Claude Lelouch : biographie d'un réalisateur français incontournable

Claude Lelouch : biographie d'un réalisateur français incontournable BIOGRAPHIE DE CLAUDE LELOUCH - Réalisateur français, Claude Lelouch s'est démarqué pour de nombreuses œuvres, comme Un homme et une femme, Les uns et les autres ou encore Itinéraire d'un enfant gâté.

Biographie de Claude Lelouch - Né le 30 octobre 1937 à Paris, Claude Lelouch est un réalisateur à qui l'on doit plus de 50 films, dont certaines oeuvres importantes du cinéma français, comme Un homme et une femme ou encore Les uns et les autres. Claude Lelouch découvre le cinéma dès l'enfance et commencé sa carrière derrière la caméra en faisant le tour du monde. Il a décroché la Palme d'or du Festival de Cannes et l'Oscar du meilleur film étranger (Un homme et une femme).

Claude Lelouch jeune : des débuts dans le journalisme

Claude Lelouch jeune
Claude Lelouch jeune © DALMAS/SIPA

Venant d'une famille juive, Claude Lelouch s'installe avec sa famille en Algérie française lors de la déclaration de guerre de la France contre l'Allemagne. Cependant, en 1942, il part à Nice avec sa mère rejoindre sa tante qui est sur le point d'accoucher. Ils souhaitent ensuite retourner en Algérie, mais ils sont repérés par la police et donc recherchés par la Gestapo.

Sa mère ayant remarqué sa passion pour les écrans le cache dans des salles de cinéma, où il peut enchaîner les films sans se lasser de les regarder. C'est ainsi que sa relation avec le cinéma débute. Son père lui offre une camera après son échec au baccalauréat, ce qui lui permet de tourner des reportages. L'un d'eux, "Quand le rideau se lève" sur la vie quotidienne en URSS par caméra cachée lui permet de créer sa propre société de production "Les Films 13". En Russie, il assiste au tournage du film "Quand passent les cigognes" de Mikhaïl Kalatozov qui marque sa vie. Il dit à ce propos : "J'ai su dès ce jour-là que la caméra était l'acteur invisible, mais principal de tous les films de l'histoire du cinéma et en particulier de tous mes films". De retour en France, il effectue son service militaire, affecté au Service cinématographique des armées grâce à son reportage sur l'URSS. Il y tourne sept films destinés aux militaires.

Un homme et une femme : l'immense succès

Claude Lelouch auto-produit son premier long-métrage "Le Propre de l'homme" en 1960. Avec ce premier film, il dit avoir commis toutes les erreurs : il est refusé par tous les distributeurs rencontre un flop lors de sa projection au Cinéma d'Essai. Cet échec est accompagné par la mort de son père quelques temps après. Il se tourne alors dans la réalisation de scopitones (l'ancêtre des clips) et filme ainsi les tubes et les grandes stars de l'époque telles que Johnny Hallyday, Claude François, Sylvie Vartan, Dalida et notamment "L'école est finie" de Sheila.

Claude Lelouch rencontre son premier public grâce au film "Une fille et des fusils". Face à ce petit succès, il décide de tourner la suite (qui ne sortira jamais). Il prend alors le volant direction Deauville, où il aperçoit une jeune femme et son enfant sur le bord de mer. De ce hasard naît les prémisses du scénario de "Un homme et une femme". Le réalisateur aura toutefois des difficultés à trouver les fonds pour ce film à cause de ses précédents échecs. Un homme et une femme intègre de justesse la sélection du Festival de Cannes en mai 1966. Pourtant, Claude Lelouch remporte et partage la Palme d'or avec "Ces messieurs dames" de Pietro Gerni. Il décrochera également l'Oscar du meilleur film étranger et celui du meilleur scénario original. 

Claude Lelouch Un homme et une femme
Le film "Un homme et une femme" © MARY EVANS/SIPA

Une carrière prolifique

Grâce à la notoriété acquise avec Un homme et une femme, le réalisateur est demandé de tous les côtés, même à Hollywood. Claude Lelouch tourne son nouveau film, qui suit un couple dans la tourmente, avec Yves Montand et Annie Girardot au casting, "Vivre pour vivre". Ce dernier remporte également de nombreux prix. En 1969, le réalisateur tourne Un homme qui me plaît, de nouveau avec Annie Girardot, accompagnée de Jean-Paul Belmondo et Farrah Fawcett. Ce film est un échec mais est devenu a posteriori important dans la cinéphilie française.

Claude Lelouch se tourne ensuite vers de nouveaux registres, tels que les films policier avec "Le Voyou" et des comédies d'aventures, comme "L'aventure c'est l'aventure". Il écrit ensuite un film sur-mesure pour Lino Ventura "La Bonne Année" avec Françoise Fabian, en 1973. Le film devient l'un des préférés de Stanley Kubrick et Sydney Pollack. Le cinéaste enchaîne ensuite les réalisations : "Toute une vie" en 1974, "Un autre homme, une autre chance" en 1977, "Robert et Robert" en 1978 et "A nous deux" en 1979.

Les années 1970 se finissent sur un échec mais Claude Lelouch persévère et réalise "Les Uns et les Autres", projet plus personnel que ses précédentes réalisations. Le film est un succès et est sélectionné à Cannes. Il s'attaque aussi à des monuments avec Edith et Marcel qui revient sur la passion entre la chanteuse et Marcel Cerdan, comme avec Les Misérables, adaptation libre du chef d'œuvre littéraire de Victor Hugo. Le réalisateur ne trouve pas toujours son public, mais persévère et se lance dans différentes activités : scénariste, producteur, distributeur. Il rencontre le succès avec son film "Itinéraire d'un enfant gâté" avec Jean-Paul Belmondo, en 1988.

Claude Lelouch Itinéraire d'un enfant gâté
Claude Lelouch réalisant "itinéraire d'un enfant gâté" avec Jean-Paul Belmondo © CLOPET/SIPA

S'ensuit de nouveau un échec avec Les Parisiens , mettant fin à la trilogie qu'il voulait réaliser sur "le Genre Humain". Mais ce raté ne le décourage pas pour autant et le réalisateur revient quelques années plus tard avec Roman de Gare, présenté en Séance Spéciale à Cannes en 2007, où Claude Lelouch dirige de nouveau de grandes actrices : Audrey Dana et Fanny Ardant. Il redirige la première dans Ces amours-là, en 2010. Claude Lelouch revient ensuite sur sa carrière au travers d'un film documentaire autobiographique, D'un film à l'autre (2011). Il renoue avec ses premiers amours : les acteurs. En 2014, il dirige en effet Eddy Mitchell, Johnny Hallyday et Sandrine Bonnaire dans Salaud, on t'aime. Le 22 mai 2019, le réalisateur sort son nouveau film "Les plus belles années d'une vie", la troisième suite de "Un homme et une femme", toujours avec Anouck Aimée et Jean-Louis Trintignant. 

Les femmes de sa vie, ses filles, ses fils 

Claude Lelouch s'est marié trois fois avec Christine Cochet en 1967, Marie-Sophie L. en 1986 et Alessandra Martines en 1995. Il fut également le compagnon d'Annie Girardot et d'Evelyne Bouix. Il est en couple depuis 2006 avec la romancière Valérie Perrin.

Claude Lelouch a sept enfants dont les prénoms commencent tous par la lettre S : de son mariage avec Christine Cochet, est né Simon en 1969 ; en 1976, naît Sarah de sa liaison avec le mannequin Gunilla Friden. Salomé (1983) est la fille de la comédienne Évelyne Bouix, tandis que la relation entre Claude Lelouch et Marie Sophie L a vu la naissance de Shaya, Sabaya et Seb, entre 1985 et 1992. La dernière, Stella, est née en 1998 de son union avec Alessandra Martines. 

Récompenses et distinctions 

  • Festival de Cannes 1966 : Palme d'or pour "Un homme et une femme"
  • Golden Globes 1967 : Meilleur film étranger pour "Un homme et une femme"
  • Oscars 1967 : Meilleur scénario original et Meilleur film étranger pour "Un homme et une femme"
  • Golden Globes 1996 : Meilleur film étranger pour "Les Misérables"
  • Festival Jules Verne Aventures 2007 : Jules Verne Award d'honneur pour 50 ans de carrière
  • Festival du premier film francophone de La Ciotat 2007 : Lumière d'Honneur
  • Festival du film d'aventures de Valenciennes 2008 : Prix du Producteur
  • Rencontres Internationales du Cinéma de Patrimoine 2009 : Prix Henri-Langlois
  • Festival international du film de Moscou 2010 : Prix spécial pour sa contribution exceptionnelle au cinéma mondial
  • Festival international du film de Transylvanie 2012 : Prix pour l'ensemble de sa carrière

Cinéma français