The Rolling Stones : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE THE ROLLING STONES - Groupe anglais de rock, The Rolling Stones est né le 1 janvier 1962 à Londres (Royaume-Uni). Ce groupe fut fondé en 1962.

Biographie courte de The Rolling Stones - L’histoire passionnante et le style ravageur des Rolling Stones en ont fait l’une des plus belles légendes de la musique. Depuis quatre décennies, le monde entier s’arrache leurs disques et leurs tournées à travers le globe n’en finissent plus.

Un nouveau groupe anglais venu concurrencer les Beatles

C’est à l’été 1962 que Mick Jagger, Keith Richards, Lewis Brian Hopkin Jones, Mick Avory et Dick Taylor apparaissent pour la première fois sur scène à Londres, sous le nom emprunté à Muddy Waters, The Rollin’ Stones. Mais les Rolling Stones ne naissent véritablement qu'au début de l'année 1963 lorsque Bill Wyman prend la place de Taylor à la basse et que Charlie Watts vient ajouter ses talents de batteur au groupe. Le blues de Muddy Waters ou d'Eddy Cochran comme source d'inspiration principale, ils vont créer les bases du rock'n roll. Pour se démarquer du groupe en vogue, les Beatles, apparu un peu plus tôt avec leurs allures de gendres parfaits, les Stones se créent une image de "mauvais garçons". Leur extravagance se dégage à travers des textes portés sur la sexualité (comme "Satisfaction" par exemple) et des attitudes sensuelles, voire obscènes. Le parcours des deux groupes reste cependant similaire et les Rolling Stones décident d’introduire progressivement dans leur musique des influences psychédéliques et indiennes (comme le sitar de "Paint it Black" et les tabla de "Under my Thumb").

Quand tubes rime avec Stones

Après un premier 45 tours écrit par Chuck Berry, "Come on",  le groupe sort l’album de reprises rock et rythm 'n blues The Rolling Stones en 1964. Dès 1965, la chanson "Satisfaction" devient un tube. Leur carrière est lancée, et les albums s’enchaînent tous les ans. Ainsi, en 1966 sort l’abum Aftermath, entièrement composé par le duo Jagger-Richards, et dans lequel figure le célèbre "Paint it Black". L’année suivante, c'est l'album Between the Buttons avec "Let's Spend the Night Together" et "Ruby Tuesday". Un an plus tard, la chanson "Jumping Jack Flash" est numéro un dans de nombreux pays, tandis que sortent successivement les albums Beggar's Banquet, Let it Bleed, Sticky Fingers (la fameuse pochette de Andy Warhol) et Exile on Main Street, tous remplis de succès. On y retrouve de nombreux titres composés par Mick Jagger et Keith Richards, tels que "Sympathy for the Devil", "Street Fighting Man", "Honky Tonk Women", "Midnight Rambler", "Gimme Shelter", "Brown Sugar", "Wild Horses", "Bitch", "Rocks Off", "Trumbling Dice" ... Les Rolling Stones s’imposent désormais comme le plus grand groupe de rock de tous les temps.

Fondateur du groupe à l’origine, Brian Jones en est pourtant exclu en juin 1969 à cause de ses problèmes de drogue qui nuisent à son travail et l’empêchent de suivre le groupe en tournée. Un mois plus tard, il est retrouvé mort dans sa piscine, et les Rolling Stones décident de lui rendre hommage lors d’un concert gratuit à Hyde Park devant plus de 250.000 personnes. Il est remplacé par Mick Taylor, l’ancien guitariste de John Mayall. Sa collaboration avec les Rolling Stones correspond à la période de grande créativité du groupe (1968-1975), où les albums  "Sticky Fingers" en 1971 et "Exile on Main Street" en 1972 marquent le retour d’une musique moins lascive et plus ancrée dans le blues.

Mais quand, en 1970, les Stones quittent leur maison de disques Decca, ils adoptent une attitude de plus en plus nocive pour le groupe. En effet, Keith Richards devient complètement dépendant de l’héroïne, tandis que Mick Jagger goûte au luxe de la Jet-Set en épousant en 1972 la star des nuits parisiennes Bianca Perez Morena de Macias, et en fréquentant ensuite la chanteuse Marianne Faithfull. Mis à part le tube mondial "Angie" sorti dans l’album de 1973 Goat's Head Soup Black and Blue, "It’s only Rock 'n' Roll", paru l’année suivante, déçoit le public, mais également Mick Taylor, qui décide alors de quitter le groupe.

Un succès immortel malgré des périodes difficiles

Il est remplacé par le bassiste des Faces, Ron Wood, qui a travaillé avec Rod Stewart et Jeff Beck. Moins talentueux que son prédécesseur, Ron est cependant plus en accord avec le groupe par son look et ses attirances pour le sexe, la drogue et le & rock'n'roll. Le succès revient en 1978 grâce à l'album Some Girls, leur meilleure vente, et le titre disco "Miss You". En 1981, Tatoo You et le titre "Start me Up" est également un triomphe. Mais à nouveau, le groupe bascule lorsque les membres des Stones décident un à un de sortir un album solo. C’est Ron Wood et Bill Wyman qui commencent en 1981 et 1982, suivis en 1985 par Keith Richards et Mick Jagger. Ces derniers se séparent en même temps de leurs compagnes respectives, Anita Pallenberg et Bianca. Mick vit désormais avec le top-model Jerry Hall, et Keith suit des cures de désintoxication. Charlie Watts, enfin, enregistre avec un nouveau groupe des albums de jazz.

En 1989 pourtant, les Rolling Stones se réunissent à nouveau autour de l’album Steel Wheels, incluant les fameux "Sad Sad Sad", "Mixed Emotions", et "Rock and a Hard Place". Classé numéro un dans plusieurs pays du monde, l'album incite le groupe à reprendre le chemin de la scène. C’est une tournée triomphale à travers le globe qui les attend. Lorsque Bill Wyman décide de prendre sa retraite au début des années 1990, le groupe s’entoure d’un nouveau bassiste, Daryl Jones, pour sortir l’album Voodoo Lounge, en 1994, vendu à six millions d'exemplaires. L’année suivante, les Rolling Stones partent à nouveau en tournée, avec un passage à L’Olympia en 1995.

Ces concerts donnent naissance à un live Stripped, dans lequel on retrouve d’anciens titres comme "Shine a Light", "Love in Vain", "The Spider and the Fly", "I'm Free" ou "Like a Rolling Stone", la chanson de Bob Dylan écrite pour Brian Jones. En 1997, l’album Bridges to Babylon est suivi d’une tournée triomphale qui dure trois ans, avec cent-cinquante concerts donnés, et le plus gros chiffre d'affaire des tournées aux Etats-Unis en 1999. Trois ans plus tard, les Rolling Stones partent de nouveau en tournée pour fêter leurs quarante ans. S’en suit la compilation Forty Licks la même année, puis le live Live Licks en 2004. Une tournée mondiale commence aux Etats-Unis le 21 août 2005 dans la ville de Boston. Si la chute tête la première d'un cocotier de Keith Richards retarde certaines dates, les Rolling Stones ne manquent pas de remplir les stades à travers le monde.

The Rolling Stones : dates clés

24 octobre 1936 : Naissance de Bill Wyman à Londres (Angleterre)
2 juillet 1941 : Naissance de Charlie Watts à Londres (Angleterre)
28 février 1942 : Naissance de Brian Jones à Gloucestershire (Angleterre)
28 janvier 1943 : Naissance de Dick Taylor à Hereford (Angleterre)
26 juillet 1943 : Naissance de Mick Philip Jagger à Dartford (Angleterre)
18 décembre 1943 : Naissance de Keith Richards à Dartford (Angleterre)
1 juin 1947 : Naissance de Ron Wood à Londres (Angleterre)
17 juillet 1948 : Naissance de Mick Taylor à Hereford (Angleterre)
12 juillet 1962 : Premier concert des Rolling Stones
Un groupe de jeunes anglais passionnés de blues et de rock'n roll américain fait sa première apparition publique au Marquee Jazz Club de Londres. Son nom: "The Rolling Stones". La formation est née de la rencontre de Keith Richard et de Michael Philip Jagger au printemps 1960 à Richmond. En 1961, ils ont été rejoints par Richard Taylor et Brian Jones.
10 mai 1963 : Le premier 45 tours des Rolling Stones
Les Rolling Stones sont remarqués par Andrew Loog Oldham qui devient leur manager, façonne leur image provocante, et leur procure un contrat d'enregistrement avec la firme Decca. Le premier 45 tours "Come on" se vend assez mal mais les Beatles leur confient une de leurs compositions, "I Wanna Be Your Man" qui leur permettra de s'affirmer, début 1964, comme le deuxième groupe le plus populaire auprès des jeunes Anglais. En avril 1964, leur premier 33 tours, "The Rolling Stones", sera numéro un au hit-parade.
1 avril 1964 : Sortie de leur premier album, "Satisfaction"
Il sera classé numéro un des charts grâce au single "It's all over now".
1 janvier 1966 : Sortie de leur premier album intégralement original : "Aftermath".
1 janvier 1967 : The Rolling Stones enregistrent "Their Satanic Majesties Request"
1 janvier 1968 : Retour au rock'n'roll pur avec "Beggar's Banquet"
12 juin 1968 : Seconde édition du festival de Montreux
Après avoir accueilli Charles Lloyd pour la première édition, le festival de jazz de Montreux accueille entre autres Nina Simone et Bill Evans. Ce dernier reviendra jouer en 1970, 1975 et 1978 dans cette manifestation annuelle qui devient rapidement une référence. Fondée par Claude Nobs, elle perdure au fil des ans et accueille des pointures du jazz comme Miles Davis, Dizzy Gillespie, Herbie Hancock mais aussi les Rolling Stones et plus récemment Cypress Hill, REM…
3 juillet 1969 : Mort de Brian Jones
Le guitariste des Rolling Stones (27 ans) est retrouvé mort dans la piscine de sa maison du Sussex en Angleterre. Il avait quitté le groupe et été remplacé par Mick Taylor, moins d'un mois auparavant, le 8 juin. Sujet à la dépression et plusieurs fois condamné pour possession de drogue, Brian Jones était l'inspirateur psychédélique du groupe.
6 décembre 1969 : Rolling Stones : "L'affaire Altamont"
Le service de sécurité, assuré par des Hell's Angels, tue un fan lors d'un concert des Rolling Stones sur le circuit d'Altamont en Californie. L'image du groupe en est ternie. Les suites judiciaires empoisonneront la vie des Stones.
23 avril 1971 : Sortie de "Sticky Fingers"
Le nouvel album du groupe de rock anglais Rolling Stones fait scandale à cause de sa pochette "braguette" créée par le maître du pop-art, Andy Warhol. C'est le premier 33 tours publié sur leur propre label, Rolling Stones Records au sigle aujourd'hui célèbre : une langue tirée de façon irrévérencieuse. Cet album est considéré par beaucoup comme étant le meilleur des Rolling Stones, avec notamment le fameux "Brown Sugar".
1 janvier 1976 : Ron Wood remplace Mick Taylor et enregistre avec The Rolling Stones "Black n' Blue"
1 janvier 1991 : Jagger et Richards pensent à une carrière solo
Bill Wyman quitte par ailleurs les Rolling Stones et c'est Darryl Jones qui le remplace.
1 janvier 2002 : Le groupe fête ses 40 ans avec la tournée la plus lucrative de tous les temps
La même année, il sort la compilation "Forty Licks".

Groupe

The Rolling Stones : biographie courte, dates, citations
The Rolling Stones : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de The Rolling Stones The Rolling Stones : dates clés Citations de The Rolling Stones Biographie courte de The Rolling Stones - L’histoire passionnante et le style ravageur des Rolling Stones en ont fait...