La Havane

La Havane Depuis le début de l'année 2015, La Havane connaît un engouement sans précédent lié au rapprochement entre l'île et les Etats-Unis. Les touristes américains jusqu'à présents interdits de séjour à Cuba peuvent désormais s'y rendre. Les revenus du tourisme vont donc considérablement augmenter. C'est le moment de voir La Havane ! Capitale de Cuba et peuplée de plus de 2 millions d'habitants, La Havane est le centre économique, culturel et historique du pays.

Vous tomberez sous le charme de cette cité au bord du Golfe du Mexique, de ses maisons aux teintes pastels, des forteresses rappelant la conquête espagnole et de la chaleur de ses habitants.

La ville est divisée en 15 municipalités. La vieille ville de La Havane, classée au patrimoine de l'UNESCO, est à l'ouest du port. Autrefois cerclé de remparts, démolis en 1863, le quartier s'est étendu peu à peu pour rejoindre l'actuel centre-ville.

A l'extrémité ouest, se trouve le quartier Vedado où sont regroupés la quasi-totalité des hôtels restaurants et autres divertissements. Tout près, vers la Plaza de la revolucion, se dresse le quartier administratif érigé dans les années 50. Encore plus à l'ouest, vers Miramar, Marianao et Playa, ce sont essentiellement des résidences.

La Havane de l'est est reliée à la vieille ville grâce à un tunnel de 733 m finalisé en 1958. On y trouve principalement des HLM et deux petits villages de pêcheurs: Cojimar et Alamar.

La majorité de la population vit au sud de La Havane près des zones industrielles. Un peu plus loin, se trouvent l'aéroport international, le golf et un zoo.

Centrez votre visite autour de la vieille ville, de Vedado et du centre-ville. Vous apprécierez la richesse de la ville mais aussi ses contrastes. Véritable musée à ciel ouvert, la vieille ville de La Havane concentre les plus beaux monuments et musées du pays.

Vous ne pourrez pas louper le Château del Morro qui surplombe la baie ou la Catedral de San Cristobal de La Habana sur la Plaza Catedral, une des places les plus animées.

Si vous avez peu de temps pour parcourir la vieille ville, visitez le musée de la Ville afin de mieux connaitre l'histoire de Cuba puis le Musée national des Beaux-arts, rassemblant des œuvres étrangères et locales.

Plus contemporains et intéressants sur le plan de l'histoire et de la culture cubaine, arrêtez-vous au musée de la Révolution, puis au musée national de la musique juste à côté.

Enfin, le musée de l'automobile permettra de mieux comprendre l'origine de ces vieilles voitures que vous croiserez un peu partout.

Ne vous étonnez pas de la forte présence policière à La Havane. Ils sont présents essentiellement pour éloigner les jineteros (racoleurs).

Dans les environs de La Havane, en partant vers l'est du pays, prenez l'autoroute qui mène à Pinar del Rio. Le site de Las Terrezas vous surprendra surement : vous pourrez y voir les vestiges d'anciennes plantations de café.

Tout près, la vallée de Vinales est célèbre pour ses mogotes, gros blocs rocheux de calcaire où vous pourrez pratiquer l'escalade. Ces deux sites sont classés au patrimoine de l'UNESCO.

Enfin, si vous aimez les coins sauvages, prenez le bateau direction l'île de la Juventud. Ce petit paradis, outre sa végétation luxuriante, abrite l'une des plus belles plages de Cuba, Cayo Largo et possède les meilleurs sites de plongée.

Histoire de La Havane

San Cristobal de La Habana est fondée en 1514 sur la côte sud de Cuba par Diego Velázquez, conquistador espagnol. Cinq ans plus tard, la ville est délocalisée au nord et baptisée La Havane. Sa position stratégique à l'entrée du golf du Mexique en fait le lieu d'attache des navires espagnols. L'or et l'argent transitant entre Cuba et l'Espagne entrainent de nombreuses attaques de pirates.

En 1555, le pirate français, Jacques de Sorre, attaque et s'empare de La Havane. La ville est incendiée et le Château de la force royale détruit. Il fut reconstruit en 1558. Jacques de Sorre s'enfuit après avoir pillé entièrement la ville.

Le roi Philippe II fit renforcer les principaux ports coloniaux dans un but défensif. C'est pourquoi le majestueux Château del Morro verra le jour dans la baie de La Havane. En 1556, le siège de la capitainerie générale espagnole, située à l'origine à Santiago de Cuba, revient à La Havane. La commercialisation des cultures de tabac et du sucre favorise le boom économique de la cité.

Pendant 200 ans, le port de La Havane fut le plus important des Caraïbes ; il se transforma en ville puis devint la capitale en 1607.

Les attaques continuent : les pirates Gilberto Giron ou Francis Drake traquent les navires longeant les côtes cubaines, pillant les ressources et les richesses de l'île. La faiblesse des espagnols va bénéficier à d'autres civilisations en quête de nouveaux territoires (France, Pays-Bas, Angleterre). Les hollandais siègent à La Havane pendant un mois et une terrible épidémie s'étend dans la ville. Les esclaves se révoltent ainsi que les cultivateurs forçant le gouverneur à rentrer en Espagne. La capitale est au plus bas.

En 1762, l'armée britannique, commandée par le comte d'Albermarle, attaque La Havane puis le centre de l'île. C'est la guerre de sept ans entre les français et les anglais obligeant les espagnols à se rendre. Les anglais, victorieux, occupèrent la capitale pendant presque une année amenant près de 10 000 esclaves sur l'île. Un an plus tard, les espagnols récupèrent Cuba en l'échangeant contre une autre colonie, la Floride.

Le commerce est florissant grâce à la nombreuse main-d’œuvre gratuite ?et l'autorisation donnée par les anglais à La Havane pour exporter leurs produits dans les ports du monde entier.

La culture du café débute en 1768. A partir de 1818, ce sont le rhum, le sucre et le tabac qui sont exportés à l'étranger.

Le XIXème siècle est une période prospère faite d'innovations technologiques : chemin de fer, télégraphe, transports urbains, électricité, etc.

Malgré les deux guerres d'indépendance (en 1868 et 1895), la capitale sera épargnée tant au niveau des victimes que des dégâts matériels.

Trouver un vol

VOYAGE À LA HAVANE

Météo / Quand partir

La meilleure période pour se rendre à La Havane s'étend de la fin du mois de novembre jusqu'au mois de mars (comme pour toutes les Antilles). C'est la période sèche et vous profiterez d'un excellent taux d'ensoleillement et de températures clémentes. Pendant les mois d'été, il est aussi possible de visiter l'île mais sachez que vous pourrez être confronter à des averses violentes et au passage d'ouragans (plus ou moins violents).

A La Havane, la température moyenne est de 25 degrès, pendant les mois d'été, l'air est saturé d'humidité.

Santé / Sécurité / Vaccins

SECURITE - La Havane est une ville sûre où la Police est omniprésente. Tenez-vous en aux précautions d'usage : pas d'objets de valeur (smartphones, appareils photos...) exposés aux yeux des curieux. Argent et papiers d'identité au plus près de vous ou mieux, dans le coffre de l'hôtel. Vous croiserez sans doute des rabatteurs parfois très malins (qui se font, par exemple, passer pour des membres du personnel de votre hôtel) mais pas forcément mal-intentionnés. Restez vigilant, ne soyez pas naïfs mais restez ouverts aux rencontres et aux surprises qu'implique le fait de voyager.

SANTE - Pensez à vous munir de vos médicaments ainsi que des ordonnances.

Carte d'identité

Nombre d'habitants : 2 200 000 habitants

Superficie de La Havane : 740 km²

Statut : capitale de Cuba

Indicatif téléphonique : 7

Trouver un hotel

QUE VOIR À LA HAVANE

Monuments

La Havane a conservé les traces de son passé historique tumultueux de l'ère coloniale à la Révolution. Mais ce sont les vestiges de l'emprise espagnole à Cuba qui sont les plus remarquables grâce à une architecture hors du commun.

Les principaux monuments de La Havane se situent dans la vieille ville, Habana Vieja. Sitôt après la fondation de La Havane en 1514 et face aux attaques répétées des pirates et autres corsaires, les espagnols entreprennent la construction d'un fort défensif. Le Castillo del Morroverra le jour au début du XVIIè siècle à l'entrée du port. La Havane est le premier centre de construction navale des Antilles ; c'est par son port que transitent argent et or du Mexique et du Pérou à destination de l'Europe. Pour protéger ces allées et venues commerciales, des forteresses sont construites ainsi que des couvents et églises.

La Catedral de San Cristobal de La Habanaest construite sous domination anglaise cette fois, à la fin du XVIIIe. Elle est située sur la place de la cathédrale, un des plus beaux endroits de la capitale.

Itinéraire

Il est peu probable de visiter toute la ville en un seul jour à moins d'utiliser les transports locaux : voitures à cheval, coco-taxi, ou bici-taxi. Voici deux itinéraires, l'un dans la vieille ville et l'autre dans le centre de La Havane répertoriant les principaux monuments de la cité.

Découverte de la vieille ville

La plaza de las armas, au cœur de La Havane, est un bon point de départ pour visiter la ville. Autour, se dresse le Palacio de los Capitanes Generales à l'architecture baroque qui abrite désormais la mairie de La Havane.

Un peu plus loin, El Templete est un temple dorique qui abrite un immense tableau de Jean-Baptiste Vermay. Une colonne marque l'endroit où fut fondée la ville sous le nom «La Villa de San Cristobal de La Havana».

En face, le deuxième château de l'île, le Castillo de la Real Fuerza est la plus ancienne construction de la ville. Elle fut bâtie en 1577 sous l'ordre de Philippe II afin de répondre aux attaques incessantes des pirates. Une statue en bronze, la Giraldilla, symbole de la ville, se situe sur l'une des tours. Une cafétéria tout en haut du château vous offrira une vue imprenable sur la baie tout en sirotant un délicieux espresso cubain.

Ne passez pas à côté de la calle Obispo accessible aux piétons seulement. De nombreux magasins proposent des souvenirs de l'île et des artistes vendent leurs œuvres d'art à même leur pas de porte.

En redescendant vers la Plaza de Armas, vous passerez devant l'Hotel Ambos Mundos où pour un dollar, vous visiterez la chambre dans laquelle Hemingway a écrit Pour qui sonne le glas. Plus au Sud, découvrez la Plaza de San Francisco, sa fontaine aux Lions et La Iglesia de San Francisco de Asis.

L'église la plus ancienne est la Iglesia Parroquial del espiritu Santo construite en 1638 par des esclaves affranchis.

En repartant vers le centre de La Havane, passez par le Parc central, animé jour et nuit. Il se situe juste à côté du Capitole, palais gouvernemental et présidentiel construit en 1929.

Continuez sur le Prado, avenue historique très fréquentée, bordée d'arbres et de statues de lions. Elle est un repère facile pour les touristes car elle relie la vieille ville au centre de La Havane.

Le centre de La Havane

Le centre-ville est plus récent. Les principaux monuments à voir sont la Plaza de la Revolucion, siège du parti communiste et du bureau de Fidel Castro, et le Ministère de l'intérieur (juste pour la photo avec l'impressionnant panneau en métal de Che Guevara).

Musées

La Havane est trop riche en musées pour en faire le tour en un seul jour. Ciblez les plus importants pour profiter du patrimoine historique et artistique de la capitale. Les différents musées vous offriront un aperçu du mode de vie cubain au fil des siècles et vous permettront de mieux découvrir Cuba et les nombreux changements et influences que le pays a connus.

C'est dans la vieille ville que vous trouverez les musées les plus beaux tant par leur architecture que par leur contenu.

Commencez votre excursion par lemusée de la Ville. Situé dans l'ancien Palacio de los Capitanes Generales, ce bâtiment baroque offre une large palette des événements de La Havane et de Cuba depuis l'époque coloniale.

Lemusée de la révolution est un petit joyau de détails qui ont fait l'Histoire. Vous pourrez y voir le célèbre bateau Granma utilisé par Fidel Castro et Che Guevara pour rejoindre Cuba en 1956 ainsi que des vestiges américains et soviétiques : tank, avion espion, etc.

Amateurs d'art, vous apprécierez lemusée national des Beaux-artsregroupant des oeuvres d'artistes célèbres comme Goya ou Rubens et plus récemment, Carlos Estevez, Portocarrero et Wilfredo Lam.

Le musée de l'art colonial couvre quatre siècles d'histoire coloniale. De nombreuses pièces sont ouvertes laissant imaginer grâce à la décoration d'époque le mode de vie des colons espagnols.

La culture cubaine repose également sur la musique. Le musée national de la musiquedresse un vaste panorama des influences et courants musicaux à Cuba depuis le XVIe.

Enfin, comme vous avez du le voir en vous promenant sur l'île, des voitures, véritables musées ambulants des années 40 ou 50, sillonnent les routes (lorsqu'elles sont encore en état de marche?).

Le musée de l'automobile vous intéressera peut-être ; il explique l'origine de ces vieilles voitures américaines. Vous pourrez y voir notamment le véhicule personnel du Che.

Cuba a aussi ses «vices» qui font partie de sa culture. Le Musée du Tabac expose de nombreuses pipes et des idoles indigènes. Le Musée du Rhum dans la Fondation Havana Club présente d'anciens appareils de production de rhum. Vous comprendrez le processus de fabrication de cette boisson locale qui s'achèvera bien évidemment par une dégustation !

Le Musée Jose Marti est entièrement dédié à l'initiateur de l'indépendance cubaine. Il est né dans cette maison laissant lettres, manuscrits et diverses photos retraçant sa vie.

Informations pratiques

Museo de Arte Colonial

San Ignacio n°61

Ouvert tous les jours de 9h à 19h.

Museo de Tabaco

Mercaderes n°120

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 17h.

Museo del Ron (Rhum)

San Pedro n°262

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h, le samedi et dimanche de 10h à 16h.

Museo Jose Marti

Leonor Perez n°314

Ouvert du mardi au samedi de 9h à 17h.

Unesco

Si vous arrivez par avion à La Havane, profitez de la ville un jour ou deux avant de vous lancer dans la visite du pays.La vieille ville de La Havane, classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 1982, est un petit bijou d'architecture coloniale et de bâtiments du XVIe.

L'idéal est de faire un circuit en suivant les places principales de la capitale : la Plaza de Armas, la Plaza de la Catedral, la Plaza Vieja et la Plaza de San Fancisco. Parcourez les rues piétonnes comme la Calle Obispo ou le Prado à la découverte des savoir-faire cubains et de l'ambiance musicale locale.

Prenez la route principale qui descend à Pinar del Rio à l'ouest de l'île. C'est ici que démarre la valle de Vinales et son parc national au cœur de la Sierra de los Organos. Les « mogotes », gros blocs de roche calcaire, surgissent dans la vallée, vestiges de l'ère jurassique. Le site est répertorié par l'Unesco depuis 1999.

A l'est de Pinar del Rio, s'étend la première réserve de biosphère classée par l'Unesco à Cuba, le complexe de Las Terrezas. Foison d'artistes divers qui y survivent grâce au tourisme ; la ville de Las Terrezas est le point de départ idéal de randonnées. Au choix : les vestiges d'une ancienne plantation de café du XIXe ou les bassins de pierres naturelles formés le long de la rivière San Juan.

Curiosités naturelles

La région de Pinar del Rio peut s'enorgueillir de produire le meilleur tabac du monde. Moins développée que le reste du pays, cette province offre des champs de tabac à perte de vue ; l'ambiance y est détendue et bucolique.

C'est aussi le lieu où se pratiquent de nombreuses activités sportives : escalade, spéléologie, plongée ou ornithologie.

Juste en face, séparée par le Golf de Batabano, se dévoile l'île de la Juventud. D'une superficie de 3000 km², c'est la région la moins peuplée et la moins touristique de Cuba.

Difficile d'accès (en avion ou en bateau), les hôtels y sont rares mais vous pourrez y trouver des casa particulare très accueillantes. Les habitants sont regroupés au nord, entre les plantations d'agrumes et les collines de marbre. Au Sud, les principaux résidents sont des crocodiles ou des iguanes !

Cuba

Annonces Google