Roch Hachana 2022 : les dates précises de début et de fin

Roch Hachana 2022 : les dates précises de début et de fin Le nouvel an juif, alias "Roch Hachana", ouvre tous les ans pour les croyants de confession juive de France et de l'étranger une période de vœux et de recueillement de dix jours, de "Shana Tova" jusqu'à Yom Kippour.

[Mis à jour le 13 juillet 2022 à 17h52] Le Nouvel An juif se dit "Roch Hachana" en hébreux. En 2022, les dates et horaires de festivité de "Shana Tova" (bonne année) pour la communauté religieuse juive s'étalent du dimanche 25 septembre au mardi 27 septembre 2022. A Paris, "Roch Hachana" débute plus précisément dimanche 25 septembre à 19h26, et se termine le mardi 27 septembre à 20h25. "Shana Tova" correspond aux voeux échangés par les juifs de l'Hexagone et du monde entier au moment de leur entrée dans la nouvelle année du calendrier hébraïque, qui est en 2022 la 5783e. A partir de Roch Hachana, au-delà des festivités des deux jours évoqués juste avant, une période de recueillement de 10 jours est observée jusqu'à "Yom Kippour", alias le "Jour du Pardon", voir notre dossier spécial), qui a lieu à partir du mardi 4 octobre au soir et jusqu'au mercredi 5 octobre en 2022.   

Roch Hachana, début de 10 jours de pénitence

La fête de Roch Hachana constitue ainsi une période charnière pour la communauté juive. Elle est censée symboliser à la fois la mémoire de la création du monde, mais aussi le début du jugement de l'humanité. Jugement qui exige des hommes une pénitence avant le grand pardon. Rosh Hashana se caractérise donc par de nombreux offices religieux dans les synagogues, où les fidèles sont appelés en nombre au moyen d'une corne de bélier (le chophar). Comme dans d'autres traditions religieuses, la nouvelle année est l'occasion d'examiner sa conscience et de prendre de bonnes résolutions pour la période qui s'ouvre. En effet, dans la tradition religieuse juive, c'est à ce moment de l'année qu'arrive le jugement de Dieu. C'est pourquoi le jour de Roch Hachana marque le début de dix jours de pénitence, s'achevant à Yom Kippour, au cours de laquelle Dieu se laisse plus facilement trouver.

Les deux jours de festivités sont généralement chômés par les croyants, qui partagent des repas riches en famille avant une période plus austère. Le miel, les figues, les dates, les pommes ou encore les courges font partie des aliments rituels de ces repas de fête. Une série de prières très stricte (les Séli'hot) doit aussi être suivie. Une prière (Tachlikh) est notamment très importante lors de ce Nouvel An : elle est prononcée près d'un point d'eau où sont censés, en théorie, nager des poissons. Les juifs doivent selon la tradition y vider leurs poches ou en sortir un mouchoir pour "vider leurs péchés". 

Il y a plusieurs manières de se souhaiter une bonne année dans les traditions juives. Avant Roch Hachana, les gens se souhaitent "Ketiva va'hatima tova", c'est-à-dire "Une bonne inscription et un bon sceau [dans le Livre de la Vie]". Le soir de Roch Hachana, en rentrant de la synagogue, il est traditionnel de se souhaiter les uns les autres : "Lechana tova tikatev vete'hatem". Cela signifie : "Puisses-tu être inscrit(e) et scellé(e) pour une bonne année".