Gravity : le film avec Sandra Bullock est-il réaliste ? Sorti en 2013, Gravity aborde un sujet bien réel pour les astronautes. Les créateurs du film ont d'ailleurs voulu faire un film dans l'espace qui s'approche au plus près de la réalité.

[Mis à jour le 12 janvier 2020 à 21h00] Avec Gravity, c'est une véritable plongée dans l'espace que propose le réalisateur Alfonso Cuarón au public. En décrivant une première expédition dans une navette spatiale qui tourne très mal pour le docteur Ryan Stone, l'équipe du film de science-fiction s'est penchée sur des problématiques bien réelles dans le monde spatial : les débris d'anciennes missions spatiales qui continuent de voler dans l'espace, pouvant engendrer de véritables catastrophes. Bien identifié des experts, ce phénomène porte même un nom : le syndrome de Kessler. "C'est un vrai problème, soulignait à l'époque de la sortie de Gravity le producteur du film, David Heyman, auprès d'Allociné. Chaque vis ou bout de ferraille qui a été abandonné ou jeté se retrouve en orbite et lorsqu'ils se percutent, ils créent davantage de débris encore. Cela met en danger la vie des astronautes, les vaisseaux spatiaux, voire les êtres humains sur terre". 

L'astronaute Thomas Pesquet le confiait d'ailleurs dans une interview au Point au moment de la sortie de Gravity, en 2013 : la question des débris est bien sujet de préoccupation pour les spécialistes. "Pour nous astronautes, en sortie extravéhiculaire, ils sont un danger. Et s'il n'est jamais arrivé que l'un d'entre nous soit percuté par un débris, c'est d'abord parce que l'on suit les débris au radar depuis le sol, et que l'on sait où ils se trouvent. De plus, la probabilité d'être percuté par un débris est relativement faible."

Gravity, des images "très réalistes"

En mélangeant infographie et techniques d'animation, les équipes de Gravity ont cherché à recréer au plus près au réalisme, afin d'immerger totalement le spectateur dans un univers crédible. Le long-métrage d'Alfonso Cuarón n'est donc pas totalement un film de science-fiction, puisque l'astronaute français Thomas Pesquet le reconnaît lui-même, toujours au point : "Évidemment, pour servir le scénario du point de vue de la physique, quelques libertés ont été prises, mais les images sont, elles, très réalistes [...] Aujourd'hui; il me semble que c'est ce qui se rapproche le plus de l'expérience du vol dans l'espace" disait-il à l'époque de la sortie de Gravity, il y a près de sept ans.

En savoir plus

Synopsis - Le Docteur Ryan Stone effectue son premier vol en navette spatiale. Elle est accompagnée d'un astronaute aguerri, Matt Kowalski. Le vol tourne à la catastrophe et ils se retrouvent seuls, dans une navette, au milieu du grand vide de l'espace. Livrés à eux-mêmes, sans réserve d'oxygène, ils voient la mort approcher.