Peut-on rattacher un étudiant à l'étranger ?

Peut-on rattacher un étudiant à l'étranger ? Vous hésitez à rattacher votre enfant à votre foyer fiscal. Rappelez-vous que le rattachement des enfants majeurs répond à des règles précises, et qu'il n'est pas forcément dans votre intérêt. On vous aide à arbitrer.

Votre enfant majeur a décidé de partir à l'étranger pour poursuivre ses études au cours de l'année d'imposition. Vous souhaitez éventuellement le rattacher à votre foyer fiscal. Pour rappel, il est possible de rattacher ses enfants majeurs jusqu'à 21 ans, voire jusqu'à 25 ans s'ils poursuivent des études supérieures. Le fait qu'il parte à l'étranger ne constitue pas un motif pour empêcher le rattachement. 

Si vous choisissez de le rattacher, vous bénéficiez d'une majoration du nombre de parts du quotient familial. Imaginons que vous êtes en couple et que vous décidez de rattacher vos deux enfants. Votre quotient familial est composé de trois parts, ce qui permet d'atténuer la progressivité du barème de l'impôt sur le revenu

Pour en bénéficier, vous devez remplir le cadre D "Rattachement d'enfants majeurs ou mariés" du formulaire 2042 de la déclaration de revenus. De son côté l'enfant majeur, lui, devra rédiger une demande de rattachement sur papier libre, que vous devrez éventuellement présenter à l'administration fiscale en cas de demande. Avant de vous lancer tête baissée, évaluez toutes les options. 

Faites des simulations pour connaître l'option la plus adaptée

En effet, le rattachement de votre enfant majeur à votre foyer fiscal implique que vous allez devoir ajouter ses revenus aux vôtres, ce qui peut faire grimper votre revenu imposable. Lui versez-vous une aide financière tous les mois afin qu'il puisse vivre décemment à l'étranger pour ses études ? Si vous décidez de le détacher de votre foyer fiscal, vous avez la possibilité de déduire une pension alimentaire de votre revenu, et ce, sans limite d'âge dès lors qu'il ne peut subvenir à ses besoins. Attention, il faudra conserver les preuves du versement et de "l'état de besoin" de votre enfant majeur étudiant à l'étranger. 

Vous hésitez ? Faites plusieurs simulations avec les outils disponibles sur le site des impôts. Vous serez alors plus à même de déterminer quelle est l'option la plus favorable pour vous.