Nicolas Cage : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE NICOLAS CAGE - Nicolas Cage est né le 7 janvier 1964 à Long Beach (Californie).

Biographie courte de Nicolas Cage - Le visage allongé, presque émacié, le corps tendu comme un arc, l'oeil tantôt torve tantôt fou : Nicolas Cage ne passe pas inaperçu sur un écran. Sa manière de se déplacer, de bouger, évoque un fauve prêt à bondir sur sa proie. C'est cette présence, quasi animale, qui séduira des cinéastes aussi différents que David LynchBrian De PalmaMichael Bay, Mike Figgis ou John Woo. Lorsque l'on est le neveu d'une légende d'Hollywood comme Francis Ford Coppola, difficile d'échapper à son destin...

Liens familiaux

Le jeune Nicholas Kim Coppola avait-il déjà conscience de son charisme lorsque, à 6 ans, il imitait les acteurs sur le chemin qui le conduisait à l'école ? Pas sûr. Mais ses parents peut-être. Sa mère chorégraphe et son père professeur de littérature l'ont en tout cas encouragé à persévérer dans cette voie. Résultat, il monte sur les planches à l'âge de 17 ans et part tenter sa chance à Los Angeles dans la foulée. Première décision : changer de patronyme. L'aura de Coppola est un poids trop lourd pour le jeune acteur, une chape de plomb qui l'empêche d'exister par et pour lui-même. Nicholas Coppola devient alors Nicolas Cage, en hommage à Luke Cage, super-héros qui a bercé son enfance. Mais cette rupture familiale n'est pas consommée : après quelques rôles oubliés et oubliables, c'est bel et bien tonton Coppola qui lui offre son premier rôle important dans Rusty James, aux côtés de Mickey RourkeMatt Dillon et Diane Lane. Il récidivera un an plus tard, en 1984, en lui proposant un personnage de gangster dans Cotton Club. Des débuts prometteurs qui convainquent Alan Parker de lui confier l'un des rôles principaux de Birdy, un drame carcéral sélectionné au Festival de Cannes. Nicolas Cage y est exceptionnel.

Performances d'acteur

Sa carrière lancée, Nicolas Cage va alterner les rôles et les genres. En 10 ans, il tournera presque vingt films. On le retrouve aux génériques d'une comédie délirante (Arizona Junior), d'un film d'horreur (Embrasse-moi vampire), d'un polar (Red Rock West), d'un ersatz de Top Gun (Fire Birds)... L'acteur démontre sa capacité à changer de peau et de style, sans jamais se départir de son magnétisme étrange. Un goût pour l'éclectisme qui culminera en 1990 dans Sailor et Lula, film insaisissable (David Lynch oblige...) où le fantastique se mêle au polar, au road-movie et à la comédie musicale. Nicolas Cage, vêtu d'une veste en peau de serpent, livre une remarquable composition, toujours au bord de l'explosion. Mais c'est en 1995 qu'il est officiellement adoubé par ses pairs. Dans Leaving Las Vegas de Mike Figgis, son interprétation d'alcoolique dépressif est bouleversante et il reçoit logiquement l'Oscar du Meilleur acteur. A la même époque, il épouse Patricia Arquette (ils divorceront 6 ans plus tard).

Star du cinéma d'action

Jusqu'alors, personne ou presque ne voyait en Cage un héros. Loser, méchant, dingue, malade... Il a tout joué sauf les sauveurs du monde, les icônes indestructibles, bref, ces rôles habituellement réservés aux Tom CruiseBruce WillisMel Gibson et consorts. Paradoxal lorsqu'on connaît sa passion dévorante pour les super-héros, leurs pouvoirs et leurs résonances mythologiques. C'est Jerry Bruckheimer, producteur spécialiste du genre, qui, le premier, voit en Nicolas Cage une future star du cinéma d'action : Rock sera son ticket vers les blockbusters pétaradants. Un an plus tard, Les Ailes de l'Enfer, toujours produit par l'écurie Bruckheimer, le confirme dans ce nouveau rôle de héros musclé et courageux. Mais les deux films effleuraient à peine le potentiel de l'acteur. Seul John Woo, dans Volte-Face, parviendra à exploiter tout le talent de Cage sans jamais sacrifier le spectacle pyrotechnique. Du grand art. En parallèle, Nicolas Cage persiste dans l'éclectisme en jouant les flics ripoux pour De Palma (le virtuose Snake Eyes), les policiers névrosés chez Schumacher (le racoleur 8mm), les ambulanciers insomniaques pour Scorsese (l'hallucinatoire A Tombeau ouvert), les arnaqueurs obsessionnels pour Ridley Scott (Les Associés)... Il a même manqué de devenir Superman devant la caméra de Tim Burton, mais le projet sera enterré par la Warner en 1997.

Carrière éclectique

En 2003, Nicolas Cage s'illustre dans le vertigineux Adaptation de Spike Jonze, pour lequel il est nommé à l'Oscar du Meilleur acteur. Puis, il incarne un marchand d'armes cynique et gouailleur dans Lord of War et un policier moustachu dans le larmoyant World Trade Center. Plus que jamais, il persiste à changer les rôles et les plaisirs. C'est ainsi qu'en 2007 on le découvre en motard revenu des enfers dans Ghost Rider, puis en père émouvant dans Kick-Ass (2010) ou encore en voleur surdoué dans 12 heures (2013).

Nicolas Cage : dates clés

7 janvier 1964 : Naissance de Nicolas Cage
Nicolas Cage naît le 7 janvier 1964 à Long Beach en Californie.
1 janvier 1983 : Premier rôle chez tonton
Nicolas Cage tourne pour son oncle, le réalisateur Francis Ford Coppola, dans Rusty James. L'acteur va par ailleurs multiplier les apparitions dans plusieurs de ses films ("Peggy Sue s'est mariée", "Cotton Club"...).
1 janvier 1990 : Première consécration
"Sailor et Lula" de David Lynch lui assure une première consécration.
1 janvier 1995 : Un Oscar pour un alcoolique
Pour son rôle d'alcoolique déchu (inspirée de la vie de John O'Brien) dans "Leaving Las Vegas", Nicolas Cage remporte l'Oscar du Meilleur acteur en 1995. Une statuette méritée : pour se glisser dans la peau de O'Brien, qui s'est par ailleurs suicidé quelques jours avant la préparation du film, l'acteur a lui-même enchaîné les beuveries dans les bars et fréquenté les alcooliques dans les hôpitaux.
8 avril 1995 : Premier mariage pour Nicolas Cage
1995 sonne comme une année charnière pour Nicolas Cage. Après son Oscar pour "Leaving Las Vegas", il passe la bague au doigt de l'actrice Patricia Arquette.
1 janvier 1996 : Nicolas Cage, star du film d'action
Le producteur Jerry Bruckheimer voit en Nicolas Cage une star du film d'action et l'engage pour "The Rock". Par la suite, l'acteur se spécialisera dans le genre ("Les Ailes de l'enfer", "Volte/face"...).
1 janvier 1997 : Une des plus grandes stars de tous les temps
Nicolas Cage a été élu 40ème plus grande star du cinéma de tous les temps par le magazine anglais Empire !
18 mai 2001 : Nicolas et Patricia divorcent
Nicolas Cage et Patricia Arquette mettent fin à leur union en mai 2001 après six ans de mariage.
10 août 2002 : "Only you"
C'est le coup de foudre ! A peine un an après son divorce avec Patricia Arquette, Nicolas Cage se marie avec Lisa Marie Presley, la fille d'Elvis. Rock'n Roll !
1 janvier 2003 : Un rôle marquant
Dans "Adaptation", il est moche, bedonnant et méconnaissable. Une incroyable prestation.
16 mai 2004 : La chanson se termine
Leur mariage n'aura même pas duré deux ans...Nicolas Cage et Lisa Marie Presley divorcent. "Ca me rend triste, on n'aurait jamais dû se marier si vite" s'exprime l'acteur à ce sujet.
3 octobre 2005 : Le "Family man"
Nicolas Cage construit sa famille. Il épouse une jeune femme nommée Alice Kim en juillet 2004 avec qui il a un fils : Kal-el, né en octobre 2005.
1 janvier 2006 : Un acteur engagé ?
Il tourne dans deux films polémiques : "Lord of War" (sur le trafic d'armes) et "World Trade Center" (sur le 11 septembre).

Autour du même sujet