Permis probatoire : une formation pour avoir les douze points plus vite

Permis probatoire : une formation pour avoir les douze points plus vite PERMIS PROBATOIRE - Le permis probatoire évolue ! Les nouveaux conducteurs vont pouvoir obtenir leurs douze points plus rapidement grâce à une nouvelle formation.

[Mis à jour le 31 août 2018 à 10h00] Les jeunes conducteurs vont pouvoir souffler ! A partir du 1er janvier 2019, ils pourront réduire le délai avant l'obtention de leurs douze points à deux ans au lieu de trois après avoir décroché le permis de conduire. Seule condition : suivre sept heures de cours, sur une journée. Les conducteurs novices ayant pratiqué la conduite accompagnée pourront même réduire la durée de leur permis probatoire de deux ans à un an et demi ! La Sécurité routière a annoncé cette nouvelle mesure jeudi 23 août 2018. L'idée ? "Lutter contre le phénomène de sur-confiance" connu chez les jeunes conducteurs, "qui est la cause d'une mauvaise appréciation des risques et donc d'une accidentalité particulièrement élevée", explique la Sécurité routière.

La journée de formation, qui aura lieu sur la base du volontariat, devrait coûter "une centaine d'euros" aux jeunes conducteurs d'après Le Parisien. Elle sera dispensée par les auto-écoles qui détiennent un label délivré par l'État. Par cette nouvelle mesure, la Sécurité routière souhaite "susciter chez les conducteurs novices un processus de réflexion sur leurs comportements au volent et leur perception des risques". La formation sera donc également constituée d'un temps d'échanges "sur les expériences de conduite entre les conducteurs d'une même génération".

Permis probatoire : qui est concerné ?

Le permis probatoire s'adresse à tous les nouveaux titulaires du permis de conduire (moto, automobile...) qui ont réussi leur examen depuis 1er mars 2004. Le permis probatoire concerne également les conducteurs qui à la suite d'infractions ont eu leur permis annulé par le juge, ou dont le permis a été invalidé par la perte totale des points (voir la fiche sur le permis à points)

Quelle est la durée du permis probatoire ?

La période probatoire est fixée à trois ans. Elle est réduite à deux ans pour les conducteurs qui ont suivi la filière d'apprentissage anticipé de la conduite (conduite accompagnée). Ce délai commence à courir à la date d'obtention du permis de conduire ou si le précédent permis a été annulé ou invalidé à la date d'obtention du nouveau permis.

Au 1er janvier 2019, les nouveaux conducteurs pourront suivre une formation de sept heures, sur une journée, après avoir obtenu leur permis. Cette formation leur permettra de réduire la durée de leur permis probatoire, et donc d'obtenir leurs douze points plus rapidement, en deux ans au lieu de trois pour ceux ayant passé le permis classique et en un an et demi au lieu de deux ans pour ceux ayant pratiqué la conduite accompagnée.

Permis probatoire : que se passe-t-il en cas d'infraction ?

  • En cas de retrait d'un ou deux points : si vous commettez des infractions durant la période probatoire entraînant un retrait d'un ou deux points, vous pouvez suivre volontairement un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il dure deux jours. Ce stage payant (environ 260 euros) vous permet de regagner quatre points, sans pouvoir dépasser le plafond de six points (voir : récupérer ses points de permis)
  • En cas de retrait d'au moins 3 points : si, pendant la période probatoire, vous avez commis une infraction qui a donné lieu au retrait d'au moins trois points, vous êtes informé par lettre recommandée avec accusé de réception du retrait de points. Dans les quatre mois suivant la réception de cette lettre, vous devez obligatoirement suivre un stage de deux jours de sensibilisation à la sécurité routière. Là encore, le stage est payant (environ 260 euros). En fin de stage, une attestation vous sera remise. Elle vous vous permet de vous faire rembourser le montant de l'amende et de gagner quatre points, sans dépasser le plafond des six points. Si vous refusez de suivre ce stage, vous êtes passible d'une amende de 135 euros et vous risquez une suspension du permis pour une durée de trois ans au plus.
  • En cas de retrait de six points : si, au cours d'une ou de plusieurs infractions entraînant un retrait de points, vous perdez six points, votre permis est invalidé. Vous ne pouvez plus regagner des points en suivant un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Vous n'avez plus le droit de conduire pendant un délai de six mois. A l'issue de ce délai, vous devez repasser l'examen du permis de conduire (code et conduite).

Permis probatoire : quel est votre capital de points à l'issue de la période probatoire ?

A l'issue de la période probatoire, si vous n'avez perdu aucun point, votre capital de point est automatiquement porté à douze. Si, au contraire vous avez perdu des points, votre capital est alors celui qui vous restait après le retrait des points. Vous pouvez alors récupérer des points grâce au processus classique de récupération de points : l'absence d'infraction pendant trois ans et le suivi volontaire d'un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Points de permis / Permis de conduire

Types de permis

Annonces Google