Que faire en Islande

Découvrez que faire et que voir en Islande. Cette île frontalière du cercle polaire offre, à tous les amoureux d'espaces naturels, un véritable terrain de jeu ! Voici les activités incontournables pour réussir votre séjour en Islande.

Blue Lagoon

40€ par adulte

Destination thermale avec lagon en plein air et eaux chaudes (39°C) riches en minéraux. Le Blue Lagoon (Blaa Lonid, en islandais) est l'un des endroits les plus prisés d'Islande. Le panorama y est grandiose. Le contraste du bleu laiteux et opaque des eaux avec les champs de lave noire environnants recouverts de mousse vert foncé rend l'expérience aquatique féerique. Ce spa naturel est ouvert toute l'année. Comptez 40 à 50€ par adulte. Gratuit pour les enfants de 2 (l'âge minimum requis) à 13 ans. Pensez à réserver à l'avance ! L'idéal est de vous y rendre tard le soir pour profiter du soleil de minuit en été et en journée l'hiver. Site du Blue Lagoon
Crédit : Pitinan/123RF

Parc national Skaftafell

Site naturel

Anciennement appelé le Parc National de Skaftafell, le Parc National de Vatnajökull offre de magnifiques étendues naturelles. D'immenses langues glacières (Morsarsjokull et Skaftafellsjokull), descendantes du glacier Vatnajökull, viennent mourir dans les plaines de verdure. Aux alentours, la terre est recouverte de cendre, de roche ou de neige. Une palette de couleur incroyable illustrant à merveille la variété des paysages : des pics montagneux, un sandur traversé par des bras de rivière, des collines végétales, des montagnes recouvertes de toundra… Le paradis du randonneur ! De nombreuses balades balisées existent à partir du camping. Une randonnée incontournable est Svartifoss, la " Cascade noire ". Cernée par un mur d'orgues basaltiques, l'eau tombe de 20 mètres dans un petit cratère émeraude. Arrivez avant 16h pour voir la cascade au soleil. Skaftafell se situe à 4h de route de Reykjavik. Le parc est accessible toute l'année et se situe à proximité de la route circulaire N1. Site du parc national de Vatnajokull
Crédit : tawatchai1990 / AdobeStock

Mont Esja

3h d'ascension

Que vous séjourniez à Reykjavik, ou seulement de passage pour la journée au sein de la capitale islandaise, ne manquez surtout pas le sublime Mont Esja. Les fans de la série Game of Thrones pourront admirer la copie conforme du Mur. Bien qu'il soit haut de 914 mètres, l'ascension du Mont Esja ne présente aucune difficulté. Plusieurs parcours sont facilement accessibles. La montée regorge de surprises naturelles et il n'est pas rare d'apercevoir une myriade d'arc-en-ciel ! Comptez environ 2h30/3h pour atteindre le sommet. Une fois en haut, la vue sur la capitale est imprenable : Reykjavik lovée entre vallées, montagnes et paysages côtiers.
Crédit : Anahtiris/123RF

Parc national Thingvellir

Entrée gratuite

Espace naturel protégé, le Parc National de Thingvellir se trouve dans un graben entre les plaques géologiques américaines et européennes. Le paysage abrite des roches spectaculaires, des crêtes et un lac abritant des poissons qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Un véritable sanctuaire national et historique. Thingvellir, " symbole de la conscience islandaise ", est l'une des trois principales attractions de la région du Cercle d'Or. L'entrée du Parc National de Thingvellir est entièrement gratuite. Des règles simples sont à respecter scrupuleusement : la vitesse est limitée à 30 km/h, le camping sauvage est interdit et interdiction totale d'y laisser ses déchets. Des centres d'informations vous indiquent des itinéraires de randonnée, les voitures étant interdites au cœur du site. Ils peuvent également vous aiguiller vers des professionnels de plongée pour découvrir la faune aquatique du lac. Site du parc national de Thingvellir
Crédit : nakcrub /AdobeStock

Dettifoss

Randonnée

Dettifoss est la plus volumineuse chute d'eau d'Islande et la plus puissante d'Europe ! Elle impressionne par sa largeur et son débit moyen de 400 m3. Mesurant 45 mètres de haut et 100 mètres de large, Dettifoss est l'un des sites les plus appréciés du Cercle de Diamant du nord. Époustouflante, elle est visible à plusieurs kilomètres de distance, entre la brume des chutes et les arcs-en-ciel qui s'y forment. Il y a une grande plate-forme d'observation, mais soyez prêt à vous mouiller ! Du côté ouest, la chute est facilement accessible via la route goudronnée et on y trouve un grand parking (environ 10 minutes à pied). A noter, les cascades ne sont généralement pas accessibles en hiver et difficiles d'accès au printemps.
Crédit : Thomas Lusth/123RF

Cascade Seljalandfoss

Randonnée

Seljalandsfoss est une magnifique cascade située au sud du pays, pas très loin des chutes de Skogafoss. La chute d'eau, fine et longiligne, culminant à 65 mètres de haut, est très appréciée en Islande. Outre sa grande beauté, la particularité de Seljalandsfoss est la possibilité de marcher derrière son immense rideau d'eau et de pouvoir ainsi en faire complètement le tour. A seulement 1h40 de Reykjavik, la cascade de Seljalandsfoss est facilement accessible depuis le route N1 et elle reste accessible en hiver. A ne pas manquer, lorsque l'herbe se pare de son long manteau blanc.
Crédit : swen_stroop/AdobeStock

Lac de Jökulsarlon

Lagune glaciaire

Aux confins du Parc National de Vatnajökull (anciennement appelé le Parc National de Skaftafell), se trouve le lac de Jökulsárlón, l'un des lacs les plus profonds d'Islande et le plus grand d'Europe. Situé dans une lagune glaciaire du même nom, le lac constelle ses eaux bleu saphir d'une myriade d'icebergs flottant à la surface. Il a souvent servi de décor dans les films de Lara Croft et de James Bond (Die Another Day). Lorsque le temps est beau, des phoques se prélassent ou jouent sur les blocs de glace émergés. Leur cri est impressionnant ! Restez à une bonne distance des phoques, ce sont des animaux sauvages qui ont besoin de tranquillité. En hiver, entre novembre et mars, vous aurez une chance d'apercevoir des aurores boréales au-dessus du lac.
Crédit : Natala Standret/123RF

Cascades de Hraunfossar

Curiosités naturelles

Les cascades de Hraunfossar (dont le nom veut dire " chutes de lave ") désignent toutes les chutes d'eau jaillissant des champs de lave solidifiée et recouverts de mousse, appelées Hallmundarhraun, dans l'ouest de l'Islande. Ensemble, les chutes d'eau forment l'une des cascades les plus impressionnantes du pays. Elle est protégée depuis 1987. La Cascade Hraunfossar est à moins de 2 heures de route de Reykjavik via la route N1 en direction du nord. Il faudra ensuite prendre à droite sur la route 50, avant d'atteindre Borgarnes. Prenez enfin la route 518 qui vous mènera vers les cascades de Hraunfossar.
Crédit : CHacker/AdobeStock

Volcan Thrihnukagigur

Immersion

Le volcan Thríhnúkagígur est le seul volcan du monde dans lequel il est possible de pénétrer. Vous pouvez ainsi aller explorer ses entrailles. Endormis depuis 4000 ans, il n'y a aucun danger à visiter à tutoyer les profondeurs du volcan. Les cratères du Thríhnúkar se trouvent dans les environs de Reykjavík, près de la station de sports d'hiver, Bláfjöll, "  les monts bleus ". Vous n'aurez donc pas si chaud lorsque vous irez les voir ! Une chambre magmatique considérée comme l'une des formations naturelles les plus impressionnantes et les plus remarquables au monde. A ne pas manquer ! Cette excursion à l'intérieur du volcan Thríhnúkagígur est valable de mai à octobre.
Crédit : sergemi/AdobeStock

Glacier Vatnajökull

Randonnée

Le glacier Vatnajökull est la plus grande calotte glacière d'Islande... Et deuxième d'Europe ! Avec 8 300km² de superficie, il occupe 8% du pays. La langue glaciaire Svínafellsjökull se trouve être un excellent spot pour les randonnées sur glacier. C'est aussi un lieu de tournage important où ont été tournées, par exemple, quelques scènes des films de Batmans Begins et d'Interstellar. Situé dans le sud-est de l'Islande, une grande partie du glacier Vatnajökull est accessible directement depuis la route N1.
Crédit : 

Visite

Que visiter en Islande ? Quels sont les incontournables ? Pays aux confins du cercle polaire, des landes désertiques aux cieux étoilés, l'Islande offre un merveilleux panorama. Retrouvez les itinéraires conseillés pour un séjour de 3 jours à 10 jours dans notre guide de voyage de l'Islande.

Visiter l'Islande en 3 jours

La capitale et les sites naturels

A 3h30 de vol de Paris, l'Islande s'explore parfaitement le temps d'un long week-end. Trois jours sur place suffisent pour admirer les merveilles islandaises et découvrir la capitale, Reykjavik.
Jour 1 : Découverte de Reykjavik, la capitale de l'Islande. Acclimatez-vous tout en douceur et baladez-vous sur le long front de mer en n'oubliant pas d'immortaliser votre escapade maritime : prenez en photo la célèbre statue Solfar alias le voyageur du soleil. Partez admirer la sublime architecture de la Harpa, la salle de concert, baladez-vous autour du lac Tjörnin et visitez les musées de la ville comme le Musée National de l'Islande qui retrace l'histoire de l'île. Cap ensuite vers le fameux Blue Lagoon, le lagon turquoise aux eaux chaudes naturelles ; un bain géant très relaxant ! Un réel plaisir de se délasser tout en admirant les paysages environnants. En hiver, il n'est pas rare de se baigner alors qu'une tempête de neige gronde ! Un sublime spectacle. Jour 2 : Pour ce deuxième jour, direction le Cercle d'Or (ou Gullni hringurinn). Depuis Reykjavik, prenez la route n° 36 ou la n° 365. Un parcours merveilleux pour découvrir plusieurs sites naturels sublimes. De là, explorer le parc national d'IÞngvellir, les geysers Geysir et Strokkur avec sa chute d'eau Gullfoss, le lac dans un cratère Kerið, le village de Hveragerð, les cascades de Faxa et le spa Fontana. Jour 3 : Place maintenant à la côte sud-ouest. A découvrir des paysages fantastiques entre plages de sable noir et champs de lave… Visitez le volcan Eyjafjallajokull très connu depuis son éruption de 2010, les cascades de Seljalandsfoss et de Skogafoss, le charmant village de Vik et le glacier de Solheimajokull.
Crédit : Blue Planet Studio/ AdobeStock

Visiter l'Islande en 7 jours

Villages et nature

Parcourir l'Islande en une semaine vous donne le temps d'approfondir vos découvertes et de sortir du circuit traditionnel. Jour 1 : découvrez la ville d'Akureyri et visitez les maisons de tourbe de Laufas, construites en 1865. Un lieu historique à ne pas manquer ! Une pause animalière ? Que vous soyez plutôt balade à cheval ou observation de baleine dans le fjord Eyjafjördur, vous serez comblé. Faites ensuite une halte à Godafoss, la cascade des dieux. Jour 2 à 5 : En route pour explorer le lac Myvatn durant les trois prochains jours. Les incontournables sont : le parc de Hofdi où la vue sur les piliers de lave jaillissant de l'eau sont stupéfiants, Hverir avec ses piscines de boue bouillonnantes et autres fumeroles venues tout droit d'une autre planète, Dimmuborgir ou le pays de la lave en formation, Hverfjall le cratère volcanique géant puis Myvatn Nature Baths : des eaux chaudes aux couleurs d'un bleu laiteux, parfait pour se détendre après la randonnée. Jour 6 : Découvrez la majestueuse cascade de Dettifoss jusqu'à celle de Selfoss, à l'ouest pour continuer vers le nord et profiter du panorama avoisinant. Devant vous se tient la cascade d'Hafragilsfoss. Jour 7 : Pour finir en beauté votre périple islandais, cap vers la péninsule montagneuse de Trollaskagi, près d'Akureyri. Baladez-vous au cœur des maisons au toit herbeux à Glaumbaer, et prenez un bol d'air à Oxnadalur, une magnifique vallée aux géants pics montagneux.
Crédit : Maygutyak / AdobeStock

Visiter l'Islande en 10 jours

Tour des incontournables

En dix jours, l'Islande se révèle beaucoup plus, vous pouvez prendre votre temps.
Jour 1 : Promenez-vous dans la capitale, Reykjavik, puis découvrez le Cercle d'Or : Thingvellir (le parc national d'Islande), Geysir (geyser en plein cœur d'un champ géothermique) et Gullfoss (une merveilleuse succession de chutes d'eau). Jour 2 : faites une randonnée autour de Landmannalaugar (une région exceptionnelle proche du volcan Hekla) ou Thorsmork (littéralement la forêt de Thor, est une très belle vallée glacière). Jour 3 : Visite du village féerique de Vik avec ses sublimes paysages, puis à Jökulsárlón pour voir le lac proglaciaire.
Jour 4 : Conduisez ensuite jusqu'à Egilsstadir, de là, faite une halte à Dettifoss, au canyon d'Asbyrgi jusqu'à Husavik. Jour 5 : à Husavik, une excursion d'une journée pour observer les baleines vous attend. Jour 6 à 8 : Découvrez le sublime glacier à Isafjordur, les falaises de Isafjordur et la réserve naturelle de Hornstrandir. Jour 9 : Explorez la péninsule de Snaefellsness : le mont Helgafell, le champ de lave de Berserkjahraun et la montagne Kirkjufell.
Jour 10 : Avant de repartir, prélassez-vous au Blue Lagoon, à Reykjavik. Détente assurée.
Crédit : adellyne/ AdobeStock

Visiter l'Islande sans voiture

Trajets en bus

Plusieurs compagnies de bus circulent en Islande si vous souhaitez découvrir le pays sans voiture. Les principales sont : Strætó (Reykjavík et autour), Sterna Travel, Reykjavík Excursions et SBA-Nordurleid pour le Nord du pays. Plusieurs d'entre elles proposent des forfaits flexibles. Les plus utilisés sont : " le Full Circle " (environ 400 euros), il permet de faire le tour de l'Islande l'été, sur toute la Côte Sud et la Côte Nord-Est traversant les terres en empruntant la piste F35 (Kjölur). Le " Hiking on Your Own " permet faire le trek du Laugarvegur et le Landmannalaugar sans voiture (100 ISK). Le " Beautiful South Circle Passport " permet de voyager sur la Côte Sud et de faire le Landmannalaugar (200 ISK). Le forfait est valable 2 mois et vous n'avez pas besoin de réserver vos trajets à l'avance. Nous conseillons de voyager en Islande sans voiture au printemps-été car les bus réguliers sont nombreux. En hiver, certaines liaisons ne sont pas assurées, ou très peu. Il y a aussi les transports en commun pour vous déplacer en Islande sans voiture. Toutes les infos ICI.
Crédit : Reinhard Tiburzy/ AdobeStock

Trouver un vol avec Liligo

Villes

Capitale cosmopolite, ancien fief viking ou berceau des aurores boréales, les villes islandaises n'ont pas à pâlir devant les splendides paysages sauvages. Découvrez la beauté des villes et la quiétude des villages de pêcheurs. L'Islande possède environ 70 localités. Voici notre sélection des villes et villages à voir au pays de la glace et du feu.

Reykjavik

Ville culturelle

Des vestiges de son passé viking et médiéval à la salle de concert Harpa ultra-moderne, la capitale Reykjavik saura plaire aussi bien aux férus d'histoire qu'aux passionnés de culture. Les amateurs d'arts pourront aussi trouver partout dans la ville d'impressionnantes statues et sculptures mais aussi du street art. Des visites guidées à pied de Reykjavik sont organisées toute l'année. Parfaites pour explorer la ville en découvrant les lieux emblématiques. Beaucoup sont gratuites. Ne manquez pas Hallgrímskirkja, une cathédrale moderne inspirée des traditions islandaises avec une tour remarquable, haute de 73 mètres. La statue du Voyageur du Soleil, un bateau sculpté fait en acier inoxydable, situé au bord de la mer ou encore le Musée National d'Islande qui retrace l'histoire de la culture islandaise, de l'âge de la colonisation jusqu'à nos jours.
Crédit : Studio Dagdagaz/ AdobeStock

Akureyri

Ville agréable

Située au pied du fjord d'Eyjafjördur, au nord de l'Islande, Akureyri accueille l'une des plus belles stations de ski, Hlídarfjall, et de magnifiques sentiers de randonnée. Entourée par de splendides montagnes, la ville offre de nombreuses sources chaudes, délassantes et relaxantes. Visitez le sublime jardin botanique, un écrin de verdure contenant presque toutes les plantes qui poussent en Islande, l'église d'Akureyri, édifiée dans les années 1940, qui arbore de jolis vitraux historiques ou encore le Musée d'Art qui expose des œuvres d'art contemporain. Rendez-vous à Kjarnaskógur, territoire boisé, pour vous promener sur ses nombreux sentiers, découvrir ses terrains de jeu, profiter des zones de barbecue et patienter dans l'abri camouflé pour observer les oiseaux.
Crédit : Anthony Dezenzio / 123RF

Keflavik

Ville portuaire

Visitez Keflavik pour y découvrir la grande saga viking et la musique islandaise. Ville de l'aéroport de Reykjavik, à environ 50 km de la capitale, Keflavik est rarement visitée. Peu de voyageurs d'y arrêtent. C'est dommage car une courte étape à Keflavik permet d'en apprendre davantage sur l'histoire et la culture des islandais. Visitez le Musée des Vikings, Vikingaheimar ou encore Viking World, retrace la venue des Vikings depuis la Scandinavie jusqu'aux terres islandaises (environ 10€ l'entrée). Ils ont été les premiers à habiter l'île, à partir du IXe siècle. Quant au musée islandais du Rock'n'roll, il parle autant du rock que de la pop islandaise puisqu'il accorde une place à la très connue musicienne islandaise Björk (10€ le ticket d'entrée).
Crédit : Johann Ragnarsson/123RF

Selfoss

Ville paisible

Des montagnes, des volcans actifs et des fjords majestueux constituent le panorama de Selfoss. Située sur les rives du fleuve Ölfusá, vous profiterez de la tranquillité de la ville bien qu'elle soit l'une des plus importantes du sud de l'Islande. Un paysage environnant très photogénique rehaussé par l'imposant mont Ingolfsfjall à l'horizon. Depuis la capitale, vous atteindrez Selfoss en moins d'une heure via la route N1, la route du Cercle d'Or. Au début du mois d'août se tient le Festival d'été de Selfoss. Pour l'occasion, les habitants décorent leurs jardins avec des rubans et organisent dans le parc des festivités. Visitez l'église de Kopavogur, un haut lieu culturel, le Musée d'Histoire naturelle mais aussi les sources chaudes de Geysir.
Crédit : zinaidasopina112/ AdobeStock

Husavik

Observation des baleines

Connue pour être la capitale européenne de l'observation des baleines, Húsavík attire de nombreux voyageurs. C'est d'ailleurs une ville où l'on n'a jamais pratiqué la chasse à la baleine, les marins locaux préférant la pêche à la morue et au hareng. Le petit port de Húsavík abrite de nombreux bateaux, plus mignons et colorés les uns que les autres. Avec ses maisons aux toits enneigés, la petite ville d'Húsavík est la plus ancienne colonie viking d'Islande. Que voir à Húsavík ? les baleines, bien sûr ! L'observation de ces splendides cétacés est une activité incontournable. Nous vous conseillons d'y aller en été, saison où le plancton y est en quantité, et donc les baleines aussi ! Il existe 11 variétés de cétacés dans la baie de Skjalfandi (sur 23 espèces recensées dans les eaux islandaises).
Crédit : Isaac Ruiz/ AdobeStock

Siglufjördur

Ville typique

La ville la plus septentrionale d'Islande a connu un incroyable essor économique grâce à la pêche au hareng. De ce passé, Siglufjördur a érigé un musée : le Musée du hareng, Síldarminjasafnið en islandais. Il est le plus grand musée maritime et industriel d'Islande, avec trois bâtiments indépendants. En son sein, vous découvrez une usine à poisson, des machines et des équipements très bien préservés. Le musée offre pléthore d'informations sur la pêche mais aussi sur l'industrie et l'histoire de la région. Vous pouvez aussi randonner et faire du ski l'hiver, Siglufjörður étant situé au pied d'une petite montagne. La ville est aussi populaire pour son festival de musique folklorique qui s'y déroule tous les ans durant la première semaine de juillet.
Crédit : 1tomm/ AdobeStock

Grundarfjordur

Au cœur de la nature

Sa montagne, Kirkjufell, est le point de ralliement de nombreux photographes du monde entier. Ils immortalisent ce point iconique d'Islande, particulièrement photogénique, figurant dans de plusieurs films. Mais Grundarfjördur offre plus que de magnifiques montagnes. La nature règne en maître : oiseaux, cascades, phoques et même baleines coexistent tranquillement. En été, des excursions en mer sont proposées pour apercevoir les magnifiques cétacés fendre l'eau et les associations viking locales construisent un " village " viking.  A voir !
Crédit : Andrew Mayovskyy / 123RF

Vik

Village paisible

Le village de Vík possède de merveilleux paysages féeriques. Au pied du massif de Mýrdalsjökull, les falaises dominent les maisons situées en contrebas. Regardez à l'horizon et admirez l'imposant glacier, les incroyables plages de sable noir et les pitons rocheux environnants. Qui dit parfait panorama dit parfait point de départ pour partir en randonnée. Ne manquez pas d'explorer la gorge de Þakgil et ses environs. De juin à la mi-août, il est possible d'observer des goélands argentés, des pluviers dorés, des macareux et autres sternes arctiques qui surplombent les falaises.
Crédit : anyaberkut / 123RF

Höfn

Ville portuaire

" Capitale " du parc national du Vatnajökull, Höfn est le parfait point de départ pour admirer l'une des montagnes les plus photographiées du pays : Vestrahorn. Un splendide panorama aux falaises vertigineuses et aux plages de sable noir. Culminant à 454 mètres de haut, Vestrahorn est parfois surnommée Batman Mountain, en raison de sa forme. Höfn qui veut dire " port " en islandais est la ville portuaire par excellence : la pêche est l'activité principale. Ne manquez pas de gouter à leur homard, la spécialité de la région, mais aussi le poisson salé et séché. De novembre à mars, visitez les grottes de glace bleue, une expérience hors des sentiers battus incroyable. Ne manquez pas non plus l'exploration en bateau du fjord Hornafjörður, séparé de l'océan par des bancs de sable.
Crédit : f11photo/ AdobeStock

Flatey

Village typique

Dans la jolie baie de Breidafjördur, à l'ouest de l'Islande, Flatey émerveille par sa forte identité insulaire. Ici, seules deux familles peuplent l'île. À l'instar de nos îles bretonnes, le village de Flatey se compose de petites maisons jaunes, bleues ou encore rouges, datant du 19ème siècle. Appelée l'île plate, Flatey est la plus grande île de l'archipel. L'avifaune y prospère alors tranquillement. Amateurs de photographie animalière, bienvenue au paradis ! Il existe à Flatey pas moins de 37 espèces d'oiseaux, dont les guillemots à miroir ou les macareux moines. En été, un ferry relie Stykkishólmur et Brjánslækur à Flatey deux fois par jour.
Crédit : Alexander Erdbeer/ AdobeStock

Aurores boréales

Merveilleux phénomène climatique, les aurores boréales resplendissent chaque année dans le ciel islandais. Les conditions essentielles pour avoir la chance d'admirer les aurores boréales sont : une nuit noire (entre 23h et 2h du matin), un ciel dégagé (les nuit les plus froides), une pollution lumineuse moindre (hors des villes et de leurs lumières) et une phase d'activité solaire intense. La meilleure période pour voir les aurores boréales en Islande se situe entre septembre et mars, mais si toutes les conditions sont réunies, vous pouvez en observer dès la fin août et jusqu'à la fin avril. Les meilleurs lieux pour les observer sont : le port de Borgarnes, les Hautes Terres, la lagune glaciaire de Jökulsárlón, la région du Landmannalaugar ou la plage de Vík. Plusieurs compagnies proposent des excursions en bus pour observer les aurores boréales. Elles vous emmènent en-dehors de la pollution lumineuse de la ville, dans un lieu où le ciel est dégagé. Pour plus d'informations, consultez le site internet des bulletins de prévision (en anglais) concernant les aurores boréales en cliquant ICI.

Aurores boréales en Islande © Sasin Paraksa/123RF

Excursion

Découvrez quelles sont les meilleurs excursions nature et aventure à faire en Islande. Des visites touristiques sur une ou plusieurs journées, à voir selon vos envies et votre budget. Prêt à découvrir le Cercle d'Or, à explorer un volcan ou un glacier ou bien à observer des baleines ? Voici notre guide sur les excursions incontournables d'Islande.

Randonnée sur glacier

Guide conseillé

Ce n'est pas pour rien que les Vikings ont nommé ce pays " Is-land ", la terre de glace. Recouverte sur plus de 11% de son territoire par des glaciers, l'Islande propose de découvrir ses géants glacés. Les glaciers sont repérables sur une carte : ce sont tous ces noms qui finissent pas " jökull " (glacier, en islandais) et la plupart sont facilement accessibles en voiture. Voici les trois meilleurs glaciers en Islande : le glacier Svínafellsjökull (accessible par la route N1, possibilité d'organiser des randonnées guidées sur la glace, équipés de harnais et de crampons), le glacier Vatnajökull (Les excursions y ont lieu en hiver uniquement : entre octobre et avril) et le glacier Sólheimajökull (accessible via la route N1, nécessaire d'être accompagné par un guide certifié pour la randonnée et l'escalade du glacier).
Crédit : Anna Om/123RF

Excursion au Cercle d'Or

Randonnée

Une excursion au Cercle d'Or en Islande c'est LE circuit touristique incontournable. Il est composé principalement de trois sites majeurs : le geyser Geysir, l'impressionnante chute d'eau de Gullfoss et le parc national Thingvellir. Mais vous pouvez également explorer le Secret Lagoon, une alternative au Blue Lagoon (situé à 25km au sud de Geysir), le cratère de Kerid (à 35km de Gullfoss) ou encore le lac Laugarvatn (qui se trouve au bord de la route 37). Le Cercle d'Or étant une région très populaire d'Islande elle est parfaitement accessible. Vous pouvez facilement faire le tour en une journée. Depuis la capitale Reykjavik, comptez 1h30 en voiture. Soyez tout de même prudent en hiver avec les routes verglacées qui peuvent devenir impraticables, même si elles sont très rapidement déneigées. Plksuieurs agences proposent des excursions au Cercle d'Or à partir de 40 euros par personne.
Crédit : sellphoto1/123RF

Excursion volcan

A l'intérieur du volcan

Terre de glace, mais également de feu, l'Islande offre des paysages lunaires. Les explosions de lave incandescente ont réellement sculpté le panorama et livre une beauté sans pareil à travers le monde. Et rien n'aurait été possible sans les volcans d'Islande. Vous pouvez explorer la péninsule de Reykjanes où vous pourrez observer des phénomènes géothermiques comme des fissures éruptives, des coulées, des marmites de boue et des volcans (notamment à Seltun). Vous pouvez également partir dans les entrailles du volcan Thrihnukagigur ! Grâce à un ascenseur situé au cœur de l'immense chambre magmatique, l'exploration de l'intérieur d'un volcan sera possible. Sur place un guide vous équipe de casque et de harnais pour descendre à 120m de profondeur. En sommeil depuis 4000 années, le volcan ne montre aucun signe d'activité, donc pas d'inquiétude à avoir ! Une excursion réalisable de mai à octobre.
Crédit : Klikk/AdobeStock

Observation des baleines

80€ l'excursion en bateau

Proches de l'Atlantique Nord, entre le courant froid sur les côtes nord et ouest avec un courant chaud sur les côtes sud et est, les eaux islandaises sont très poissonneuses et riches en planton et krill. Cela fait de l'Islande le parfait pays pour observer les baleines. Profitez des excursions en bateau dans les fjords et baies pour rencontrer ces magnifiques cétacés, comme la baleine bleue, la baleine à bosse ou encore la baleine de Minke. Pour maximiser vos chances d'en apercevoir, rendez-vous à Husavik, à Akureyri, à Dalvík ou encore à Hauganes. Des croisières partent également depuis Reykjavik. La période idéale va de mai à novembre, variant selon les lieux d'observation. Comptez environ 75 à 85 € pour une excursion.
Crédit : Marcel/AdobeStock

Monnaie

La monnaie en Islande est la couronne islandaise, abrégée en ISK. Le change ne peut se faire qu'une fois sur place. Changez vos couronnes islandaises avant de quitter l'île (à l'aéroport), sinon elles vous seront reprises à un taux très désavantageux à votre retour. Les cartes de crédit (Visa ou Mastercard) sont acceptées quasiment partout, même pour de très faibles montants. Les Islandais payent quasiment tout de cette façon. Attention aux frais bancaires. A Reykjavik, il est possible de payer en euros dans certains magasins, restaurants et hôtels. Vous pouvez également retirer de l'argent liquide aux distributeurs automatiques. A la campagne, vous les trouverez à la station-service. Pour le change, les banques sont ouvertes généralement du lundi au vendredi, de 9h15 à 16h. Le site de la Banque Centrale Islandaise vous permet de faire la conversion au taux de change du jour, cliquez ICIAu 1er juin 2019, un euro équivaut à 138,68 ISK

Climat

Souvent, on imagine que l'Islande possède un climat glacial de part à sa proximité du cercle polaire. Mais grâce au Gulf Stream, le climat océanique froid de l'île est tempéré. L'amplitude des températures est très faible. Il fait en moyenne 0° C en janvier et 11°C en été. Mais ce qui caractérise le climat islandais, c'est que le temps change très rapidement. Les Islandais ont coutume de dire : " Si vous n'aimez pas le temps qu'il fait, attendez dix minutes ! " Aussi coupe-vent, pulls en laine, vêtements de demi-saison et maillot de bain sont à prévoir. L'humidité est assez importante, ce qui accentue parfois l'impression de froid. Il pleut davantage au Sud qu'au Nord. Le vent, qui est responsable des rapides changements de temps, souffle souvent. Il provoque des tempêtes de sable dans l'intérieur des terres. Si le soleil ne se couche que quelques heures, et même quelques minutes, au mois de juin, il ne tarde pas à disparaître de novembre à janvier. Les journées sont parfois très courtes en hiver. A partir du mois d'octobre, on peut admirer de splendides aurores boréales, à condition que la nuit soit claire et le ciel dégagé.

Quand partir en Islande ? Les mois de juin à août sont les plus propices à la découverte de l'Islande. A cette époque, les neiges disparaissent et la nature se réveille. Les routes et pistes, jusqu'alors fermées à cause des rudes conditions hivernales, sont à nouveau accessibles. On peut alors se rendre dans l'intérieur des terres plus facilement. De plus, durant cette saison, la nuit ne dure que quelques heures. On a alors largement le temps de profiter de sa journée.

Mois Ensoleillement Température moyenne Jours de pluie Note
Janvier 8h/jour -0,5°C 13 *
Février 8/jour 0,4°C 12 *
Mars 10/jour 0,5°C 14 **
Avril 12/jour 3°C 12 ***
Mai 17/jour 6°C 9 ****
Juin 20/jour 9°C 10 ****
Juillet 21/jour 11°C 10 ****
Août 17/jour 10,5°C 11 ****
Septembre 17/jour 7,5°C 12 ***
Octobre 12/jour 4,5°C 14 **
Novembre 8/jour 1,1°C 12 **
Décembre 6/jour -0,2°C 13 *

Autour du même sujet