Louxor

Louxor Comme une épée, le Nil coupe Louxor en deux : la ville moderne avec le village de Karnak d'un coté, et l'ancienne nécropole de l'autre côté de la rive. Tradition et sérénité se mêlent à l'animation de la métropole. Sous les rues paisibles, où les enfants jouent dans la poussière, où les camionnettes avancent bruyamment, se trouve l'emplacement de la "Thèbes aux cent portes", la célèbre capitale de la XVIIIe dynastie.

Appelée Louxor par les Arabes (ce qui signifie les "palais" ou les "fortifications"), cette ville est considérée comme le plus grand musée à ciel ouvert du monde. L'ampleur des chef-d'oeuvres architecturaux laissera une trace indélébile dans votre mémoire.

Sur une felouque, en vous laissant glisser le long du Nil, vous aurez tout le temps d'admirer ces monuments pharaoniques colossaux et superbement préservés.

Histoire de Louxor

D'après les fouilles, les archéologues pensent que le site est habité depuis au moins 6 000 ans. A la fin de l'Ancien Empire, Thèbes succède à Memphis comme capitale de la Haute-Egypte. On y vénère alors le dieu Amon et on entreprend des travaux d'envergure. Le Temple de Karnak en est le principal témoignage. Au cours du Moyen Empire, Thèbes (appelée Waset à cette époque) parvient à l'emporter sur Héracléopolis qui était alors la capitale de la Basse-Égypte.

Vers 1700 avant J.-C., les Hyksos envahissent la Basse-Égypte. Les Égyptiens parviendront à chasser ces intrus seulement un siècle plus tard, édifiant ainsi les fondements du Nouvel Empire. Tous les pharaons de la XVIIIe dynastie résideront à Thèbes. La ville connaîtra une croissance de la population. Elle est alors à son apogée.

Le début de son déclin se fait sentir en 627 avant J.-C. lors de la mise à sac de Louxor par Assourbanipal. Les habitations populaires de briques côtoient les temples autrefois glorieux. Par la suite, les romains transforment l'endroit en camp fortifié. A l'arrivée du christianisme, on voit des églises s'élever un peu partout. Les témoignages des divinités pharaoniques sont alors effacés de la pierre. Puis, au VIIe siècle, des mosquées apparaissent avec l'arrivée des musulmans au pouvoir.Les temples sombrent sous le sable et dans l'oubli.

C'est grâce à l'expédition de Napoléon en Égypte que l'intérêt pour l'époque pharaonique renaît. Les chantiers de fouilles commencent en 1833. Deux colosses de granit de 15 m de haut assis sur leur trône sont découverts près du Temple de Louxor. Aujourd'hui, Louxor est une des destinations les plus prisées d'Égypte. Les habitants vivent essentiellement du tourisme.

Louxor est le point de départ pour beaucoup de croisières sur le Nil pour rejoindre Assouan. Très agréable également, la simple balade de 2 ou 3 heures (de 30 à 50 £E l'heure) au couché du soleil est à ne pas manquer.

Louxor est une ville très touristique. Faites attention aux rabatteurs, chauffeurs de taxi et marchands qui risquent de vous arnaquer. Levez-vous tôt pour profiter des sites touristiques encore peu fréquentés et vous éviterez les insolations.

Réservez au moinsquatre jours pour visiter la ville et les sites antiques.

VOYAGE À LOUXOR

Transports

Le principal moyen de transport pour se rendre à Louxor depuis la France est l'avion. Les départs pour Louxor se font de Paris et de Marseille. Comptez en moyenne 1 700 euros pour un aller-retour avec Egyptair. Pour rejoindre le centre-ville, qui se trouve à 7 km de l'aéroport, vous devrez prendre le taxi (environ 20 £E).

Les vols intérieurs : Louxor est reliée au Caire et à Assouan avec des vols quotidiens. Comptez environ1 350 £E pour un aller-retour à partir du Caire et 500 £E à partir d'Assouan. 3 fois par semaine, des vols assurent le voyage vers Sharm-el-Sheikh. Comptez moins de 1 200 £E.

Trouver un hotel

QUE VOIR À LOUXOR

Monuments

Fondée il y a plus de quatre millénaires, Louxor, baptisée par Homère "la ville aux cent portes", se caractérise par le nombre impressionnant de ses temples. C'est aujourd'hui un véritable musée à ciel ouvert. Aux temples majestueux se sont accolées les maisons aux couleurs vives qui confèrent au village un aspect rural. Au détour de chaque rue, le passé côtoie le présent.

Visite de Louxor

Louxor est séparée en deux par le Nil, cela n'a pas empêché les Égyptiens de bâtir de part et d'autre des chef-d'oeuvres architecturaux.

La rive occidentale

Cette vallée est gardée par les colosses de Memnon. Phénomène naturel étrange, autrefois la voix plaintive de Memnon se faisait entendre au lever du soleil. La légende raconte que c'est Memnon qui pleurait la mort de son fils. En réalité, cela était dû à la rosée qui coulait sur la pierre. Malheureusement, cette plainte cessa lorsqu'au IIIe siècle, la statue fut rénovée.

Ouvrez grand vos yeux pour admirer le paysage désertique de ce côté du Nil que vous ne verrez dans aucun autre endroit sur terre. Les montagnes dessinées par le vent sont parsemées ici et là de maisons aux couleurs éclatantes qui n'hésitent pas à s'approcher d'étranges cavités. On surnomme cette rive la "cité des morts". C'est en fait une ancienne nécropole qui recèle des tombeaux où reposent depuis des milliers d'années les momies des plus grands pharaons.

Les sépultures royales sont réunies dans la Vallées des Rois. Tous les pharaons du Nouvel Empire y ont leur demeure : Ramsès II, Séti Ier, Aménophis II, Toutankhamon? Leurs compagnes ont été ensevelies dans la Vallée des Reines. Vous pourrez admirer entre autres la tombe de Néfertari de toute beauté. La Vallée des Nobles est également très intéressante. Elle regroupe plus de 400 sépultures. Dans la Vallée des Artisans, dans le village de Deir el-Medineh, se trouvent les tombes de ceux qui se sont attelés à la construction des temples de la région.

Au coeur de la montagne thébaine, le temple dédié à la reine Hatshepsout est remarquable. Magnifiquement intégré à la nature, c'est une des constructions les plus abouties et les plus surprenantes d'Egypte. N'oubliez pas d'aller voir le Ramesseum, temple massif construit par Ramsès II à sa propre gloire.

La rive orientale

De ce côté, la ville est édifiée autour du Temple de Louxor qui éblouit par son élégance architecturale. Cette oeuvre, entreprise par les rois Aménophis III et Ramsès II et dédiée aux dieux thébains, est plus qu'impressionnante?difficile de trouver les mots pour la décrire.

Juste 1 km plus loin le Temple de Karnak n'en demeure pas moins magnifique. Pour vous y rendre, quoi de plus agréable que de grimper dans une calèche (5 £E). Ce complexe fut remanié durant 1 500 ans et le résultat est exceptionnel. Surnommé Ipset-Isut "l'endroit de la perfection", ce fut à une époque le lieu le plus vénéré de toute l'Égypte.

Musées

Louxor est édifiée autour du Temple de Louxor qui éblouit par son architecture si particulière. Les origines de la ville sont encore en partie enfouies sous terre, mais deux excellents musées font revivre ces temps anciens.

Le musée de Louxor est incontournable. Il recèle une collection fascinante d'objets découverts sur les sites de Thèbes. Le musée de la momification vous fera découvrir cette pratique rituelle. Comment les Anciens préparaient les corps des défunts ? Quelles étaient leurs croyances ?

Autour du même sujet

Annonces Google