Des massages sur des zones "érogènes" ?

Patrick Bruel aux Francofolies de la Rochelle en 2019 © SADAKA EDMOND/SIPA
Dans son second article sur l'affaire, daté du lundi 23 septembre, Le Parisien en dit un peu plus sur les faits reprochés à Patrick Bruel en marge de son concert à Ajaccio, le 9 août 2019.
On apprend que la masseuse, selon son témoignage et la version donnée dans ses accusations, se serait vu réclamer par le chanteur "des passages répétés sur des zones érogènes". Si la jeune femme a expliqué aux gendarmes avoir refusé, elle affirme qu'il lui aurait "reproché d'être trop rigide". Selon son témoignage, rapporté par Le Parisien, elle assure que Patrick Bruel lui a lancé "en substance" : "Tu es sérieuse. Tant mieux, le sexe avant un concert n'est pas préconisé : j'aurais mal chanté." Des faits démentis par l'accusé.
Suggestions de contenus