Claude François : chansons, mort... Biographie du chanteur de "Comme d'habitude"

Claude François : chansons, mort... Biographie du chanteur de "Comme d'habitude" BIOGRAPHIE DE CLAUDE FRANCOIS. Célèbre chanteur français, Claude François est né le 1 février 1939 en Egypte. Il est mort le 11 mars 1978.

Biographie courte de Claude François - Qui aurait pu penser que le jeune Claude François, né le 1er février 1939 en Égypte, allait devenir une légende de la chanson française ? Pendant la Seconde Guerre mondiale, la famille François est expulsée d'Égypte. Claude François rejoint alors la France et commence sa carrière de chanteur. Surnommé Cloclo, le chanteur rencontre le succès avec Belles ! Belles ! Belles !. Il est connu pour ses titres Cette année-là, Le Lundi au soleil, Magnolias for EverAlexandrie Alexandra ou encore Comme d'habitude. Il meurt électrocuté le 11 mars 1978. 

Origines et enfance

Le chanteur populaire français Claude François, surnommé Cloclo, est né le 1er février 1939 en Égypte, à Ismaïla. Son père, Aimé François, épouse une Italienne, Lucia. Le couple a deux enfants : Claude et Marie-Josée. Issu d'une famille aisée, il connaît quelques années d'insouciance dans son enfance, durant laquelle il passe son temps à écouter les disques en avant-première à Radio le Caire. 

Très vite, la Seconde Guerre mondiale gronde et fait basculer le destin de la famille François. En 1956, ils sont expulsés d'Égypte, comme bon nombre d'autres familles et c'est sous les coups, les crachats et les jets de pierre qu'ils quittent ce pays qui ne veut plus d'eux. Arrivés en France, ils tentent de trouver un logement à Monaco, puis à Nice. Là, ils connaissent une période de pauvreté qui marquera Claude François tout au long de sa vie.

Ses débuts dans la chanson

Après avoir travaillé dans une banque pour le plus grand bonheur de son père, Claude François se dirige tout naturellement vers la musique en prenant des cours de divers instruments et de chant. Sa carrière de chanteur débute dans les années soixante à Paris. Il fait un tabac avec la reprise de Bob Azzam, Mustapha en arabe. En 1961, il monte à Paris sur les conseils de Brigitte Bardot et Sacha Distel. Après bien des difficultés, il parvient à s'imposer dans ce monde en pleine ébullition. Il signe enfin son premier contrat en 1962, et rencontre le succès avec Belles ! Belles ! Belles !. La spirale de la gloire est lancée et avec elle, une remise en question de Claude François sur son image et sur le contrôle qu'il doit avoir sur sa carrière.

Les tubes s'enchaînent, les tournées également. Rien ne résiste à ce jeune homme de bonne famille qui fait chavirer les cœurs des filles en mal d'idole. En 1966, il apparaît avec ses danseuses devenues célèbres : les Claudettes. La période disco bat son plein, et les tenues sexy de ses nouvelles "compagnes" séduisent un public de plus en plus large. C'est incontestablement le titre Comme d'habitude, rebaptisé My Way par Frank Sinatra et reprit plus de 500 fois, qui assoit la notoriété de Claude François. 

En 1971, le chanteur enregistre plusieurs titres aux Etats-Unis. Cinq ans plus tard, il sort Cette année-là. De 1969 jusqu'à sa mort en 1978, son succès ne fait que croître et il enchaîne les tubes comme Le téléphone pleure, Magnolias for ever ou Alexandrie, Alexandra

Claude François sur sur scène lors d'un concert au Palais des sports
Claude François sur sur scène lors d'un concert au Palais des sports © ESCH/SIPA

Les "Claudettes"

Les "Claudettes" sont les danseuses de Claude François. En 1966, Michel Bourdais, un cinéaste, lui suggère de monter un spectacle avec des danseuses. En décembre de la même année, le chanteur se produit sur la scène de l'Olympia et, pour la première fois, quatre jeunes femmes l'accompagnent. Au total, entre 1966 et 1978, une trentaine de "Claudettes" se sont produites sur scène à ses côtés. 

Claude François et ses "Claudettes"
Claude François et ses "Claudettes" © GINIES/SIPA

Son couple avec France Gall

En 1964, Claude François, alors marié avec la danseuse Janet Wollacott, vit une histoire d'amour plutôt tumultueuse avec la chanteuse France Gall, qui n'a alors que 17 ans. Cette relation, cachée pour conserver la réputation de séducteur du chanteur, se termine en 1967. Cette séparation inspire au chanteur les paroles de Comme d'habitude, qui connaît un succès mondial, notamment avec sa version anglophone My Way.

Claude François et France Gall lors de l'émission TV "Top a Claude François"
Claude François et France Gall lors de l'émission TV "Top a Claude François" © PELLETAN/SIPA

Claude François et les femmes 

Séducteur, infidèle et jaloux, Claude François enchaîne les conquêtes. Le 5 novembre 1960, il épouse Janet Wollacott, la seule femme avec laquelle il se marie. Le couple se sépare en 1967. Après son idylle avec France Gall, Claude François rencontre en tournée Annie Philippe, connue pour son titre Ticket de quai. Après de multiples conquêtes, il fait d'Isabelle Forêt sa compagne et la mère de ses enfants. Ils se séparent en 1972, avant de rencontrer Sofia Kiukkonen, un mannequin finlandais de 19 ans. 

Le Moulin de Dannemois 

Le moulin de Dannemois est un ancien moulin situé dans le village de Dannemois dans l'Essonne. Claude François y a vécu pendant 14 ans, de 1964 à 1978. Après un début de carrière au succès fulgurant, le chanteur qui vit à Paris dans le 16e arrondissement de Paris, recherche une maison de campagne pour y vivre avec sa famille. En 1972, ses weekends au soleil lui inspirent le titre Le Lundi au soleil. Le Moulin de Dannemois est, aujourd'hui, un musée où sont exposés ses disques d'Or, ses costumes de scène, des photos et objets personnels... 

Claude François dans son moulin de Dannemois
Claude François dans son moulin de Dannemois © LIDO/SIPA

Son fils, Claude François Junior

De son union avec Isabelle Forêt, naît Claude François Junior, le 8 juillet 1968. Un second garçon naît le 15 novembre 1969, Marc François. Pendant six ans, jusqu'en 1975, le chanteur dissimule l'existence de son deuxième fils. Il explique que l'objectif est de le protéger des médias. Plusieurs témoignages racontent que le chanteur aurait caché son fils pour protéger sa carrière, en ne donnant pas une image d'homme rangé. 

La fille cachée de Claude François 

En janvier 1998, le magazine Voici révèle l'existence d'une fille cachée de Claude François, Julie Bocquet. Le 15 mai 1977, Julie Bocquet naît sous X et est adoptée à l'âge de deux mois. Elle serait issue d'une liaison entre le chanteur et une adolescente âgée d'environ 14 ans, même si elle fit croire à Claude François qu'elle était majeure. Grâce à un mégot de cigarette et à un test ADN, les doutes concernant son père sont levés. Elle est bien la fille de Claude François. 

La mort de Claude François

Le chanteur Claude François meurt le 11 mars 1978, à l'âge de 39 ans, électrocuté alors qu'il prenait un bain dans son appartement du boulevard Exelmans à Paris. La mort du chanteur est annoncée le jour même à 16 heures. Les fans sont sous le choc et les "Claudettes", orphelines. Claude François est embaumé et vêtu d'un costume en velours bleu nuit, avant d'être enterré au cimetière de Dannemois, près de Paris.

Hommages à Claude François

Le 11 mars 2000, lors du 22e anniversaire de sa mort, une place Claude François est inaugurée à Paris, au pied de son ancien domicile et en 2015, une plaque commémorative y est ajoutée. En 2008, des artistes lui rendent hommage en reprenant ses chansons dans un album intitulé Autrement dit. En 2016, sur l'album My Way, M. Pokora reprend plusieurs succès du chanteur Claude François.

Variété française