American Sniper : synopsis, casting, bande-annonce, polémique, streaming... AMERICAN SNIPER. Réalisé par Clint Eastwood, American Sniper retrace la vie du tireur d'élite américain Chris Kyle.

Synopsis - "Une balle, un mort" pourrait être le crédo des tireurs d'élite. Dans l'U.S. Navy SEALS, on l'applique tous les jours. Les militaires doivent en plus être maîtres dans l'art d'infiltrer les frontières ennemies sans se faire repérer pour abattre leurs cartouches. Non loin de leurs adversaires, ils doivent survivre pour intervenir rapidement. "American Sniper", c'est Chris Kyle (Bradley Cooper). Il fait le récit dramatique et captivant de sa vie et de ses 160 tirs réussis officiels pendant la Guerre d'Irak, de 2003 à 2009. La jeunesse et les exploits militaires de M. Kyle ressemblent à un film d'aventure. Enfant, il vivait à Odessa au Texas, où il chassait et dressait des chevaux. A l'université, il se lance dans le rodéo professionnel jusqu'à la chute fatale. Il poursuit sa route jusqu'au Colorado où un recruteur de la Marine le repère.

Pourquoi American Sniper a fait polémique ?

Lors de sa sortie en 2015, American Sniper a déchiré les critiques. Alors qu'il rencontre un succès certain au box-office américain, le film de Clint Eastwood a été accusé par certains de glorifier l'armée américaine, et notamment l'intervention en Irak, en présentant les snipers américains, et notamment Chris Kyle qui a tué plus de 160 personnes, comme des héros. Plusieurs médias et personnalités américaines ont pris la parole pour dénoncer le point de vue du long-métrage, comme le cinéaste Michael Moore (Fahrenheit 9/11, Bowling or Columbine...). Ce dernier a tweeté à la sortie du film le message suivant : "mon oncle a été tué par un sniper durant la Seconde guerre mondiale. On nous a appris que les snipers étaient des lâches, qu'ils vous tirerez dans le dos. Les snipers ne sont pas des héros. Et les envahisseurs sont pires."

Il faut dire qu'American Sniper retrace la vie de Chris Kyle, un tireur d'élite qui aurait réussi 160 tirs durant la guerre en Irak. Le personnage est controversé, entre ceux qui dressent le portrait d'un héros, quand d'autres le considèrent comme un "tueur rempli motivé par la haine". Dans ses mémoires, sorties en 2012 (quelques mois avant sa mort), Chris Kyle a d'ailleurs écrit que son "seul regret est de ne pas en avoir tué davantage. J'ai adoré."

Si American Sniper a reçu plusieurs critiques, ses défenseurs sont également montés au créneau. L'éditorial du Daily Caller soulignait ainsi qu'"Hollywood est majoritairement de gauche et a produit une série de films anti-guerre et anti-militaire qui ont été des flops. Dans ce monde, American Sniper est une anomalie". Malgré cette controverse, le film de Clint Eastwood a toutefois récolté six nominations aux Oscars en 2015, mais seulement la statuette du meilleur montage son