orientations inattendues : le «pornochanchada» devient un canal critique de la société de terreur. À travers des comédies érotiques qui échappent à la censure, les relations...