Alexandrie

Alexandrie Surnommée "la perle de la Méditerranée", Alexandrie doit son nom à son fondateur, Alexandre le Grand qui érigea les bases de la cité en 331 avant J.-C. Située à l'ouest du delta du Nil, entre le lac Maréotis et l'île de Pharos à laquelle elle est rattachée par l'Heptastade, une digue servant aussi d'aqueduc, Alexandrie compte aujourd'hui près de six millions d'habitants, ce qui en fait la deuxième ville d'Egypte.

Contrairement à Louxor où les vestiges sont nombreux, à Alexandrie vous devrez déployer beaucoup d'imagination pour visualiser ce qu'était la cité antique. La Bibliothèque et le Phare sont des monuments faisant partie des légendes les plus connues.Vous pourrez toutefois vous attarder devant certains témoignages du passé glorieux de la ville.

Creuset de plusieurs civilisations, la ville cosmopolite d'il y a quelques annéesne demande qu'à renaître. Pourtant, certains lieux ne changent pas. Sous la corniche,se trouve la plage où sont encore plantées les cabines des années 40.

  • Histoire d'Alexandrie

Alexandre le Grand bâtit, en 331avant JC, une cité portuaire sur la mer Méditerranée ouverte sur le monde grec. Une légende raconte qu'Homère lui serait apparu en rêve et l'aurait incité à fonder une ville qui porterait son nom. Une armée d'architecte s'est attelée à cette tâche.

Deux ans plus tard, Alexandre le Grand meurt sans jamais revoir sa cité. C'est Ptolémée qui reprend le flambeau.Il fait alors d'Alexandrie une véritable cité égyptienne en y ajoutant sphinx et obélisques grandioses. La ville n'a alors rien à envier à Rome ou Athènes.

En 319 avant JC, Alexandrie est désignée comme capitale de l'Égypte. Elle devient le centre de rayonnement des sciences et de la culture. Dans le même temps, elle se développe en tant que carrefour commercial majeur grâce à son port. Dès le IIIe siècle avant JC, des monuments prestigieux comme la Bibliothèque ou le Phare sont érigés.

Jusqu'au suicide de la dernière reine d'Egypte, Cléopâtre, Alexandrie rayonne sur toute la Méditerranée. Lors de la bataille d'Actium, c'est Octave qui prend le pouvoir. La province romaine garde le statut de capitale et son rayonnement intellectuel demeure intact mais son déclin se fait sentir au IVe siècle.

Famine, guerre civile et épidémies contribuent à la perte de sa notoriété. Au VIIe siècle, les musulmans envahissent l'Égypte et dédaignent Alexandrie au profit du Caire. Au Moyen Age, Alexandrie n'est plus qu'un petit village de pêcheurs.

C'est avec l'arrivée de Napoléon qu'Alexandrie retrouve son âge d'or. Méhémet Ali reconstruit sur l'emplacement de la cité antique une nouvelle ville. Turcs, Juifs, Grecs et Italiens affluent dans le port et Alexandrie redevient un pôle commercial très actif. Cette émulation de cultures contribue à la richesse aussi bien commerciale qu'intellectuelle de la ville.

Hélas, la révolution de 1952 repousse les commerçants étrangers dans leur pays. Alexandrie devient une ville triste et monotone. En 1940, la ville comptait 300 000 habitants dont 40 % d'étrangers. Aujourd'hui, 5 millions de personnes y vivent et la majorité est égyptienne. Même si Alexandrie n'a pas retrouvé sa grandeur d'antan, c'est encore le principal port d'Égypte qui sert aussi de villégiature estivale

VOYAGE À ALEXANDRIE

Transports

En avion

Au départ de Paris Charles De Gaule, comptez entre 8 et 10 h de vol avec escales et entre 1 000 et 2 500 euros pour arriver à l'aéroport Al Nohza d'Alexandrie.

Egyptair, Airfrance et KLM sont les principales compagnies qui assurent ces vols. Pour rejoindre le centre, vous devrez prendre le bus.

A partir du Caire

220 km séparent Le Caire d'Alexandrie. Deux routes s'offrent à vous : la route du désert, un peu monotone et la route agricole plus pittoresque.

Si vous ne souhaitez pas conduire, nous vous conseillons le bus. Très confortables, ils relient les deux villes avec des départs toutes les 30 min jusqu'à 22h. Le trajet dure 2h et coûte environ 25 £E.

Vous pouvez aussi opter pourles taxis collectifs à environ 10 £E.

Aeroports

Aéroport El Nouzha (7 km au sud est d'Alexandrie)

Points forts

  • Archéologie
  • Antiquités

Points faibles

Il vous faudra plus d'appétit qu'un barracuda pour tout voir et tout visiter à Alexandrie !

Trouver un hotel

QUE VOIR À ALEXANDRIE

Où aller ?

Musées

Le musée national d'Alexandrie

Situé à l'intérieur même de l'ancien consulat américain, ce musée montre de nombreux objets issus de différentes époques de l'Égypte, pharaonique, chrétienne ou musulmane. Les antiquités de l'époque pharaonique sont dans le blockhaus du sous-sol.

Patrimoine culturel / Archéologie / musée

Les Catacombes de Kom-el-Chouqafa

Taillées dans la roche montagneuse au cours du IIème siècle après J.-C., les catacombes de Kom-al-Chouqafa sont le plus grand site funéraire d'Égypte. Le niveau le plus bas est aujourd'hui inondé, mais un escalier en colimaçon permet d'accéder aux deux niveaux supérieurs, comprenant une salle à manger (triclinium), dans laquelle étaient organisés les repas funéraire, et le tombeau principal.

Monuments

A force de légendes, cette cité en devient presque immatérielle. Alexandrie cache ses vestiges au plus profond de la terre et de la mer. La légende raconte qu'Alexandre le Grand aurait eu la vision d'une ville bâtie dans le désert. Il ordonna à une armée d'architectes et d'ingénieurs de faire surgir cette ville?... Le résultat vaut le coup d'œil ! Alexandrie offre à ses visiteurs de nombreux monuments dotés d'histoires incroyables à découvrir.

Visite d'Alexandrie

Le long de vos promenades à pied sur la corniche, imaginez-vous dans la cité antique où se dressaient temples et colonnades extraordinaires.Si vous manquez d'imagination, levez la tête et admirez la colonne de Pompée. Cette colonne massive de granit rose ornait autrefois le temple de Sérapis. De là, vous pourrez vous rendre en 5 min aux catacombes de Kom Ash-Shuqqafa, la plus vaste des nécropoles romaines d'Égypte.

Remontez vers la côte en prenant le tramway jusqu'au marché aux poissons. Contemplez le joli port surplombé de l'impressionnant fort Qaït Bey, c'est-à-dire l'ancien Phare d'Alexandrie. Oui, vous vous trouvez bien devant le site de l'une des Sept merveilles du monde.

Non loin de là, n'hésitez pas à vous balader dans les souks de Midan Tahrir et Anfushi : fruits et légumes, chapeaux, bijoux fantaisie, frou-frou en tous genres s'entassent et se vendent jusqu'à minuit. Ce n'est pas pour rien que cette allée est surnommée Zinqat As-Sittat, "la bousculade des femmes". 

Ensuite, si les jambes vous manquent, grimpez dans une calèche qui vous emmènera à la Bibliothèque d'Alexandrie. Ce site chargé d'une riche histoire est la fenêtre des Égyptiens qui s'ouvre sur le monde.

Après vous être gorgé de connaissances,vous prendrez le train à la gare de Masr. Mais auparavant, faites un arrêt pour voir le seul amphithéâtre romain d'Égypte. Longez la côte vers l'est en train, vous aurez ainsi le temps d'admirer les superbes paysages.

Descendez à Montazah où vous pourrez faire une pause pique-nique bien méritée dans le cadre magnifique du Palais de Montazah. Une petite baignade sera très appréciable avec cette chaleur !

Musées

La ville d'Alexandrie a un passé très riche. Même si le site le plus prisé est sa bibliothèque, faire un tour dans ses musées vous permettra de connaître son histoire passionnante.

LeMusée Gréco-Romainabrite d'admirables antiquités tels que l'imposant taureau Apis,une momie de crocodile, des bustes d'empereurs romains?Vous pourrez admirer en toute tranquillité des œuvres datant de plusieurs millénaires.

Vous serez ébloui par les magnifiques joyaux se trouvant dans le Musée des Bijoux Royaux. D'une valeur inestimable, vous n'aurez qu'une envie mesdames ce sera d'essayer ces colliers, bracelets?sertis des perles et de diamants.

Autour du même sujet

Annonces Google