Beaujolais nouveau 2020 : où l'acheter, goût et prix, tout savoir

Chargement de votre vidéo
"Beaujolais nouveau 2020 : où l'acheter, goût et prix, tout savoir"

Beaujolais nouveau 2020 : où l'acheter, goût et prix, tout savoir BEAUJOLAIS NOUVEAU - Le cru 2020 est en vente chez votre caviste, épicerie, restaurant ou vigneron préféré via le click and collect ou la livraison. Très fruité et marqué par une belle fraîcheur, le goût du Beaujolais nouveau de cette année est très apprécié par les experts.

[Mis à jour le 22 novembre 2020 à 10h27] Le Beaujolais nouveau est disponible à la vente chez de nombreux cavistes, points-relais, fromageries ou épiceries. Le collectif solidaire de commerces de proximité "Le beaujolais nouveau est bien vivant", recense via cette carte et ce Mapstr tous les commerces participants à la commercialisation du cru 2020 à Paris et sa banlieue, ainsi qu'à Marseille, à Chartres et dans la région lyonnaise. Vous pouvez bien évidemment vous procurer le Beaujolais nouveau au supermarché du coin.

Si les dégustations traditionnelles sont proscrites devant les cavistes ou sur les places en raison du confinement, rien ne vous empêche de le goûter à la maison. D'autant plus que d'après un célèbre caviste de la ville de Verdun, "c'est une vraie bonne année (...) On trouve de belles couleurs, des vins de plus en plus propres, de plus en plus bio et avec de moins en moins de sulfites", a-t-il déclaré à l'Est Républicain. "2020 est vraiment un super-millésime, on a vendangé tôt, les tanins sont concentrés, c'est un vin que l'on pourra garder", a confié un producteur du Sud Beaujolais au Parisien. "Nous sommes sur quelque chose de très fruité, le soleil estival a permis d'avoir un produit de très belle facture cette année qui pourra réconcilier tout le monde avec le Beaujolais", souligne Élodie Olivier, une caviste de la ville de Bouaye dans l'ouest de la France, à Actu.fr. 

Les restaurants et les vignerons se mobilisent pour vendre et célébrer le Beaujolais nouveau

Si les bars et restaurants sont fermés, certains le vendent à emporter, agrémenté de charcuteries et de fromages ou infusé dans un bon petit plat d'andouillettes, par exemple. Pour trouver le restaurant qui participe à l'opération, référez-vous à la liste des Bistrots Beaujolais

Si la dégustation du Beaujolais nouveau est interdite dans les domaines, des vignerons ont mis en place des dégustations commentées sur les réseaux sociaux, dont certaines en visio pour répondre aux questions des amateurs. Pour se procurer des bouteilles, la plupart des vignerons pratiquent le click and collect, qui permet la commande en ligne puis le retrait en magasin, ou la livraison à domicile. Retrouvez-les sur la liste des Maisons & domaines du Beaujolais. Enfin, plusieurs cavistes ont décidé d'organiser également des dégustations virtuelles, et la Revue du Vin de France a recensé tout un échantillon d'événements autour de la sortie du Beaujolais nouveau grâce à une carte de France mise à disposition sur le site Les Rendez-vous Beaujolais.

Les producteurs de Beaujolais nouveau impactés par le confinement

Toute la production, qui représente 20 millions de bouteilles au total, est touchée par la crise sanitaire du coronavirus. Alors qu'ils ont dû se passer de la plupart des restaurateurs pour écouler leurs stocks, de nombreux vignerons ont vu les annulations de commandes se multiplier, craignant un recul de 25% des ventes cette année. "On bosse avec 150, 200 restaurants, on en a une vingtaine qui ont commandé. (…) La perte sera de 5 000 à 7 000 bouteilles à la fin", a commenté Gilles Gelin pour RTL. "La fête est gâchée, elle a petit goût amer alors qu'on a des vins exceptionnels cette année", a-t-il terminé. "Il nous manque les commandes et les soirées organisées par les comités d'entreprise", regrette Cécile Nove-Josserand, de l'Association des jeunes agriculteurs du Rhône, interrogée par Le Parisien.

Le Beaujolais nouveau 2020 est-il à la hauteur de la dernière cuvée qui était très bonne, au goût de fruits rouges ? Vraisemblablement oui. Et l'arôme de banane d'il y a trois ans semble bel et bien enterré. Le Beaujolais Nouveau est donc devenu plus rond et plus aromatique, selon l'avis des consommateurs comme des vignerons. Les raisins qui servent à le fabriquer sont en effet plus gorgés de sucre sous l'effet du réchauffement climatique. On retrouve donc naturellement un vin plus structuré, moins acide et plus conforme aux attentes des consommateurs.

Quel goût a le Beaujolais Nouveau 2020 ?

David Ratignier, vice-président d'Inter Beaujolais, a assuré au site Le Patriote que le cru 2020 est "un millésime solaire, avec de belles intensités colorantes, plutôt dans le fruit noir. Et ça sera un vin bien garni, pas un primeur éphémère. Il pourra s'apprécier plus longtemps, peut être même jusqu'au printemps."

"C'est un millésime magnifique, avec des tanins doux, c'est un vin de confinement joyeux, confirme Dominique Piron, viticulteur à Villié-Morgon et président de l'interprofessionnel des vins du Beaujolais, au Parisien.

Le plus souvent accompagné d'une bonne assiette de charcuteries et de fromages, le Beaujolais nouveau se déguste cette année sous Covid uniquement en famille... Ou avec son ou ses colocataires ! Connaissez-vous les origines de ce vin si célèbre en France et à l'international ? Savez-vous comment le Beaujolais nouveau est fabriqué et conservé ? Quel est son prix ? Retrouvez les réponses à toutes ces questions dans notre dossier ci-dessous.

Quel est le prix du Beaujolais nouveau ?

Comme les autres vins, les tarifs des cuvées du Beaujolais varient beaucoup. Ils restent cependant modestes puisque ces bouteilles ne se gardent pas et que leur cote ne grimpe donc pas avec les années. Chez les cavistes ou en supermarché, vous trouverez du Beaujolais en vente entre 5 euros et 7 euros environ. Ensuite, le tarif peut monter jusqu'à 9 ou 10 euros la bouteille. Le prix du Beaujolais est évidemment plus élevé si vous vous rendez dans un bar ou un restaurant. Dans ce cas, comptez entre 10 et 35 euros la bouteille.

Comment est fixée la date du Beaujolais nouveau ?

La date de sortie du vin primeur est fixée depuis 1985. Entre 1951 (date de la naissance de l'appellation " beaujolais nouveau ") et 1967, cette date a beaucoup fluctué. Puis de 1967 à 1985, elle était fixée au 15 novembre. Mais ce calendrier fixe ne convenait pas forcément aux producteurs, notamment parce que la "fête" tombait parfois sur un week-end. Cela fait plus de 30 ans aujourd'hui qu'on célèbre le "beaujolpif" le 3e jeudi de novembre. Cette année 2020, il sort le jeudi 19 novembre.

Quelle est l'histoire du Beaujolais nouveau ?

Pourquoi est-il dit "nouveau" ? Le Beaujolais est un vin relevant d'une "appellation d'origine" ("contrôlée" ou "protégée", AOC et AOP). Initialement, ce type de vins ne pouvait être commercialisé qu'à partir du 15 décembre. Mais les producteurs ont obtenu une dérogation à ce principe en 1951, avançant la date de commercialisation. C'est donc un "Beaujolais nouveau" qui était disponible prématurément. Il faut souligner que si le Beaujolais est disponible aussi rapidement après les vendanges, c'est notamment en raison de son processus de fabrication, dans lequel seuls 4 jours sont nécessaires à la macération du vin.

Comment est apparu le phénomène ? L'événement a même dépassé nos frontières : on retrouve le célèbre vin français dans le monde entier, en premier lieu aux Etats-Unis et en Asie, où il est très apprécié. Pourtant, si l'arrivée du beaujolais nouveau est espérée par tous ceux qui attendent une bonne occasion de faire la fête, les amateurs de vin n'en relèvent que très rarement la qualité et la profondeur du goût... C'est que le "beaujolais nouveau" est devenu en l'espace d'une trentaine d'années un véritable produit marketing. Cet automne encore, les affiches à sa gloire égaient les devantures des bistrots et nombre de restaurateurs actualisent leur carte le temps de l'événement.

Comment en est-on arrivé là ? Tout commence en 1951, lorsque les régions productrices de vin à consommation précoce sont autorisées à commercialiser immédiatement leurs produits sur le marché. Le vin primeur des AOC Beaujolais et Beaujolais Village va profiter de cet arrêté pour être distribué et bu en quelques semaines après la fin des vendanges. Auparavant, les débitants de vin de la région lyonnaise avaient l'habitude d'acheter ce vin à peine fermenté directement dans les vignobles du coin pour les revendre à leurs clients. Une habitude qui va vite se perdre avec l'extension du marché. Les lois de 1967 et de 1985 fixent les dates officielles de sa commercialisation : d'abord le 15 novembre à minuit, puis le troisième jeudi du mois de novembre. Dès lors, le beaujolais nouveau devient synonyme de premières dégustations de l'année et une occasion de se retrouver autour d'un verre.

Dans les années 1980, les producteurs prennent conscience du filon commercial : d'une boisson modeste, peu chargée en alcool, ils ont cherché à faire un produit plus tendance, avec pour objectif de faire ressortir les arômes de fruits rouges. Le recours aux levures artificielles pour accentuer les goût de banane ou de violette, la macération préfermentaire (pour colorer et aromatiser le vin) et la chaptalisation (procédé qui consiste à ajouter du sucre pour faire monter le taux d'alcool) deviennent presque systématiques chez les viticulteurs. Résultat : le beaujolais nouveau se standardise et, par la même occasion, se répand dans le monde entier. Annuellement, 54 millions de bouteilles sont exportées dans le monde, dans plus de 110 pays. Pourtant, depuis quelques années, certains producteurs de Beaujolais souhaitent faire marche arrière et revenir à des procédés plus naturels et traditionnels afin de retrouver les saveurs originelles du gamay noir, le cépage utilisé pour ce vin. Mais il sera difficile pour les producteurs du Beaujolais de se détacher de cette image marketing qui a fait la renommée de la région et du vin pendant des décennies.

Quel est le procédé de fabrication du Beaujolais nouveau ?

Cette année, le Beaujolais Nouveau est apparu le 21 novembre   © FOOD-micro - Fotolia.com

L'appellation Beaujolais nouveau répond à des critères bien précis et à un cahier des charges à suivre à la lettre par les producteurs. Il faut ainsi que la macération des grappes, entières (donc récoltées à la main) soit effectuée par la méthode dite "carbonique", en quatre jours, ce qui procure au vin des arômes de fruits frais et une faible présence de tanin. Le beaujolais nouveau doit bien sûr être produit dans l'aire d'appellation des beaujolais et beaujolais villages, située dans le nord du Rhône et le sud de la Saône-et-Loire (sur une centaines de communes, dont celle de Beaujeu, la capitale "historique" du Beaujolais nouveau). Le cépage utilisé est très essentiellement le Gamay N, mais la législation autorise 15 % de cépages accessoires, comme le chardonnay, le pinot noir et gris, l'aligoté ou le melon. 

Combien de temps se conserve le Beaujolais nouveau ?

Au-delà de quelques semaines, le vin primeur disparaît des rayons. Et pour cause : le Beaujolais nouveau n’est pas un vin de garde. Il se conserve maximum 6 mois. Pas besoin donc de chercher une place au frais dans votre cave pour ces bouteilles : mieux vaut les boire rapidement !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

Salons / Evénements