En ce moment

Retrouvez les événements culturels à ne pas manquer cet automne à Tokyo.

Fête du sport

14 octobre 2019

Au Japon, le 2ème d'octobre est dédié à la pratique sportive. Lors de la fête du sport ou "Taiiku  no hi", les Japonais prennent soin de leur corps et les écoles organisent des olympiades entre les classes.
Crédit : Anutr Yossundara / 123RF

International Film Festival

Du 28 octobre au 5 novembre 2019

De nombreux films asiatiques et occidentaux seront présentés au public lors du festival international du film de Tokyo. Les projections auront principalement lieu dans la tour Roppongi Hills de Minato et dans les différents théâtres de la ville. La programmation
Crédit : faula / 123RF

Fête de la culture

3 novembre 2019

Durant cette fête nationale autrefois appelée "jour anniversaire de l'empereur Meiji', l'empereur remet une médaille de la culture à toutes les personnes qui durant l'année ont particulièrement contribué à la promotion de la culture nationale. Cette cérémonie se déroule dans l'enceinte du Palais impérial.
Crédit : Insung Choi / 123RF

Que faire à Tokyo

Quelles sont les meilleures activités et les lieux à voir à Tokyo ? Cette trépidante capitale propose pléthore de choses passionnantes à découvrir, à tester, à explorer ou encore à visiter… Elle conjugue à la perfection le passé au futur : que vous soyez plutôt orienté tradition avec les expéditions au Palais impérial ou tourné vers l'avenir avec la découverte des robots, Tokyo saura vous divertir.

Palais impérial

Entrée libre

Le Palais impérial de Tokyo, autrefois la demeure du shôgun est, désormais, la résidence officielle de l'Empereur du Japon (appelé Kokyo) et de sa famille. Seuls les jardins de l'Est (Higashi-gyoen) et extérieur (Kokyo-gaien) se visitent. L'entrée est gratuite et ouverte toute l'année, sauf les lundis et vendredis. Situé dans le quartier de la gare de Tokyo, à Chiyoda, le Palais impérial est accessible par le train via la ligne Yamanote, puis 10 minutes à pied. Quant à l'intérieur du palais, vous pouvez le voir d'un peu plus près deux jours par an : le 23 décembre pour l'anniversaire de l'Empereur et le 2 janvier pour les vœux de la nouvelle année.
Crédit : Insung Choi / 123RF

Toyosu

Marché aux poissons

Le nouveau marché aux poissons de Tokyo, Toyosu, est ouvert depuis octobre 2018. Situé sur l'île éponyme dans l'arrondissement de Koto, il remplace l'ancien marché de Tsukiji. A l'aube (4h30), tous les jeudis, des centaines de thons frais ou congelés, cloches et criées sont au rendez-vous. Ventes aux enchères, marché de gros, primeurs et restauration… Oui, mais à l'inverse de Tsukiji, vous ne pourrez observer ce spectacle uniquement derrière des vitres sur le pont du deuxième étage à Toyosu.
Crédit : coward_lion / 123RF

Sanctuaire Meiji Jingu

Accès libre

Sanctuaire shintoïste au cœur de la vie culturelle tokyoïte, le Meiji-Jingu est un véritable écrin boisé. Situé au cœur du parc Yoyogi, dans l'arrondissement de Shibuya,  c'est un lieu de cérémonie qui accueille chaque dimanche des mariages traditionnels. Commencez la balade par l'immense allée bordée de fûts de saké, passez ensuite sous le premier grand Torii. Poursuivez à travers cette merveilleuse forêt de cent mille arbres, jusqu'au jardin intérieur. Pour y accéder, empruntez la ligne Yamanote et descendez à la station Harajuku.  Ouvert de l'aube au crépuscule. Attention, des travaux de rénovation sont en cours depuis 2016 sur certains bâtiments du sanctuaire en prévision du centenaire de l'édifice en 2020. Site officiel du Meiji-Jingu
Crédit : Baramee Thaweesombat / 123RF 

Musée d'Edo-Tokyo

600¥ par adulte

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'histoire de la capitale à l'époque de Edo jusqu'à nos jours, le Musée d'Edo-Tokyo est un incontournable. Lieu de spectacle, théâtre, danse et même de musique traditionnelle, le musée couvre un grand panel de divertissements. Il met en scène le Tokyo d'autrefois, appelé Edo. A taille réelle ou en modèle réduit, assistez à une démonstration de kabuki, découvrez les costumes typiques, les maisons de l'ère Meiji ou les objets d'antan. Situé dans le petit quartier de Ryogoku, à l'est de Tokyo, il est accessible à l'arrêt Ryogoku. Comptez 600 yens (environ 5 euros) pour un adulte et 480 yens pour un enfant. Le musée d'Edo Tokyo est ouvert de 9h30 à 17h30 en semaine, 19h30 le samedi. Fermé le lundi. Site officiel du musée d'Edo-Tokyo
Crédit : coward_lion / 123RF

Tour de Tokyo

Entre 600 et 820¥

Surnommée la Tour Eiffel Japonaise, la Tour de Tokyo est l'emblème de la capitale nippone. Reconnaissable à sa robe rouge et striée de liserais blancs, cette tour de radiodiffusion symbolise la reconstruction du pays après sa destruction durant la Seconde Guerre mondiale. Haute de 333 mètres, elle est dotée de deux points d'observation. Vous pourrez ainsi observer le tumulte de la ville, loin sous vos pieds via un plancher en verre. A ses pieds, un centre commercial accueille les visiteurs, ainsi que de nombreux restaurants et même un aquarium. Située dans l'arrondissement de Minato, à la nuit tombée, elle s'illumine selon les saisons et événements. Prix du ticket pour l'observatoire principal : 820 yens (environ 7 euros) pour les adultes, 460 yens pour les enfants.
Prix de l'observatoire spécial : 600 yens (environ 5 euros) pour les adultes, 400 yens pour les enfants. Elle est ouverte tous les jours de 9h à 22h. Site officiel de la tour de Tokyo
Crédit : Blanscape/123RF

Parc de Ueno

Entrée libre

Les allées des fleurs de cerisiers rosies, la floraison des lotus bleu-violet, l'animation des pandas noir et blanc (au zoo), le parc de Ueno affiche une large palette de couleurs ! Ce parc urbain très populaire à Tokyo accueille également en son sein des temples, des sanctuaires (Toshogu, Tenmangu, Kaneiji, Bentendo et même une représentation du Kiyomizu Kyotoïte), des musées nationaux, des galeries d'art, une salle de spectacle et l'étang Shinobazu. Une surface impressionnante de 54 hectares couvre tout le cœur du quartier. Le parc de Ueno est situé dans l'arrondissement de Taito. En sortant du côté ouest, poursuivez la balade vers Tôdai, le campus de l'Université de Tokyo.
Crédit : Sean Pavone/123RF

Musée Ghibli

1000¥  l'entrée

A tous les amoureux des œuvres de Hayao Miyazaki, bienvenue au Musée Ghibli ! Arrivée à Shinjuku, montez ensuite dans un bus imitant le chat-bus jaune du film ​​Mon voisin Totoro qui vous conduira directement au musée. Ouvert depuis 2001, il retrace les coulisses des célèbres animations du studio Ghibli comme Le voyage de Chihiro ou Le Château dans le ciel. Réservez votre billet d'entrée le plus tôt possible, le musée étant vite complet, parfois même des mois à l'avance. Si vous êtes au Japon, achetez votre ticket auprès de la chaîne de konbini Lawson ; en dehors de l'archipel, contactez l'agence de voyage Keikaku. Comptez 1000 yens pour les adultes, 700 yens pour les 13-18 ans et 400 yens pour les 7-12 ans. Le Musée Ghibli est ouvert tous les jours sauf le mardi et les jours fériés. Site officiel du musée Ghibli
Crédit : coward_lion / 123RF

Shinjuku Gyoen Park

200¥ l'entrée

Surnommé l'Oasis Urbaine, le jardin Shinjuku-gyoen est un ancien domaine de 58 hectares qui abrite deux mille arbres, en plein cœur de la capitale nippone. Le parc est composé de plusieurs jardins, d'espaces verdoyants et d'une serre. Lieu de promenade idéal durant la floraison de ses 1 500 cerisiers (Hanami) ou à l'automne lors du flamboiement des arbres. Continuez la balade jusqu'à découvrir un étang habité par d'énormes koï. L'entrée de ce parc est payante, comptez 200 yens pour un adulte. Via la Yamanote Line, descendez à la station Shinjuku et empruntez la sortie " New South Exit ". Ouvert tous les jours, de 9h à 16h30 (dernière entrée à 16H00). Fermé les lundis (excepté en période de Sakura).
Crédit : Jefferyhamstock /123RF

Rainbow Bridge

Vue sur la ville

Le Rainbow Bridge (ou pont arc-en-ciel) est un pont suspendu traversant sur 798 mètres de long la baie de Tokyo. Lorsque le soleil embrasse l'horizon, les piliers blancs se parent de leurs plus beaux habits de lumière ! Rouge, bleu, vert… L'éclairage ébloui grâce à la prouesse de l'énergie solaire. Reliant les quartiers d'Odaiba et de Shibauro, le Rainbow Bridge offre une vue unique de Tokyo. Traversez-le et découvrez les différents visages de la capitale nippone : balade piétonne, expédition en métro, traversée en voiture…
Crédit : Luciano Mortula/123RF

Siège du gouvernement métropolitain de Tokyo

Entrée libre

La mairie de Tokyo, plus connue sous le nom de Tokyo Metropolitan Government Building, est située dans le quartier des affaires de Shinjuku. Dans cette forêt de gratte-ciel, l'hôtel de ville se démarque par son architecture : c'est un double immeuble de 51 étages élancé vers les cieux. Le siège du gouvernement métropolitain héberge, à plus de 200 mètres d'altitude, deux sublimes observatoires avec vue à 360° sur tout Tokyo et le Mont Fuji. Accessibles gratuitement, un ascenseur spécial vous mène au 45e étage en 55 secondes. Idéal un peu avant la tombée de la nuit.
Crédit : Makoto Honda /123RF

Bons plans

A l'affût des meilleurs bons plans pour visiter Tokyo à moindre coût ? Le Grutto Pass et ses billets à prix réduits ou totalement gratuits pour les musées, la Suica card pour les transports... Retrouvez nos astuces et bons plans pour gérer au mieux votre budget vacances lors de votre visite de Tokyo.

PASMO Card

2000¥ par adulte

La PASMO Card est une carte qui vous permet d'emprunter pratiquement toutes les lignes de train, de métro, de bus et aussi des navettes depuis l'aéroport, sans avoir à acheter un énième ticket à chaque trajet. Son fonctionnement est simple : achetez votre carte PASMO soit avant votre départ, prête à l'emploi et pré-chargée avec 2000 yens (environ 16 euros), dont 500 yens de caution (restitués au rendu de la carte). Ou achetez-là à un guichet JR. Vous pouvez également payer dans les konbinis, les distributeurs automatiques et certains commerces. Pour savoir si elle est acceptée, regardez si son logo apparaît. La PASMO est valable dix ans et non nominative, vous pourrez la garder pour un futur voyage à Tokyo. Acheter votre PASMO Card Tokyo en ligne
Crédit : Lim Yong Tick / 123RF

SUICA Card

2000¥ la carte

La SUICA (Super Urban Intelligent Card) est la plus connue des cartes de transport à Tokyo. Elle fonctionne sur tous les réseaux du Japon, excepté au Shinkasen et certaines lignes express. Un vrai porte-monnaie virtuel, utilisable pour payer sa nourriture au konbini, pour louer une consigne ou payer sa boisson au distributeur automatique, etc. Votre carte coûte 2000 yens (environ 16 euros) dont une caution de 500 yens et un crédit de 1500 yens qui va vous permettre de directement circuler. Vous pouvez l'acheter à l'aéroport, dans les gares de JR East, dans les distributeurs automatiques multifonctions et aux comptoirs JR. Gardez votre carte Suica. Même si le montant n'est disponible qu'un an, la carte, elle, est valable dix ans.
Crédit : Thanee Hengpattanapong /123RF

Tokyo Subway Ticket 24/48/72h

1500¥ le ticket 72h

Les tickets Tokyo Subway sont proposés pour les visiteurs nationaux ne résidant pas à Tokyo, Kanagawa, Saitama, Chiba, Ibaraki, Tochigi, Gunma et Yamanashi et pour les visiteurs étrangers. Ce pass permet de vous déplacer dans le centre de Tokyo pendant, au choix, 24, 48 ou 72 heures. Valable sur le métro et des lignes Toei. Tarifs : Tokyo Subway 24 heures : adulte : 800 yens, enfant : 400 yens ; 48 heures : adulte : 1 200 yens, enfant : 600 yens ; 72 heures : adulte : 1 500 yens, enfant : 750 yens. Vous pouvez acheter les Tokyo Subway Tickets à l'aéroport, dans plusieurs stations de métro et dans certains hôtels. Infos et points de vente du Tokyo Subway Ticket 24/48/72h
Crédit : Amnach Kinchokawat /123RF

Grutto Pass

2000¥ par adulte

Pour profiter des musées de Tokyo à moindre frais, privilégiez le Grutto pass. Il vous permet de découvrir la richesse de l'offre culturelle de la capitale nippone sans trop dépenser. Art, photographie, zoo, cinéma, archéologie, le Grutto c'est un carnet de 78 tickets permettant un accès gratuit ou à prix réduit dans les établissements partenaires. Rendez-vous à l'Office de Tourisme de Tokyo, à Shinjuku ou au sein des lieux partenaires, pour vous le procurer. Le pass est valable deux mois après la première utilisation. Son prix, de 2000 yens (environ 16 eurosà, est rentabilisé au bout de quatre visites.
Crédit : coward_lion / 123RF

Transfert aéroport Haneda Tokyo

Trains ou navettes

Vous venez d'atterrir à l'aéroport de Tokyo Haneda et souhaitez rejoindre le centre-ville de Tokyo ? Bonne nouvelle, cet aéroport est le plus proche de Tokyo. Un gain de temps pour une économie d'argent ! Il existe deux lignes de trains ralliant l'aéroport de Haneda à Tokyo : les trains Keikyu ou le monorail qui vous mènera jusqu'à la ville. Vous pouvez également prendre les navettes : Akihabara (50 mn / 930 Yens), Ginza (80 mn / 930 Yens), Ikebukuro (35 mn / 1230 Yens), Shibuya (50 mn / 1030 Yens), Shinagawa (30 mn / 720 Yens), Shinjuku (35 mn / 1230 Yens), Tokyo (55 mn / 930 Yens), Yokohama (30 mn / 580 Yens).
Crédit : Khunta /123RF

Transfert aéroport Narita Tokyo

Trajet en train

Situé dans la ville de Narita, préfecture de Chiba, à plus de 60 km de Tokyo, l'aéroport de Narita est excentré du centre-ville. Prévoyez environ 1 à 2 heures de trajet. Il existe trois lignes de trains reliant l'aéroport de Tokyo Narita au centre-ville : la Keisei Skyliner, la JR Narita Express (NEX) et la Keisei Main Line Limited Express. Vous devez réserver votre siège avant de prendre votre train.
Crédit : Anirut Rassameesritrakool/123RF

Trouver un vol avec Liligo

Quartiers

De passage à Tokyo, vous souhaitez visiter ses différents quartiers emblématiques ? Comme chaque grandes métropoles, Tokyo est une ville japonaise divisée en plusieurs quartiers (ou arrondissements). Chaque quartier de Tokyo présente sa spécificité et un intérêt propre. Qu'il soit historique, moderne ou bien familial, découvrez les quartiers incontournables de Tokyo.

Asakusa

Quartier historique

Des temples emblématiques, des traditions abondantes, Asakusa vous plonge directement à l'ère d'Edo. Traditionnel et populaire, le quartier se distingue par ses vieilles allées marchandes contiguës au temple Senso-ji et sa célèbre Kaminarimon, la "porte du tonnerre". Empruntez la rue commerçante et animée, Nakamise, pour rejoindre directement le temple. Bordé par la magnifique rivière Sumida, Asakusa permet de faire une excursion sur ses rives. Admirez la vue sur le fleuve ou promenez-vous dans les rues traditionnelles où d'authentiques boutiques vendent des objets typiquement japonais. La station Asakusa se trouve sur les lignes Tokyo Metro Ginza, Toei Asakusa et Tobu Skytree.
Crédit : Thanomphong Jantarotjana/123RF

Ueno

Quartier familial

Quartier populaire par excellence, Ueno est un havre de culture naturellement dynamique. Son magnifique parc éponyme abrite de nombreuses curiosités (musées, étang, temples, sanctuaires et même un zoo) pour le plus grand plaisir des tokyoïtes. Suivez la voie ferrée de la ligne Yamanote pour découvrir l'énergie débordante des petits commerçants de la rue d'Ameyoko. Au programme, vente d'épices, de cosmétiques ou encore des vêtements. A tous les amateurs de bonne chère, rendez-vous au grand marché couvert Ameya Yokochô ! Ueno est desservi via les lignes Tokyo Metro Ginza, Hibiya ou ligne Keisei Dentetsu.
Crédit : Teoh Chin Leong/123RF

Shibuya

Quartier tendance

Centre frénétique, Shibuya est la Mecque de la mode à Tokyo. Connu par son immense et chaotique passage piéton, le quartier est avant tout le symbole de l'avant-gardisme. Que ce soit dans le monde de l'art ou du design textile, vous trouverez tout une panoplie de souvenirs à ramener de la capitale. Mêlez-vous à la cohue du carrefour emblématique, faites du shopping et sortez dans les cafés, les bars et les restaurants branchés. Point de rendez-vous culte : devant la statue du chien Hachikô. Au pied de la gare, il venait chercher chaque soir son maître rentrant de son travail. Fidèle jusqu'au bout, même après le décès de son compagnon. Les habitants, touchés, firent ériger une statue en son honneur. Shibuya est accessible depuis les lignes : JR Yamanote, Keio Inokashira, Tokyu Toyoko, Tokyu Den-en-Toshi, Tokyo Metro Ginza, Hanzomon et Fukutoshin.
Crédit : 

Yanaka

Quartier pittoresque

Yanuka, le quartier hors du temps, permet de ralentir et de vous extirpez des rues tumultueuses de Tokyo. Au style shitamachi (vieux quartiers de Tokyo), Yanaka a su conserver le charme authentique du siècle dernier. Épargne par les deux guerres mondiales, le quartier transporte le visiteur dans une version très rétro de la capitale. Arpentez la Yanaka Ginza, une rue commerçante typique des shitamachi.  Au cœur des ruelles étroites, se trouvent des maisons en bois traditionnelles, des pubs izakawa et des échoppes de caractère vendant des snacks d'autrefois. Ne manquez pas les sites historiques comme le cimetière de Yanaka où repose le dernier shogun de la période Edo. Pour rejoindre le quartier, arrêtez-vous à la gare de Nippori des lignes JR Yamanote, Keihin-Tohoku, Joban et de la ligne privée Keisei Dentetsu.
Crédit : coward_lion / 123RF

Ginza

Quartier chic

Luxe et élégance, deux maîtres-mots qui définissent à merveille le quartier de Ginza à Tokyo. Sa rue principale accueille une myriade de grands magasins haut de gamme. Une clientèle huppée déambule de boutiques en bistrots, toujours à la recherche de l'excellence. Ici, rien est fait à moitié. Le quartier ne se repose jamais sur ses lauriers et ne cesse d'évoluer, couplant la modernité aux charmes japonais d'autrefois. Admirez l'architecture contemporaine des édifices aux lignes parfaites et novatrice, les galeries d'art à la pointe de la technologie mais également le Kabukiza, le berceau du théâtre kabuki. Vous pouvez vous rendre à la station Ginza avec les lignes Tokyo Metro Ginza, Marunouchi et la ligne Hibiya.
Crédit : Siraphol/123RF

Visite

Quels sont les endroits à visiter à Tokyo ? Que ce soit en 3 ou en 10 jours, prévoyez des chaussures confortables, car à Tokyo, on explore ! Découvrez les itinéraires incontournables lors d'un séjour à Tokyo pour profiter au mieux de toutes les richesses qu'offre la capitale nippone.

Visiter Tokyo en 3 jours

Quartiers animés

Tokyo, capitale fascinante peut sembler hors d'atteinte en si peu de temps. Pourtant, trois jours sur place permettent d'avoir un aperçu de toutes ses facettes. Jour 1 : Shibuya, Harajaku et le Parc Yoyogi. Imprégnez-vous de l'atmosphère électrique et animée de la capitale grâce au quartier de Shibuya et son iconique carrefour piéton (le plus gros du monde). Temple de la mode, le quartier aux néons multicolores et aux écrans géants présente un immense melting-pot culturel. A 15 minutes à pied, rejoignez le quartier de Harajuku. Arpentez sa rue Takeshita-dori pour apercevoir des looks haut en couleur et des magasins dédiés à l'univers du manga. Pour finir la journée en beauté, faites une halte au parc Yoyogi, l'un des poumons verts de Tokyo. Un incontournable lors de la floraison des cerisiers. Durant votre balade, visitez l'un des plus beaux temples shintoïstes, le Meiji Jingu. Jour 2 : Shinjuku et Kabukicho. Rendez-vous dans une forêt de gratte-ciel à Shinjuku. Ne manquez pas le siège du gouvernement métropolitain (la mairie de Tokyo), un chef d'œuvre architectural haut de 243 mètres. Hissez-vous à l'un de ses deux observatoire (gratuit) pour dominer la ville avec une vue à 360°. Idéal au soleil couchant. En soirée, passage obligatoire au quartier des oiseaux de nuit : Kabukicho. Au programme : karaoké, salle de jeux, massages… Des festivités qui vous mèneront jusque tard dans la nuit ! Jour 3 : Ueno, Akihabara et Ginza. Mettez le cap sur Ueno et visitez le Musée National de Tokyo abritant les trésors nippons de ces dix mille dernières années. Atteignez ensuite Akihabara, quartier de la culture geek. Ici, pléthore de boutiques d'électronique et de cafés à thème. Flânez jusqu'à Ginza, le long de son avenue luxueuse.
Crédit : Sean Pavone/123RF

Visiter Tokyo en 4 jours

Jardins et temples

A Tokyo pour un long week-end de 4 jours ? Voici notre itinéraire optimisé pour découvrir au mieux la capitale. Même programme que pour le programme de visite en 3 jours en ajoutant un 4ème jour : Toyosu, Asakusa. Levez-vous aux aurores, vers les 4 heures du matin pour rallier le nouveau marché Toyosu où la criée du thon vaut la peine ! Après cette matinée iodée, passez du côté terre avec la visite du jardin paysager, Hama-rikyu. Une pause calme et sereine seront de la partie, entre les buildings tokyoïtes. Envie de rejoindre le quartier d'Asakusa par voie maritime ? Essayer le bateau-taxi ! Une fois à quai, explorez le fameux temple Senso-ji ainsi que le sanctuaire Asakusa-jinja qui se parent de lumière une fois la nuit tombée.
Crédit : Sean Pavone/123RF

Visiter Tokyo en 7 jours

Musées, temples et shopping

Une semaine pour découvrir Tokyo permet aisément d'explorer l'exubérante et généreuse capitale du Japon, sans devoir courir partout. Ralentissez la cadence ! Jour 1 : Matinée à Asakusa, découverte de son temple Senso-ji puis visite des jardins de Kiyosumiteien. Clôturez la journée à Akihabara, la ville électrique et plongez dans l'univers du manga. Jour 2 - 3 : Découvrez Kamakura, à 1 heure environ de train de la cohue des rues très animées de Tokyo. Un petit havre de paix incontournable du Japon. Lieu historique important de la baie de Tokyo, elle a été la capitale de Japon de 1185 à 1333. Désormais, la ville compte près d'une centaine de temples et sanctuaires. Jour 4 : Visitez l'île artificielle d'Odaiba. Ultra moderne, c'est un lieu de divertissement très apprécié. Jour 5 :  Quartier de Ueno : journée au sein de son magnifique parc. Au programme : musées prestigieux, zoo immense et pléthore de temples. Jour 6 : Passage obligé par le carrefour emblématique de Shibuya. Le shibuya crossing est le plus imposant passage piéton du monde. Ce chaos organisé mérite toute votre attention. Continuez votre balade citadine dans les avenues commerçantes du quartier de la mode. Jour 7 :  Shinjuku, centre de Tokyo offre aux visiteurs nombreuses activités. Que ce soit au quartier des affaires ou ses rues commerçantes, le dépaysement sera total.
Crédit : Duane Walker/123RF

Visiter Tokyo en 10 jours

Quartiers animés et temples

En dix jours d'itinérance, Tokyo se révèle plus authentique, moins dans le tohu-bohu de ses grandes avenues animées. Même programme, que pour un séjour d'une semaine avec 3 jours de visite en plus.  Jour 8 : Plongez dans le quartier de Minato. Au pieds de la Tokyo Tower, découvrez le temple Zojo-ji. Sur votre chemin, vous croiserez plusieurs statues de Jizo. Arrivez au moment de la prière, pour déambuler en toute quiétude. Prolongez votre quête de spiritualité dans le quartier de Takanawa, là où repose des 47 Rônin : Sengaku-ji. Jour 9 : Direction le quartier de Nezu. Vous découvrirez un chemin de Torii fleuri d'azalées. Entre avril et mai, profitez du magnifique festival en l'honneur de la floraison de celles-ci. Jour 10 : Terminez votre séjour à Tokyo par la visite du palais impérial et flânez dans les jardins s'étendant sur une vingtaine d'hectares. Prenez ensuite la direction de Koishikaa et appréciez les charmes de la nature au jardin Koishikawa Korakuen.
Crédit : NATTEE CHALERMTIRAGOOL/123RF

Visiter Tokyo la nuit

Quartiers animés

L'effervescente capitale nippone possède une multitude de restaurants et une panoplie de bars et clubs branchés. La nuit, Tokyo s'éveille secrètement… Du côté de Shibuya, explorez le quartier à pied et enchaînez shopping (dans la grande tour Shibuya 109), cybercafés et tournée des bars. Entre les centaines de noctambules, frayez-vous un chemin au cœur de son carrefour piéton névralgique. Autre zone animée de Tokyo le soir : le quartier de Shinjuku. Cinémas, karaokés, izakaya et fast-foods accueillent les insomniaques. Après les heures de travail réglementaires, les salarymen se rejoignent jusqu'au quartier le plus "chaud" : Kabukicho.
Crédit : ATCHARAPONG THAWORNWICHIAN/123RF

Visite de Tokyo autour des mangas

Musées et quartier de Nakano

Fan de la japanimation ou séjour en famille ? Sachez que Tokyo recèle d'une myriade de sites dédiés à l'univers des mangas. Vous pouvez visiter le Musée Ghibli. Crée par Miyazaki, l'un des plus grands réalisateurs de dessin animé japonais, le musée vous plongera dans le monde de Totoro, de la Princesse Mononoke ou de Chihiro. Prenez ensuite un encas au Moomin Bakery Café, un salon de thé à thème complètement consacré aux Moomins, très populaire chez les plus jeunes. Direction ensuite la galerie de la Toei Animation. Ce célèbre studio de production de dessins animés a notamment produit Dragon Ball, Les Chevaliers du Zodiaque, Sailor Moon ou encore One Piece. Envie de soulager votre fièvre acheteuse ? Rendez-vous au quartier Nakano. De nombreuses boutiques de mangas et de produits dérivés combleront tous les passionnés de la culture pop-manga.
Crédit : Sean Pavone/123RF

Sushis

Où manger les meilleurs sushis de Tokyo ? Saumon, thon... Les Japonais sont de fins gourmets et adore cette cuisine fine et délicate, riche en saveurs et en goût. Voici quelques bonnes adresses où l'on mange de délicieux sushis à Tokyo.

Kyubey

80€ le menu

Kyubey est l'un des meilleurs et plus célèbres restaurants de sushis au Japon. Cuisine haut de gamme, mainte fois récompensée. Profitez de l'omakase, un repas composé de plusieurs plats sélectionnés et recommandés par le chef lui-même. Les mets sont toujours cuisinés avec les ingrédients de saison. Kyubey a un intérieur magnifique et raffiné et est le cadre idéal pour essayer les sushis traditionnels japonais. Comptez 9500 yens (environ 80 euros) pour l'omokase. 7-6, Ginza 8-chome, Chuo 104-0061 Préfecture de Tokyo. Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 11h30 à 14h et de 17h à 22h.
Crédit : Laurine Thiodet/Kyubey

Matsue

Environ 80€ par personne

Matsue Ebisu est un petit restaurant de quartier. Pour une expérience complète, réservez une place au bar : un chef vous préparera méticuleusement vos différents plats sous vos yeux avec des explications. Un spectacle gourmant pour les gourmets exigeants : environ 15 sushis s'enchaîneront au gré des envies du chef. Comptez entre 80 et 100€ par personne. 1-2-4 Ebisu Minami, Shibuya 150-0022 Préfecture de Tokyo. Ouvert de 11h30 à 14h15 et de 17h à 23h. Site du restaurant Matsue à Tokyo
Crédit : Laurine Thiodet/Matsue

Uobei

100¥ les 2 sushis

En plein cœur de Shibuya, il existe un restaurant où les sushis sont servis à la vitesse de la lumière : l'Uobei. La modernité y a aussi élu domicile : commande sur tablette et service sur tapis-roulant. La carte dispose d'un large choix où les saveurs sont au rendez-vous. La qualité pour un prix fou : l'assiette de deux sushis coûte seulement 100 yens (82 centimes) voire un peu plus pour les "spéciales". 2-29-11 Dogenzaka 1f, Shibuya 150-0043 Préfecture de Tokyo. Ouvert tous les jours de 11h à 00h. Site du restaurant Uobei à Tokyo
Crédit : Laurine Thiodet/Uobei

Haneda Ichiba Ginza Seven

80€ menu et saké

Le restaurant Haneda Ichiba Ginza 7 sert des sushis d'une fraîcheur imbattable, à des prix très corrects. Comptez 10 000 yens (environ 80 euros) pour un repas complet et du saké. Le restauran est ouvert de 11h30 à 14h et de 17h à 23h en semaine, fermé le week-end. Page Facebook du restaurant Haneda Ichiba Ginza Seven
Crédit : Parinya Suwanitch / 123RF

Ramen

Où manger les meilleurs bols de ramen à Tokyo ? Plat simple, composé d'un bouillon savoureux et servi avec un morceau de rôti de porc, de champignons noirs et d'œuf poché, les ramen sont réputés mondialement. Ces soupes de nouilles de blé sont devenues cultes au Japon : des dizaines de recettes différentes coexistent (selon les régions) et il y a même un musée dédié !

Rokurinsha

900¥ le bol de ramen

Direction la "ramen street", au cœur de la galerie souterraine de la gare de Tokyo, côté Yaesu. Notre adresse fétiche : Rokurinsha. On passe commande sur une borne, après avoir longuement patienté en file. C'est le prix à payer pour déguster l'un des meilleurs ramen de la capitale nippone ! A l'aide de photos, choisissez votre futur bonheur culinaire. Votre commande arrive au comptoir. Il est d'usage d'aspirer d'un coup et bruyamment ses nouilles. Signe que l'on apprécie ! Dépaysement garanti. Comptez environ 900 yens (7 euros) le bol de ramen. Tokyo Station Ichibangai B1F, 1−9-1 Marunouchi. Site du restaurant de ramen Rokurinsha
Crédit : victorflowerfly / 123RF

Afuri

1200¥ le ramen

Vous n'avez pas mangé de bon ramen si vous n'avez jamais mis les pieds à Afuri. Situé à Roppongi, le restaurant existe depuis une bonne décennie et ne désempli pas. Ses plats " signature " sont le Yuzu Shio Ramen et le Yuzu Shoyu Ramen. Leur renommée est due au yuzu (sorte d'agrume, un citron japonais) incorporé au bouillon de poisson (dashi). A cela s'ajoute du poulet et une algue appelée konbu. Et pour l'autre plat signature, vous trouverez la merveilleuse sauce soja, shoyu. C'est délicieux ! Afuri propose également des ramen végétaliens de saison. Comptez environ 1200 yens pour le ramen. 1F UF Bld. 4,4-9-4 Roppongi, Minato-ku. Site du restaurant de ramen Afuri
Crédit : Pauliene Wessel / 123RF

Kagari

Entre 900 et 1500¥ le ramen

Bienvenue au premier restaurant de ramen étoilé Michelin. Situé dans le quartier fastueux de Ginza, Kagari est connu pour son bol de ramen tori paitan. Un pur régale ! Pour trouver le restaurant Kagari, (qui a déménagé), il faudra chercher l'enseigne " Soba " accrochée à l'avant. On vous conseille de goûter au poulet. Les convives ont la possibilité d'ajouter une noix de beurre parfumée aux échalotes ou à l'ail. Attention, ils n'acceptent pas de liquide, pour payer munissez-vous de votre carte bleue. Comptez entre 900 à 1500 yens selon les ramen. 6-4-12 Ginza, Chuo-ku, Tokyo.
Crédit : dekbamcwalk / 123RF

Climat 

Quand partir à Tokyo ? 

La meilleure saison pour visiter Tokyo s'étend d'avril à novembre. On vous conseille d'éviter l'hiver qui est maussade (mais calme). A noter : les mois d'été (juillet et août) sont particulièrement chauds. Les tokyoïtes prennent la tangente et désertent la ville à cause de la chaleur moite environnante. Mais en août, le prix du billet d'avion Paris – Tokyo est en baisse… A bon entendeur ! Le meilleur moment pour profiter de la douceur climatique et admirer les cerisiers en fleurs reste le printemps, qui va de mars à mai. Cette période est cependant très convoitée par les vacanciers.

Alors, quelle est la meilleure période pour partir à Tokyo ? Septembre-novembre : l'automne est une magnifique période pour partir à Tokyo. Moins de touristes qu'au printemps, la météo est clémente et le rougeoiement des érables est fantastique. Vous pouvez même apercevoir le mont Fuji par temps clair. Décembre – février : l'hiver est froid mais les prix baissent. La ville s'endort. Une autre manière d'apprivoiser Tokyo, hors des sentiers battus. Mars – mai : au printemps, les journées se réchauffent et la floraison des cerisiers ravivent les voyageurs. Juin – août : l'été accueille la saison des pluies puis le temps devient chaud et humide… Peu de visites au risque de vous épuiser au soleil ! A la mi-août, Tokyo veille pendant une semaine à l'occasion de la fête d'O-bon (fête des Morts). Retrouvez l'ensoleillement, la température moyenne et les jours de pluie mois par mois dans le tableau de la météo à Tokyo ci-dessous.

Mois Ensoleillement Température moyenne Jours de pluie Note
Janvier 6h/jour 8°C 7 *
Février 6h/jour 9°C 10 *
Mars 7h/jour 11,5°C 13 ***
Avril 9h/jour 13,5°C 12 ****
Mai 10h/jour 21°C 12 *****
Juin 9h/jour 24°C 13 ***
Juillet 10h/jour 28,5°C 14 **
Août 10h/jour 29,5°C 14 **
Septembre 8h/jour 26°C 16 ***
Octobre 7h/jour 21°C 14 ****
Novembre 6h/jour 16,5°C 10 ***
Décembre 7h/jour 21°C 8 *

Autour du même sujet