Déclaration de revenus 2020 : date, papier, en ligne... Tout savoir

Chargement de votre vidéo
"Déclaration de revenus 2020 : date, papier, en ligne... Tout savoir"

Déclaration de revenus 2020 : date, papier, en ligne... Tout savoir La date limite de la déclaration de revenus 2020 est passée. Retrouvez dans notre article toutes les informations sur la déclaration d'impôt.

La campagne déclarative est terminée depuis le 12 juin. Cette ultime échéance concernait les foyers fiscaux qui recouraient encore au formulaire papier. Pour la majorité des contribuables qui déclarent leurs revenus sur Internet, la date dépendait du numéro de département, comme l'an dernier. Les contribuables avaient ensuite jusqu'au mardi 30 juin 2020 pour corriger leur déclaration en ligne, générant un nouvel avis d'imposition. Votre avis d'impôt sur le revenu, lui, doit arriver à l'été. "Vous serez averti par courriel lors de la mise en ligne de votre avis dans votre espace particulier", peut-on lire sur la page dédiée des impôts. "Les avis d'impôt sur le revenu seront remis à la Poste à l'été 2020 pour les contribuables ayant opté pour en recevoir". 

Pour rappel, la déclaration de revenus demeure indispensable afin d'ajuster votre taux d'impôt à la source. Elle permet également de réguler le montant de votre impôt. Il est donc possible qu'on vous demande, au terme de cette déclaration, de vous acquitter d'un solde d'impôt sur le revenu (plus d'infos via le sommaire ci-contre en cliquant sur solde d'impôt sur le revenu).

Quelle date pour la déclaration de revenus 2020 ? Quelles sanctions en cas de retard ?

En raison de la crise sanitaire du coronavirus, le calendrier fiscal cette année avait été revu. Voici les dates qui s'appliquaient en 2020 pour la déclaration en ligne : 

  • Départements 01 à 19 : jeudi 4 juin 2020 à minuit. 
  • Départements 20 à 54 : lundi 8 juin 2020, à minuit. 
  • Départements 55 à 976 : jeudi 11 juin 2020, à minuit. 

Vous n'avez toujours pas envoyé votre déclaration ? Vous feriez bien d'avoir une bonne excuse. Si l'administration peut faire preuve de tolérance dans le contexte actuel lorsque le retard est justifié, ne tardez pas. Tout retard vous expose à une première majoration de 10% de votre impôt sur le revenu après avoir reçu une mise en demeure des autorités. La sanction peut aller jusqu'à 40% au-delà des trente jours suivants la mise en demeure. 

Comment remplir sa déclaration d'impôt sur Internet ?

L'intégralité de la procédure se fait sur le site des impôts, impots.gouv.fr. Vous deviez cliquer "espace particulier" et vous connecter grâce à votre identifiant fiscal ainsi que votre mot de passe. Une fois connecté, vous pouviez accéder au service de télédéclaration. Comme l'an passé, certaines informations étaient déjà remplies. Il ne fallait pas les prendre pour acquises ! Vous êtes salarié ? Dans ce cas, il fallait vous reporter à votre ou vos fiches de paie du mois de décembre 2019, et plus précisément à la ligne "net fiscal" ou "net imposable". Il fallait également vérifier le montant de votre retenue à la source sur l'année. Le fisc fait le bilan de ce dont vous vous êtes acquitté l'année dernière via le prélèvement à la source. Objectif affiché, comparer ce montant à celui de l'impôt sur le revenu dû pour l'année 2019, afin de savoir si vous êtes redevable d'un solde d'impôt. Déclarez ensuite les sommes éligibles à des crédits, réductions ou déductions d'impôt. Vous avez une question précise sur ce que vous pouvez ou non déclarer ? Consultez la brochure pratique 2020 éditée par l'administration fiscale. 

Qui peut encore utiliser la déclaration papier ?

La majorité des contribuables déclarent en ligne (lire plus bas). "Cette année, seuls les contribuables ayant déclaré leurs revenus en papier en 2019, recevront une déclaration papier à partir du 20 avril 2020 et ce jusqu'à mi-mai", pouvait-on lire sur le site du ministère. Le formulaire papier est réservé aux personnes qui n'ont pas de connexion Internet et qui ne sont pas en mesure remplir la déclaration sur Internet (on pense notamment aux personnes âgées). 

Où peut-on se procurer le formulaire de la déclaration de revenus ?

L'administration fiscale met à disposition des contribuables les formulaires de déclaration de revenus, ici. Vous y trouverez le formulaire n°2042, ainsi que les formulaires permettant de signaler au fisc des revenus complémentaires, crédits et réductions d'impôt.  

La déclaration de revenus automatique, comment ça marche ?

Mise en place en 2020, elle concerne les foyers fiscaux dont les revenus sont connus du fisc et qui n'ont pas signalé de changement de situation (adresse, famille, création d'un acompte de prélèvement à la source). Si vous devez déclarer un changement, vous devez remplir et signer votre déclaration de revenus, comme d'habitude. Dans le cas contraire, vous n'aviez strictement rien à faire. Si vous déclarez via le formulaire papier, c'est ce formulaire, le n°2042 K AUTO que vous avez dû recevoir, disponible ici. La déclaration automatique est disponible en ligne : si vous étiez concerné, vous en étiez informé en arrivant sur votre espace particulier. Vous étiez invité à cliquer sur "Vérifier les données de ma déclaration". Un document devait alors s'afficher. Voici les informations que vous deviez assidûment : 

  • Vos revenus et charges sur l'année 2019 
  • La retenue à la source déjà payée en 2019 : autrement dit, l'impôt dont vous vous êtes déjà acquitté l'an dernier via le prélèvement à la source. Si vous êtes salarié, sachez que ce montant figure également sur votre dernière fiche de paie 2019 sous la ligne "prélèvement à la source depuis", suivie de la date de début de votre contrat ou de l'année. 
  • Réductions et crédits d'impôt en 2019 : vous avez eu recours un employé à domicile ? Vous avez fait un don l'an dernier ? Si l'administration fiscale n'a pas eu connaissance de dépenses éligibles à avantage fiscal, ne les oubliez pas, déclarez-les.

L'administration calcule à partir de ces informations un impôt estimatif (autrement dit, le solde de l'impôt sur le revenu 2019 dont vous devez vous acquitter ou non, en fonction de ce que vous avez déjà payé avec l'impôt à la source) ainsi que votre nouveau taux de prélèvement à la source qui "s'appliquera à compter du 1er septembre". Si vous êtes redevable de l'impôt sur le revenu, sachez que le montant indiqué sur la déclaration automatique sera "prélevé sur votre compte bancaire à partir de septembre. Si ce montant est nul, aucun prélèvement ne sera effectué", peut-on lire. 

Comment faire sa première déclaration d'impôt ?

Vous êtes majeur et vous vous interrogez sur le fait de devoir remplir une déclaration de revenus ? La date de votre première déclaration dépend de votre situation et de votre âge : 

  • Vous êtes âgé de 18 à 20 ans : vous avez encore la possibilité de rester rattaché au foyer fiscal de vos parents, mais vous pouvez aussi faire votre propre déclaration. 
  • A partir de 20 ans et jusqu'à 26 ans : vous avez l'obligation de faire une déclaration de revenus. Si vous êtes étudiant, vous conservez la possibilité de rester attaché au foyer fiscal de vos parents. 
  • A partir de 26 ans : vous avez l'obligation de faire votre propre déclaration de revenus. 

Vous allez devoir remplir votre toute première déclaration, et ce, même si vous n'êtes pas imposable. Pour ce faire, rien de plus simple, procurez-vous le formulaire n°2042. Vous devez alors préciser l'intégralité des revenus que vous percevez, ainsi que vos charges. Vous devrez ensuite adresser le document au centre des finances publiques du lieu où vous habitez au 1er janvier 2020. 

"Si vous avez plus de 20 ans, que l'année précédente vous vous étiez rattaché au foyer fiscal de vos parents, et que vous avez reçu un courrier de l'administration fiscale avec vos identifiants, vous pouvez déclarer vos revenus en ligne", précise l'administration fiscale sur son site. "Votre déclaration en ligne sera alors pré-remplie de vos revenus, et le cas échéant, des montants de retenue à la source prélevés durant l'année".

Frais réels, crédits d'impôt, autoentrepreneur... Vos questions

Je veux déclarer mes frais réels, comment faire ? 

Vous constatez que vos dépenses professionnelles ne sont pas couvertes avec la déduction forfaitaire de 10% ? Dans ce cas, vous pouvez opter pour la déduction des frais réels. Frais kilométriques, repas... Ayez à l'esprit que la démarche peut s'avérer longue et fastidieuse, car elle implique que vous ayez conservé l'intégralité des justificatifs. Consultez notre dossier dédié sans plus attendre : 

Comment déclare-t-on ses réductions et crédits d'impôt ? 

Vous avez eu recours aux services d'un employé à domicile ? Vous avez des frais de garde ? Vous avez versé une pension alimentaire à un de vos enfants en 2019 ? Certaines dépenses permettent de bénéficier d'avantages fiscaux. Pour rappel, il existe à ce jour trois mécanismes distincts : 

  • La réduction d'impôt : elle intervient a posteriori. Il s'agit de retrancher une somme de l'impôt sur le revenu que vous devez payer. 
  • Le crédit d'impôt : comme la réduction d'impôt, elle intervient a posteriori, mais donne lieu à un remboursement du fisc. 
  • La déduction d'impôt : elle s'applique avant le calcul de votre impôt. Elle vous permet de réduire le revenu soumis à imposition. 

Si vous utilisez encore le formulaire papier, il faudra vous procurer un formulaire complémentaire (n°2042 RICI, n°2042-C par exemple). Quid de ceux qui déclarent en ligne ? Comme l'explique Le Revenu, vous avez la possibilité d'ajouter une ligne, et ce, dès la première page de la déclaration. Vous devrez chercher dans le moteur de recherche dédié la déduction, réduction ou crédit d'impôt qui vous concerne, et indiquer les sommes correspondantes. Vous vous interrogez sur les différents dispositifs dont vous pouvez bénéficier au titre de l'année 2019 ? Retrouvez toutes les informations dans notre article dédié : 

Je suis autoentrepreneur, comment dois-je procéder ?

Votre régime fiscal est celui de la micro-entreprise. Pour rappel, il faut respecter trois conditions pour bénéficier de ce régime. On vous les résume : 

  • Votre revenu fiscal de référence N-2, donc en 2017, ne doit pas dépasser un certain seuil (27 086 € pour une personne seule, 54 172 € pour un couple pacsé ou marié), 
  •  Votre chiffre d'affaires sur douze mois de l'année précédente ne doit pas dépasser : 170 000 euros (si votre commerce vend des marchandises, des objets, de la fourniture de logement) ou 70 000 euros "pour les autres prestataires de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et les professionnels libéraux relevant des bénéfices non commerciaux (BNC), 
  • Vous choisissez le régime micro-social. 

Dans ce cas, il va falloir utiliser la déclaration n°2042-C PRO, que vous pouvez retrouver ici, et indiquez le montant de votre CA ou recettes brutes annuelles. Vous souhaitez connaître le taux qui va vous être appliqué ? Consultez la page dédiée des impôts pour en savoir plus. 

Pourquoi je dois m'acquitter d'un solde d'impôt sur le revenu ?

Vous venez de terminer les démarches en ligne en vue de votre déclaration et vous constatez que vous devez quand même payer un solde d'impôt, malgré le prélèvement à la source ? Comme expliqué précédemment, la déclaration permet de savoir l'impôt sur le revenu dont vous êtes redevable. L'administration déduit ensuite les montants dont vous vous êtes acquitté avec l'impôt à la source. Trois cas peuvent se présenter : 

  • Vous avez un montant à payer : vous n'avez pas assez payé d'impôt, soit parce que votre taux de prélèvement est inférieur à ce que vous devez réellement, soit parce que vous avez bénéficié d'une avance de crédit d'impôt trop élevé. 
  • Vous bénéficiez d'un remboursement : vous avez trop prélevé en 2019 par rapport au montant réel de votre impôt. "Si vous bénéficiez d'un remboursement, celui-ci vous sera directement remboursé sur le compte bancaire connu de la DGFiP, si vous en avez communiqué un, sinon par courrier avec un chèque à encaisser directement auprès de votre banque", explique-t-on sur le site de l'administration. 
  • Vous n'avez rien à payer. 

Il vous reste un montant à payer ? Dans ce cas, deux situations peuvent se présenter. Si ce montant est inférieur à 300 euros, un seul prélèvement sera effectué le 25 septembre 2020. S'il est supérieur, quatre prélèvements mensuels, de septembre à décembre, seront effectués par l'administration.