Je n'ai plus d'enfant à charge, quelle incidence ?

Je n'ai plus d'enfant à charge, quelle incidence ? Au cours de l'année d'imposition, vos enfants ont quitté le nid et sont devenus indépendants financièrement. Vous pouvez donc les détacher de votre foyer fiscal. Voici ce que cela implique.

C'est une étape majeure de votre vie : vos enfants ont quitté votre foyer et sont devenus financièrement indépendants. Pour rappel, il est possible de rattacher ses enfants au-delà de 18 ans, jusqu'à 21 ans, voire jusqu'à 25 ans s'ils poursuivent des études. Passé cette échéance, vous devrez nécessairement les détacher. Et concrètement, que se passe-t-il pour vous ? Le nombre de parts de votre quotient familial va être revu à la baisse. 

Si vous êtes seul, vous aurez donc une part, et si vous êtes en couple, il faudra donc compter deux parts, mais pas plus pour vos enfants, puisqu'ils ne seront plus rattachés à votre foyer fiscal. Par conséquent, vous ne bénéficierez plus des avantages fiscaux découlant des demi-parts ou parts complètes de quotient familial. Oubliez également les réductions d'impôt, crédits et déductions d'impôt, liés à la famille comme les frais de garde et de scolarité. 

Un impôt sur le revenu recalculé

Lorsque vous remplirez votre déclaration de revenus au printemps, vous vous contenterez de mentionner les personnes faisant réellement partie du foyer fiscal, en prenant soin d'intégrer tous leurs revenus. Votre impôt sur le revenu va donc être recalculé. Attention, cela peut avoir un impact majeur, que vous devez veiller à anticiper : 

  • Il se peut que vous soyez redevable d'un solde d'impôt sur le revenu à la rentrée, au moins de septembre. 
  • Ou, au contraire, l'administration fiscale va constater que vos retenues à la source ont été supérieures à ce que vous deviez réellement au titre de l'année d'imposition. Auquel cas, vous bénéficierez d'un remboursement d'impôt sur le revenu à l'été suivant votre déclaration. 

Pensez également à changer votre situation familiale sur le site des impôts, à la rubrique "Gérer mon prélèvement à la source", afin d'ajuster votre taux dans les plus brefs délais. 

Vous craignez la perte des avantages fiscaux liés au rattachement de vos enfants ? Rappelez-vous que, s'ils sont encore dans le besoin, vous pouvez leur verser une pension alimentaire, que vous déduirez de votre revenu imposable. Pensez à utiliser les simulateurs d'impôt sur le revenu, disponible sur le site impots.gouv.fr. Vous aurez alors une idée plus précise de l'impact du détachement de vos enfants de votre foyer fiscal.