Dictionnaire français

coupant

adjectif, participe présent
coupant, 147 expressions contenant le mot "coupant"
  • Donner le coup de grâce Sens : Par générosité, par bonté Origine : Expression qui vient du verbe gracier qui signifie pardonner, lever une accusation. De grâce s'utilise pour parler d'une faveur accordée à quelqu'un pour lui être agréable. On peut aussi l'utiliser pour implorer, demander de l'aide ou la clémence de quelqu'un.Lire la suite
  • Mettre sa tête à couper Sens : Affirmer quelque chose de façon très sure. Origine : Au Moyen Age, lorsque les enquêtes concernant la culpabilité d'une personne s'annonçaient longues et fastidieuses, on préférait soumettre les accusés à une épreuve appelée le "jugement de Dieu". Celle-ci existait de différentes manières. Il pouvait s'agir de tournois, de duels, mais également d'autres formes d'épreuves beaucoup plus radicales. On attachait parfois un accusé par les poignets et par les chevilles et on le jetait dans l'eau. Si son corps flottait, c'est qu'il était coupable. Il pouvait également s'agir de tenir dans ses mains une barre de fer sortant des braises ou encore de laisser sa main dans les flammes. Si elle en ressortait indemne, cela signifiait que l'on était innocent. "Mettre sa tête à couper" est donc une référence à ce "jugement de Dieu", et on l'emploie lorsque l'on cherche à convaincre une personne que l'on a raison.Lire la suite
  • Couper les cheveux en quatre Sens : Se donner du mal inutilement. Origine : C'est au XVIIème siècle qu'est apparue cette expression sous la forme "fendre les cheveux en quatre". Elle figure un soin excessif pris pour faire quelque chose. On peut en effet imaginer qu'essayer de couper un cheveu en quatre est perdu d'avance, et surtout inutile.Lire la suite
  • En mettre sa tête à couper Sens : Affirmer quelque chose de façon très sure. Origine : Au Moyen Age, lorsque les enquêtes concernant la culpabilité d'une personne s'annonçaient longues et fastidieuses, on préférait soumettre les accusés à une épreuve appelée le "jugement de Dieu". Celle-ci existait de différentes manières. Il pouvait s'agir de tournois, de duels, mais également d'autres formes d'épreuves beaucoup plus radicales. On attachait parfois un accusé par les poignets et par les chevilles et on le jetait dans l'eau. Si son corps flottait, c'est qu'il était coupable. Il pouvait également s'agir de tenir dans ses mains une barre de fer sortant des braises ou encore de laisser sa main dans les flammes. Si elle en ressortait indemne, cela signifiait que l'on était innocent. "Mettre sa tête à couper" est donc une référence à ce "jugement de Dieu", et on l'emploie lorsque l'on cherche à convaincre une personne que l'on a raison.Lire la suite
  • J'en mettrais ma tête à couper Sens : J'en suis certain(e). Origine : Au Moyen Age, lorsque les enquêtes concernant la culpabilité d'une personne s'annonçaient longues et fastidieuses, on préférait soumettre les accusés à une épreuve appelée le "jugement de Dieu". Celle-ci existait de différentes manières. Il pouvait s'agir de tournois, de duels, mais également d'autres formes d'épreuves beaucoup plus radicales. On attachait parfois un accusé par les poignets et par les chevilles et on le jetait dans l'eau. Si son corps flottait, c'est qu'il était coupable. Il pouvait également s'agir de tenir dans ses mains une barre de fer sortant des braises ou encore de laisser sa main dans les flammes. Si elle en ressortait indemne, cela signifiait que l'on était innocent. "Mettre sa tête à couper" est donc une référence à ce "jugement de Dieu", et on l'emploie lorsque l'on cherche à convaincre une personne que l'on a raison.Lire la suite
  • Donner un coup de poignard dans le dos Sens : Trahir. Origine : Cette expression datant du XIXe siècle symbolise la trahison. En effet, le "coup de poignard dans le dos" est un acte blessant fait contre une personne, et de manière indirecte.Lire la suite
  • Sur un coup de tête Sens : Une décision brusque et irréfléchie. Origine : La tête est généralement le symbole de la réflexion, alors que le mot "coup" connote plutôt une action vive, ponctuelle et donc rapide. Cette expression joue donc sur l'opposition de ces deux mots pour signifier qu'une personne prend une décision sans vraiment réfléchir aux conséquences de ses actes.Lire la suite
  • Faire quelque chose sur un coup de tête Sens : Une décision brusque et irréfléchie. Origine : La tête est généralement le symbole de la réflexion, alors que le mot "coup" connote plutôt une action vive, ponctuelle et donc rapide. Cette expression joue donc sur l'opposition de ces deux mots pour signifier qu'une personne prend une décision sans vraiment réfléchir aux conséquences de ses actes.Lire la suite
  • Décider quelque chose sur un coup de tête Sens : Une décision brusque et irréfléchie. Origine : La tête est généralement le symbole de la réflexion, alors que le mot "coup" connote plutôt une action vive, ponctuelle et donc rapide. Cette expression joue donc sur l'opposition de ces deux mots pour signifier qu'une personne prend une décision sans vraiment réfléchir aux conséquences de ses actes.Lire la suite
  • Couper les ponts avec un ami Sens : Mettre fin à une relation avec quelqu'un de manière définitive. Origine : "Utilisée depuis le début du XXème siècle, cette expression renvoie au symbole que représente le pont comme étant l'un des principaux liens reliant les êtres humains. D'un point de vue métaphorique, ""couper les ponts"" reviendrait donc à rompre définitivement ce lien."Lire la suite

Mots proches recherchés

nom masculin
locution
locution

Mots du jour

nom masculin
participe présent
nom féminin
préposition
nom masculin
adjectif, nom féminin
adjectif, nom
nom masculin, adjectif
adjectif, nom