Canicule 2022 : un été historiquement chaud avec 3 canicules

"Canicule 2022 : un été historiquement chaud avec 3 canicules"

Canicule 2022 : un été historiquement chaud avec 3 canicules CANICULE 2022. La France a enchaîné les vagues de chaleur et les canicules cet été. Entre sécheresse, restrictions d'eau, mauvaises récoltes, le bilan est catastrophique. Définition, bilan été 2022, recommandations, records de température, etc. On fait le point.

[Mis à jour le 26 août 2022 à 10h24] Alors que la France connait un été 2022 extrêmement chaud avec plusieurs canicules et une sécheresse exceptionnelle, l'heure est au bilan. Avec 3 canicules au compteur et plusieurs vagues de forte chaleur, la France n'a pas été épargnée cette année. Après une dernière canicule mi-août, l'hexagone a connu encore quelques jours très chauds fin août avec un thermomètre affichant jusqu'à 36 degrés dans le Sud-Ouest. Heureusement, l'épisode était de courte durée et on a échappé à un quatrième épisode caniculaire. Records de température, recommandations en cas de forte chaleur, risque de canicule en septembre ? On fait le point.

Qu'est-ce qu'une canicule ?

Pour rappel, on parle de canicule lorsque ces quatre caractéristiques sont réunies :

  • une période de forte chaleur ;
  • avec des températures supérieures de cinq degrés par rapport aux normales de saison ;
  • le jour et la nuit ;
  • pendant trois jours consécutifs.

Quel est le bilan des canicules de 2022 ? 3 épisodes caniculaires en France

L'été 2022 fait parti des été les plus chauds qu'a connu la France. Retour sur les épisodes caniculaires de juin, juillet et août 2022.

  • Canicule de juin 2022 : avec un pic de chaleur le 18 juin et des records de températures dans l'ouest et le sud-ouest avec 43 degrés à Biarritz par exemple, toute la France a souffert de ce premier épisode caniculaire de l'été. 
  • Canicule de juillet 2022 : un épisode long et intense pour le sud-est. La canicule s'est installée en France du 12 au 25 juillet avec un pic les 18 et 19 juillet. Des records de température ont encore été battus sur la côte Atlantique où la vigilance rouge a été mise en place. Santé publique France a noté 4 décès possibles en lien avec la canicule.
  • Canicule d'oût 2022 : une première moitié du mois août sous la canicule. La spécificité de cette canicule est sa durée, du 31 juillet au 14 août, comme le précise Santé Publique France dans son point du 9 août : "cette vague de chaleur est remarquable par sa durée". 

Canicule septembre 2022 : un risque de canicule en septembre ?

La France a traversé plusieurs épisodes caniculaires en moins de deux mois avec des records de température battus dans de nombreuses villes françaises. Déjà quatre au total, et une nouvelle vague de chaleur est attendue en milieu de semaine en France selon les prévisionnistes. La fin du mois d'août s'annonce donc chaude, mais pas caniculaire. Voici les prévisions de La Chaîne Météo jusqu'à mi-septembre. La semaine du 29 août au 4 septembre, attendez-vous à un temps lourd et orageux avec une baisse progressive du mercure. La semaine suivante, du 5 au 11 septembre, il fera beau dans le sud de l'hexagone, alors que dans le nord, le temps sera plus mitigé, avec des ondées orageuses. Attention, la fiabilité de ces prévisions est limitée prévient La Chaîne Météo.

Quelles sont les recommandations à suivre pendant la canicule ?

Vague de chaleur, pic de chaleur, canicule et dôme de chaleur : quelles différences ?

Canicule et vague de chaleur sont deux choses différentes. Pour parler de canicule, les températures doivent être plus élevées de cinq degrés par rapport aux normales de saison, le jour, comme la nuit, et cela durant au moins trois jours et trois nuits. Le seuil de température caniculaire diffère donc selon les départements et les régions. Les épisodes caniculaires ont le plus souvent lieu en France en juillet et août. Il faut être vigilant dès le mois de juin. Des fortes températures, même au-dessus des normales de saison, ne signifient pas forcément canicule. Le plus souvent, ce sont des vagues de chaleur. 

Le terme de pic de chaleur est davantage à utiliser lors d'une brusque montée des températures alors qu'une vague de chaleur correspond à un épisode plus long. Météo France juge qu'une vague de chaleur est en cours lorsque l'on détecte des températures supérieures à la moyenne mensuelle de plus de trois degrés Celsius, durant au moins trois jours.

Enfin, le dôme de chaleur est un autre terme employé. Il s'est installé sur la quasi-totalité de la France en mai 2022. Ce phénomène météorologique s'explique par une grosse masse d'air chaud en provenance du Maroc et d'Espagne, emprisonnée par des pressions atmosphériques. Cela survient généralement en été, mais aussi au printemps. Il a pour conséquence des chaleurs caniculaires.

Météo France prévoit plusieurs niveaux de vigilance canicule : le niveau 1 (vert) correspond à une "veille saisonnière", le niveau 2 (jaune) à un "avertissement chaleur" et c'est le niveau 3 (orange) qui correspond à "l'alerte canicule". Enfin, le niveau 4 (rouge), le plus élevé, détermine "la mobilisation maximale". L'été, il n'est pas rare que plusieurs départements soient placés en alerte orange ou rouge pour la canicule.

Canicule : quels sont les records de température enregistrés ces dernières années ?

Si la canicule de l'été 2003 reste dans toutes les mémoires (et celle de 1976 également chez les anciens), la France a depuis connu d'autres épisodes de très fortes chaleurs. En été 2019, plusieurs records de température absolue avaient été atteints dans différentes villes. Selon les données de Météo France, 50 villes comptabilisaient ainsi un nouveau record depuis le 25 juillet 2019. Alors que l'été 2019 avait été très chaud, certains records ont été battus pendant à la canicule de mi-juin 2022. Lors de la journée caniculaire du samedi 18 juin 2022 : 150 communes ont battu un record de chaleur, selon le météorologue Patrick Marlière, interrogé par BFM TV : "On est passé de 70 villes avec des records mensuels battus, à plus de 150 aujourd'hui en France, des Pyrénées à la frontière belge". La ville de Nantes a ainsi battu son record pour un mois de juin avec 39,1°C. Dans le Sud-Ouest, des records à plus de 40 degrés ont été atteints : Biarritz avec 42,9°, Saint-Jean-de-Luz avec 42° ou Bordeaux avec 40°. 

La canicule de juillet 2022 a également enregistré des records de température lundi 18 juillet. Parmi les 63 records enregistrés ce jour-là, la majorité sont dans le nord, l'ouest ou le sud-ouest. On peut citer  :

  • Beaulieu-sur-Layon (49) : 42,7°C
  • Biscarrosse (40) : 42,6°C
  • Nantes (44) : 42°C
  • La Roche-sur-Yon (85) : 41,5°C
  • Cholet (49) : 41,3°C
  • Niort (79) : 41°C
  • Rennes (35) : 40,5°C
  • Caen (14) : 40,1°C
  • Dinard (35) : 40°C
  • Saint-Brieuc (22) : 39,7°C
  • Noirmoutier (85) : 38,7°C
  • Lorient (56) : 37,6°C
  • Brest (29) : 39,3
  • L'île d'Yeu (85) : 35,9°C