Puis-je déduire les frais d'études pour un enfant vivant à l'étranger ?

Puis-je déduire les frais d'études pour un enfant vivant à l'étranger ? La question de la déduction des charges peut se poser lorsque le contribuable prend en charge tout ou partie des frais d'études de son enfant qui vit à l'étranger. Qu'est-il possible de déduire ?

Il est désormais de plus en plus fréquent, pour une famille qui compte plusieurs enfants, de voir l’un d’eux partir à l’étranger pour poursuivre ses études supérieures, en échange universitaire ou via un partenariat d’écoles. Prenons le cas du contribuable qui effectue des versements mensuels pour son enfant parti étudier à l’étranger : ces versements sont-ils déductibles de son revenu ?

Avant toute chose, rappelons que la pension alimentaire versée à un enfant majeur est déductible du revenu à certaines conditions : l’enfant majeur ne doit pas être en mesure de pourvoir à ses propres besoins, et il ne doit pas être rattaché au foyer fiscal de ses parents. La déduction est également plafonnée, ce qui signifie qu’au-delà d’un certain montant de pension alimentaire versée, les sommes en question ne pourront plus être prises en compte dans les charges déductibles.

Un calcul au forfait si l'enfant réside une partie de l'année chez vous

Si l’enfant majeur et ses parents remplissent les différentes conditions ci-dessus, il n’y a pas de raison que le contribuable ne puisse pas déduire le montant qu’il aura versé à son enfant au cours de l’année d’imposition, même si ce dernier poursuit des études à l’étranger et pas en France.

Le fait que l’enfant étudie dans un autre pays n’est donc pas un critère déterminant en ce qui concerne la déduction des sommes versées. Une petite nuance néanmoins : si l’enfant majeur est amené, au cours de l’année d’imposition, à loger chez ses parents pour une certaine période, alors le montant déductible sur cette période sera calculé selon un forfait.

Cette situation particulière devra être correctement appréhendée au moment de remplir votre déclaration de revenus, et il faudra vous lancer dans des calculs pas toujours aisés afin de savoir ce qui est déductible et ce qui ne l’est pas. N’hésitez pas à contacter l’administration fiscale en cas de doute le cas échéant.