Richard Donner : Superman, Les Goonies, L'Arme fatale... Retour sur ses plus grands films

Richard Donner : Superman, Les Goonies, L'Arme fatale... Retour sur ses plus grands films BIOGRAPHIE DE RICHARD DONNER. Mort à l'âge de 91 ans, Richard Donner laisse derrière lui une filmographie faite de nombreux films cultes. Parmi eux, la saga L'Arme fatale, Les Goonies ou encore Superman.

Biographie de Richard Donner - Né Richard Donald Schwartzberg le 24 avril 1930, Richard Donner est un réalisateur et producteur de films américain dont l'œuvre est entrée dans la culture populaire. Il est le premier cinéaste à avoir adapté les comics Superman sur grand écran, mais on lui doit également La Malédiction, un film d'horreur culte, ainsi que Les Goonies, film qui a bercé toute une génération, sans oublier bien sûr la saga L'Arme Fatale dont il espérait pouvoir réaliser un cinquième film avec Danny Glover et Mel Gibson. Côté production, on le retrouve au générique de plusieurs films dont la trilogie Sauvez Willy en tant que producteur délégué mais aussi X-Men et X-Men Origins. Il est également producteur principal de Génération perdue, Speed Racer ou encore X-Men Days of Future Past.

Son adaptation de Superman

Richard Donner est le premier réalisateur à avoir porté le personnage de Superman sur grand écran. Adapté des comics DC, le long-métrage sort en 1978 et obtient un succès retentissant (300 millions de dollars pour 55 millions de dollars de budget). A l'écran, c'est Christopher Reeve qui campe Clark Kent alias Superman. Dans le rôle du kryptonien adopté sur Terre, il est opposé au Lex Luthor incarné par Gene Hackman. On y croise d'ailleurs Marlon Brando qui joue Jor-El, le père kryptonien de Superman. Le long-métrage a tant de succès que trois suites seront réalisées. Richard Donner ne réalise qu'une partie de Superman 2 (il sortira en 2005 une version remontée à son goût) et n'est pas associé ni à Superman 3 ni Superman 4.

Les Goonies, le film culte de toute une génération

En 1985, Richard Donner lève le voile sur sa nouvelle réalisation : Les Goonies, un film destiné aux enfants dans lequel une équipée d'enfants ou jeunes ados vont vivre une aventure hors du commun lors d'une chasse au trésor. Dans le rôle des Goonies, on découvre pour la première fois des acteurs qui feront parler d'eux plus tard : Sean Astin (Le Seigneur des Anneaux), Josh Brolin (Sicario, Avengers, Endgame, Deadpool 2) ou encore Corey Feldman (Stand by me). Très apprécié lors de sa sortie, le film devient ensuite culte pour tous ceux qui l'auront vu en salles mais aussi en VHS, à tel point que de nombreuses références peuvent être trouvées autour du film de Richard Donner dans les films et séries sortis par la suite.

Le succès phénoménal de L'Arme fatale

En 1987, après avoir lancé avec succès Superman au cinéma, Richard Donner s'attaque à un autre projet : L'Arme fatale. Porté par Mel Gibson dans le rôle de Martin Riggs et Danny Glover dans le rôle Roger Murtaugh, ce film repose sur son duo tout aussi fusionnel que frictionnel. Le long-métrage est bien accueilli par le public et rapporte 120 millions de dollars. Une suite est rapidement mise en chantier et, deux ans plus tard, L'Arme fatale 2 confirme avec des recettes de 227 millions de dollars à travers le monde. Au total, Richard Donner réalisera quatre films L'Arme fatale en l'espace d'une décennie. La saga sera ensuite adaptée en série diffusée sur FOX aux Etats-Unis et sur TF1 en France le temps de trois saisons de 2016 à 2019.

Les résultats au box-office des films L'Arme fatale

  • L'Arme fatale (1987) - 120 millions de dollars
  • L'Arme fatale 2 (1989) - 227 millions de dollars
  • L'Arme fatale 3 (1992) - 321 millions de dollars
  • L'Arme fatale 4 (1998) - 285 millions de dollars

Richard Donner voulait réaliser L'Arme fatale 5

Dans les colonnes du Daily Telegraph en décembre 2020, Richard Donner confirmait qu'il comptait bien réaliser un cinquième volet à la saga L'Arme fatale pour renouer une dernière fois avec les personnages de Riggs et Murtaugh portés par Mel Gibson et Danny Glover. Le cinéaste américain semblait presque s'excuser de prévoir L'Arme fatale 5, peut-être conscient que la saga était déjà assez longue avec quatre épisodes. "C'est le tout dernier. C'est à la fois mon privilège et mon devoir de le faire. C'est excitant en fait. C'est le dernier, je vous le promets". Alors âgé de 90 ans, Donner semblait imaginer ce film comme son tout dernier.

La mort de Richard Donner

Le réalisateur Richard Donner, à qui l'on doit notamment la saga de films d'action L'Arme fatale mais aussi la première adaptation de Superman au cinéma portée par Christopher Reeve, est décédé le 5 juillet 2021. C'est sa femme Lauren Schuler Donner qui a annoncé la nouvelle dans la presse américaine sans évoquer cependant plus avant les causes de son décès. Richard Donner, qui avait également réalisé le film d'horreur La Malédiction ainsi que Les Goonies, film pour enfants devenu culte, avait 91 ans.

Mel Gibson, qui a côtoyé Richard Donner sur les plateaux des quatre films L'Arme fatale, a rendu hommage au réalisateur dans un communiqué partagé auprès de Deadline. "Donner ! Mon ami, mon mentor ! Oh, j'ai appris tant de choses de lui ! Il rabaissait toujours son talent et sa grandeur avec une énorme humilité en se considérant "simplement comme un "agent de circulation". Il laissait son égo à la porte et attendait la même chose des autres. Il était grand de cœur et d'âme, et donnait généreusement à tous ceux qu'il connaissait. Si on empilait tout ce qu'il a fait de bien, on atteindrait un endroit inconnu dans le ciel. Il me manquera cruellement avec espièglerie et sa sagesse."

Steven Spielberg, qui a produit Les Goonies réalisé par Richard Donner, a lui aussi rendu un dernier hommage au cinéaste par l'intermédiaire du site web Variety. "Dick avait une telle maîtrise de ses films, et il avait assez de talent pour s'attaquer à plusieurs genres. Faire partie de son cercle d'amis, c'était comme vous balader avec votre coach préféré, votre professeur le plus intelligent, votre proche le plus motivant, votre ami le plus attachant, votre allié le plus dévoué, et bien sûr, le meilleur Goonie de tous. C'était un vrai gamin. De tout son cœur. Tout le temps. Je n'arrive pas à croire qu'il soit parti, mais son rire franc restera toujours avec moi."

Hollywood