Prix Nobel : date en 2023 et derniers verdicts par discipline

"Prix Nobel : date en 2023 et derniers verdicts par discipline"

Prix Nobel : date en 2023 et derniers verdicts par discipline PRIX NOBEL 2023. Littérature, paix, économie, médecine, physique et chimie... Six prix Nobel sont décernés chaque année début octobre. Découvrez la date des annonces des prix Nobel 2023 ainsi que leurs derniers verdicts en date.

[Mis à jour le 7 novembre 2022 à 12h17] Chaque année, les six prix Nobel sont décernés lors de la première semaine d'octobre. Il s'agit des Prix de médecine, chimie, physique, littérature, paix... et économie. Créé par la Banque centrale suédoise "en mémoire" de l'inventeur, le "petit dernier" des prix Nobel a, pour la petite histoire été ajouté en 1969 aux cinq prix traditionnels prévus dans le testament d'Alfred Nobel. Pour chaque discipline, une récompense d'un montant de 10 millions de couronnes suédoises (environ 920 000 euros) est accordée au lauréat, ou partagée entre plusieurs récipiendaires. Les prix sont remis lors de cérémonies organisées mi-décembre à Stockholm (Suède) et Oslo (Norvège).   

En résumé, quels prix Nobel ont été décernés lors de la dernière saison Nobel ?

Voici les verdicts des Nobel 2022 par catégorie :    
  • Prix Nobel de médecine : le Suédois Svante Pääbo, père de l'homme de Denisova et découvreur de l'ADN de l'homme de Néandertal, a été récompensé pour ses travaux fondateurs d'une nouvelle science, la paléogénomie. (Plus de détails ici)
  • Prix Nobel de physique : le Français Alain Aspect, l'Américain John Clauser et l'Autrichien Anton Zeilinger ont été sacrés pour leurs découvertes sur le mécanisme révolutionnaire de "l'intrication quantique". Ils ont au passage donné tort sur ce phénomène improbable de la mécanique quantique à Albert Einstein lui-même. (Plus de détails ici)
  • Prix Nobel de chimie : le trio Américano-danois constitué de Barry Sharpless, Carolyn Bertozzi et Morten Meldal a été primé "pour le développement de la "chimie clic" et de la chimie "bio-orthogonale", utilisées notamment pour la mise au point des meilleurs traitements pharmaceutiques, y compris contre le cancer. (Plus de détails ici)
  • Prix Nobel de littérature : la Française Annie Ernaux a reçu ce Nobel pour "le courage et la perspicacité clinique" de l'ensemble de son oeuvre, largement autobiographique, et son "traitement de la mémoire". (Plus de détails ici)
  • Prix Nobel de la paix : ce prix a été décerné conjointement à l'avocat biélorusse Ales Bialiatski, à l'ONG russe Memorial et au Centre pour les libertés civiles en Ukraine,  pour avoir "depuis de nombreuses années, promu le droit de critiquer le pouvoir et protégé les droits fondamentaux des citoyens". (Plus de détails ici)
  • Prix Nobel d'économie : le prix est revenu à trois économistes américains, dont l'ancien président de la Banque centrale américaine : Ben S.Bernanke, Douglas W.Diamond et Philip H.Dybvig. Ils sont récompensés pour leurs travaux sur les banques et les crises financières. (Plus de détails ici)

Comment sont programmées les dates d'annonce des prix Nobel ?

L'identité des lauréats des prix Nobel est, chaque année, dévoilée sur une semaine, début octobre. En 2023, le ou les nom(s) des lauréats des prix Nobel devraient donc être officialisés du lundi 2 au lundi 9 octobre (une date à confirmer par le Comité Nobel d'ici là), annoncés à Stockholm et Oslo ainsi que sur le site internet de la fondation, nobelprize.org. La "date du Prix Nobel" correspond à la communication des identités des lauréats pour chaque discipline et se fait donc sur plusieurs jours, qu'il s'agisse de la physique, de la médecine, de l'économie, de la chimie, de la littérature ou de la paix. Les heures sont chaque année données par le site officiel nobelprize.org en heure locale suédoise, identique à l'heure locale française. Quant à la remise des prix Nobel, elle a chaque année lieu le 10 décembre, jour anniversaire de la mort du "papa" des Nobel, le chimiste suédois Alfred Nobel. Une cérémonie de remise des prix se tient alors au Konserthuset Stockholm (la salle de concert de Stockholm) et un banquet a lieu à l'hôtel de ville de la capitale suédoise.

Qui est le dernier lauréat du prix Nobel de médecine ?

C'est le paléogénéticien suédois Svante Pääbo qui décroche le prix Nobel de médecine 2022 pour ses découvertes concernant les génomes des hominidés éteints et l'évolution humaine. Selon le Larousse, l'hominidé est un "mammifère primate à locomotion partiellement ou totalement bipède, présentant de fortes aptitudes à la vie sociale et à l'apprentissage, tel que l'homme actuel et les espèces fossiles les plus voisines considérées comme des ancêtres possibles de notre espèce." Le scientifique suédois est primé pour ses travaux sur le séquençage du génome de l'homme de Néandertal et la paléogénomique. On pourrait le surnommer "L'homme qui fait parler l'ADN des hommes et femmes préhistoriques". "Ses découvertes ont donné la base à l'exploration de ce qui fait de nous, humains, des êtres aussi uniques", a salué lundi 3 octobre le jury du prix Nobel. "Les différences génétiques entre Homo Sapiens et nos plus proches parents aujourd'hui éteints étaient inconnues jusqu'à ce qu'elles soient identifiées grâce aux travaux de Pääbo", a précisé le comité Nobel. 

Svante Pääbo a découvert qu'il y avait eu transfert de gènes entre ces hominidés aujourd'hui disparus et l'Homo sapiens (que nous sommes). Ce flux ancien de gènes vers l'homme d'aujourd'hui entraîne un impact physiologique. Il affecte par exemple la façon dont notre système immunitaire réagit aux infections. Le père de Svante Pääbo, Sune Bergström, avait lui aussi reçu le Nobel de médecine en 1982.

Qui a reçu le précédent prix Nobel de physique ?

Le prix Nobel de physique 2022 revient à un trio franco-austro-américain de chercheurs pionniers du monde quantique, le Français Alain Aspect, l'Américain John Clauser et l'Autrichien Anton Zeilinger, pour leurs découvertes sur les mécanismes révolutionnaires de la physique quantique. Ils ont plus précisément travaillé sur "l'intrication quantique", un phénomène lors duquel deux particules quantiques sont parfaitement corrélées, quelle que soit la distance qui les sépare, a annoncé le jury Nobel.

"La première révolution quantique nous a donné les transistors, les semi-conducteurs, les ordinateurs et les lasers", a expliqué à l'AFP Mohamed Bourennane, professeur d'informatique quantique à l'Université de Stockholm. "Mais la deuxième, fondée sur la superposition et l'intrication, va nous permettre à l'avenir d'avoir des ordinateurs quantiques, ou des inscriptions quantiques utiles pour l'imagerie ou les capteurs".

En somme, les trois chercheurs ont démontré que des particules initialement jointes ("intriquées) se comportaient comme une seule unité, même en étant séparées. Leur travail ouvre ainsi la voie à des nouvelles technologies dans l'informatique quantique, les communications ultra-sécurisées et les capteurs quantiques ultra-sensibles. 

Qui sont les récipiendaires du dernier prix Nobel de chimie ?

Le Nobel de chimie 2022 récompense un trio américano-danois "pour le développement de la "chimie clic" et de la "chimie bio-orthogonale". Les récipiendaires sont le Danois Morten Meldal, l'Américaine Carolyn Bertozzi et son compatriote Barry Sharpless. Le jury a précisé que ces avancées sont mises à profit dans la mise au point de meilleurs traitements pharmaceutiques, y compris contre le cancer. Barry Sharpless a pour sa part réalisé l'exploit rarissime de décrocher un deuxième Nobel. C'est seulement le cinquième lauréat dans ce cas. En 2001, il avait remporté le prix de chimie pour ses découvertes sur la technique de la catalyse asymétrique. La Franco-polonaise Marie Curie avait été la première à cumuler deux prix Nobel au début du 20e siècle (Physique 1903, Chimie 1911). L'Américaine Carolyn Bertozzi devient quant à elle la huitième femme à décrocher le Nobel de chimie.

  • L'Américain Barry Sharpless, basé en Californie, et le Danois Morten Meldal, de l'université de Copenhague, sont récompensés pour leurs travaux pionniers en matière de "chimie clic", une nouvelle forme de combinaison de molécules. Cette chimie est notamment employée pour développer des traitements pharmaceutiques, cartographier l'ADN ou créer de nouveaux matériaux.
  • L'Américaine Carolyn Bertozzi est sacrée pour l'invention de la chimie "bio-orthogonale", une réaction chimique pouvant être initiée dans un organisme vivant, mais sans perturber ou changer sa nature chimique.

Avec des "nouvelles architectures de molécules", leurs découvertes permettent des percées "en science des matériaux, en science des surfaces, en chimie en général et dans l'industrie pharmaceutique", rapporte l'AFP. La chimie moderne nécessite en effet la création de molécules de plus en plus complexes, mais aussi plus coûteuses et longues à inventer. 

Qui l'Académie Nobel a-t-elle sacré du dernier Prix Nobel de Littérature ?

Le prix Nobel de littérature 2022 a été attribué à la romancière française Annie Ernaux pour l'ensemble de son oeuvre. A 82 ans, l'auteure a publié une trentaine d'ouvrages. Le comité Nobel a précisé sur son compte Twitter qu'elle était récompensée pour "le courage et la perspicacité clinique" de ses récits. "Dans ses écrits, Annie Ernaux examine sans cesse, et avec différentes approches, une vie marquée par de fortes disparités de genre, de langue et de classe", ajoute le comité Nobel. 

Comme le souligne le comité Nobel, toujours sur Twitter, Annie Ernaux "a déclaré que ses écrits sont un acte politique, qui nous ouvre les yeux sur les inégalités sociales". L'auteure est entre autres connue pour ses romans "Les années", une fresque familiale allant de l'après-guerre à nos jours, "L'Evénement", sur l'avortement, ou encore "La Place", dans lequel elle dépeint sa famille et son émancipation sociale.

Qui a été primé du précédent Nobel de la paix ? 

Le prix Nobel de la paix 2022 a été attribué à une personne et deux organismes : l'avocat biélorusse Ales Bialiatski, l'ONG Memorial et le Centre pour les libertés civiles ukrainien. Ils sont récompensés pour avoir "depuis de nombreuses années, promu le droit de critiquer le pouvoir et protégé les droits fondamentaux des citoyens". Les trois lauréats "démontrent l'importance de la société civile pour la paix et la démocratie", a également précisé le comité Nobel sur son compte Twitter suite à l'officialisation de leur nobélisation. 

"Le comité Nobel norvégien souhaite honorer trois champions remarquables des droits humains, de la démocratie et de la coexistence pacifique dans les trois pays voisins Biélorussie, Russie et Ukraine", a déclaré sa présidente Berit Reiss-Andersen. Ces lauréats "ont fait un effort remarquable pour documenter les crimes de guerre, les violations des droits humains et l'abus de pouvoir", a-t-elle poursuivi. 

Le comité Nobel a par ailleurs exhorté la Biélorussie à libérer le co-lauréat Ales Bialiatski, de nouveau détenu depuis 2020 après un vaste mouvement de protestation contre le régime. Figure du mouvement prodémocratie à partir des années 1980 en Biélorussie, l'avocat a "dédié sa vie à la promotion de la démocratie et du développement pacifique dans son pays", a souligné le comité Nobel. 

Qui sont les derniers récipiendaires du prix Nobel d'économie ? 

Le dernier prix nobel d'Economie est revenu à un trio américain : Ben S.Bernanke (ancien président de la Banque centrale américaine), Douglas W.Diamond et Philip H.Dybvig. Ils ont été primés pour leurs travaux sur les banques et les crises financières. En étudiant notamment la régulation bancaire, les crises bancaires et la gestion des crises financières, les trois compatriotes ont permis de mieux comprendre le rôle de ces établissements bancaires dans la régulation des marchés financiers.

Quel est le calendrier de l'officialisation des Nobel ? 

Côté agenda, les annonces des Nobel 2023 devrait s'égrainer comme suit, du lundi 2 octobre au lundi 9 octobre :

  • Lundi 2 octobre 2023 : annonce du Nobel de médecine
  • Mardi 3 octobre 2023 : annonce du Nobel de physique 
  • Mercredi 4 octobre 2023 : annonce du Nobel de chimie 
  • Jeudi 5 octobre 2023 : annonce du Nobel de littérature 
  • Vendredi 6 octobre 2023 : annonce du Nobel de la paix
  • Lundi 9 octobre 2023 : annonce du Nobel d'économie 

Quelle est l'histoire du prix Nobel ?

Testament de l'inventeur suédois Alfred Nobel, père du prix éponyme. © BERTIL STILLING / AP / SIPA

Née en 1896, cette prestigieuse distinction se divisait dès le début en cinq catégories - la paix, la littérature, la physique, la chimie et la médecine - auxquelles est venue s'ajouter plus tard une sixième (l'économie). Le père du Prix Nobel a voulu laisser l'image d'un homme bon après sa mort. Dans ses dernières volontés, via son testament du 27 novembre 1895, qui tenait sur une page (ci-contre), le chimiste suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite et vu par certains comme "un marchand de mort", a donc fait un voeu de taille : le produit de la succession sera distribué à ceux qui, au cours de l'année écoulée, auront rendu "les plus grands services à l'humanité".

A sa mort en 1896, Alfred Nobel est l'un des hommes les plus riches du monde. 32 millions de couronnes suédoises (plus de 3 millions d'euros) sont ainsi mis au service d'une nouvelle fondation. Cette dernière est chargée de verser chaque année les revenus accumulés via le capital du millionnaire aux détenteurs des cinq prix Nobel, créés par la même occasion. Réservé à certains des meilleurs scientifiques, écrivains et artisans de paix du monde entier, le Prix Nobel a depuis acquis une renommée internationale. Il est même aujourd'hui considéré comme le Prix le plus prestigieux de tous.

Les cinq tout premiers prix de la fondation Nobel ont été décernés le 10 décembre 1901, par le roi de Suède ainsi que le Parlement de Norvège, quand les deux pays partageaient encore la même couronne (depuis 1815). A leur séparation, en 1905, une répartition des prix s'est faite : un prix Nobel de la paix dorénavant remis par la Norvège et des prix Nobel de littérature, physique, chimie et médecine remis par la Suède. Quant au prix Nobel d'économie, il a été créé en 1968 par la banque de Suède. S'il ne s'agit pas à proprement parler d'un prix "Nobel" car Alfred Nobel ne l'a pas couché dans son testament, il est couramment qualifié de "Nobel d'Economie".

Dans la foulée de cette intégration, la Fondation Nobel a décidé de geler la liste des prix pour qu'aucune nouvelle discipline ne soit créée. Il n'y aura donc a priori jamais de Nobel de mathématiques. A ce sujet, la légende veut que le père du Nobel ait voulu se venger d'un rival en amour, un mathématicien du nom de Gosta Mittag-Leffler qui aurait séduit sa maîtresse, en ne créant pas de Nobel de maths. Mais selon deux auteurs suédois publiés dans la revue Mathematical Intelligencer, Lars Garding et Lars Hömander, cette version est contestable. D'après eux, deux raisons coexistent pour expliquer l'absence de cette discipline clé dans le panel du Nobel : A l'époque de la création du Prix Nobel, il existait déjà un prix scandinave de mathématiques ; et Alfred Nobel "n'aimait pas trop" cette discipline, qui heurtait sa nature pratique.

Le montant de la récompense du Nobel, plusieurs centaines de milliers d'euros par prix

Le Prix Nobel est né des dernières volontés d'Alfred Nobel, richissime industriel et chimiste inventeur de la dynamite (avec un objectif premier d'utilisation dans les travaux publics) mais aussi fervent défenseur de la paix. Depuis, les Nobel récompensent chaque année des personnes "ayant apporté le plus grand bénéfice à l'humanité ", par leurs inventions, découvertes et améliorations de la connaissance ; par l'œuvre littéraire la plus impactante ; ou encore par leur travail pour promouvoir la paix. Connaissez-vous le montant actuel de la récompense du Nobel ? Les lauréats de chaque prix Nobel se partagent un montant de 10 millions de couronnes suédoises (environ 920 000 euros).