Contrat engagement jeune : conditions, garantie jeune et montant

Contrat engagement jeune : conditions, garantie jeune et montant CONTRAT ENGAGEMENT JEUNE. Le contrat d'engagement est destiné à aider les jeunes sans emploi et formation.

Promesse d'Emmanuel Macron lors de son allocution du 12 juillet dernier, ce dispositif vise à accompagner et à soutenir les jeunes les plus éloignés du marché de l'emploi, sans formation et sans travail. Il s'adresse aux jeunes âgés de 18 à 25 ans, qui bénéficieront d'un accompagnement personnalisé assuré par Pôle emploi et les missions locales, avec des propositions d'études, de formation ou d'emploi. Sous conditions de ressources, d'assiduité "et d'acceptation des offres d'activité faites", les bénéficiaires pourront se voir verser une allocation, dont le montant ne pourra excéder 500 euros par mois. Mais le dispositif est-il vraiment nouveau ? Si le dispositif doit toucher 400 000 jeunes dès 2022, il vise surtout à refondre des dispositifs déjà existants. Ainsi, on compte 200 000 bénéficiaires de l'actuelle garantie jeune universelle et 100 000 bénéficiaires de l'Accompagnement intensif des jeunes, soit seulement 100 000 nouveaux entrants. 

Le contrat engagement jeune, c'est quoi ? Quelle différence avec la garantie jeune ? 

Le contrat d'engagement jeune est un dispositif d'accompagnement des jeunes éloignés du marché de l'emploi, qui ne sont ni en emploi, ni en formation. Il concerne les jeunes âgés de moins de 26 ans et propose un accompagnement renforcé. "Le jeune peut se voir proposer plusieurs solutions pendant son parcours : des préparations pour entrer en formation (ex. : les prépa apprentissage, les prépa compétences) ; Une formation qualifiante ou préqualifiante ; Une mission d'utilité sociale (ex. : service civique) ; Des mises en situation en emploi (ex. : stages ou immersions en entreprise) ; Une alternance (ex. : contrat d'apprentissage ou de professionnalisation)", explique-t-on dans le dossier dédié. 

Dans les faits, le contrat d'engagement intervient comme une refonte des dispositifs déjà existants, à commencer par la garantie jeune universelle créée sous François Hollande. A noter toutefois, une différence : "Contrairement à la Garantie jeunes, les jeunes rattachés à un foyer imposable, de tranche I, pourront également toucher une allocation d'un montant de 300 euros par mois", indique-t-on. 

A qui s'adresse le contrat d'engagement pour les jeunes ? Les conditions

Initialement pensé avec un objectif universel, le revenu d'engagement pour les jeunes voit sa cible considérablement restreinte, selon les informations des Echos. Finalement, seuls 500 000 jeunes seront éligibles. Exit les travailleurs précaires parmi les moins de 26 ans et les étudiants, qui étaient notamment visés dans un premier temps. Le dispositif sera donc concentré sur les jeunes qui ont le plus besoin d'aide, qui sont sans formation et sans emploi. Voici les conditions pour en bénéficier : 

  • Être âgé de 18 à 25 ans 
  • Être sans emploi ou sans formation
  • Avoir de faibles ressources

Qui se verra proposer un contrat engagement jeune par Pôle emploi ? 

"Le Contrat d'Engagement Jeune sera également proposé aux jeunes inscrits à Pôle emploi qui rencontrent des difficultés d'accès à l'emploi durable et pourront ainsi bénéficier des solutions de mise en activité proposées", explique-t-on dans le dossier de presse dédié sur le site du ministère du Travail. "Des conseillers seront spécifiquement recrutés pour accompagner les jeunes dans ce nouveau parcours".

Quel est le montant du contrat d'engagement ?

Le détail du revenu d'engagement est connu. Le jeune devra s'engager à respecter les étapes d'un parcours le permettant de s'insérer sur le marché du travail. En contrepartie, une allocation pourra être versée, dont le montant maximal s'élèvera à 500 euros par mois. "Il n'a jamais été question de faire un revenu sans contreparties ", avait fait valoir le ministère du Travail auprès de nos confrères du Parisien. Le gouvernement met en place ce dispositif afin de répondre aux demandes pressantes des associations et partis politiques pour aider les jeunes, très affectés pour certains par la crise sanitaire du coronavirus. Il a toutefois exclu tout terme de "RSA jeune", estimant nécessaire une contrepartie d'engagement et d'accompagnement. 

Comment obtenir le revenu d'engagement ? Inscription

"Les jeunes actuellement suivis par les Missions Locales et Pôle emploi pourront demander à bénéficier du programme d'accompagnement associé au Contrat d'Engagement Jeune", précise-t-on dans le dossier de presse dédié. "Leur intégration dans le programme sera évaluée par chaque agence directement". Qu'en est-il si vous n'êtes pas en lien avec ces deux organismes ? Il va falloir vous rendre sur la plateforme www.1jeune1solution.gouv.fr, et ce, afin de dénicher une structure d'accompagnement. "Un entretien de diagnostic à 360° sera alors mené, permettant de confirmer leur entrée dans le parcours et le niveau du soutien financier au regard des ressources", explique-t-on. 

Comment en savoir plus sur le contrat d'engagement jeune ? Dossier de presse 

Vous souhaitez en savoir davantage sur ce tout nouveau dispositif ? Sachez que le gouvernement a établi un dossier de presse, que vous pouvez retrouver sur le site du ministère du Travail

Aides financières