monter à cheval

locution
monter à cheval , locution

En savoir plus

En vidéo : L'astuce du jour par le champion de France d'orthographe. Chaque jour, Guillaume Terrien décortique pour vous une règle orthographique de la langue française.
"L'astuce du champion : Noms se terminant par le son [a?] (ard, ar...)"
Améliorez votre orthographe grâce à notre partenaire Orthodidacte.com
  • Monter sur ses grands chevaux Sens : S'emporter très vite. Origine : Autrefois, quand les chevaux étaient encore utilisés pour faire la guerre, on utilisait les "chevaux de bataille", autrement appelés "destriers" (car les chevaliers les conduisaient de la main droite). Ces chevaux étaient très hauts et forts, si bien que l'on dominait mieux son adversaire. L'image du courageux chevalier partant défendre ses intérêts ou ceux de son pays "sur son fidèle destrier" est restée, et c'est depuis le XVIe siècle que l'on dit d'une personne qu'elle "monte sur ses grands chevaux" lorsqu'elle s'emporte et devient parfois agressive lorsqu'elle tente de défendre son point de vue.
  • "Monter à cheval transforme le "je voudrais bien" en "je peux"." Pam Brown
  • "Je travaille la nuit, je monte à cheval le jour, je joue au billard le soir, je dors le matin. C'est toujours la même vie." George Sand