Bali

Bali Terre des dieux dormants dans les montagnes sacrées, Bali marque les esprits par sa convivialité, son sens des traditions et de la fête. En routard ou en famille, vous apprécierez ses richesses : plages, rizières, forêt équatoriale, volcans...

 Bali est une province de l'Indonésie située près des îles de Java et Lombok dans l'Océan Indien. Sa capitale est Denpasar, située au sud de l'île. Elle fait partie des Petites îles de la Sonde et accueille plus de 3 millions d'habitants malgré sa superficie, plus petite que la Corse.

Mais que savez-vous de Bali ? C'est la seule île à favoriser la religion hindouiste dans le plus grand pays musulman du monde. En effet, la religion rythme les journées car les balinais prient et font des offrandes à leurs dieux plusieurs fois par jour.

Les fêtes religieuses sont connues du monde entier pour les costumes traditionnels hauts en couleurs. Les danses sont enseignées aux enfants très jeunes tant la technique est longue et fastidieuse. La culture balinaise est très ancrée.

Vous pourrez visiter de nombreux monuments religieux dont les temples de Tanah Lot et Uluwatu pour leur situation exceptionnelle? mais on ne vous en dit pas plus !

Plusieurs musées, à Denpasar ou Ubud, la capitale culturelle vous permettront de mieux connaitre Bali par sa culture mais surtout par ses arts (peinture, sculpture, artisanat).

Mais il y a tant à faire à Bali si vous aimez la nature et le dépaysement. Enfourchez une moto pour parcourir les kilomètres de routes à travers les rizières et les volcans endormis. Bali regorge de curiosités naturelles fabuleuses, nichées au coeur de ses forêts et ses grottes.

Lesparcs naturels offrent un choix en fonction de l'âge : randonnée dans le parc naturel de Bali à la recherche de l'étourneau de Rothschild, et jardin aquatique pour les enfants.

Certes, le billet d'avion est hors de prix et la durée de vol fait peur pour se rendre à Bali mais une fois là-bas, le coût de la vie est très abordable et ce sont de vraies vacances qui vous attendent avec chaleur et paysage de rêve.

Le défi est lancé : connaissez-vous une personne qui soit rentrée déçue de Bali ? Nous non plus !

VOYAGE À BALI

Météo / Quand partir

Ensoleillement / Precipitations

Climat à la fois tropical et équatorial avec une saison sèche (juin à octobre) et une saison des pluies (novembre à mai).

Climat et Météo

L'Indonésie bénéficie d'un climat équatorial. Il y a plusieurs avantages à se situer près de l'équateur. Les heures d'ensoleillement sont presque toujours les mêmes, de 6h à 18h30 environ. De plus, les températures varient très peu entre l'hiver et l'été.

Il y a deux saisons : d'avril à octobre, c'est la saison sèche et de novembre à février, la saison humide. On l'appelle aussi la saison des moussons. Mais ne comprenez pas des pluies à répétition pendant des jours comme au Vietnam par exemple.

A Bali, la pluie peut tomber pendant une heure et ne pas revenir avant plusieurs jours. C'est donc un climat très agréable toute l'année.

Bali connait une température moyenne de 26°C. Peu importe la saison à laquelle vous partez : emportez short, tong, t-shirt et vêtement de pluie.

Tableau des températures

 T (C°)  J  F  M  A  M  J  J  A  S  O  N
 -  23  23  23  24  24  23  23  23  23  23  23  23
 +  29  29  30  31  31  31  31  31  31  31  30  29

Quand Partir ?

La meilleure période pour aller à Bali est la saison sèche, située entre avril et octobre. Les mois de Juillet et Aout sont privilégiés par le tourisme de masse. Si vous souhaitez des vacances calmes et reposantes, préférez les périodes d'avril à juin et octobre-novembre.

Températures moyennes

Eau : de 28°C à 33°C

Passeport / Visa / Formalités

Vous devrez vous acquitter d'un visa pour aller en Indonésie ainsi que d'un passeport valide. Le visa est limité à 30 jours depuis 2004. Vous obtiendrez ce visa en arrivant dans le pays, à l'aéroport de Denpasar ou au port suivant votre moyen de locomotion. Coût : 25 US$

Vous pouvez également en faire la demande en amont en contactant l'Ambassade d'Indonésie en France. Coût : 50 euros. La date d'expiration de votre passeport doit être supérieure à 6 mois après la date de votre retour.

Attention, aucun visa n'est renouvelable sur place. Il faut donc sortir du pays.

Transports

En avion

L'avion est le moyen le plus rapide pour se rendre à l'autre bout de la planète en Indonésie, dans l'une des plus petites îles de l'archipel, Bali. Avec Java, c'est l'une des destinations les plus prisées d'Indonésie.

Il n'existe pas de ligne directe entre Paris, et Denpasar, la capitale de Bali. Vous ferez une escale à Singapour, Hong Kong, Taipei, ou Jakarta suivant la compagnie aérienne.

Comptez environ 19h de vol. Il faut savoir être patient? pour profiter des cocotiers.

Un voyage à Bali coûte très cher mais le dépaysement est total. Réservez vos billets longtemps à l'avance.

Les compagnies les moins chères sont Malaysia Airlines dont les avions font une escale à Kuala Lumpur (capitale de la Malaisie) avant d'atteindre Bali et Singapore Airlines qui propose des billets d'avion entre 1000 et 1300 euros.

Avec Air France, vous en aurez entre 1300 et 1600 euros en période estivale. Idem avec Thai Airways International qui fait une escale à Bangkok et Cathay Pacific qui s'arrête à Hong Kong.

En ferry

Pour aller sur d'autres îles comme Sumatra ou Java, choisissez le ferry, beaucoup moins onéreux que l'avion (le speed boat rejoint Jakarta à Bali en 2 heures pour 70 euros).

Pour les îles indonésiennes plus éloignées, vous n'aurez pas le choix, l'avion est le moyen de transport le plus pratique et le plus rapide dans l'archipel.

Se déplacer à Bali

Les routes sont très praticables mais les conducteurs beaucoup moins... Si vous louez une voiture à Bali, veillez à prendre une assurance et à vérifier l'état général du véhicule.

Sur les routes, pas de code de la route précis ou de conduite particulière, chacun fait comme il le sent. Le permis international est obligatoire. De nombreux embouteillages ont lieu près des grandes stations balnéaires comme Kuta.

La moto est le moyen idéal pour visiter Bali mais portez un casque.

Vous pouvez aussi utiliser le bemo, un réseau de bus qui dessert tous les villes et villages de l'île et certains vont même dans les îles voisines.

Le taxi peut être utile dans les villes mais veillez à demander le tarif avant de commencer la course. Si vous êtes seul, prenez un ojek (mobylette ou scooter).

Informations pratiques

« Site de l'ambassade d'Indonésie»

« Site du ministère des Affaires étrangères »

Gares ferrovières

Il n'y a pas de train à Bali.

Taxis

Les taxis sont un moyen de transport très pratique en Indonésie, et particulièrement économique.

A Bali, compter 30.000 roupies (2 euros) entre l'aéroport et Kuta Beach. Utiliser de préférence la compagnie Blue Bird. Attention aux chauffeurs qui refusent d'allumer leur compteur et demandent un prix forfaitaire souvent très exagéré et donc à négocier.

Location de voitures

Il suffit de s'adresser à la réception de son hôtel pour louer une voiture avec chauffeur.

Le système locatif tel qu'il est pratiqué en occident (agences spécialisées type Avis ou Hertz) n'est pas répandu en Indonésie (sauf aéroports). Négocier un prix complet incluant le véhicule et le chauffeur. Il faudra ajouter l'essence et le repas du chauffeur.

Transport sur place

Les minibus (angkot) sont présents dans toute l'île, ainsi que les ojek (moto taxi).

Santé / Sécurité / Vaccins

Risques et pièges

Vaccins Recommandes

Selon la région et la durée du séjour (consulter un médecin avant le départ): paludisme, diphtérie-tétanos-poliomyélite, fièvre typhoïde, hépatite virale A et B, encéphalite japonaise (zones rurales).

Epidemies

Épidémie de grippe aviaire : le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire), éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs.

Dengue : Jakarta, ouest de Java, est de Kalimantan, sud de Sulawesi, ouest et est de Tenggara.

Bestioles

Moustiques, araignées, méduses, serpents.

Monnaie

Monnaie

Roupie Indonésienne (IDR)

Pourboires

Le pourboire (tip) est de rigueur dès lors qu'un service particulier est rendu.

Prévoir de la petite monnaie, entre 5000 et 20.000 roupies selon la qualité du service récompensé.

Prix moyens

Hôtels 1 et 2 étoiles : de 3€ à 15€

Hôtels 3 étoiles : de 15€ à 60€

Hôtels 4 étoiles ou plus : de 60€ à 90€

Restaurants bon marché : de 3€ à 6€

Restaurants traditionnels : de 1€ à 5€

Restaurants Grandes tables : de 12€ à 20€

Points forts

- Les volcans Agung et Batur (nord-est)

- Ubud, foyer culturel et artistique de Bali (sud)

- Temple hindou maritime de Tanah Lot (sud est)

- Temple hindou Pura Luhur Ulu Watu construit au sommet d'une falaise (extrême sud)

- Temple hindou Besakih sur les flancs du volcan Agung

Points faibles

Au terme de son séjour, on a bien du mal à quitter Bali !

Bons plans

A faire

- Visiter les îles autour de Bali : vous n'avez pas fait 10 000 km pour voir seulement Bali. Profitez de votre séjour en Indonésie pour visiter la petite île Nusa Penida à l'est de Bali et pourquoi pas, Lombok, un peu plus loin.  Nusa Penida est idéale pour pratiquer la plongée car les fonds marins sont moins touchés par la pollution qu'à Bali. Mais l'île propose peu d'hébergements.

A Lombok, les traditions sont encore plus affirmées qu'à Bali et les paysages sont sublimes. Visitez le port d'Ampenan, ancienne colonie bien restaurée et Cakranegara, où se trouve le plus grand temple hindou de l'île.

- Randonner dans les rizières: On les voit surtout de loin mais une petite excursion dans les rizières de Bali est une expérience unique. Vous pouvez vous lancer de n'importe quel endroit. Vous trouverez toujours un petit village ou un temple pour faire une pause.  Admirez la technique d'irrigation des rizières qui consiste à utiliser l'eau des montagnes et de la répartir régulièrement sur les champs. Le riz est la ressource principale de Bali.

- Plonger pour visiter l'épave du Liberty : Tulamben est l'une des plongées les plus connues de Bali. Outre les bancs de poissons multicolores, vous pourrez admirer la carcasse d'un ancien cargo américain coulé par un sous-marin japonais en 1942 : un vestige de la Seconde Guerre mondiale qu'il est rare d'approcher.

- Faire la fête à Bali : Le meilleur endroit pour faire la fête est bien sûr la plage de Kuta. C'est une ruche de discothèques, bars dansants et boutiques qui ferment tard dans la nuit. Bien sûr, vous y retrouverez principalement des étrangers, notamment des Australiens.

Pour une ambiance plus « locale » allez à Sanur.

- Observer les dauphins : Dommage que cette activité se soit transformée en usine à touristes, néanmoins regarder nager des dauphins est très captivant. A Lovina, vous pourrez embarquer dans l'une des nombreuses navettes qui partent à l'aube pour le large, direction les dauphins.

Ne soyez pas déçu si vous ne les voyez pas, les dauphins aussi ont leur vie privée. Veillez à ne pas les déranger.

A ne pas faire

- Lézarder au soleil toute la journée : Il fait chaud et beau toute l'année à Bali. Veillez à bien vous protéger du soleil surtout si vous avez des enfants. Vivez à la locale ! Faites les randonnées à l'aube et reposez-vous l'après-midi. Profitez de la plage en soirée quand la chaleur est moins écrasante. Et n'omettez pas chapeau, crème solaire et lunettes de soleil.

- Manquer de respect aux Balinais : Lorsqu'on vous salue, vous devez saluer à votre tour en respectant les heures de la journée («selamat pagi» le matin, «selamat siang» le midi, «selamat sore», l'après-midi, «salamat malam» le soir et «selamat tidur» pour bonne nuit).

Respectez leurs traditions religieuses et culturelles, ainsi que les fêtes hindouistes et les jours fériés.  Ne vous énervez pas (face à un vendeur, dans un restaurant, etc.), cela ne fera qu'empirer la situation. Toute émotion négative est perçue comme impolie et dédaigneuse pour les Balinais.

Ne mangez pas de la main gauche lorsque vous êtes attablé avec des locaux. La main gauche sert uniquement aux toilettes.

Vie pratique

Equipements

Des vêtements légers et amples mais ne pas oublier des tenues décentes pour visiter les temples. Le port du pantalon à la tombée de la nuit réduit l'exposition aux moustiques.

Standards Locaux

Courant électrique en 220V/50 Hz

Prises électriques similaires à la France

Système métrique international

Evénements

Les Indonésiens vouent un culte particulier aux enfants qui sont toujours très bien accueillis.

Un grand respect est aussi adressé aux seniors.

Carte d'identité

Généralités

Capitale : Denpasar (300 000 habitants)

Superficie : 5558 km²

Population : 3 300 000 habitants

Densité : 590 hab. / km²

Religion : hindouisme (95%)

Langue : Le Bahasa indonesia (indonésien) est la langue officielle mais il existe des centaines de dialectes.

Régime politique : Bali est l'une des 30 provinces de la République d'Indonésie, chacune étant dirigée par un gouverneur. Huit préfectures sont présentes à Bali.

Monnaie : roupie indonésienne (1 euro = 13,8 IDR)

Economie

Principales ressources : riz, tourisme, artisanat.

PNB : 113 milliards US$

PNB / habitant : 540$

Pratique

Indicatif téléphonique : 0062

Taux d'alphabétisation : 87,8%

Décalage horaire : +7h en hiver par rapport à Paris, + 6h en été.

Géographie

Bali fait partie de l'une des 15 000 îles d'Indonésie. C'est un petit ilot par rapport à ses voisines, Java (où se trouve la capitale de l'Indonésie, Jakarta) ou Sumatra.

L'Indonésie fait partie de l'Asie et est bordée par l'Océan Indien. Les pays à proximité sont la Malaisie, au nord, et l'Australie, au sud.

Culture / Traditions

Bali est une exception indonésienne. Tant par sa religion hindouiste que sa culture, elle tranche avec les modes de vie des îles voisines comme Java ou Sumatra, musulmanes.

La culture de Bali a réussi à se faire connaître dans le monde entier. Ce petit bout de terre a su séduire ses visiteurs par sa singularité, ses traditions et un peuple très accueillant.

Bali est une île profondément traditionnelle. Les habitants vivent en communauté dans un esprit festif et empreint de traditions. La religion a une place très importante. Il n'est pas étonnant de consacrer une partie de sa journée à des rites religieux.

La religion

L'hindouisme est pratiquée par 93% des Balinais. L'Islam représente 5% et le christianisme et le bouddhisme, seulement 2%. En Indonésie, on estime à plus de 80%, la population musulmane. L'hindouisme balinais, qu'on appelle Agama Hindu Bali, repose sur le culte d'éléments naturels dans une tradition animiste ancestrale.

Ainsi, la montagne symbolise la pureté, c'est la maison des dieux et des ancêtres. Les fêtes religieuses et les nombreuses offrandes données par les Balinais ont pour objectif de garder un lien entre les défunts et les vivants. Pas une journée ne commence sans une prière.

D'ailleurs, chaque interrogation, chaque décision se fait en accord avec les dieux. Des offrandes sont préparées chaque jour avec un cérémonial très précis. Pas question d'offrir n'importe quoi aux dieux. Vous reconnaîtrez les offrandes, ce sont des fruits, gâteaux de riz, etc. assemblés dans une couronne de plusieurs étages de haut. Les femmes les portent sur leur tête.

Les rites funéraires sont particulièrement impressionnants. Les défunts sont enterrés jusqu'à une date précise de crémation collective, puis on les incinère avant de jeter leurs cendres dans la mer. C'est le retour à la nature.

Les arts

L'architecture des temples est fantastique. Ces « pura », de brique et de pierre, servent à accueillir les offrandes faites aux dieux. Chaque élément a une valeur et une signification religieuse. C'est la même chose pour les maisons individuelles (alignement vers la montagne par exemple).

Les danses de Bali sont peut-être les plus belles du monde. Il en existe de nombreuses sortes. Pas d'improvisation possible, chaque geste est minutieusement exécuté, les techniques répétées, les rythmes respectés. Les danseurs racontent des récits historiques ou mythologiques ou encore des scènes religieuses, inspirées du Ramayana, le livre sacré hindouiste.

L'orchestre accompagnant les danses s'appelle le Gamelan. Il est composé de percussions et de flûtes. Les enfants commencent très jeunes la danse dans des écoles spécialisées. La rigueur est de mise.

Voici une sélection des danses les plus courantes à Bali :

  • Le legong est pratiqué par des très jeunes filles. On la danse comme folklore en famille ou en représentation publique. Observez bien les costumes, le maquillage et la technique parfaite des jeunes danseuses.
  • Le baris est une danse militaire et est traditionnellement exécutée par de jeunes garçons.
  • Le barong est l'une des danses les plus célèbres de Bali ; on l'appelle aussi kriss en référence à ce couteau à la lame ondulée. Deux hommes revêtent un costume d'animal mythique très poilu et le font danser.

Mais il en existe bien d'autres. A vous de les découvrir en allant voir des spectacles ou en côtoyant les autochtones.

La peinture de Bali est très reconnue. Des galeries d'exposition fleurissent dans toute l'île. Vous pourrez voir des peintures anciennes et contemporaines dans les nombreux musées d'art de l'île.

Les thèmes des peintures s'inspirent de la vie quotidienne, de rites religieux ou de la culture balinaise (danse, musique). La sculpture a également sa place dans l'art local. Sont représentés des dieux, héros ou démons de la religion hindouiste balinaise.

La fabrication des masques est un art très courant à Bali. Ils sont utilisés lors des danses rituelles.

Les modes de vie

La vie est paisible à Bali. Les enfants apprennent tôt à danser ou jouer de la musique.

La fin de l'enfance est marquée par la cérémonie du limage de dents. Cela permet de distinguer l'homme pur de l'animal impur.

Les relations entre les Balinais fonctionnent par lien de parenté et un système (assez compliqué?) de castes.

Histoire

L'hindouisme s'implante à Bali dès le IVe siècle avec les voyageurs indiens et sri-lankais qui viennent sur les côtes indonésiennes. L'influence de l'Inde importe, outre sa religion, son système de caste, ses philosophies et ses arts. Bali en conserve toujours aujourd'hui la majeure partie.

Il faudra attendre le XVIe siècle pour que Bali daigne intéresser les colons européens en quête de nouveaux territoires. A ce moment, le reste de l'Indonésie est musulmane, Bali est le dernier bastion hindouiste. C'est aussi la derrière île d'Indonésie à voir les hollandais débarquer.

En 1597, ces derniers s'opposent aux princes rajahs qui veulent l'indépendance de leur pays. Ce conflit finira dans le sang en 1906 lorsque le rajah de badung se jettera sous les balles des hollandais après avoir mis le feu à son palais.

Impressionnés, les Hollandais quittèrent Bali. Pendant la seconde guerre mondiale, Bali sera occupée par les japonais de 1942 à 1945. Une chasse aux sorcières communistes démarre alors en Indonésie. Plus de 100 000 balinais vont périr et 1 million d'indonésiens, la riposte étant commanditée par le général Suharto.

Aujourd'hui, Bali est une république démocratique.

Liens utiles

Site web de l'office du tourisme

« Office de Tourisme de l'Indonésie »

Trouver un hotel

QUE VOIR À BALI

Où aller ?

Patrimoine culturel

Tampaksiring

Tampaksiring, située sur l'île de Bali, est une petite bourgade dont le paysage est composé essentiellement de magnifiques rizières. N'hésitez pas à emprunter le sentier à travers les rizières, côté ouest du fleuve, il vous permet de voir Gunung Kawi, un monument ancien composé de 10 autels commémoratifs.

Gunung Kawi est ouvert de 7h à 17h.

Il vous en coûtera 4100 Rp pour les adultes et 2100 pour les enfants.

Nature

Lors de votre passage à Bali, munissez-vous de vos palmes et de votre combinaison de plongée pour partir à la rencontre de la faune et de la flore aquatiques. Parmi les meilleurs sites de plongée que recense l'île, Blue Lagoon s'avère le must pour la plongée de nuit. Les îles Gilis, quant à elles, sont incontournables si vous souhaitez approcher le mola-mola et les raies mantas. Le Secret Spot offre, lui, un panorama extraordinaire avec son épave de 15 mètres, ainsi que ses nombreux poissons et hippocampes. Privilégiez la période d'avril à septembre à Bali pour aller à la rencontre des fonds marins.

La randonnée à Bali n'est pas le sport de prédilection, mais vous trouverez cependant des chemins et des endroits incontournables pour vos activités pédestres. Parmi les randonnées les plus connues sur l'île, celles qui partent de Kedisan pour vous conduire aux monts Batur et Agung figurent en tête de liste. Attention, ces dernières concernent plutôt les marcheurs avertis, car le dénivelé s'avère important. Pour les amateurs, il existe des randonnées à la journée aux abords de Bedugul et de Sidemen, un village entouré de montagnes et de rizières.

Tabanan

Le sud du district de Tanaban, à Bali, est fait de rizières en terrasses absolument incroyables ! Le paysage est tout simplement magique. Une promenade dans les rizières est l'occasion de visiter un peu plus la région.

Ainsi vous découvrirez le village de Kerambitan. Avec ses deux palais du XVIIème siècle, le village vaut la peine qu'on s'y arrête quelques heures !

Il existe un itinéraire touristique à travers les rizières et la faune locale (bambous géants...) au nord-ouest du village de Kerambitan.

sites historiques

Le temple de Tanah Lot

Ce temple hindou très vénéré par les Balinais se visite à marée basse. C'est malheureusement devenu un parc à touristes bourré de boutiques de souvenirs et où se bousculent les vendeurs à la sauvette.

Le Pura Luhur Ulu Watu

Temple hindou dédié aux esprits de la mer et construit au sommet d'une falaise. Peu fréquenté par les touristes, offre une vue à couper le souffle. Mais gare aux singes chapardeurs qui évoluent en liberté !

Temple hindou Besakih

Sur les flancs du volcan Agung, construit il y a un peu plus de mille ans.

Le temple Goa Lawah

Goa signifie "grotte" et lawah désigne les chauve-souris. Creusé dans la falaise, ce temple mène à une grotte qui abrite des milliers de chauve-souris.

Nature / Faune

Destination Bali pour votre voyage de noces ou pour un séjour romantique... Sortez des sentiers battus et des traditionnels bains de mer sur les plages paradisiaques. Prenez de la hauteur en allant visiter les volcans de Java, merveilles naturelles de l'île qui lui donnent tout son charme et tout son caractère. Plongez au cœur de la culture balinaise en vous rendant dans les rizières de Belimbing et de Jatiluwih. Ne manquez pas les temples célèbres, à l'instar de Gunung Kawi et Pura Tanah Lot qui, lors des festivités, s'animent comme jamais.

Monuments

Mis à part de nombreux temples, vous trouverez peu de monuments historiques à Bali. Les Balinais prient plusieurs fois par jour et font régulièrement des offrandes à leurs dieux hindous dans les lieux de culte qui leur sont destinés.

Si vous voulez vous immerger pleinement dans la culture locale, il faudra vous intéresser de près à la religion hindouiste. 80 % des autochtones pratiquent l'Agama Hindu Dharma, l'une des branches de cette religion qui rassemble 2 500 000 fidèles (rappelons que Bali compte 3 300 000 habitants).

Les rituels liés à cette religion sont connus dans le monde entier. C'est un festival de couleurs, de chants, de danses et ce, plusieurs fois par jour ! Des offrandes sont apportées aux dieux dans les nombreux temples de Bali.

Ces monuments religieux sont des petits bijoux d'architecture. Pas un seul ne se ressemble dans les décorations et les apparats. Seule l'organisation des pièces est la même : la porte d'entrée, la première cour, et la deuxième cour. A l'intérieur, chaque pavillon est destiné à une fonction précise. Les temples sont appelés « pura ».

Les Balinais utilisent des matériaux locaux pour construire ces édifices : brique, roche volcanique, bois, palmiers, pierre, etc.

Vous trouverez également à Bali des palais (« puri »). Au temps des souverains balinais, plusieurs palais ont été construits sur l'île, parés de métal précieux, de bois sculpté et de couleurs vives.

Le plus grand temple hindouiste de Bali est Besakih, à l'est de la province, près du Mont Agung. La singularité du temple repose sur le fait qu'il est dédié à trois divinités au lieu d'une habituellement. Brahma, Vishnu et Shiva sont donc à l'honneur.

Le temple de Tanah Lot (« temple de la terre et de la mer »), à l'ouest de la capitale Denpasar, est également très renommé. Une foule de curieux vient admirer l'édifice planté sur un rocher et bercé par une mer bien souvent déchaînée. Vous pourrez le visiter à une seule condition : que la marée soit basse!

A croire que les Balinais adoraient construire des temples sur des endroits particulièrement difficiles d'accès, le temple d'Uluwatu est installé au sommet d'une immense falaise qui tombe à pic dans l'océan. Vous le trouverez dans la péninsule de Bukit, au sud de Bali.

Deuxième plus grand temple après celui de Besakih, pura Taman Ayun fut construit en 1740 par le roi de Mengwi. Vous le reconnaîtrez à ses douves qui entourent le temple. La porte d'entrée en brique rouge est imposante et très révélatrice de l'architecture balinaise.

Dans la capitale, vous pourrez visiter pura Jagatnatha. Assistez à l'une des cérémonies rituelles de ce lieu de culte. C'est un défilé de couleurs où les jeunes Balinais revêtent leurs costumes traditionnels et défilent dans Denpasar. Faites un tour au temple Suria Satriya et son petit jardinet très agréable.

A Denpasar, le palais royal rappelle l'époque des rois en Indonésie, lorsque régnait la famille Sukawati à Bali. Une partie des bâtiments seulement peut se visiter, l'ancienne famille royale y résidant toujours.

A Pejeng, ancienne capitale de Bali non loin d'Ubud, admirez la magnifique statue qui représente Bhairava (Dieu Shiva dans sa forme terrifiante) près du pura Kebo Edan. Jetez un œil aux statues parées de colliers de crânes humains, charmant?.

A l'est d'Ubud, au village de Yeh Puluh, admirez les magnifiques bas-reliefs qui habillent un mur le long des rivières Jurang et Petanu. Bien qu'endommagée par l'eau, la frise dévoile la vie du jeune Krishna. On date ces œuvres du XIVe ou XVe siècle. Dans la même région, un peu plus au nord, visitez le pura Gunung Sebatu, l'un des temples les plus agréables pour ses grands bassins alimentés par des statues cracheuses d'eau.

Non loin, se trouve un haut lieu du culte balinais, les tombes royales de Gunung Kawi. Les plus anciennes datent du XIe siècle. Ces mausolées ont été installés dans des niches creusées dans la roche. Pour les visiter, vous devrez passer à travers les rizières ; le paysage est somptueux.

A Klungkung, arrêtez-vous au magnifique palais de justice, le Kerta Gosa et son plafond peint du début du XXe siècle.

Musées

Vous en serez peut-être étonné, mais Bali dispose de nombreux musées, dans des domaines variés et avec un contenu très intéressant. Est-ce un moyen de valoriser la culture locale pour ne pas l'oublier ? Ou le moyen de s'approprier une culture longtemps pillée par les occidentaux ? En effet, bien des trésors ont fini dans des musées américains et européens.

On compte une quinzaine de musées dans cette petite île. Denpasar compte deux musées très intéressants pour s'initier à la culture locale.

Le musée de Bali se concentre sur l'histoire de la province depuis l'Antiquité. Un département d'archéologie présente des objets d'époque dans une architecture semblable à celle des temples. Vous pourrez observer des costumes traditionnels, des kriss, ces poignards à la lame sinueuse utilisés lors de cérémonies, des sculptures, etc.

Bali est également très connue pour ses arts et notamment la peinture. Vous trouverez donc un musée des beaux arts à Ubud, la capitale culturelle de l'île. Il fut aménagé en 1956 dans trois pavillons autour d'un bassin recouvert de fleurs de lotus.

Cette ambiance bucolique permet d'admirer en toute sérénité les peintures de style Kamasan, des sculptures et des oeuvres contemporaines.

Juste à côté, visitez le musée Agung Rai ou Arma Museum. Édifié à la fin des années 90, c'est la bible de l'histoire culturelle de l'Indonésie. De l'histoire de la peinture à des collections rares d'artistes balinais ou indonésiens, vous ne serez pas déçu. Des cours y sont même dispensés.

A 2 km d'Ubud, se dresse le musée Neka. C'est l'un des plus connus car les nombreuses œuvres d'art du musée ont été choisies par un collectionneur de Bali très célèbre, Wayan Suteja Neka. On note l'évolution de la peinture en fonction des époques : la religion y est omniprésente.

Des œuvres de peintres occidentaux sont également présentées de façon chronologique. Petit bonus : le musée est situé sur une colline, ce qui permet de bénéficier d'une vue exceptionnelle sur la vallée.

Amoureux des vieilles pierres, réfugiez-vous au musée archéologique de Pejeng. Vous traversez l'histoire de Bali grâce à des objets datant du paléolithique jusqu'au XVIIe siècle. La pièce arrière du musée renferme une collection de sarcophages, certains datant de 300 av. J.C.

Dans les environs de Klungkung, le musée d'art classique et moderne Gunarsa porte le nom d'un peintre balinais contemporain. Vous aurez la chance de visiter son atelier mais surtout sa collection de peintures classiques représentant des scènes religieuses. Il dispose aussi d'objets anciens et des costumes traditionnels ancestraux (masques, broderies, etc.).

Pour changer des arts, visitez le musée Subak qui montre les modes de vie et de travail des Balinais. La culture du riz est l'une des principales ressources de l'île. Un musée montrant la vie de ces cultivateurs est donc inévitable. Cela permet de garder une trace des procédés d'irrigation pour les générations futures.

Itinéraires

L'île de Bali est à peine plus grande que la Corse. Néanmoins, les distances sont grandes entre les principales villes et certains sites ne sont pas faciles d'accès. Pour profiter pleinement des richesses de Bali, restez trois semaines sur place.

Si vous n'avez qu'une semaine, nous vous avons concocté un itinéraire express qui permet de voir les principaux sites de l'île.

  • Une semaine à Bali

Arrivé à Denpasar, la capitale de Bali, visitez le palais royal des anciens souverains de l'île et votre premier temple hindouiste à Bali, Suria Satriya. Ces temples sont très nombreux dans l'île, celui de la capitale est une introduction mais nous vous en conseillons deux ou trois pour leur situation exceptionnelle.

Le deuxième jour, partez au sud de l'île faire un tour (un tour suffit) à Keta, station balnéaire qui rassemble la grande majorité des touristes de l'île. Rien n'est moins balinais qu'ici : les hôtels, les vendeurs, les souvenirs, mis à part la plage qui est magnifique.

Continuez votre route jusqu'à la péninsule de Bukit afin de visiter le temple d'Uluwatu, installé au sommet d'une haute falaise surplombant l'océan. Puis remontez vers l'ouest visiter le temple de Tanah Lot planté sur son bout de rocher, accessible uniquement à marée basse.

Passez une journée à profiter des très belles plages qui s'offrent à vous.

Pour les deux derniers jours, remontez vers Ubud, la capitale culturelle, pour mieux connaître la culture balinaise au travers ses musées. Ne manquez pas le musée Neka et ses collections splendides de peintures et le musée Arma.

  • Trois semaines à Bali

Cet itinéraire reprend les sites visités en une semaine en y ajoutant le centre et l'ouest de Bali qui cachent des merveilles.

Commencez par le temple de Besakih dédié à trois divinités hindouistes. C'est l'un des temples les plus importants de Bali ; les fidèles s'y rendent en masse lors des fêtes religieuses. Dans la même région, vous pourrez vous baigner dans les eaux sacrés du temple Gunung Sebatu. Mais gardez tous vos vêtements.

Faites un tour au Water Place à Tirtagangga surtout si vous avez des enfants. Ce jardin aquatique mêle statues, bassins et jeux d'eau dans un décor traditionnel de Bali.

Autre visite sacrée, les tombes royales de Gunung Kawi sont juste à côté, certaines datent du XIe siècle.

Partez à l'ascension de l'un des volcans de Bali : le plus facile étant Batur et le plus difficile le Batukau. En partant au milieu de la nuit, vous arriverez au sommet du cratère pour le lever du soleil : un spectacle enchanteur ! Mais attention, l'ascension des volcans n'est possible que pendant la saison sèche, d'avril à octobre.

Le plus simple est de louer une voiture et d'emprunter la route côtière qui part d'Antasari, qui fait le tour de l'île par le versant ouest jusqu'à Singaraja.

A Negara, arrêtez-vous au musée Subak sur la culture du riz, une denrée produite depuis des générations à Bali, c'est la principale source de revenus.

A Pemuteran, enfilez maillot de bain, masque et tuba pour voir les magnifiques fonds marins.

Ne manquez pas l'un des quatre parcs nationaux d'Indonésie situé à l'ouest de Bali. Il accueille une espèce endémique, l'étourneau de Rothschild, dans un espace de 100 000 hectares. Vous pourrez également faire un trek jusqu'au Mont Kelatakan.

Parcs naturels

Le climat équatorial favorise la présence d'une végétation luxuriante à Bali. La température oscille entre 25° et 30°, les pluies tombent par à-coups, les heures d'ensoleillement sont sensiblement les mêmes à l'année, et l'humidité joue beaucoup pour entretenir la végétation toute l'année.

Voici quelques lieux qui vous permettront de profiter de la faune et de la flore locale.

  • Le Water Palace à Tirtagangga est un site spectaculaire.

C'est un jardin aquatique composé de fontaines, de bassins, de statues, le tout enveloppé dans une végétation très dense.

Deux bassins sont ouverts au public pour nager. Vous pourrez également sauter de plot en plot dans les bassins peuplés de statues qui semblent marcher sur l'eau.

  • Moins aquatique et plus botanique, le jardin Kebun Raya Eka Karya

Il vous surprendra par son atmosphère sauvage, pratiquement vierge de civilisation. 16000 espèces d'arbres et de plantes ont été recensées et 1500 animaux différents peuplent cette forêt de 130 hectares.

C'est l'occasion de voir une collection d'orchidées, un jardin de roses, un herbarium, un ensemble de plantes médicinales,et bien d'autre surprises. Les Balinais aiment s'y promener le weekend, c'est pourquoi vous y trouverez également des temples hindouistes, histoire de faire sa prière entre deux promenades.

  • A l'ouest de l'île, se trouve le parc national de Bali, nommé Taman Nasional Bali Barat.

En contraste total avec le sud de Bali qui accumule des hordes de touristes, le parc est une réserve protégée de presque 100 000 hectares en comptant les récifs coralliens et les bords de mer. C'est là que vous pourrez observer la mangrove, un garde-manger indispensable pour la faune et la flore voisine.

Au choix, vous pourrez randonner (trois randonnées sont proposées : 2h avec visite des mangroves, 4h avec mangroves ainsi qu'une balade en forêt et 5h avec soit, une randonnée approfondie dans la forêt soit l'ascension du Mont Klatakan), faire de la plongée, ou observer la faune et la flore équatoriale.

Le parc abrite l'étourneau de Rothschild, un oiseau en voie de disparition qu'on trouve uniquement à Bali. On le reconnait à son plumage blanc et son masque bleu qui lui bande les yeux.

Curiosités naturelles

De nombreuses curiosités naturelles sont disséminées à Bali, à vous de les trouver au détour d'une végétation généreuse, de plages paradisiaques et de volcans? endormis.

Plus belle plage de Bali, Kuta est le paradis des surfeurs mais aussi des vendeurs à la sauvette. Les touristes affluent dans cette partie de l'île qui a connu plusieurs vies.

Lieu d'exil pour lépreux au XIXe siècle, base hippie dans les années 60, et aujourd'hui, station balnéaire qui accueille 200 000 touristes en pleine saison.

Si vous aimez les coins plus sauvages, la péninsule de Bukit vous séduira. C'est là que se trouve le temple d'Uluwatu, perché au sommet d'une falaise qui plonge à pic dans la mer. Mais le côté sauvage de la presqu'île disparaît peu à peu pour laisser place à un tourisme de masse.

Si vous voulez vraiment des vacances « nature » et si vous avez le goût de l'aventure, partez dans le centre de Bali à l'assaut des volcans. Le Gunung Agung, du haut de ses 3100 m, est une ascension très difficile si vous n'êtes pas expérimenté. Mais le lever de soleil au sommet vaut vraiment la peine d'y aller.

Le volcan Batukau est un peu moins haut (2276 m). Vous pourrez y monter en partant du côté est, à Wongayagede. Demandez à un guide de vous accompagner.

La randonnée la plus facile est celle qui grimpe au volcan Batur. Vous serez très dépaysé par les décors qui s'offrent à vous. La roche volcanique noire s'étend sur des centaines de mètres autour du Batur, dûe aux éruptions du volcan, la dernière remontant aux années 90. Du haut, vous pourrez profiter pleinement de la vue sur le lac adjacent.

Moins physique et plus insolite, la grotte de Goah Lawah à 3 km de Kusamba, à l'est de Bali, est peuplée de charmantes chauve-souris. Le bruit et l'odeur de ces petites bébêtes ne sont pas réjouissantes mais sachez que la grotte est un haut lieu sacré de Bali.

Vous pourrez le visiter pour quelques centimes d'euros et profiter de la vue sur la mer.

On savait que Bali était le pays des temples, des plages et de la fête mais saviez-vous que cette province était peuplée de petits singes. La forêt de Sangeh en est le meilleur exemple. Mais veillez à vos sacs, bijoux, argent, etc., ce sont de vrais petits voleurs.

Pour finir en beauté (et c'est le cas de le dire), ne repartez pas de Bali sans avoir vu ses fonds marins. Les plongeurs se régalent sur les fonds coralliens de Pemuteran, sur la côte nord-ouest de Bali. Mais attention, ne ramenez pas de corail en souvenirs, ce sont des espèces protégées que vos petits-enfants aimeraient sûrement connaître.

QUE FAIRE À BALI

Shopping

Shopping

Quand un prix ne figure pas sur une étiquette, il est de bon ton de marchander ("tawar" en indonésien) avec les vendeurs locaux d'artisanat, de vêtements ou d'œuvres d'art.

Que rapporter ?

  • Un batik, tissu imprimé à la cire
  • Un sarong balinais, sorte de paréo à l'usage multiple
  • Un tableau balinais peint à Ubud, village d'artistes
  • Objets artisanaux (masque, poupée, sculpture en bois, ceinture de coquillages)

Sortir

Vie nocturne

Spectacles

Un séjour à Bali n'est pas complet si l'on n'assiste pas à un spectacle de danse.

  • Kecak: les danseuses sont acompagnées par un choeur d'hommes (Le centre culturel de Denpasar propose tous les soirs d'excellents spectacles de Kecak).
  • Barong: spectacle dont le thème central est une créature moitié chien moitié lion, interprétée par deux hommes (la zone entre Kuta et Jimbaran offre de très bons spectacles de Barong).
  • Legong: danse très sensuelle et gracieuse (zone de Tanah Lot).

A ne pas manquer non plus, les orchestres de Gamelan, la musique traditionnelle indonésienne. Ceux de Bali sont fameux.

Sports

Certains vacanciers préfèrent bronzer sur leur serviette face à l'océan et sous un soleil de plomb, d'autres en profitent pour faire du sport. C'est aussi ça les vacances, c'est faire ce que l'on veut.

Et à Bali, le sport, c'est fun ! On fait du surf, on observe les poissons tropicaux, on admire les fonds marins incrustés de coraux multicolores, on parie sur des combats de coq ou on fait un 18 trous avec vue sur la mer.

Sports d'eau

Amis surfeurs, Bali vous régalera de ses spots uniques, dans une eau transparente à 28°C. Les meilleurs endroits : la côte ouest pendant la saison sèche et la côte est pendant la saison humide.

Les débutants prendront leur premier cours à Kuta ou Legian beach. Les plus expérimentés se rendront dans la péninsule de Bukit, à Uluwatu, à Padang Padang ou Canggu. C'est aussi l'occasion de visiter un magnifique temple hindou.

Si vous aimez la plongée, vous pourrez observer les fonds marins des ilots comme Nusa Penida ou Nusa Lembongan. Sur Bali même, vous serez peut-être déçu par la forte pollution qui a endommagé les coraux mais c'est déjà mieux que notre Méditerranée ou l'océan Atlantique dans lequel on ne voit même pas son maillot de bain tant l'eau est trouble.

La plongée avec bouteilles est possible. Renseignez-vous auprès des organismes compétents.

Randonnée

Le centre de Bali est occupé par des volcans endormis, plus ou moins hauts, qui sont de bons points de départ de randonnées. Le sommet le plus difficile à atteindre est le Mont Agung, plus haute montagne de Bali qui culmine à 3142 m. L'ascension est très éprouvante mais le spectacle vaut le coup lorsque vous arrivez au sommet et que le soleil se lève sur Bali, enflammant la forêt et les plages de sa lumière.

Plus adapté à des randonneurs occasionnels, le Mont Batur, plus au nord, est un trek agréable avec une belle vue sur le lac en contrebas.

Golf

Et pourquoi pas un golf ? Vous n'avez jamais essayé ? Les vacances, c'est aussi fait pour essayer de nouvelles activités. Vous en avez déjà fait ? Oui, mais pas face à l'océan Indien, en tong, avec une température de 28°C.

Vous aurez le choix entre trois 18 trous : sur l'île de Nusa Dua (le plus enchanteur pour les paysages), près de Tanah Lot (entre rizières et mer) ou vers la capitale, à Sanur (vous jouerez alors à plus de 1000 m au-dessus du niveau de la mer).

sport nautique

Surf

Kuta et Legian (au sud) et Canggu et Medowi (nord) sont très appréciés des surfeurs. Ainsi que Ulu Watu (très haut niveau), Pererenan, Nusa Dua.

Inutile d'être un surfeur chevronné pour apprécier les joies du surf, c'est aussi un spectacle prodigieux à observer tranquillement depuis la plage !

Consulter Indo Surf pour plus d'informations.

Autour du même sujet

Annonces Google