EN CE MOMENT

Saint-Jacques-de-Compostelle est une ville qui vibre tout au long de l'année à travers des événements musicaux, culturels et festifs. Voici ce qui vous y attend prochainement.

Atardecer no Gaiás

9 juillet au 3 septembre 2020

Tout l'été, la Cité de la Culture de Galice accueille une série de concerts gratuits en plein air sur sa Plaza Central. Tous les jeudis, à 21 h, des artistes galiciens prendront place sur la scène pour vous faire passer une soirée musicale. Indie, jazz, pop, soul ou encore flamenco, il y en a pour tous les goûts. En raison des circonstances sanitaires actuelles, la réservation est obligatoire.
Crédits : VicVa/Shutterstock

Cine y emociones. Un viaje a la infancia

22 juillet 2020 au 10 janvier 2021

Cette exposition gratuite, organisée au Museo Centro Gaiás de la Cité de la Culture de Galice, vous invite à découvrir comment l'enfance est représentée au cinéma depuis plus de 100 ans. Vous faisant revivre plusieurs émois cinématographiques grâce à une multitude d'extraits de films provenant de différentes générations, époques et contrées, elle expose plusieurs affiches, photographies, répliques et objets emblématiques, comme un balai Nimbus 2000 du premier opus de la série Harry Potter. Vous pouvez la découvrir tous les jours de 10 h à 20 h
Crédits : Iakov Filimonov/Shutterstock

Galicia, de Nós à nós

Octobre 2020 à janvier 2021

Organisée également au Museo Centro Gaiás de la Cité de la Culture de Galice, cette exposition gratuite met en lumière la Xeración Nós, groupe d'intellectuels galiciens considérés comme les pères de la patrie galicienne encore aujourd'hui. Elle vous invite donc à plonger dans l'histoire de la Galice pour mieux comprendre sa culture.
Crédits. : Joserpizarro/Shutterstock

QUE FAIRE ?

Qu'elle soit l'aboutissement d'un pèlerinage ou l'objet d'un city-trip de quelques jours, Saint-Jacques-de-Compostelle émerveille par ses trésors. Voici les activités à ne pas manquer lors de votre séjour !

Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

12€ l'entrée

Ultime destination des chemins de Compostelle, la Catedral de Santiago de Compostela est le monument incontournable de la ville. Derrière sa majestueuse façade mêlant harmonieusement art roman et baroque, elle renferme des trésors inestimables. Vous passerez d'abord sous le magnifique porche de la Gloire puis admirerez le maître-autel. Vous verrez ensuite la statue du saint, que vous pourrez enlacer avant de vous recueillir devant son tombeau dans la crypte. La cathédrale comporte aussi un musée retraçant l'histoire de ce lieu sacré. La basilique et la crypte sont ouvertes tous les jours de 9 h à 19 h. Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 h 30 à 14 h 30 et coûte 12 €/adulte et 2 €/moins de 12 ans. Ce billet comprend aussi l'accès au palais de Gelmírez.
Crédits : Andrey Lebedev/123RF

Praza do Obradoiro

Place centrale

Avant ou après la visite de la cathédrale, prenez le temps d'admirer les détails de la place qu'elle domine. La Praza do Obradoiro vous fascinera par sa taille imposante et les quatre monuments d'envergure qui l'entourent. Véritable musée d'architecture en plein air, elle arbore des styles très différents avec les éléments baroques de la cathédrale, les lignes néoclassiques du palais de Raxoi, la façade Renaissance de l'Hôtel des Rois Catholiques et les traits gothiques du collège de San Jerónimo.
Crédits : Joserpizarro/123RF

Casco historico

Quartier historique

Après avoir flâné sur la Praza do Obradoiro, perdez-vous dans le dédale de rues à arcades et de ruelles étroites débouchant sur de charmantes places dans le quartier historique de la ville. Vous traverserez les siècles en admirant les bâtiments de style médiéval, Renaissance et baroque se marier dans un mélange harmonieux. Malgré les nombreux restaurants et magasins de souvenirs de la Rúa do Franco, le Casco historico n'a rien perdu de son âme. L'ambiance y est absolument unique avec ses pèlerins venus des quatre coins du monde. Prenez le temps d'observer les façades pour repérer les nombreuses étoiles et coquilles Saint-Jacques qui les décorent !
Crédits : Lux Blue/Shutterstock

Monastère et église de San Martiño Pinario

À partir de 4€

Deuxième édifice le plus visité de la ville après la cathédrale, le monastère de San Martiño Pinario déploie son mélange d'art baroque et Renaissance sur 20 000 m². Construit au XVIe siècle, il abrite aujourd'hui deux jolis cloîtres, un musée renfermant d'importantes collections d'art sacré et une église aux magnifiques retables baroques. Situé à 3 minutes de marche de la cathédrale, il mérite tout autant la visite. Ouvert tous les jours de 11 h à 19 h du 1er novembre au 31 mai, et de 10 h à 20 h du 1er juin au 31 octobre. Tarif normal à 4 € et tarif réduit à 3 € pour les pèlerins, les étudiants de moins de 30 ans, les seniors de plus de 65 ans et les familles nombreuses. Visite guidée en espagnol à 6 € en tarif normal et 5 € en tarif réduit.
Crédits : Ivan Soto/123RF

Museo do pobo Galego

À partir de 4€

Installé dans un ancien couvent dominicain, le Musée du Peuple Galicien vous invite à découvrir la culture galicienne. Ses diverses salles abordent ainsi l'architecture, l'archéologie, l'art, la mer ou encore la musique de ce peuple du nord de l'Espagne. Outre les riches collections, prenez le temps d'admirer son splendide escalier hélicoïdal ! Ouvert de 11 h à 18 h du mardi au samedi et de 11 h à 14 h le dimanche et les jours fériés. Tarif normal à 4 €, tarif réduit à 1,50 € pour les étudiants de plus de 18 ans et les seniors de plus de 65 ans. Gratuit pour les étudiants de moins de 18 ans.
Crédits :  Tenreiro/Shutterstock

Centro Galego de Arte Contemporánea

Gratuit

Juste à côté du Musée du Peuple Galicien, vous pourrez visiter ce centre dédié à l'art contemporain exposant des œuvres d'artistes espagnols, portugais et d'Amérique latine. Si vous n'êtes pas vraiment attiré par l'art, vous serez impressionné par les salles immenses qu'il renferme et par la vue sur le centre historique depuis ses terrasses. De plus, l'entrée y est gratuite. Ouvert du mardi au dimanche de 11 h à 20 h.
Crédits : Julian Worker/Shutterstock

Museo das Peregrinacións e de Santiago

2,40€ l'entrée

Ce musée moderne, situé à 2 minutes de marche de la cathédrale, vous permettra d'en savoir plus sur le culte de saint Jacques à travers le monde et sur les origines du pèlerinage jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle. Une visite extrêmement intéressante à réaliser à tout petit prix ! Ouvert de 9 h 30 à 20 h 30 du mardi au vendredi, de 11 h à 19 h 30 le samedi et de 10 h 15 à 14 h 45 le dimanche et les jours fériés. Tarif normal à 2,40 €, tarif réduit à 1,20 € sur présentation du passeport de pèlerin, gratuit pour les moins de 18 ans, les plus de 65 ans et pour tout le monde le samedi à partir de 14 h 30 et le dimanche.
Crédits : Juan Bautista Cofreces/123RF

La Cidade da Cultura

Gratuit

Sur la route reliant l'aéroport à la ville, votre regard sera peut-être attiré par cet immense complexe architectural dominant le mont Gaiás. Imaginée par l'architecte américain Peter Eisenman, la Cité de la Culture de Galice inscrit Saint-Jacques-de-Compostelle dans l'ère moderne avec ses lignes futuristes. S'étalant sur près de 160 000 m², le site comprend un musée d'histoire, une bibliothèque, les archives et les services centraux de Galice, mais aussi d'autres espaces culturels et plusieurs parcs. Profitez de son entrée gratuite pour découvrir l'autre facette de la ville !Musée ouvert tous les jours de 10 h à 20 h. Reste du site ouvert de 8 h à 23 h.
Crédits : Kristof Bellens/Shutterstock

Parque de la Alameda

Jardin avec vue

Plus célèbre espace vert de la ville, le Parque de la Alameda vous propose de vous balader sous les eucalyptus, palmiers et autres grands arbres tout en profitant d'une superbe vue sur les tours de la cathédrale. Ce parc longe en effet la vieille ville et revêt une belle lumière en fin de journée pour vous permettre d'immortaliser l'instant avec de sublimes clichés.
Crédits : Tenreiro/Shutterstock

CHEMINS DE COMPOSTELLE

Chaque année, la ville accueille des millions de pèlerins l'ayant rejointe par l'un des chemins de Compostelle. Ce pèlerinage jusqu'au tombeau de l'apôtre saint Jacques, dans la crypte de la cathédrale de Santiago de Compostela, date du Moyen-Âge. Créé au IXe siècle, il connaît son apogée deux siècles plus tard. Devenu officiel après la prise de Grenade par Ferdinand d'Aragon et Isabelle la Catholique, il tombe toutefois lentement dans l'oubli. Il faut attendre l'authentification des reliques de saint Jacques en 1884 par le pape Léon XIII pour que le pèlerinage recommence à attirer les foules, avec un regain plus fort à partir des années 1950. Les années 1980 redoubleront sa popularité grâce à l'inscription de la vieille ville de Saint-Jacques-de-Compostelle au patrimoine mondial, et à l'attribution aux chemins de Compostelle du premier label " Itinéraire culturel européen " par le Conseil de l'Europe. Depuis, les sentiers du pèlerinage n'ont pas cessé de gagner en réputation, attirant non seulement les croyants, mais aussi les voyageurs en quête de solitude, de spiritualité ou tout simplement les passionnés de randonnée, de beaux paysages et d'art roman grâce aux divers sites traversés.

Si l'itinéraire des pèlerins du Moyen-Âge existe toujours aujourd'hui, de nombreux autres ont été créés au fil du temps. Au départ de la France, on trouve ainsi quatre grands itinéraires principaux avant d'entrer en Espagne :

  • La voie de Tours ou Via Turonensis, un itinéraire de 960 kilomètres démarrant de Paris pour rejoindre Saint-Jean-Pied-de-Port en passant par le sanctuaire de Saint-Martin à Tours.
  • La voie de Vézelay ou Via Lemovicensis, un circuit de 1100 kilomètres reliant la colline éternelle de Vézelay à Saint-Jean-Pied-de-Port en traversant la Loire, Bourges et Neuvy-Saint-Sépulchre.
  • La voie du Puy-en-Velay ou Via Podiensis, vous faisant parcourir 750 kilomètres en marquant des arrêts à l'abbatiale de Conques, à l'abbaye de Moissac et à la collégiale de la Romieu, entre autres.
  • La voie d'Arles ou Via Tolosana qui, comme son nom l'indique, passe par Toulouse et parcourt la Provence puis la région des Pyrénées sur près de 1000 kilomètres.

Plus beau village de France, Saint-Jean-Pied-de-Port marque le point de départ de plusieurs chemins de Compostelle en Espagne. Si les itinéraires se multiplient pour atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle, les deux circuits les plus populaires sont :

  • Le Camino Francés, chemin mythique d'environ 800 kilomètres passant par Puente la Reina, León et Saint-Jacques-de-Compostelle, avant de se poursuivre jusqu'à Fisterra, autrefois considéré comme le bout du monde. Il est aussi le plus fréquenté, surtout durant les mois d'été.
  • Le Camino del Norte, superbe chemin côtier de plus de 880 kilomètres, démarrant de Bayonne et longeant la côte Atlantique en traversant de magnifiques paysages maritimes avant d'arriver à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Sur la route, vous trouverez de nombreux gîtes et maisons d'hôtes accueillant les pèlerins. Selon votre itinéraire, il faudra ainsi prévoir un budget entre 8 € et 20 € la nuit pour les gîtes en France, et entre 3 € et 9 € la nuit pour les auberges en Espagne. Pour découvrir tous les itinéraires, choisir le circuit le plus approprié à vos envies et obtenir des informations pratiques, n'hésitez pas à visiter le site de l'Agence des Chemins de Compostelle !

RANDONNÉE

L'expérience du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle vous tente ? Quels itinéraires choisir pour vivre une expérience unique ?

Le Camino Primitivo

Difficulté moyenne

Cet itinéraire de 318 kilomètres démarre d'Oviedo pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle en 13 jours de marche. Sur ce circuit balisé, de difficulté moyenne en raison de quelques dénivelés, vous traverserez des petits villages ruraux et des paysages naturels où règne le silence. En chemin, vous croiserez plusieurs sites d'intérêt, comme le centre historique de Grado, le sanctuaire de la vierge sur le Monte Fresno, le palais de Dóriga et les murailles de Salas et Lugo. Moins fréquenté que les autres, ce sentier comporte moins de gîtes ruraux et d'auberges à proximité. Il vaut donc mieux réserver pour partir l'esprit tranquille.
Crédits : Martin Schuetz/Shutterstock

Le Camino Francés

Difficulté moyenne

Démarrant du col de Roncevaux à Saint-Jean-Pied-de-Port ou du col du Somport depuis Oloron-Sainte-Marie, cet itinéraire mythique de près de 800 kilomètres et durant 33 jours de marche est le plus prisé par les pèlerins. Pour le découvrir sans prendre un mois de congé, vous pouvez le démarrer directement en Galice, depuis le col d'O Cebreiro, réduisant la distance à environ 160 kilomètres. De difficulté moyenne, ce circuit vous fera traverser des points de vue superbes comme l'Alto do Poio, mais aussi de jolies cités, comme Sarria, Portomarín et Melide, avant d'arriver à Saint-Jacques-de-Compostelle.
Crédits : Michilaosabatico/Shutterstock

Le Camino del Norte

Panoramas

Sauvage et sportif, le Chemin Côtier vous fait découvrir les magnifiques paysages maritimes de la côte du nord de l'Espagne en reliant Bayonne à Saint-Jacques-de-Compostelle. Si l'itinéraire complet s'étire sur 878 kilomètres et dure 39 jours de marche, il est possible de le débuter en Galice à Ribadeo. Le trajet jusqu'à la cathédrale de Santiago de Compostela s'étire alors sur moins de 200 kilomètres, présentant une difficulté moyenne, et parcourt des paysages naturels préservés comme les Terras do Miño. En chemin, vous pourrez faire escale à Mondoñedo, Abadín, Vilalba, Baamonde ou encore Arzúa avant d'atteindre votre destination.
Crédits : Alex Casanovas/Shutterstock

Le Camino Portugués

Au départ du Portugal

Si vous atterrissez à Lisbonne, il est possible de rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle en empruntant ce superbe sentier océanique de 604,5 kilomètres. La partie portugaise du chemin étant toutefois un peu dangereuse en raison des quelques voies de circulation routière par lesquelles elle passe, vous pouvez démarrer cette randonnée à la frontière, soit à partir d'A Guarda, pour un trajet de difficulté moyenne de 162 kilomètres, soit à partir de Tui pour relier Saint-Jacques-de-Compostelle en 117,5 kilomètres. Ces deux itinéraires différents se rejoignent à Redondela et se poursuivent le long de la côte occidentale en traversant Pontevedra, Caldas de Reis et Pontecesures.
Crédits : Sergiy Zavgorodny/123RF

Le Camino de Fisterra

Facile

Vous ne pouvez prendre que quelques jours de congé ? Pour avoir un aperçu des chemins de Compostelle, le camino de Fisterra est idéal. Entièrement balisé et ne présentant pas de difficulté technique, il démarre de Saint-Jacques-de-Compostelle pour rejoindre le cap Finisterre, autrefois considéré comme le bout du monde. D'une distance de 88,5 kilomètres, ce circuit prend 3 jours de marche et passe par les villes de Negreira et Olveiroa avant d'arriver au mythique phare du cap. D'autres complètent cet itinéraire par le sanctuaire de la Vierge da Barca de Muxía avant de terminer au Finisterre, ce qui ajoute une journée de plus. Au bout du chemin, la tradition veut que les pèlerins brûlent leurs vêtements pour marquer une renaissance. Peu importe si vous la respectez ou non, vous aurez l'impression d'être arrivé au terme d'un cycle de votre vie en regardant les falaises se jeter dans les eaux de l'océan.
Crédits : tonobalaguer/123RF

Trouver un vol avec Liligo

AÉROPORT

Ceux qui ne font pas le pèlerinage peuvent directement atterrir à Saint-Jacques-de-Compostelle. La ville dispose en effet d'un aéroport se trouvant à une dizaine de kilomètres à l'est. Pour rejoindre le centre depuis l'aéroport de Lavacolla, ou Aeropuerto Internacional de Santiago de Compostela (SCQ), vous avez le choix entre trois moyens de transport :

  • La voiture, que vous pourrez louer sur place. Le trajet vers la ville ne vous prendra que 20 minutes en suivant l'A-54 ou la N-634.
  • Les bus de la compagnie Empresa Freire. Circulant de 7 h à 23 h, ils partent toutes les 30 minutes au départ de l'aéroport et rejoignent le centre en 20 minutes. Le billet aller coûte 3 € et peut s'acheter en ligne sur le site de la compagnie ou directement auprès du chauffeur. Si vous reprenez l'avion à Saint-Jacques-de-Compostelle, sachez qu'un billet aller-retour revient à 5,10 €.
  • Le taxi. Une course vers le centre-ville depuis l'aéroport tourne autour de 20 €.

Si vous comptez explorer la Galice, notez que Saint-Jacques-de-Compostelle se trouve entre les aéroports de La Corogne, à 69 kilomètres au nord, et de Vigo-Peinador, pour la ville de Pontevedra, à 89 kilomètres.

CLIMAT

Saint-Jacques-de-Compostelle est au nord-ouest de l'Espagne, non loin de l'Atlantique. Elle possède donc un climat océanique, avec des températures plutôt douces et une grande humidité. Les précipitations sont en effet abondantes, atteignant près de 1900 mm par an. Si la pluie reste fréquente toute l'année, surtout entre novembre et février, la ville connaît une saison plus sèche aux mois de juillet et d'août. L'été est donc la meilleure période pour voyager à Saint-Jacques-de-Compostelle. Une particularité de la ville est toutefois le brouillard, qui tombe même les nuits estivales. Pensez d'ailleurs à prendre une veste légère, car le thermomètre peut chuter sous les 10 °C en soirée. Les mois de mai, juin et septembre sont également agréables avec de belles journées ensoleillées, même si la pluie est un peu plus fréquente. Si vous craignez la chaleur et les pics à 35 °C de l'été, partir à cette période peut être une bonne solution. L'automne et l'hiver sont en revanche beaucoup plus humides et frais, la sensation de froid étant augmentée par le souffle du vent, très présent à cette période de l'année.

Mois Ensoleillement Températures moyennes Température de l'eau Jours de pluie Note
Janvier 3 h/jour 8,5 °C 13 °C 16 *
Février 4 h/jour 8,5 °C 13 °C 14 **
Mars 5 h/jour 10 °C 13 °C 13 **
Avril 6 h/jour 11,5 °C 13 °C 14 ***
Mai 6 h/jour 13,5 °C 14 °C 14 ****
Juin 8 h/jour 16,5 °C 16 °C 8 ****
Juillet 8 h/jour 19 °C 18 °C 5 *****
Août 8 h/jour 19 °C 19 °C 5 *****
Septembre 6 h/jour 17,5 °C 18 °C 9 *****
Octobre 4 h/jour 14,5 °C 17 °C 13 ***
Novembre 3 h/jour 11 °C 15 °C 14 **
Décembre 3 h/jour 9 °C 14 °C 16 *

Autour du même sujet