Mascarade : synopsis, séances, critiques, avis, bande-annonce... MASCARADE FILM. Le dernier film de Nicolas Bedos avec Pierre Niney et Isabelle Adjani est sorti au cinéma le 1er novembre 2022.

Programme TV

Ciné+ Premier Samedi 2 mars à 16h25
4/3 | Tous publics
Ciné+ Premier Mardi 5 mars à 13h30
4/3 | Tous publics
Ciné+ Premier Mercredi 6 mars à 22h28
4/3 | Tous publics
Ciné+ Premier Dimanche 10 mars à 20h50
4/3 | Tous publics

[Mis à jour le 2 novembre 2022 à 11h48] Après Monsieur et Madame AdelmanLa Belle époque et OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, Nicolas Bedos signe son quatrième film en tant que réalisateur. Mascarade fait partie des sorties cinéma particulièrement scrutées du mardi 1er novembre 2022. Ce long-métrage réunit Pierre Niney, Marine Vacht, Isabelle Adjani et François Cluzet au casting, dans ce film d'arnaque satirique et cruel.

"Film virtuose" ou "comédie détestable" ? L'avis des critiques

Avec une note moyenne de 2,7/5 sur Allociné, la presse est décidément divisée sur cette nouvelle proposition du fils de Guy Bedos pour singer la superficialité des ultra-riches de la Côte d'Azur. Parmi les critiques conquises, citons Le Figaro, pour qui Nicolas Bedos signe "un film virtuose", tandis que le quotidien 20 minutes salue "d'excellents interprètes". Pour CNews, cette comédie de mœurs "cruelle et joyeusement iconoclaste, amorale et visuellement superbe" est filmée "avec rythme, élégance et efficacité". Pour MarianneMascarade est "un film pour les spectateurs, un film dans lequel le plaisir évident qu'a [le réalisateur] [...] se transmet à ceux qui suivent cette histoire d'escroquerie, d'amour passionnel, de petites mesquineries et de grandes destructions", quand L'Obs admet qu'il s'agit d'un "film ambitieux, et trop long" (2h14).

Mais tous les critiques ne sont pas conquis par Mascarade, bien au contraire. Face aux adorateurs, on retrouve les ultra-déçus. En demi-teinte, le magazine spécialisé Première déplore le fait qu'"en refusant de choisir quel film il veut faire, Nicolas Bedos rate sa charge cynique contre les hyper- riches". Le Parisien pointe du doigt la "vulgarité" du film, le qualifiant de "comédie détestable". Télérama ("film pathétique où le bling-bling est roi") et Libération ("le film est à l'image de ce qu'il feint de brocarder : capricieux, fasciné par son faste en toc, mégalo") n'en pensent pas moins. Décidément, soit on aime, soit on déteste ! Au spectateur de se faire désormais sa propre opinion.

Synopsis - Lorsqu'un jeune gigolo (Pierre Niney) tombe sous le charme d'une sublime arnaqueuse (Marine Vacth), c'est le début d'un plan machiavélique sous le soleil brûlant de la Côte d'Azur. Les deux amoureux sont-ils prêts à tout pour s'offrir une vie de rêve, quitte à sacrifier celle d'une ancienne gloire du cinéma (Isabelle Adjani) et d'un agent immobilier (François Cluzet) ? Passions, crimes, trahisons…

Photos