Ecrire un roman

Ecrire un roman Par quoi commencer quand on souhaite écrire un roman ? Et comment continuer ? Etapes et méthodes.

Méthode

Entre avoir une idée, un concept original et tenir la distance jusqu'à en faire un livre, c'est comparer un gland et un chêne ! Aussi faut-il projeter cette idée dans un plan en quatre dimensions : un axe de lieu, un axe de contexte, un axe humain et un axe narratif.

Etapes

Un axe de lieu : où se passe l'histoire ?

Baser sa narration sur un lieu existant fort d'un patrimoine, d'une richesse culturelle, nourrit l'imaginaire et sert de base aux lecteurs potentiels pour se représenter la scène qu'ils lisent. Sans décor, ''Star Wars'' ou ''Un long dimanche de fiançailles ''auraient-ils eu le même attrait ? Il y a même des histoires où le lieu prend la place d'un personnage : ''2001, l'Odyssée de l'espace'' ou ''Titanic''. Harry Potter sans les rues marchandes ou Poudlard aurait-ils conquis autant de lecteurs ? Documentez-vous ou écrivez sur un lieu que vous connaissez bien, cela réduit le chemin entre le lecteur et vous.

Un axe de contexte ou de temps : quand se déroule votre histoire ?

Allez, un mot barbare : anachronisme. Quand il est volontaire, le décalage entre une époque relatée et un objet intégré dans celle-ci peut être du plus bel effet. S'il ne l'est pas, l'ajout d'une montre à l'époque romaine ou d'une mitraillette en pleine guerre de cent ans, ça reflète surtout la légèreté de l'auteur. Cadrez bien votre contexte, vos accessoires et les costumes de vos personnages. Le travail de documentation est d'autant plus ardu que vous vous éloignez de notre époque contemporaine... Hélas, les exemples sont légion au cinéma. Ne tombez pas dans la facilité.

Un axe humain : nous sommes tous différents !

Un personnage qui vous ressemble, qui pense comme vous, c'est narcissique, c'est jouissif même. Mais lorsque tous les personnages du récit se mettent à parler de la même façon, rire aux mêmes blagues, ça devient du clonage et au final le lecteur n'arrivera pas à les distinguer et se perdra !
Une petite fiche signalétique de chaque personnage, avec son physique, ses goûts, son parcours succinct, ses qualités et défauts, ça ne mange pas de pain, surtout si un personnage reparaît au bout de plusieurs chapitres ! N'hésitez pas à lui associer quelques détails qui interpelleront le lecteur, comme un accent, une manie, une canne, etc.

Un axe narratif : le plan pardi !

Quelle est la force d'un policier ? Semer des indices tout au long de votre lecture et vous prendre à revers à la fin par une démonstration magistrale. Cela n'est possible que si on sait où l'on va en écrivant son histoire. Beaucoup sont tentés d'écrire à la volée. D'une part, ça se sent quand votre action rebondit presque au hasard et le récit est miné de passages inutiles. D'autre part, ménager des effets rend votre histoire plus captivante et donne un sentiment d'interactivité au lecteur qui mène l'enquête avec vous en cherchant pourquoi vous avez placé un détail d'apparence anodine page 33 qui se révèle crucial cent cinquante pages plus tard.

Ecriture

Annonces Google