Puis-je déduire une somme forfaitaire versée à mon fils de 32 ans ?

Puis-je déduire une somme forfaitaire versée à mon fils de 32 ans ? Vous pouvez verser une pension alimentaire à votre enfant majeur, peu importe son âge. Vous pourrez déduire un certain montant sur votre déclaration de revenus, la somme déductible étant plafonnée.

Les enfants majeurs ont possibilité d'être rattachés au foyer fiscal de leurs parents jusqu’à leurs 21 ans, voire 25 ans lorsqu’ils sont étudiants. Un enfant majeur n'ayant pas assez de ressources pour subvenir à ses besoins peut bénéficier d'une pension alimentaire versée par ses parents, même après ses 25 ans. Le versement d’une pension n’est conditionné à aucune limite d’âge, uniquement au niveau des ressources. En outre, vous pouvez la verser à un enfant que vous hébergez à votre domicile ou pas.

Une pension alimentaire peut prendre la forme d’une somme versée directement à l’enfant, par exemple par virement bancaire, mais aussi de dépenses que vous engagez pour subvenir à ses besoins alimentaires et d’hébergement. D’autres types de frais peuvent être concernés, à condition de pouvoir les justifier. Ainsi, les parents ont possibilité de déduire le montant de cette pension de leur déclaration de revenus. L'enfant majeur de plus de 25 ans n'étant plus rattaché au foyer fiscal, il doit faire sa propre déclaration, en précisant qu'il bénéficie d'une pension alimentaire.

Remplissez le cadre dédié aux charges déductibles

Le montant d’une pension alimentaire déductible pour chaque enfant est plafonné. Le plafond est susceptible de varier légèrement chaque année. Une somme forfaitaire peut être déduite sans justification, si vous versez une pension alimentaire à votre enfant majeur célibataire, veuf ou divorcé qui vit sous votre toit. En outre, le plafond est multiplié par deux lorsque l’enfant est marié ou pacsé. La somme forfaitaire à déduire ne concerne que les personnes qui subviennent seules aux besoins d’un enfant, ascendant ou descendant. Il est possible de dépasser le plafond ; simplement toute somme au-delà du plafond ne sera pas déductible.

Si vous n’hébergez pas votre enfant, le plafond est le même. Il double si vous êtes célibataire, veuf ou divorcé, et que votre enfant majeur est chargé de famille, ou marié ou pacsé, et que ni lui ni son conjoint ne perçoit pas d’autre pension alimentaire. Dans le cas où vous hébergez votre enfant seulement une partie de l’année, vous devez déduire la somme au prorata, en sachant que tout mois entamé compte pour un mois complet.

S’il n’est pas nécessaire de fournir les justificatifs avec votre déclaration, il est important de conserver les preuves des sommes versées dans le cadre d’une pension alimentaire, que votre enfant vive ou non à votre domicile. Le montant de la pension alimentaire est à déclarer sur le formulaire 2042, dans la partie "charges déductibles" (cadre 6).