mulasse

nom féminin
mulasse , nom féminin

En savoir plus

En vidéo : L'astuce du jour par le champion de France d'orthographe. Chaque jour, Guillaume Terrien décortique pour vous une règle orthographique de la langue française.
"L'astuce du champion : Noms féminins se terminant par le son [œ?] (eur, eure)"
Améliorez votre orthographe grâce à notre partenaire Orthodidacte.com
  • Charger la mule Sens : Faire preuve d'exagération. Origine : "Cette expression, apparue dans le courant du XXème siècle, est dérivée de la locution ""chargé comme une mule"" qui, elle, est utilisée depuis le début du XVIIIème siècle. Elle exprime une notion d'exagération, tout comme on pouvait surcharger la mule, animal utilisé pour porter de très lourdes charges."
  • Tête de mule Sens : Être têtu. Origine : L'âne et la mule sont des animaux reconnus comme étant bornés. Il est donc compréhensible de dire de quelqu'un de têtu qu'il est une tête de mule. Cette expression existe depuis le XVIIe siècle sous la forme têtu comme une mule. C'est en 1899 qu'elle adopte la forme tête de mule.
  • Être têtu comme une mule Sens : S'obstiner au-delà de la raison. Origine : Que ce soit comme une mule, comme un âne, comme un mulet ou comme une bourrique, quand une personne s'acharne à défendre sa position, elle ressemble à cet animal qui a la réputation de n'avancer que quand le coeur lui en dit. L'expression a vu le jour au XIXe siècle.
  • "Qui veut une mule sans défaut doit se résoudre d'aller à pied." Miguel de Cervantès
  • "Sa mule, mise en train par la musique, prenait un petit amble sautillant." Alphonse Daudet