Moon Knight : la scène post-générique décryptée (spoilers)

Moon Knight : la scène post-générique décryptée (spoilers) MOON KNIGHT. La série Moon Knight s'est achevée avec la diffusion du sixième épisode et une scène post-générique totalement dingue. Décryptage avec spoilers.

[Mis à jour le 5 mai 2022 à 15h10] Marvel Studios poursuit son développement à la télévision avec des séries diffusées à rythme régulier sur Disney++. Le 30 mars débutait la diffusion de la série Moon Knight. Six épisodes diffusés plus tard, les téléspectateurs connaissent déjà bien Steven Grant, son autre personnalité Mark Spector et leur alter ego super-héroïque Moon Knight. Chemin faisant, la série Moon Knight en a dévoilé de plus en plus autour de son personnage principal et notamment au sujet de ses problèmes d'ordre psychique. La série s'achève avec beaucoup de suspense, à un moment où le dieu du ciel nocturne Khonshu annonce à Steven Grant et Mark Spector qu'il les libère de leurs fonctions d'avatar. Grant et Spector ne pourront donc plus accéder aux pouvoirs de Moon Knight puisqu'ils n'incarnent plus le dieu sur Terre.

Mais c'était sans compter la scène post-générique de la série Moon Knight à la toute fin de l'épisode 6 ! En effet, cette scène nous permet de retrouver Arthur Harrow, récemment défait par Moon Knight mais pas tué par Grant et Spector. Celui-ci est dans un asile psychiatrique qui ressemble à s'y méprendre à celui dans lequel on a vu Mark Spector dans les précédents épisodes. Un homme, qui parle espagnol, vient le chercher et l'emmène dans une limousine blanche où il découvre Khonshu venu lui annoncer qu'il n'en a pas fini avec lui. La vitre teintée du conducteur s'abaisse et laisse apparaître le corps de Mark Spector. Khonshu fait les présentations : il s'agit de Jake Lockley, une autre personnalité de Spector que nous n'avions pas encore vue précédemment. Celui-ci exécute ensuite sommairement Harrow à coup de pistolet silencieux.

La scène post-générique de l'épisode 6 de Moon Knight confirme que Steven Grant n'est pas la seule personnalité qui vit à l'intérieur de Mark Spector. Si l'on a appris quasi tout ce qu'il y avait à savoir sur Grant, la série n'avait pas encore évoqué formellement Jake Lockley. En revanche, plusieurs indices y avaient été disséminés. En effet, Mark Spector explique à Layla que son père a été tué lors d'une de ses missions mais il affirme qu'il y a simplement amené "un collègue". S'agirait-il en réalité de Jake Lockley ? Lors d'un passage de Steven et Mark dans l'asile psychiatrique, on les voit ouvrir de nombreuses portes dont l'une mène dans une salle où est installé un sarcophage similaire à celui où était gardé Steven. Ce sarcophage renfermait visiblement quelqu'un puisqu'on y entendait des cris et la tombe bougeait frénétiquement. Si les deux personnages n'ont jamais ouvert ce sarcophage, on peut raisonnablement imaginer que c'est bien Jake Lockley qui s'y cachait.

Au début de la série Moon Knight, Steven Grant n'est pas conscient de l'existence de Mark Spector et vice-versa. Dans la scène post-générique de l'épisode 6, Khonshu a l'air de partir du principe que les deux personnages n'ont pas connaissance de l'existence de Jake Lockley, ce qui lui permet d'utiliser ses capacités d'avatar sans que ceux-ci n'en aient conscience. Il y a fort à parier pour que la suite des aventures de Moon Knight s'intéressent justement à cette nouvelle facette de la psyché de Mark Spector. En revanche, on ne sait pas encore si la suite des péripéties de Moon Knight auront lieu dans une saison 2 de la série ou s'il apparaîtra plutôt dans un film plus tard. Nous attendrons avec impatience des nouvelles de Marvel Studios à ce sujet.

Notre interview de Mohamed Diab, réalisateur de la série

Moon Knight est une production de Marvel Studios diffusée du 30 mars au 4 mai 2022 sur Disney+. Portant à l'écran le super-héros des comics, la série de six épisodes s'intéresse à Steven Grant, employé d'un musée londonien qui vit une vie assez planplan à un détail près : il est somnambule et, la nuit, il rêve qu'il est un soldat surentraîné. Bien vite, il se rend compte qu'il n'est pas tout à fait le seul maître de son enveloppe corporelle, qu'il partage avec un certain Mark Spector, dont il va découvrir l'identité mais aussi le passé à travers la série. Car Mark Spector est aux prises avec des forces surnaturelles datant de l'Egypte antique.

Mohamed Diab, réalisateur égyptien de films dramatiques, s'est chargé de la réalisation de quatre des six épisodes de la série. Nous avons eu l'occasion de lui poser quelques questions en amont de la diffusion de la série sur Disney+. Il décrit pour nous les coulisses de cette série, qui tente de nouvelles choses par rapport à l'univers cinématographique Marvel tout en présentant un nouveau personnage encore inconnu du grand public.

Moon Knight a l'air très différent des autres super-héros du MCU. Comment l'avez-vous transféré du comics à l'écran ?

La recette du succès de Marvel tient dans le fait qu'ils se réinventent sans cesse. Après avoir présenté tant de super-héros, ils ont choisi ce personnage sombre et confier cette tâche à quelqu'un comme moi, qui ai fait des films sombres, signifiait qu'ils voulaient aller dans une nouvelle direction. J'ai tout de suite eu envie de pousser le côté dramatique encore plus loin. Il fallait qu'on rende la série plus sombre, que les visuels soient différents. Ils ont accepté que j'écrive ma propre ébauche pour pousser la série encore plus loin. Et puis nous avons aussi recruté des acteurs qui pouvaient effectivement m'aider dans cette direction, Oscar Isaac, Ethan Hawke, May Calamawy… des personnes qui sont vraiment connu pour leur travail dans le genre dramatique. Donc tous ensemble, on a poussé un peu et c'est pour ça que la série a l'air différente. Mais Marvel est assez intelligent pour nous laisser faire cela parce qu'ils savent que c'est nécessaire. Une fois de temps en temps, ils ont besoin de faire quelque chose de différent. Pour ce qui est du comics en lui-même, je n'en connaissais rien, mais je crois que c'est un avantage. Je n'avais pas le poids de quoi que ce soit du comics. Tout ce qui m'importait, c'était d'en faire une bonne histoire. Par exemple, avec ma femme Sarah, nous avons présenté l'idée d'un nouveau méchant qui n'existe dans les comics que par son nom. Dans notre série, il fait quelque chose de complètement nouveau et de très proche de notre culture et de la mythologie égyptienne.

Disney+ semble être le lieu où le MCU essaie de nouvelles choses. Pensez-vous que réaliser une série Marvel vous a donné plus de liberté que réaliser un film Marvel ?

Je ne peux pas comparer parce que je n'ai pas fait un film pour eux donc je ne connais pas leur liberté artistique mais je peux vous dire une chose. A chaque fois qu'on fait une série télévisée, cela signifie qu'on a plus de temps donc on peut en général l'utiliser pour les personnages, les comprendre et les aimer. J'adore ça, surtout quand il s'agit de présenter un personnage. Dans un sens, ce qu'a fait Marvel avec Captain America en trois films, on est capables de le faire en une série télé. Si tout se passe bien, la prochaine fois que vous verrez Moon Knight dans un film ou dans une autre série, on pourra se dire "J'ai passé du temps avec lui. Je le connais très bien, suffisamment pour partir dans une aventure émotionnelle avec lui maintenant."

Il y a beaucoup d'idées pour représenter le fait que Steven Grant n'est pas seul dans son corps. Comment avez-vous travaillé la mise en scène visuelle de son trouble dissociatif de l'identité dans la série ?

Pour parler de mon point de vue, tout ce que l'on sait du trouble dissociatif de l'identité vient des films. On l'appelait trouble des identités multiples. On l'a toujours vu comme ça dans les films avec une personne bonne et une personne mauvaise. Mais je pense que c'est bien plus profond que ça. J'ai beaucoup appris sur la question durant la création de la série. Je voulais partager cette réflexion avec tout le monde parce que cette vision unidimensionnelle blesse les personnes qui souffrent de ce trouble. Quand vous verrez la suite de la série, vous comprendrez encore mieux cette idée. Dès le départ, Sarah et moi avons décidé que nous voulions utiliser des thèmes visuels pour le représenter. Vous allez voir beaucoup de reflets, d'ombres pour mettre en scène la dualité et les personnages multiples. Cela fait partie intégrante de notre série et ce n'est pas forcé. On voit beaucoup le personnage piégé ou dans des endroits qui ressemblent à des cages. Ce n'est pas un gimmick, c'est notre histoire. Nous avons essayé d'utiliser ces thèmes visuels dans quasi tous les plans.

La série doit beaucoup à Oscar Isaac, qui joue à la fois Steven Grant et Mark Spector. Pouvez-vous nous parler de votre collaboration sur Moon Knight ?

Au début, Oscar sortait tout juste de gros projets comme Star Wars, X-Men et Dune et il voulait juste faire de petits films. La première chose qu'il m'a dit après avoir vu mes films c'est "Qu'est-ce que tu fous là ?" Je lui ai répondu que je voulais toujours raconter mes histoires intimes avec Moon Knight, la seule différence c'est qu'il y a plus de budget. On peut raconter des histoires intimistes sans pour autant avoir un petit budget. Je lui ai présenté comment je voyais la série et il a accepté d'en être. Il n'était pas simplement curieux de vivre l'expérience Marvel du genre "Je veux être payé et je veux être un super-héro". Il voulait faire une bonne série. Même chose pour Ethan Hawke. Tous les jours, j'avais deux acteurs très intelligents qui me questionnaient, qui se posaient des questions sur toutes les scènes. Ça m'a beaucoup poussé à travailler. Quand on dirige des acteurs de ce calibre, on a tellement d'options parce qu'ils sont géniaux. Mais c'est en coulisses, avant que les caméras ne tournent, qu'on a beaucoup travaillé ensemble.

Quelle a été votre approche pour que le spectateur reconnaisse tout de suite Mark Spector et Steven Grant ?

Ça nous a demandé beaucoup de travail et de collaboration. On avait tous des idées : Oscar, Kevin Feige, Sarah, Grant Curtis, les scénaristes… Mais c'est évidemment Oscar qui a le plus contribué à tout ça. L'acteur est le meilleur défenseur de son personnage. C'est Oscar qui a trouvé l'idée des accents différents, qui est une excellente manière de les reconnaître instantanément. Ensuite on leur a trouvé une coupe de cheveux différentes, une posture et une attitude différentes. Encore une fois, tout ça c'est des paroles. C'est Oscar qui fait toute la différence. Quand il joue Steven, il est quelqu'un. Quand il est Mark, il est quelqu'un d'autre. Tout ça n'est que théorie jusqu'à ce qu'Oscar joue et c'est ça le plus important. Il a été brillant. Je n'arrête pas de lui dire qu'il va tout gagner. Je ne sais pas ce qu'il va gagner mais c'est un génie. Il a trouvé le ton juste.

Voir la bande-annonce de Moon Knight

en savoir plus

Synopsis - Marc Spector est un vétéran qui souffre de troubles du sommeil et de troubles de la personnalité. Après que le dieu de la lune Khonshu lui confère ses pouvoirs, il devient un justicier qui répond au nom de Moon Knight. La série est inspirée du personnage de comics créé en 1975 par Doug Moench et Don Perlin.

Quelle date de sortie pour Moon Knight ?

Longtemps annoncée pour 2022 sans plus de précision, Moon Knight a enfin droit à une date de sortie. La série Marvel a été diffusée en streaming sur Disney+ du 30 mars au 4 mai 2022.

Quels acteurs au casting de Moon Knight ?

  • Oscar Isaac : Marc Spector / Moon Knight
  • Ethan Hawke : Dr. Athur Harrow
  • Gaspard Ulliel : Anton Mogart / Midnight Man
  • Emily VanCamp : Sharon Carter
  • May Calamawy : rôle à confirmer

Où voir Moon Knight en streaming ?

Moon Knight, la série Marvel est disponible uniquement en streaming sur la plateforme Disney+, comme les autres productions du studio. Aucune diffusion TV n'est prévue.