Stevie Wonder : ses tubes, sa carrière... Biographie d'un génie aveugle

Stevie Wonder : ses tubes, sa carrière... Biographie d'un génie aveugle STEVIE WONDER. Musicien et chanteur américain né le 13 mai 1950, Stevie Wonder est le musicien le plus récompensé du monde.

Biographie courte de Stevie Wonder - Stevie Wonder est un auteur-compositeur et musicien américain. Tout en composant des albums à succès, il a réalisé des duos avec de nombreux artistes tels que Michael Jackson ou Paul McCartney et a toujours milité pour la paix. Né prématurément en 1950 dans le Michigan, Steveland Judkins, qui prendra le nom de Morris au remariage de sa mère, est aveugle. Il maîtrise très jeune le piano et l'harmonica et chante dans la chorale de son église. Le jeune garçon est découvert par Ronnie White, lui-même musicien et compositeur, qui lui fait rencontrer le directeur du label Tamla Motown.

En 1962, alors qu'il n'a que 12 ans, il sort son premier album The Jazz soul of Little Stevie, sous le nom de "Little Stevie Wonder" (d'après son surnom de "petite merveille"). Enfant-star, il connaît le succès avec la chanson Fingertips (numéro 1 du classement pop en 1963) et son album de reprises de son idole Tribute to Uncle Ray (1962). Il bataille ensuite avec son producteur pour gagner son indépendance financière. En 1970, il produit lui-même Signed, Sealed and Delivered. Sur Music of My Mind (1972), il mixe le jazz, le rock et la soul. Il commence à se faire connaître, part en tournée et réalise la première partie des Rolling Stones.

Désormais appelé Stevie Wonder (à partir de 1964), il enchaîne les titres à succès : Superstition ou encore You Are the Sunshine of My Life, sur l'album Talking book (1972). Il gagne six Grammy Awards avec l'album Innervisions (1973). Songs in the Key of Life, en 1976, est l'un de ses plus grands albums, et lui apporte un succès international, avec des titres comme Isn't She Lovely. En 1995, sort Conversation Peace, puis, dix ans plus tard, son dernier album en date, A Time to Love. 25 Grammy Awards remportés, soit le plus important total pour un artiste solo, plus de 100 millions de disques vendus, 23 albums studio et quatre live, un Oscar pour la chanson du film La fille en rouge en 1984... Stevie Wonder est l'artiste le plus récompensé du monde et ce, malgré son handicap.

A quel âge Stevie Wonder est-il devenu aveugle ?

Stevie Wonder est le troisième enfant d'une famille pauvre qui en compte six : son père, Calvin Judkins, était marchand de rue et sa mère, Lula Mae Hardaway était serveuse. Né prématurément, le futur artiste placé en couveuse perd la vue dès ses premiers instants à la suite d'une mauvaise oxygénothérapie mal oxygénée qui a provoqué chez lui une rétinopathie. Son handicap, le jeune chanteur va le compenser par de multiples activités : du sport et de la musique principalement. A la radio, il se prend de passion par le rhythm'n'blues, commence l'harmonica, le tambour ou le piano.

Régulièrement, Stevie Wonder aborde le sujet de sa cécité dans les médias. Après avoir été victime d'un canular, qui voudrait qu'ils ait retrouvé la vue, il avait expliqué qu'il ne souhaitait pas tenter l'opération qui consiste à implanter une puce dans la rétine reliée à des lunettes. Quoi qu'il arrive, son handicap ne l'a pas empêché de connaître le succès aux quatre coins du monde. Voici quelques-uns de ses plus grands tubes :

Stevie Wonder et le tube Superstition

Parmi les titres les plus célèbres du répertoire de Stevie Wonder, évidemment, Superstition, coécrite avec Jeff Beck et sortie en 1972 sur l'album Talking Book. Dès sa parution, le titre s'empare des sommets des classements aux Etats-Unis et en Europe. La chanson figure d'ailleurs sur la compilation appelée Number Ones, qui répertorie les plus grands succès de Stevie Wonder au très sélect classement Billboard américain. Puis, en 2003, Superstition se hisse au 74ème rang parmi les 500 meilleures chansons de tous les temps selon le magazine Rolling Stone. Les paroles de la chanson évoquent diverses superstitions populaires et leurs effets nocifs sur la société. En France aussi, la chanson connaît un franc succès. Elle sera d'ailleurs emprunté dès 1974 par Eddy Mitchell, qui l'adapte en Chaque matin il se lève.

L'histoire du Happy Birthday de Stevie Wonder

Autre chanson incontournable de la carrière de Stevie Wonder, son incontournable chanson d'anniversaire. Et pourtant, contrairement à ce que son nom laisse présager, le titre n'est en rien un hymne à la fête et à la célébration. Sortie en 1981 et extraite de l'album Hotter than July, elle est en fait un hommage à Martin Luther King et à sa lutte pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis. La chanson est un succès absolu. Stevie Wonder était l'un des adhérents de l'idée de faire de l'anniversaire du militant afro-américain une fête nationale outre-Atlantique. Ronald Reagan, alors président des Etats-Unis, décidera de se plier à ce combat et de fixer ce jour commémoratif au troisième lundi de janvier chaque année, depuis 1986. Stevie Wonder réinterprétera la chanson Happy Birthday lors du jubilé de diamant d'Elizabeth II en 2012 (soit ses 60 ans de règne).

Un Oscar avec I Just Called to Say I Love You

En 1984, Stevie Wonder créé de nouveau l'événement en signant la chanson I Just Called to Say I Love You, écrite et composée pour la bande-originale du film The Woman in Red, de Gene Wilder ou La Fille en rouge en français, sorti en 1984. Une ballade aussi subtile qu'envoutante pour le chanteur américain, qui signait avec cette chanson son plus gros succès commercial : I Just Called to Say I Love You décroche l'Oscar de la meilleure chanson originale, le Golden Globe de la meilleure chanson et le British Academy Film Award de la meilleure chanson originale l'année suivante. Au total, la chanson se serait vendu à plus de quatre millions d'exemplaires dans le monde entier.

Qui sont les trois femmes de Stevie Wonder ?

Si sa carrière est bien remplie, côté vie privée, Stevie Wonder est également très occupé. Le chanteur a d'abord été marié avec une autre artiste, l'Américaine Syreeta Wright de 1970 à 1972, puis avec la mannequin et créatrice de mode Kai Millard Morris de 2001 à 2015. En 2017, à 67 ans, Stevie Wonder se marie une troisième fois, avec sa compagne de longue date, Tomeeka Robyn, avec qui il a deux enfants. Selon les informations du magazine américain People, cette union aurait été célébrée lors d'une luxueuse cérémonie organisée à l'Hotel Bel-Air, un hôtel de luxe cinq étoiles à Los Angeles.

Les neufs enfants de Stevie Wonder

Stevie Wonder a neuf enfants de cinq femmes différentes. Le chanteur a deux premiers enfants avec sa deuxième femme Kai Millard Morris, baptisés Mandla et Kailand. Il en a ensuite eu deux filles avec Yolande Simmons, Ketia et Aisha, puis un fils avec Melody McCulley appelé Mumtaz. Stevie Wonder est également le père de Kwame et Sophia, dont on ne connaît pas l'identité des mères. Enfin, de son dernier mariage avec Tomeeka Robyn Bracy sont nés deux bébés, Izaiah et Nia. A noter que cette troisième épouse était déjà maman de deux petites filles, Bri et Kenaya.