Laurent éliminé de Koh Lanta : "J'aurais dû parler avec Alexandra" [INTERVIEW]

Laurent éliminé de Koh Lanta : "J'aurais dû parler avec Alexandra" [INTERVIEW] Eliminé avec sa binôme Alix dans l'épisode 11 de Koh Lanta les 4 Terres, Laurent revient pour nous sur son aventure sur TF1.

Doyen chez les Verts de l'équipe de l'Est, Laurent a commencé son aventure Koh Lanta les 4 terres de façon assez taciturne avant de prendre de l'importance dans l'équipe Jaune en tant que bras-droit d'Alix. Presque logiquement, c'est avec elle que ce professeur d'Histoire isérois a été éliminé lors de l'épisode 11 de cette saison qui mettait en scène des binômes tirés au sort. La tribu réunifiée a ensuite choisi de voter contre Laurent, éliminant par la même occasion Alix, candidate au titre depuis le début de la saison. Laurent revient pour nous sur cette fin d'aventure mouvementée et sur les regrets qu'il peut avoir à ce sujet.

Comment vous sentiez-vous dans la tribu réunifiée ?

Je me sentais bien dans cette tribu. C'est vrai que j'avais de solides appuis et surtout des amis. Dans une aventure comme ça, c'est important de savoir qu'on est avec des gens sur qui on peut compter et surtout avec qui on s'entend bien. Je me sentais plus à l'aise chez les Jaunes et la tribu réunifiée que chez les Verts.

"J'étais plus proche des valeurs d'Alix"

Vous parlez de ne pas être à l'aise avec les Verts. J'ai eu l'occasion de parler avec Hadja et Joaquina qui m'ont toutes deux parler de vous comme un stratège. Que pensez-vous de ces remarques ?

Si moi je suis stratège... (rires) Non, j'ai un peu de stratégie, c'est une évidence. Mais si j'avais été stratège, je serais resté tranquillement avec les Verts. Pour ce qui est d'Hadja, j'ai plutôt voté aux sentiments et puis à un certain mérite. Une fois qu'on a voté Hadja, Joaquina m'en a voulu à mort. J'ai voté Hadja parce que je n'avais pas forcément d'atomes crochus et parce que certaines de ses réactions ne me plaisaient pas. J'ai certaines valeurs qui ne sont pas compatibles. De toute façon, c'était soit Hadja soit Alix, puisqu'elles étaient les deux patronnes sur le camp. J'étais plutôt proche des valeurs, de la sportivité et de ce que véhiculait Alix même si elle est quand même assez pète-sec sur le camp. Du point de vue des valeurs du sport, cette fille est exceptionnelle. C'est pour ça que j'ai choisi le camp d'Alix plutôt que celui d'Hadja.

Dans l'épisode 11, votre destin est lié à celui d'Alix. Quelle est votre réaction à ce moment-là ?

(rires) C'est ce que je disais à votre collègue tout à l'heure, je me suis dit à ce moment-là que le destin est décidément un coquin. Deux jours avant, je lui sauve un peu les fesses parce qu'elle était clairement en danger et que j'ai voulu respecter la parole que je lui avais donnée quand on avait voté Aubin. Je lui avais dit que je ne voterais jamais contre elle et que si un jour elle était en danger, elle pourrait compter sur moi. Si j'avais été stratège comme certains le disent, j'aurais laissé partir Alix parce qu'à mon avis c'était l'une des plus fortes sur les poteaux et donc un concurrent à la victoire finale évidemment. J'ai réfléchi comme un téléspectateur plutôt qu'un candidat.

Avec Loïc, vous faites partie des premiers candidats de la tribu réunifiée à avoir voulu casser les dynamiques des anciennes équipes. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu'on s'est rapproché très rapidement de Dorian et que Loïc est très proche d'Alexandra qui n'était plus du tout verte depuis très longtemps par rapport à ce qu'elle avait vécu dans l'équipe. Quand on dit qu'on était six Verts à la réunification, en réalité on était cinq. Si j'avais fait une alliance verte, on aurait été cinq car Alexandra ne nous aurait jamais suivis. A côté de ça, on était super bien avec Dorian et qu'il n'a jamais été Vert ! Et j'ai eu un petit coup de cœur pour la gamine Lola. J'avoue que je la trouve très méritante. Et elle n'est pas Verte non plus. Si vous calculez nos votes, c'est Hadja ou Dorian, donc je choisis Dorian. Et sur l'autre vote c'est Joaquina ou Lola et je choisis Lola. C'est plutôt mon cœur qui a parlé. J'aurais peut-être dû être plus stratège.

"Pour certaines, le bois n'était pas une priorité"

A plusieurs reprises, on vous a entendu pester contre le mérite de certains ou certaines sur le camp. En retour, dans l'épisode 11, vous avez été critiqué pour vos propos sur le mérite. Que pensez-vous de ces remarques ?

Je m'étais pour mis comme stratégie de ne pas ouvrir ma gueule. J'ai réussi à tenir un certain, vous aurez remarqué ! (rires) Je fais beaucoup de camps avec des jeunes, parce que je suis directeur de centre de vacances. Et j'aime bien que chacun puisse s'investir un maximum. Si vous regardez bien, on n'a plus beaucoup d'énergie et je remarque que j'en perds énormément alors que certaines sont en pleine forme. Je pense qu'elles se retiennent un petit peu, c'est stratégique aussi j'imagine. La "bois-phobie", on ne l'a pas inventée. Moi, je peste parce que je suis un vieux con mais c'est vrai que Dorian et Loïc n'en peuvent plus non plus. On ne le voit pas mais Koh Lanta c'est 80% sur le camp, alors qu'à la télé on voit plutôt les épreuves. Je vous avoue que le bois c'est vraiment pas très sympa mais on le fait sans arrêt. Et c'est énergivore un maximum. Au bout d'un moment, il n'y a plus de bois autour du camp et il faut aller de plus en plus loin. Et certaines n'étaient pas trop enclines au bois, ce n'était pas leur priorité. On a vécu dix jours sans feu, je n'en pouvais plus. Pour moi, c'était capital. C'est même peut être le truc le plus important.

Avez-vous le sentiment que le vote à votre encontre avait une certaine forme d'hypocrisie plutôt que de voter directement contre Alix ?

Pas de l'hypocrisie parce que c'est un vote, stratégiquement parlant, super fort. On fait sauter deux têtes, on casse l'alliance des garçons avec lesquels j'étais, on fait partir la fille la plus forte qui a été super impressionnante sur les poteaux pendant l'épreuve de la création des équipes. Donc stratégiquement parlant, c'est super bien fait. Je suis plutôt déçu quant aux explications qu'on donne. Je vous avoue que je ne les comprends pas.

Que retiendrez-vous de votre aventure Koh Lanta ?

Qu'on en apprend sur soi à tout âge, même à cinquante balais. Et que quand les plis sont pris, c'est difficile d'aller contre. Je pense que je pars parce que je n'ai pas su parler aux bons moments et aux bonnes personnes de ce que je pensais d'elles. Et comme je suis quelqu'un d'assez fermé, on peut s'imaginer beaucoup de choses sur moi et beaucoup de fantasmes.

"Alexandra est quelqu'un que j'apprécie depuis le début"

Les non-dits sur le camp vous ont pénalisé ?

Non pas forcément, mais Alexandra est quelqu'un que j'apprécie depuis le début. On peut repasser tous les épisodes, on ne peut pas retrouver un moment où je parle en mal d'elle. Sur la tribu des Verts, j'ai jamais ouvert ma gueule, parce que je savais très bien que c'était elle ou moi s'il y avait un conseil. Il y a des attitudes que, en tant que prof, je ne peux pas laisser faire. Pour moi, dans une équipe, on ne tape pas sur les plus faibles, on essaie de les aider. Mais je l'ai gardé pour moi. Et puis quand je suis arrivé chez les Jaunes, j'ai ouvert ma gueule parce que j'ai senti que je ne risquais rien. C'est pour ça que je me prends un peu le bec avec Hadja. Il y a des choses que j'avais gardées et que je sors ensuite. Et j'aurais peut-être dû parler avec Alexandra pour lui dire ce que je pensais d'elle.

C'est un de vos regrets sur cette saison ?

Pas que sur cette saison, c'est un de mes défauts dans la vie. Ma femme me le reproche suffisamment. (rires) Je dis pas suffisamment bien les choses avec les gens que j'aime et avec les gens en général. Parce que je pense que ça va de soi et que les gens savent ce que je pense d'eux, ce qui n'est pas le cas. Oui, c'est un regret parce que je pense que ça joue un peu sur la fin de mon aventure, même si je suis très content de ce que j'ai fait. Mais je pense que les non-dits ont sans doute joué contre moi. J'aurais dû plus dire les choses.

Candidat TV