Jean-Paul Belmondo : femmes, films... Biographie du Magnifique

Chargement de votre vidéo
"Jean-Paul Belmondo : femmes, films... Biographie du Magnifique"

Jean-Paul Belmondo : femmes, films... Biographie du Magnifique BIOGRAPHIE DE JEAN-PAUL BELMONDO. Considéré comme l'un des géant du cinéma français des années 1960 à 2000, Jean-Paul Belmondo est un acteur connu pour avoir joué dans A bout de souffle ou Le Professionnel.

Biographie de Jean-Paul Belmondo - Jean-Paul Belmondo est un acteur français né le 9 avril 1933 et mort le 6 septembre 2021, à 88 ans. Reconnu comme un véritable géant du cinéma français, cet acteur est à l'affiche de films devenus de grands classiques du septième art hexagonal des années 1960 aux années 1980, comme "A bout de souffle", "Un singe en hiver", "L'homme de Rio", "Borsalino", "Le Magnifique", "Le Professionnel", "Peur sur la ville" ou "L'as des As".

Acteur autant prisé par le cinéma d'auteur que par le public, il aura attiré dans les salles près de 160 millions de spectateurs en cinquante ans de carrière. Il reçoit en 1989 le César du meilleur acteur pour "Itinéraire d'un enfant gâté", prix qu'il refuse cependant. Après un AVC en 2001 qui l'a laissé largement diminué, Jean-Paul Belmondo se fait plus rare, tant sur grand écran que sur les planches ou dans ses apparitions publiques. Il reçoit cependant une Palme d'or d'honneur en 2011 et un César d'honneur en 2017 pour l'ensemble de sa carrière.

La jeunesse de Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo est né à Neuilly-sur-Seine le le 9 avril 1933. Celui qui sera plus tard affectueusement surnommé "Bébel" a baigné dans le monde de l'art, son père étant le sculpteur Paul Belmondo, tandis que sa mère, Madeleine Rainaud-Richard, était peintre. C'est dans sa jeunesse qu'il entretient sa passion pour le sport, et plus particulièrement pour la boxe, passion qui le suivra durant de nombreuses années. C'est en rentrant d'un voyage en Auvergne en 1950 qu'il se décide à devenir acteur. Il intègre en 1952 le Conservatoire, où il rencontrera ceux qui deviendront ses amis de la "Bande du Conservatoire" : Jean Rochefort, Claude Rich et Jean-Pierre Marielle.

Quels sont les plus grands films de Jean-Paul Belmondo ?

Après avoir étudié au Conservatoire et fait ses débuts sur les planches de théâtre, Jean-Paul Belmondo s'est fait progressivement connaître jusqu'à devenir l'une des plus grandes stars du cinéma français. Alternant avec aisance les films populaires mais aussi les productions du cinéma d'auteurs, il est apprécié tant du public que de la critique. Son premier rôle au cinéma est dans Les Copains du dimanche, sorti en 1956, et on le retrouvera plus tard face à celui qui deviendra son ami et rival, Alain Delon, dans "Sois belle et tais-toi." 

C'est dans les années 1960 que Jean-Paul Belmondo devient l'un des plus grands acteurs français de sa génération. Il est révélé dans "A bout de souffle" de Jean-Luc Godard, sorti en 1960. Ce rôle salué par tous lui ouvrira en grand les portes du septième art et lui permettra de jouer avec les plus grands, tels Alain Resnais, Henri Verneuil, François Truffaut, Philippe de Broca ou Claude Lelouch. On a ainsi pu le voir dans Un singe en hiver (1962), L'homme de Rio (1964), Le Cerveau (1969). Les années 1970 et 1980 viennent le confirmé comme une valeur sûre du cinéma français : il retrouve Alain Delon à l'affiche de Borsalino (1970), brille dans Le Magnifique (1973) et Peur sur la ville (1975) et confirme sa popularité avec Le Professionnel (1981), L'As des as (1982). Il fait partie des acteurs les plus populaires du box-office, rassemblant au cours de sa carrière d'acteur près de 160 millions de spectateurs.

Après la gloire et le succès, Jean-Paul Belmondo rencontre un passage à vide à partir des années 1980, les critiques n'étant plus amusées ou séduites par ses partitions, ses films lassant les spectateurs qui se déplacent moins pour voir ses dernières cascades de cinéma. Il remportera malgré tout le César du meilleur acteur pour son rôle dans "Itinéraire d'un enfant gâté" en 1988, récompense qu'il refuse. En 2001, Jean-Paul Belmondo est frappé par un AVC, scellant presque définitivement sa carrière au cinéma et sur les planches. La dernière fois qu'il apparaît dans un rôle de fiction, c'est en 2009. Malgré ce retrait du monde audiovisuel et médiatique, Belmondo conserve son aura d'acteur légendaire français : il reçoit en 2011 une Palme d'honneur au Festival de Cannes, puis un hommage lui est rendu en sa présence lors de la cérémonie des César 2017.

A quel âge est mort Jean-Paul Belmondo ?

Jean-Paul Belmondo est né le 9 avril 1933 et mort le 6 septembre 2021. Quelques mois avant son décès, il avait fêté ses 88 ans. Jusqu'à sa mort, il faisait partie des doyens des acteurs français, avec Alain Delon, Françoise Fabian ou encore Jean-Louis Trintignant.

Qui ont été les femmes de la vie de Jean-Paul Belmondo ?

Jean-Paul Belmondo véhiculait une image de séducteur tant dans ses films que dans la vie. Il a ainsi eu plusieurs romances très médiatisées. En 1959, il épouse la danseuse Elodie Constantin (dont le vrai nom est Renée Constant), qui était sa compagne depuis plusieurs années. Ils ont eu trois enfants ensemble : Patricia, née en 1953, Florence, née en 1960 et Paul, né en 1963.  Mais leur mariage prend fin en 1966, après l'aventure sulfureuse d'un an entre l'acteur et la comédienne Ursula Andress, rencontrée sur le plateau du film Les Tribulations d'un Chinois en Chine de Philippe de Broca. Belmondo et Andress se séparent finalement en 1972, après sept ans d'idylle.

Jean-Paul Belmondo apparaît ensuite au bras de l'actrice italienne Laura Antonelli, avant leur rupture en 1980. En 1989, Belmondo rencontre Natty Tardivel, sa seconde et dernière épouse. Le couple s'unit à Paris en 2002. De leur union, naîtra le dernier enfant de l'acteur et sa troisième fille, Stella, née en 2003. Dernière relation publique très médiatisée pour Jean-Paul Belmondo : avec Barbara Gondolfi, une jeune ex-mannequin et participante à la version flamande de L'île de la tentation. Le couple se sépare en 2012. En 2020, il est raconté que Jean-Paul Belmondo aurait vécu une romance avec Maria Carlos Sotto Mayor pendant plus d'un an, alors que les deux acteurs avaient déjà été en couple dans les années 1980.

Qui sont les enfants de Jean-Paul Belmondo ?

La famille de Jean-Paul Belmondo était une véritable dynastie. L'acteur a eu quatre enfants de deux mariages différents. Patricia, Florence et Paul sont respectivement nés en 1954, 1960 et 1963 de son union avec Elodie Constantin. Patricia, script-girl pour le cinéma, est décédée à 40 ans dans l'incendie de son appartement Parisien. De son côté, Florence habite depuis longtemps aux Etats-Unis avec son compagnon. Son seul fils, Paul Belmondo, a fait carrière en tant que pilote automobile. Avec sa deuxième femme Natty Tardivel, Jean-Paul Belmondo donne naissance à Stella en 2003.

Jean-Paul Belmondo a également de nombreux petits enfants. Sa fille aînée, Florence, a eu trois enfants : Annabelle, née en 1988, Christopher né en 1993 et Nicolas, né en 1997. De l'union entre son fils, Paul, et Luanna Belmondo, Bébel est devenu grand-père de trois enfants : Alessandro, né en 1991 et devenu chef cuisinier, Victor Belmondo,  né en 1993 et qui poursuit une carrière d'acteur, et Giacomo, petit dernier né en 1998.

Jean-Paul Belmondo diminué par un grave AVC en 2001

Le 8 août 2001, alors en vacances en Corse, Belmondo est victime d'un accident vasculaire cérébral. Il séjournait dans la maison de son ami Guy Bedos à Lumio, non loin de Calvi. Alors que l'humoriste souhaite le faire transférer par hélicoptère à Marseille pour être pris en charge le plus rapidement possible, son entourage s'y oppose et exige une hospitalisation à Paris. Le monstre sacré du cinéma français ne se remettra jamais réellement de cet AVC,  qui le laissera "un peu hésitant dans la parole" expliquait-il à RTL. Jean-Paul Belmondo a également perdu l'usage de son bras droit. Cependant, rien n'a entamé son optimisme.

Quelles sont les causes de la mort de Jean-Paul Belmondo ?

Jean-Paul Belmondo est décédé le 6 septembre 2021. L’acteur adulé du public et apprécié de la critique était âgé de 88 ans. Depuis son AVC en 2001, qui l’avait laissé très diminué, l’acteur ne souffrait pas de problèmes de santé. A l’annonce de son décès, son avocat, maître Michel Godest, a confié que Bébel était “très fatigué depuis quelque temps. Il s’est éteint tranquillement.”

Un émouvant hommage national pour saluer la mémoire de Jean-Paul Belmondo

Un hommage national à Jean-Paul Belmondo a eu lieu le 9 septembre aux Invalides. Près de 700 invités du monde de la politique, de la culture et du sport étaient conviés, ainsi que 1000 anonymes, pour rendre un ultime hommage à Bébel. Un éloge funèbre a été prononcé par Emmanuel Macron à cette occasion, qualifiant Belmondo en ces termes : "Nous aimions Jean-Paul Belmondo parce qu'il nous ressemblait. Géant parmi les géants, il était surtout homme parmi les hommes [...] On l'admire, il nous fait rire. Belmondo, c'est un peu nous en mieux", avant que le cercueil ne s'éloigne sur la musique du Professionnel. Le public est invité à se recueillir une dernière fois devant le cercueil du Magnifique à la fin de l’hommage.

Les temps forts des obsèques de Jean-Paul Belmondo

Chargement de votre vidéo
"Jean-Paul Belmondo : l'hommage aux Invalides"

Les obsèques de Jean-Paul Belmondo se sont déroulées le 10 septembre 2021 en l’église de Saint-Germain-des-Près. Seule la famille et les intimes étaient conviés à cet ultime adieu. Victor Belmondo, son petit-fils, mais également Claude Lelouch, le réalisateur et ami de l’acteur, ont prévu de lire un discours lors de la cérémonie, qui est suivie d’une crémation dans la plus stricte intimité. Ami et rival à l'écran de Bébel, Alain Delon était présent pour cet ultime hommage. La sortie du cercueil de l'église a été accueilli par les applaudissements de la foule massée derrière les barrières de sécurité, présente pour ce dernier adieu.

Cinéma français