Doit-on déclarer aux impôts ses revenus d'appoint ?

Doit-on déclarer aux impôts ses revenus d'appoint ? Location occasionnelle sur Airbnb de votre logement, vente de vêtements ou de meubles d'occasion... Gare à vous si vous ne déclarez pas certains revenus accessoires au fisc.

Vous faites sans doute partie des bénéficiaires de la déclaration de revenus préremplie, voire de la déclaration automatique. Celle-ci répertorie l'intégralité des revenus connus de l'administration fiscale et perçus durant l'année d'imposition. Attention toutefois, car tous les revenus ne sont pas recensés, et il convient de ne surtout pas les oublier si vous souhaitez éviter une sanction de l'administration fiscale, à commencer par les revenus d'appoint. En principe, ces derniers sont imposables, quel que soit leur montant. 

Pour arrondir vos fins de mois, vous vendez des vêtements, du mobilier, vous proposez des services de soutien scolaire, etc... ? Dans certains cas, vous n'êtes pas tenu de déclarer les revenus que vous tirez de ces activités. Tout va dépendre de la nature de votre activité et du montant que vous tirez de celle-ci. On résume : 

  • Vous revendez des biens sur Leboncoin ou Vinted : si ce sont des biens d'occasion dont vous cherchez simplement à vous débarrasser, alors vous n'êtes pas imposable. 
  • Vous vendez des fruits et légumes de votre potager : là non plus, vous n'êtes pas imposable, à condition que votre potager ne dépasse pas 500 mètres carrés et soit accolé à votre maison. SI ce n'est pas le cas, alors les revenus que vous tirez de la vente de vos fruits et légumes seront considérés comme des revenus agricoles, à mentionner en formulaire 2042-C PRO. 
  • Vous revendez des biens achetés ou fabriqués : les revenus que vous tirez sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) aux yeux du fisc. Là aussi, vous devez vous procurer le formulaire 2042-C PRO pour mentionner ces revenus. En-dessous de 172 600 euros de recettes annuelles, vous êtes au régime micro-BIC. 
  • Vous louez des biens (outils, voiture, bien immobilier...) : les revenus que vous tirez sont imposables, dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), via le formulaire 2042-C PRO. En dessous de 72 600 euros, vous pouvez bénéficier du régime micro-BIC. Même son de cloche si vous proposez des services payants comme la garde d'animaux, du bricolage ou du jardinage par exemple. 

Soyez donc particulièrement vigilant au moment de remplir ou de vérifier votre déclaration de revenus. Assurez-vous d'avoir recensé tous les revenus perçus durant l'année d'imposition. Consultez également la brochure pratique éditée par les impôts en début d'année pour connaître toutes les règles qui s'appliquent.