Belfast

Belfast Certains hésitent à se rendre à Belfast... Souffrant de son passé marqué par la violence, la capitale de l'Irlande du Nord est un mélange atypique des cultures anglaise et irlandaise et mérite rien qu'à ce titre une petite visite. Belfast est devenue une ville très sûre. Le centre ville piéton peut facilement se visiter à pied. Les artères commerçantes regorgent de boutiques de vêtements et d'articles au goût british.

Les principaux monuments datant de l'ère victorienne se trouvent à proximité de Donegall Square. Les quartiers loyaliste de Shankill et catholique de Falls aux décorations sans ambiguïté sont parmi les dernières traces visibles de l'époque mouvementée des Troubles. Ils vous permettront de mieux saisir le clivage entre les deux communautés. Dans le quartier de l'Université, l'Ulster Museum retrace l'histoire de la ville. Juste à côté, vous pourrez vous détendre dans les Botanic Gardens qui abritent une belle serre tropicale.

Depuis quelques années, Belfast tient le haut du pavé en ce qui concerne sa vie nocturne. En effet, le soir dans le quartier du Golden Mile (entre le City hall et l'université), l'effervescence est à son comble. Belfast possède des théâtres et des salles de concert dont la plus réputée est Waterfront Hall. Cette salle, située sur les rives de la Lagan, est considérée comme l'une des plus belles salles de concert d'Europe.

A quelques heures de Belfast, vous pourrez suivre la merveilleuse Côte d'Antrim avant d'atteindre la surprenante Chaussée des Géants .

Histoire de Belfast

Belfast vient du gaélique Beál Feirste qui fait référence à la rivière Farset sur laquelle est construite la ville. On a retrouvé des traces d'une occupation de l'emplacement dès l'Age de fer.

Mais il faut attendre le XVIIe siècle et la construction d'un quai d'accostage pour parler de ville. Les protestants écossais suivis des huguenots français qui apportèrent l'industrie du lin fondèrent la culture industrielle de la ville. Au XVIIIe et XIXe siècle, c'est l'industrie navale qui prit le pas et Belfast devint le premier chantier naval du Royaume-Uni. Le fameux Titanic a vu le jour sur ces chantiers.

L'histoire de Belfast est tristement connue comme une série d'oppositions, politiques et/ou armées, entre catholiques et protestants d'origine anglaise. Les catholiques subirent l'oppression anglaise dès le XVIIIe. Les lois pénales (1702-1705) les privèrent de leurs droits civiques et les placèrent dans un état de soumission face aux protestants. Plusieurs tentatives de soulèvement contre les Britanniques furent tentées sans succès. Certaines furent conduites par la société des United Irishmen qui souhaitait fonder une république respectant les croyances religieuses de chacun.

Tensions entre catholiques et protestants s'accentuèrent au XIXe et XXe siècle. Le traité du 6 décembre 1921 donne naissance à la République d'Irlande. 6 comtés à majorité protestante choisirent de ne pas en faire partie et de rester sous domination anglaise. Les catholiques minoritaires dans ces comtés auraient voulu être inclus dans la République d'Irlande pour s'affranchir de l'autorité britannique. Mais sous-représentés au niveau politique, ils ne parviennent pas se faire entendre.

La violence monte et explose en 1968 à Londonderry. Les catholiques manifestent pacifiquement pour obtenir le rétablissement de leurs droits civiques. Mais la Royal Ulster Constabulary (RUC) reprime violemment la manifestation. Cet événement inaugure la période des "Troubles". Les attentats de l'IRA (catholique) répondent aux attaques des milices protestantes qui sont contre toute idée de réunification avec le reste de l'Irlande. Belfast se déchire, les protestants attaquent les quartiers catholiques et inversement.

Après un premier cessez-le-feu en 1994 rompu deux ans plus tard, l'accord du Vendredi Saint ou Good Friday Agreementest signé par les représentants des gouvernements de Londres et de Dublin, les unionistes et les républicains du Sinn Féin le 10 avril 1998. Il amorce le processus de paix et annonce la création d'une assemblée locale.

Le long et fragile processus de paix se traduit dans les années 2000 par le désarment progressif de l'IRA. Aujourd'hui, le désarmement complet de l'IRA n'est pas encore achevé. Mais le processus de paix a ouvert un certain élan d'optimisme à Belfast. La récente croissance économique relance cette vieille ville industrielle et la pousse à tourner petit à petit la page sur son passé...

Trouver un vol

VOYAGE À BELFAST

Transports

En avion

Depuis la France, vous pouvez prendre un vol de la compagnie Easyjet ou de British Airways. Les vols intérieurs sont peu nombreux et chers. Préférez le bus.

Par la route

Belfast est à 170 km de Dublin. Si vous n'avez pas de voiture, vous pouvez prendre un bus Eireann dans le centre de Dublin qui vous menera en 3h à Belfast. Le train est un peu plus rapide mais plus cher que le bus.

Si vous prévoyez plusieurs trajets au cours de votre séjour, renseignez-vous sur les cartes de réduction. Il existe des cartes combinées valables sur les trains et les bus.

Bons plans

A faire

Succombez à l'appel de la fête et faîtes une virée dans les pubs et boîtes de nuit de la capitale de l'Irlande du nord.

Si quelques kilomètres de vélo ne vous font pas peur, empruntez la route côtière (scenic road) au nord de Belfast. Elle vous mènera, en longeant la splendide côte d'Antrim aux falaises escarpées et aux gorges verdoyantes, jusqu'à la Chaussée des Géants. Vous découvrirez de nombreux points de vue tel Fair Head, de jolis petits ports encaissés entre les falaises, des cascades et chutes d'eau ainsi que les ruines d'églises ou de château.

A ne pas faire

Eviter de faire du shopping à Belfast... à moins de raffoler de la mode anglaise ! Les prix sont élevés, sans compter que le change de vos euros en livre sterling peut gonfler "artificiellement" les prix.

Vie pratique

Office du tourisme d'Irlande du Nord :

Northern Ireland Tourist Board

59 North Street, Belfast BT1 1NB

Transports

Le centre ville de Belfast étant relativement restreint, vous pouvez tout à fait le visiter à pied.

Ne vous laissez pas tromper par le nom, Metro est curieusement le nouveau nom du réseau des bus de Belfast. Les bus sont en service de 6h du matin jusqu'à 23h. Le coût d'un ticket de bus dépend des zones traversées (entre 1£ et 1,50£). Il existe aussi un service de bus de nuit Nightlink qui circulent de 1h à 2h du matin le samedi soir.Les 8 lignes Nightlink partent de Donegall Square West.

Les taxis noirs, qui ressemblent trait pour trait aux taxis de Londres, sont uniquement à destination du West Belfast, c'est-à-dire les quartiers catholiques et protestants (Falls Road, Shankill Road...) à la périphérie de la ville.

Les Ulsterbus sont la vingtaine de bus qui desservent les villes et villages à proximité de Belfast.

Carte d'identité

L'Irlande du nord

Capitale : Belfast.

Superficie: 14 130 km².

Langue officielle : Anglais.

Régime : administration directe par la Grande-Bretagne.

Monnaie : la livre sterling.

Religion : protestants (60%), catholiques (40%).

Population : environ 1,7 million d'habitants (au 30 juin 2003, source : Northern Ireland Statistics & Research Agency).

Nombre d'habitants à Belfast : 274 100 habitants (au 30 juin 2002).

Principales activités : l'agriculture, l'industrie (textile, métallurgie, construction navale, aéronautique).

Poids et mesure : système impérial.

Décalage horaire : une heure avec la France.

Indicatif téléphonique : 28. Si le numéro en Irlande du nord est 028 9038 3000, il vous faudra composer le (+44)28 90 38 30 00.

Courant : 240 volts.

» L'Irlande du nord est composée de 6 comtés qui forment la province de l'Ulster : Antrim, Armagh, Derry/Londonderry, Down, Fermanagh et Tyrone.

Climat : océanique.

Géographie. L'Irlande du nord possède des paysages variés : landes, rivières et lacs, montagnes, les gorges d'Antrim et l'étonnante Chaussée des Géants. Sa côte s'étend sur près de 500 km face à la mer du Nord.

Trouver un hotel

QUE VOIR À BELFAST

Monuments

La plupart des monuments de la capitale de l'Irlande du nord reflète l'époque Victorienne, période d'essor économique et industriel pour la ville. Les monuments historiques se concentrent sur quelques km² dans le vieux centre ville. Aussi vous pouvez les découvrir à pied.

Partez du plus célèbre pub de Belfast, le Crown Liquor Saloon. Avec sa façade colorée incrustée de faïences, vous ne pourrez pas manquer ce pub sur Great Victoria Street. Datant des années 1880, l'édifice est un bel exemple d'architecture victorienne. A l'intérieur, les murs sont abondamment recouverts de miroirs, faïences, verres teintés et autres boiseries. Un décor unique pour prendre un verre.

Juste en face, vous apercevrez le Grand Opéra de Belfast. Dessiné par Frank Matcham en 1894 dans un style victorien, il ressemble à un gros gâteau rose. Endommagé lors des bombardements de l'IRA, il fut largement rénové et possède à présent une riche décoration intérieure. Il accueille des opéras, ballets et concerts.

Rejoignez ensuite Donegall Square où se tient l'imposant City Hall, c'est-à-dire l'hôtel de ville. Il fut achevé en 1906. De style Edwardien, on ne peut nier une certaine influence rococo. Son dôme de cuivre et sa pompeuse décoration intérieure (boiseries, vitraux, marbre...) assoient le côté solennel de l'édifice.

Sur l'un des côtés de la place Donegall, vous verrez la plus vielle bibliothèque publique de Belfast, la Linen Hall Library. Elle fut fondée en 1788 et abrite plus de 26 000 ouvrages.

Plus haut, dans Donegall Street, se trouve la cathédrale protestante St Ann. Elle fut érigée sur l'emplacement de l'église St Ann. L'édifice actuel est un mélange de plusieurs styles car elle fut construite par étapes (le baptistère en 1928, la chapelle de l'Esprit Saint en 1932, la chapelle de l'Unité en 1973...) en raison de divers problèmes. Un sol instable et des difficultés de financement ont poussé les architectes à abandonner les plans d'origine. La construction qui démarra en 1899 s'acheva en 1981. La cathédrale renferme de beaux vitraux.

Quittez le centre ville pour aller voir l'Université de Belfast, Queen's University. Ce grand bâtiment de brique rouge de style Tudor a été édifié en 1849 sur les plans de l'architecte Sir Charles Lanyon. Le Visitor Centre présente l'histoire de l'université ainsi que les manifestations culturelles du moment.

Et si vous disposez encore d'un peu de temps, rendez-vous sur les docks pour voir l'église Sinclair Seamen's. L'originalité de cette église tient à sa décoration intérieure dédiée aux marins et au monde de la mer.

Le West Belfast. 

Ce nom désigne les quartiers de Falls Road (catholique) et de Shankill Road (loyaliste). Ces quartiers ont été cœur des affrontements entre les deux camps.

Des fresques ou murals pour soutenir leur cause (loyaliste ou nationaliste) et celle à la mémoire des "martyrs" ont été peintes sur les façades des maisons. Elles sont apparues en 1981 à Falls Road afin de soutenir les prisonniers républicains en grève de la faim qui protestaient contre la suppression de leur statut de prisonnier politique. Elles constituent aujourd'hui un témoignage très impressionnant de ce qu'a pu être ce conflit.

Les choses s'étant tassées depuis quelques années, vous pouvez aller les voir. Néanmoins il faudra adopter une attitude de circonstance, cela reste des maisons où vivent des familles et non un "musée vivant". Les comportements de touristes en goguette sont donc à proscrire.

Pour y aller, prenez un taxi noir (Black Taxis). Ces taxis noirs sont apparus dans les années 1970 pour remplacer les bus qui avaient arrêté de déservir West Belfast car ils étaient détournés ou pris pour cible. Aujourd'hui ils continuent leur activité. Le chauffeur remplit son taxi puis divise le prix de la course entre les passagers.

Queen University Visitors' Center 

Prendre le bus 8A ou 8B ou 8C. A pied, comptez une bonne quinzaine de minutes de marche.

Belfast

BT7 1NN

Northern Ireland.

Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h.

Entrée libre.

Musées

S'il n'y avait qu'un musée à voir ce serait l'Ulster Museum. Non loin de l'Université de Belfast, ce musée est d'une surprenante diversité. Sur près de 8 000 m² sont présentées des informations sur l'histoire irlandaise mais aussi sur la peinture irlandaise, les sciences naturelles, ainsi que l'artisanat et les arts décoratifs.

Curiosités naturelles

En l'Irlande du nord se trouve un site tout aussi légendaire qu'incroyable : la Chaussée des géants. Et pour faire d'une pierre deux coups, passez par la route de la superbe côte d'Antrim aux célèbres Glens (gorges) pour vous y rendre.

Classée patrimoine mondial de l'Humanité, la Chaussée des Géants (Giant's Causeway) est une curiosité géologique extraordinaire qui se situe en Irlande du nord, dans le comté d'Antrim.

Le site est composé de plus de 37 000 colonnes de basalte qui tapissent les pentes des collines bordant la mer. Elles se sont formées il y a 60 millions d'années suite à une éruption volcanique. En refroidissant brusquement, la lave a créé ces formations aux formes hexagonales presque parfaites. Elles donnent l'impression d'avoir été créées par l'homme !

Avant l'explication scientifique, les gens avaient coutume de raconter la légende suivante. Un géant du nom de Finn MacCumhaill habitait la région et avait un adversaire en Ecosse dénommé Benandonner. Pour aller l'affronter, Finn décida de construire une immense chaussée sur la mer jusqu'en Ecosse. En apercevant de loin la taille de son ennemi, Finn se dit qu'il ne gagnerait jamais le combat. Il inventa alors une ruse.

Il construisit un énorme berceau et se mit à l'intérieur, vêtu de langes de nourrisson. Sa femme Oonagh le présenta à Benandonner. Celui-ci, déduisant de la taille du "bébé" ce que pouvait être celle de son père, prit peur. Benandonner s'enfuit en détruisant au passage la chaussée, pour être sûr qu'il ne vienne jamais en Ecosse ! Une autre variante de cette légende dit que Finn aurait construit cette chaussée pour rejoindre sa bien aimée qui se trouvait sur l'île de Staffa en Ecosse.

Dans cette région d'activité géologique importante, vous pourrez voir d'autres formations basaltiques auxquelles les habitants ont donné des noms amusants : les tuyaux d'orgue (Giant's Organ), le dos de chameau (Camel's back), la chaise porte-bonheur (Wishing Chair), le puits porte-bonheur (Wishing Well)...

» Prévoyez de bonnes chaussures. Faites attention aux vagues qui peuvent déferler sur vous, même si la mer semble calme.

La côte d'Antrim

Pour vous atteindre la Chaussée des géants, le plus beaux parcours est de suivre la côte d'Antrim. Elle est connue pour ses Glens,d'étroites vallées creusées dans la roche basaltique par les rivières. On compte 9 gorges spectaculaires (the Nine Glens of Antrim) : Glentaisie, Glenshesk, Glendun, Glencorp, Glenaan, Glenballyemon, Glenariff, Glencoy et Glenarm. Glenariff est considérée comme la vallée la plus impressionnante.

Pour découvrir les superbes paysages de cette région, vous pouvez emprunter la route du littoral (la scenic road) entre Cushendun et Ballycastle. Si vous suivez une des randonnées proposées, vous aurez l'occasion de voir la flore variée qui se niche dans ces falaises ainsi que des torrents et des cascades.

Depuis Ballycastle, dirigez-vous vers le pont suspendu Carrick-a-Rede. Ce pont de corde permet de rejoindre l'îlot de Carrick-a-Rede qui se trouve sur la "route" empruntée par les saumons. C'est pourquoi les pêcheurs y viennent depuis 400 ans.

La traversée du pont à 25 m au-dessus de la mer est réservée aux personnes qui ne souffrent pas du vertige. C'est un moment riche en émotions ! Il est possible de traverser le pont lorsqu'il n'y a pas trop de vent et durant la période de pêche des saumons (d'octobre à mars).

Pour les randonnées, se renseigner auprès du bureau d'informations touristiques (Tourist Information) à Ballycastle.

QUE FAIRE À BELFAST

Shopping

Que rapporter ?

Lin & musique

La production de lin est une spécialité de l'Irlande du nord. Vous pourrez acheter du linge de table et du linge de maison d'une grande qualité. Nappes, torchons, serviettes ou draps seront de beaux cadeaux utiles.

Profitez-en également pour faire un tour chez les disquaires. Les CD sont en général bon marché.

Sortir

Les clubbers ne seront pas déçus !

Belfast est particulièrement réputée pour sa vie nocturne et en particulier ses night-clubs. Vous trouverez de nombreux restaurants et quelques discothèques à la mode dans le Golden Mile (la route principale qui part du centre-ville vers l'université) et dans le quartier de la Cathédrale (St Ann's Cathedral).

Great Victoria Street est une rue très animée le soir. Elle abrite quelques-unes des meilleures adresses de Belfast comme le plus célèbre de ses pubs, le Crown Liquor Saloon.

Autour du même sujet

Annonces Google