Synopsis - Felix Kubin et Marie Losier, un mariage de déraison ? Si l'on se plonge dans la longue liste des artistes qu'a adoré filmer Marie Losier (Genesis P. Orridge, Peaches, Alan Vega ou Tony Conrad) avec sa caméra 16 mm, pas de surprises de découvrir sa complicité avec Felix Kubin. Jamais avare d'expérimentations déjantées et colorées, le musicien allemand est le complice idéal de la réalisatrice, pour laquelle il se prête à tous les tours de passe-passe. Ce film est de ceux qui nous donnent accès aux puissances intimes des artistes, cette partie purement créative, souvent cachée, dévoilé ici avec et sans fards. Kubin à Berlin, chez lui ou en studio, Kubin à Bourges, Kubin ici et là, insaisissable mais jamais loin de son KORG MS20, enregistrant les sons d'une bouche d'aération ou des chants sous-marins. Ou tout simplement donnant à des chiens des micros à manger. Est- ce bien raisonnable...