J'ai été en congé maternité, mes indemnités journalières sont-elles imposables ?

J'ai été en congé maternité, mes indemnités journalières sont-elles imposables ? Lors de votre congé maternité, vous avez touché des indemnités journalières de la Sécurité sociale. Celles-ci doivent être reportées dans votre déclaration de revenus comme pour tout autre revenu.

Durant votre congé maternité, vous ne percevez plus le salaire versé habituellement par votre employeur, mais des indemnités journalières. Ces dernières sont imposables, qu'elles proviennent de la Sécurité sociale, de votre employeur, d'une assurance ou d'un fonds de prévoyance. C'est également le cas pour les arrêts de travail liés à une pathologie de grossesse, puisqu'il s'agit, en quelque sorte, de "revenus de remplacement".

Vous devez donc veiller à déclarer leur valeur nette aux impôts. Attention cependant, pour les femmes qui touchent des indemnités supplémentaires octroyées par une Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM), car leur travail (de nuit ou à risque) est incompatible avec leur état. Ces indemnités sont exonérées d'impôt sur le revenu partiellement, voire totalement selon les situations.

Lors de votre déclaration de revenus, les indemnités doivent figurer dans la catégorie "traitements et salaires", c'est-à-dire dans les cases 1AJ à 1DJ. En théorie, vous n'avez rien à faire, puisque l'Assurance Maladie a dû transmettre le montant aux services fiscaux. Mais, comme pour tous les montants pré-remplis sur votre déclaration, il est de votre responsabilité de vérifier qu'il n'y a pas d'erreur. Pour cela, connectez-vous sur votre compte personnel Ameli. Vous pourrez y télécharger le reçu fiscal qui mentionne le montant net de vos indemnités journalières. Ce montant doit être ajouté aux autres salaires touchés tout au long de l'année, si vous avez travaillé. En cas de question, n'hésitez pas à contacter les services fiscaux.

Déclaration de revenus