Composteur : comment choisir le meilleur modèle ? Conseils et sélection

Composteur : comment choisir le meilleur modèle ? Conseils et sélection En bois ou en plastique le composteur permet de produire son propre terreau pour le jardin. Découvrez nos conseils pour bien le choisir ainsi qu'une sélection produit.

Dans une démarche écoresponsable, le composteur permet de revaloriser vos déchets d’origine organique et minérale. Après fermentation, le fertilisant obtenu s’utilise pour la croissance des végétaux, ainsi que les cultures potagères. Pour bien choisir votre composteur, optez pour un modèle dont la taille s’accorde avec son lieu d’installation : sur un balcon, dans la cuisine ou au cœur du jardin. Il existe des systèmes aux formes et matériaux variés pour répondre à des standards esthétiques. Le volume du bac détermine la capacité de compost pour des besoins réduits ou importants.

Les composteurs disponibles sur le marchés sont en bois ou en plastique. Les composteurs en bois ont une durée de vie plus courte que les composteurs en plastique. Il résiste moins à la chaleur et l'humidité provoquée par la décomposition. Il faut privilégier le pin ou le chêne et que le bois soit traité. Le composteur en plastique retient mieux la chaleur. Cela permet d'avoir du compost plus rapidement ; à condition de le tourner et de l'arroser régulièrement.

Le composteur présente idéalement plusieurs ouvertures afin d’assurer une bonne aération et permettre la récupération du fertilisant. Ces accès conviennent aussi pour manipuler le compost. Votre bac peut se diviser à l’aide de différents plateaux pour disposer de plusieurs niveaux de fermentation. Cela évite d’avoir à retourner régulièrement les déchets pour obtenir une décomposition homogène. En matière d’ergonomie, privilégiez un composteur qui intègre un robinet. Cela empêche la stagnation au fond du bac et permet de recueillir le « jus de compost » comme engrais. Vous avez la possibilité d’opter pour un composteur en plastique ou en bois. Le premier ne nécessite aucun entretien particulier. Pour le second, assurez-vous d’une protection contre les intempéries et d’un traitement périodique afin de préserver sa tenue.

Un composteur doit avant tout être en contact direct avec la terre. Sauf si le bois que vous avez choisi est un bois traité de classe 3, il vous faudra alors ajouter des pierres à chaque coin du récipient pour le surélever. Placez-le dans un endroit où il sera le plus possible protégé de la pluie, du vent et du soleil mais aussi proche des zones de dépôts des déchets de jardin et de la cuisine. Si vous pensez mettre plus de déchets venant de la cuisine dans votre composteur, alors placez ce dernier plus près de votre maison. Le mieux est à l'ombre, sous des arbres, contre un mur ou encore dans un abri de jardin. Un composteur n'est pas vraiment des plus esthétiques. Pour le dissimuler dans votre jardin, vous pouvez faire pousser des plantes grimpantes ou créer un bardage de décoration, etc.