Jimi Hendrix : biographie d'un guitariste de légende à la mort mystérieuse

Jimi Hendrix : biographie d'un guitariste de légende à la mort mystérieuse JIMI HENDRIX - Guitariste, chanteur et auteur-compositeur américain, il est le fondateur du groupe The Jimi Hendrix Experience. Il fait partie aujourd'hui des légendes de la musique.

Jimi Hendrix, de son vrai nom Johnny Allen puis James Allen Hendrix, est né le 27 novembre 1942 à Seattle, aux États-Unis et mort le 18 septembre 1970 à Londres, au Royaume-Uni. Il brille par sa maîtrise de la guitare, qu'il a appris en autodidacte, en jouant avec une guitare de droitier, mais dont les cordes sont inversées, parfois avec la bouche ou parfois dans le dos, donnant constamment un son parfait. Avec seulement quatre albums studios à son actif, Jimi Hendrix est le musicien qui vend le plus d’œuvres posthumes dans le monde, après Elvis Presley.

Enfant, Jimi Hendrix écoute des disques de blues et de rock et éprouve beaucoup d’admiration pour Elvis Presley et Chuck Berry. Malgré un père violent et alcoolique, celui-ci lui offre sa première guitare classique à l’âge de 15 ans. Il apprend ainsi la guitare en autodidacte. Il monte alors un petit groupe et se fait offrir l’année suivante une guitare électrique. Mais à 17 ans, il s’engage dans l’armée, qu’il quittera deux ans plus tard, après s’être cassé la clavicule lors d’un incident en parachute. À la même époque, Jimi Hendrix commence à errer dans les clubs de Nashville, où il rencontre celui qui deviendra son meilleur ami, Billy Cox. Ensemble, ils forment le groupe King Casuals et se produisent dans toute la ville.

La biographie de Jimi Hendrix est également riche en collaborations : il travaille pour quelques chanteurs comme Ike & Tina Turner, Sam Cooke et Little Richard. Malgré la qualité de jeu indéniable du guitariste, ces derniers se lassent très vite de son exubérance sur scène et finissent par l’abandonner. Car Jimi Hendrix se voit déjà leader de groupe, et c’est pour cette raison qu’il fonde en 1966 "Jimmy James and the Blueflames", qui lui permet cette fois d’imposer son propre style. Au Café Wha ? il séduit le bassiste des Animals, Chas Chandler, qui le prend sous son aile et veut l'emmener avec lui à Londres dès septembre 1966. Jimi Hendrix accepte à une condition : il souhaite rencontrer Eric Clapton, la référence britannique en termes de guitare à cette époque. Le 1er octobre 1966, Hendrix rencontre le guitariste lors d'un concert de son groupe Cream.

Eric Clapton accepte que Jimi Hendrix monte sur scène avec eux et joue "Killing Floor" de Howlin' Wolf. En 2007, dans son autobiographie, Eric Clapton raconte ce passage : "Il a joué de la guitare avec les dents, derrière la tête, allongé par terre, en faisant le grand écart et d'autres figures. C'était stupéfiant et génial musicalement, pas uniquement un vrai feu d'artifice à contempler (...) Je pris peur, car, juste au moment où on commençait à trouver notre vitesse de croisière, voilà qu'arrivait un vrai génie". 

L'époque "The Jimi Hendrix Experience"

Jimi Hendrix
Jimi Henrix au Monterey Festival © AP/SIPA

Jimi Hendrix s’entoure alors du bassiste Noël Redding et du batteur Mitch Mitchell pour former un trio, "The Jimi Hendrix Experience". En peu de temps, ils sortent un premier 45 tours avec le titre "Hey Joe" qui devient numéro un en Angleterre. Le groupe commence à se faire un nom et à fréquenter les plus grands. Il passe en première partie de Johnny Hallyday à l’Olympia. S’ensuit une tournée triomphale, et, en 1967, le premier album "Are you experienced ?" est dans les bacs.

Mais Jimi Hendrix rêve déjà de conquérir son pays, les États-Unis. Il y retourne donc à l’occasion du festival de Monterey, où il envoûte totalement le public par son jeu unique sur une guitare de droitier aux cordes inversées, et par ses prestations incontrôlées. C’est à cette occasion d’ailleurs, que le jeune homme, envoûté par la musique, stupéfie le public en mettant en feu volontairement sur scène sa guitare, la célèbre "Monterey Stratocaster", et ensuite en la cassant sur le sol. Le phénomène Hendrix explose. Dans la foulée, le groupe enregistre "Axis : Bold As Love" et en 1968, il enchaîne avec son troisième album, le plus expérimental des trois, "Electric Ladyland". Mais Jimi Hendrix est trop perfectionniste, et ses abus de drogue le mettent dans un état second qui ne plaît pas toujours aux autres membres. Chas Chandler finit donc par partir, puis Jimi Hendrix décide de rejoindre son ami Billy Cox en Angleterre.

"Hey Joe" de Jimi Hendrix, l'histoire d'un tube

Chanson américaine des années 60 attribuée à Billy Roberts, puis au groupe The Leaves, "Hey Joe" est devenue célèbre grâce à la reprise de Jimi Hendrix en 1966. La chanson parle d'un homme qui a tiré sur sa femme et qui prend la fuite. Elle apparaît sur le premier album de The Jimi Hendrix Experience. Convaincu par Jimi Hendrix, Johnny Hallyday a également fait une reprise du tube "Hey Joe", adapté en français. Le 45 tours sort le 15 mars 1967 et est un succès en France. La légende raconte que lors de l'enregistrement du titre par le Taulier, Jimi Hendrix, qui l'accompagnait en studio, aurait saisi une guitare acoustique pour jouer avec lui sur une version qui ne sera pas retenue pour l'album et restera inconnue pendant plus de 25 ans, jusqu'en 1993 et la sortie du livre "Johnny", qui paraît avec un CD d'inédits. Fort de cette popularité à travers le monde, le morceau "Hey Joe" a été repris de nombreuses fois, par Johnny Hallyday donc, mais aussi Charlotte Gainsbourg ou Alain Bashung en 1984.

Hendrix et le succès de "All along the Watchflower"

"All along the Watchflower" est également une reprise faite par Jimi Hendrix, apparaissant sur le troisième album du groupe The Jimi Hendrix Experience. C'est une chanson écrite à l'origine par Bob Dylan et figurant sur l'album "John Wesley Harding", sorti en 1967. En reprenant ce titre, Jimi Hendrix lui offre une postérité qu'elle n'avait jusqu'alors jamais rencontré, notamment grâce à ses incroyables solo de guitare. La chanson, qui comportes plusieurs allusions à la Bible, a souvent été reprise dans des films et séries, mais aussi par d'autres artistes comme Keziah Jones, Eddie Vedder et plus récemment par Ed Sheeran ou, en France, Francis Cabrel en 2012. 

Hendrix et la magie "Woodstock"

À la fin des années 60, Jimi Hendrix forme un nouveau groupe "Gypsy Sun & Rainbows", avec son ami Billy Cox, Larry Lee et des percussionnistes. Puis Mitch Mitchell redevient batteur du groupe. En 1969, ils se produisent en tête d'affiche de l'événement, le premier jour de festivités. Ce festival marquera à jamais l’une des plus belles prestations de Jimi Hendrix, qui, en hommage aux soldats partis pour la guerre du Vietnam, reprend l'hymne nationale américaine à la guitare, la martyrisant comme pour imiter une descente de bombe. Un moment fabuleux qui met en avant plus que jamais ses qualités de guitariste et de bluesman. Traversant les âges, ce show reste l'un des plus mémorables de Jimi Hendrix. Mais malgré cette performance, le groupe n’obtient pas le succès escompté et se sépare.

La mort mystérieuse de Jimi Hendrix

En 1970, Jimi Hendrix entame sa tournée "Cry of love" et se fait construire son propre studio d’enregistrement. C’est là que le guitariste prépare "First rays of the new rising sun". Mais il cherche désormais à composer des morceaux moins fougueux, aux tonalités différentes, et il a du mal à enregistrer un album qui lui convienne. Ils se tournent vers une musique plus funk et enregistrent le quatrième et dernier album de Jimi Hendrix, qui est tiré des concerts du groupe. Le 28 janvier 1970, le guitariste produit sa pire performance au Madison Square Garden. Quelques tournées toujours aussi désastreuses suivront, le musicien enchaîne les échecs.

Le matin du 18 septembre 1970, au Samarkand Hotel de Londres, le corps de Jimi Hendrix est retrouvé inanimé. La cause de la mort serait une trop grande prise de barbituriques associée à une prise d'alcool. Mais en 2009, elle est réfutée par James Wright, l'ancien assistant de Jimi Hendrix. En effet, dans son livre "Rock Roadie", il affirme que Michael Jeffrey, le manager de l'artiste, lui a fait la confession qu'il avait assassiné Jimi Hendrix, pour une question d'argent. Le manager était effectivement le seul bénéficiaire de son assurance-vie. De plus, la rumeur courait qu'Hendrix prévoyait de le licencier. De rage, il aurait donc forcé le guitariste à prendre ces pilules.

Un autre témoignage remet en cause la théorie de la mort par barbituriques : celui de John Bannister, le chirurgien qui s'est occupé d'Hendrix à l'époque. Le médecin avait constaté au départ que l'artiste était mort noyé, après avoir retrouvé une quantité astronomique de vin dans ses poumons et dans son estomac. Hors, les tests de son taux d'alcool dans le sang, étant faibles, viennent contredire cette version. Aujourd'hui encore, les circonstances de la mort du guitariste restent floues. Jimi Hendrix est décédé à l'âge de 27 ans et fait donc partie du triste Club des 27, qui regroupe des artistes morts au même âge, comme Brian Jones, Janis Joplin ou Amy Winehouse. Jimi Hendrix a été enterré à Seattle, aux États-Unis.

La guitare mythique de Jimi Hendrix

D'après Francetvinfo, la célèbre guitare de Jimi Hendrix, qu'il a brûlé et fracassé lors du festival de Monterey, a été réédité par Fender. C'était une Stratocaster rouge, sur laquelle il avait peint des motifs psychédéliques. Il aimait cette guitare mais, pour rester dans les mémoires, la sacrifie en public. De fait, le 15 août 2017, Fender réédite cette fameuse guitare pour les 50 ans de cet événement, qui a marqué l'histoire du rock. 

Jimi Hendrix : dates clés

27 novembre 1942 : Naissance de Jimi Hendrix à Seattle
Jimi Hendrix est d'ascendance mélangée, noire, amérindienne et blanche. 
1957 : Son père lui offre sa première guitare classique
Jimi Hendrix entre alors dans le groupe "The Rocking Kings".
1959 : Jimi Hendrix s'engage dans l'armée
Il n'y restera que deux ans suite à un accident de parachute. Il rencontre avec son ami et futur bassiste Billy Cox.
1961 : Il fonde avec Billy Cox le groupe "King Casuals"
Ils se produisent dans les clubs de Nashville.
23 octobre 1966 : Jimi Hendrix enregistre "Hey Joe"
"The Jimi Hendrix Experience" sort son premier 45 tours dont le titre "Hey Joe" devient numéro un des charts britanniques. Jimi Hendrix a rencontré Chas Chandler cette même année. Ils sont partis pour Londres fonder le groupe avec Noel Redding à la basse et Mitch Mitchell à la batterie.
1967 : Premier album "Are you experienced ?"
S'ensuit l'album "Axis : Bold as Love" qui marque le début du phénomène Hendrix, puis "Electric Ladyland".
1968 : Fin du groupe "Experience"
Jimi Hendrix va créer par la suite plusieurs autres groupes. 
15 août 1969 : Ouverture du festival de Woodstock
Le festival hippie de Woodstock (Etat de New-York) réunit pendant trois jours près de 400 000 personnes pour célébrer l'amour, la paix, la musique. Les plus grandes stars du rock se succéderont sur la scène : Joan Baez, Joe Cocker, Janis Joplin, Santana, The Who... et Jimi Hendrix qui y interprétera l'hymne américain, "Star Splangled Banner", de façon à évoquer les bombes qui tombent alors sur le Vietnam.
1970 : Tournée américaine "Cry of love"
Puis concert sur l'île de Wight (Angleterre) suivi d'une tournée européenne, sans succès. Jimi crée son propre studio d'enregistrement.
18 septembre 1970 : Mort de Jimi Hendrix
Le légendaire guitariste-chanteur américain s'éteint à Londres à 10 heures du matin. Selon la version officielle, James Marshall Hendrix meurt "étouffé suite à une intoxication par somnifères"... Ce gaucher autodidacte de la guitare était devenu en quelques années à peine un mythe de la musique rock. Figure de la lutte contre la guerre du Vietnam, il est resté célèbre grâce à son interprétation de l'hymne américain, lors du festival de Woodstock en août 1969. A sa mort, il laisse à son père une fortune colossale, estimée à 100 millions de dollars. Eric Clapton interrompt sa tournée en Angleterre pour aller jouer à ses funérailles, le 4 octobre à Seattle.