Galice

Galice MIS A JOUR LE 22 SEPTEMBRE 2015 - La Galice se trouve au nord-ouest de l'Espagne, juste au-dessus du Portugal. Elle compte environ 2,8 millions d'habitants. Cette région est atypique. On est loin de notre représentation habituelle de l'Espagne. Les paysages verdoyants et le climat humide nous font plutôt penser à l'Irlande. D'ailleurs, les Galiciens sont d'origine celte et revendiquent leur culture.La région se caractérise aussi par un littoral de toute beauté.

Sa spécificité est la présence de rias, des estuaires envahis par la mer. On distingue Rías Altas, au nord et Rías Baixas, à l'ouest de la Galice. Les côtes déchiquetées et les criques désertes confèrent à la région un charme étonnant. L’Océan Atlantique tient, d'ailleurs, une place primordiale dans la vie des Galiciens. Ce sont des marins hors paire et la pêche fait encore vivre un bon nombre de familles.

Pendant longtemps, la Galice fut isoléedu reste de l'Espagne. Elle connut de graves problèmes économiques en raison des sols peu fertiles. La région connut, par le passé, un grave exode. Les Galiciens sont partis, en masse, vers l'Amérique du Sud.

Aujourd'hui, la région connaît un regain de vitalité. Si vous aimez lesdestinations originales, n'hésitez plus ! La Galice est faite pour vous...

Histoire de la Galice

Les Celtes s'installèrent en Galice vers 1000 avant J.-C.. Ils prospérèrent dans la région jusqu'en 137 avant J.-C., année de la conquête romaine. Les Romainsoccupèrent la Galice jusqu'au Ve siècle.

Ensuite, la région connut des invasions successives. Les Suèves, un peuple du nord de l'Europe, chassèrent les Romains. Puis, la Galice fut occupée, tour à tour, par les Vandales et par les Wisigoths. Les Maures s'y installèrent pour sept siècles, à partir de l'an 730. Malgré cette durée, l'influence arabe fut limitée sur l'identité galicienne.

Entre le VIIIe et le Xe siècles, la région fut gouvernée par les souverains des Asturies, puis du León. La Galice fut définitivement rattachée au Royaume d'Espagne et la séparation avec le Portugal fut définitive. En 1495, les Rois Catholiques imposèrent leur autorité à la Galice.

Le XVe siècle fut marqué par une grande prospérité économique et artistique. Mais peu à peu, les choses se gâtèrent. Pour des raisons diverses, la Galice ne parvint pas à s'intégrer dans la Révolution industrielle. Au XIXe siècle, l'économie, presque exclusivement agricole, créa une grande pauvreté et un exode massif vers l'Amérique du Sud. L'émigration continua jusqu'aux années 1950 mais se déplaça vers les pays européens ou vers les centres économiques de l'Espagne tels Madrid ou Barcelone.

Cet exode dura jusqu'aux années 70. La chute du régime de Franco permit à la Galice de devenir une Communauté autonome d'Espagne. Dès lors, la région commença à se développer et à s'ouvrir à l'extérieur.

Aujourd'hui, les activités économiques se sont diversifiées. La région est devenue un pôle majeur grâce à la pêche et au commerce. Le tourisme est, lui aussi, en pleine expansion.

Trouver un vol

VOYAGE EN GALICE

Météo / Quand partir

Climat et Météo

Son climat, typiquement océanique, rappelle ceux de ses cousines celtes, la Bretagne et l'Irlande. Les pluies y sont très abondantes (environ 1m par an) et le vent omniprésent. D'ailleurs, les tempêtes ne sont pas rares. Le parapluie sera votre meilleur allié pour arpenter les paysages verdoyants de la Galice !

Ces fréquentes précipitations ont une grande influence sur les températures. Celles-ci dépassent rarement les 25°C en été. Cependant, la région bénéficie d'hivers si doux que les habitants de la capitale, Saint-Jacques de Compostelle, ont surnommées leur ville "l'endroit où la pluie est un art".

Quand partir ?

L'étéest la saison idéalepour partir à la découverte de la Galice. La région n'est pas sujette aux chaleurs excessives et à la sécheresse comme le reste de l'Espagne. Pendant la période estivale, le soleil est rayonnant, le ciel est bleu et un vent léger est toujours là pour rafraîchir l'atmosphère.

Températures moyennes

Eau : non applicable.

Passeport / Visa / Formalités

Pas besoin de passeport ni de visa.

Transports

Aeroports

L'aéroport de Saint-Jacques-de-Compostelle accueille les vols internationaux. Il se trouve à environ 10 km de la ville même.

Des navettes font le lien entre l'aéroport et le centre-ville.

Deux autres aéroports accueillent les vols internationaux :

- l'aéroport de Vigo

- l'aéroport de la Coruna (Corogne)

Monnaie

Monnaie

Euro

Pourboires

Le pourboire n'est pas une obligation, mais vous pouvez en laisser si vous voulez !

Prix moyens

Séjour (hors voyage A/R) : de 350 euros à 650 euros

Hôtels 1 et 2 étoiles : de 20 euros à 65 euros

Hôtels 3 étoiles : de 65 euros à 150 euros

Hôtels 4 étoiles ou plus : de 150 euros à 180 euros

Restaurants bon marché : de 10 euros à 15 euros

Restaurants traditionnels : de 10 euros à 50 euros

Restaurants Grandes tables : de 50 euros à 200 euros

Points forts

Saint-Jacques-de-Compostelle

La côte

Les phares

Le patrimoine culturel

Les espaces naturels (parc)

La gastronomie (fruits de mer)

Vie pratique

Standards Locaux

L'électricité est du 220 V.

Le système métrique est utilisé.

Carte d'identité

Culture / Traditions

Contrairement au reste de l'Espagne, fortement influencée par la culture arabo-musulmane, la Galice revendique son ascendance celte. Son passé en fait la fière cousine de l'Irlande et de la Bretagne.

Les Galiciens sont véritablement passionnés par la musique. Tradition oblige, ici on joue de la gaita (cornemuse) ! Certains joueurs de cornemuse sont de véritables vedettes en Galice. L'intérêt semble se décupler quand il s'agit de joueuses. En effet, de plus en plus de femmes deviennent des virtuoses de cet instrument. Les groupes folkloriques sont nombreux mais la musique galicienne se renouvelle également dans le courant du rock celtique.

Une autre composante essentielle de cette culture est le galicien ou galego. Cette langue est plus proche du portugais que du castillan. Les différences majeures se trouvent surtout dans le vocabulaire. Aujourd'hui, le galicien est parlé par près de trois millions de personnes et son apprentissage est en perpétuel développement. La littérature et la poésie galiciennes sont reconnues et vivement encouragées.

Évoquons à présent le caractère des Galiciens. Rassurez-vous, ils ne mordent pas... c'est même tout le contraire ! La longue tradition du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle a exacerbé leur tendance naturelle à la convivialitéet à la chaleur humaine. Par contre, ils aiment leur tranquillité et préfèrent le calme de la campagne à l'agitation des villes.

Malgré toutes ces spécificités, la Galice ne possède pas un sentiment nationaliste exacerbé. Les Galiciens vivent avec leur double identité, régionale et nationale, et ne veulent pas, pour la plupart, en abandonner une au profit de l'autre.

Trouver un hotel

QUE VOIR EN GALICE

Où aller ?

Nature/Parcs nationaux/Zoo/Réserves

Il existe de nombreux parcs en Galice où profiter de sa nature. A ne pas manquer pour le dépaysement, celui des îles atlantiques. Le Parc national des Islas Atlántica regroupe de petits îlots et une faune incroyable. A découvrir !

Patrimoine culturel / Culture urbaine / monuments

Capitale de la Galice, Saint-Jacques-de-Compostelle est connue à travers le monde et pour cause : elle regorge de monuments à visiter. Elle est d'ailleurs inscrite commepatrimoine de l'humanité par l'Unesco.

A voir : la très belle cathédrale, le monastère de San Martin Pinario, le couvent Santo Domingo de Bonaval... Une ville pas seulement spirituelle : jeune, dynamique, gastronomique, et festive, il fait bon y passer quelques jours !

Insolite

Pour les passionnés de la mer, ne manquez pas, si vous arpentez la côte de la Galice, d'aller voir les phares, notamment pour leur architecture assez hétéroclite.

Monuments

Pendant longtemps, la Galice est restée dans un certain isolement. Cette région est encore relativement préservée du tourisme. Pourtant, elle recèle quelques monuments somptueux,au milieu de ses paysages verdoyants.

La religion catholique est profondément ancrée en Galice et les nombreux édifices religieux en sont la meilleure illustration. Cathédrales, églises et monastères rivalisent de beauté...

Parcours en Galice

Les trois villes galiciennes les plus intéressantes au niveau architectural sont Saint-Jacques-de-Compostelle, La Corogne et Lugo.

La Corogne, ce n'est pas qu'un club de football ! C'est aussi une charmante ville de Galice avec quelques monuments remarquables. La Torre de Hércules, un phare romain du IIe siècle, est le symbole de la ville. Sinon, la vieille ville vous charmera par ses nombreux édifices religieux tels l'Eglise Santo Domingo ou le Couvent de Santa Bárbara.

Si vous n'aviez qu'une seule ville à visiter en Galice, ce serait Saint-Jacques-de-Compostelle ! Le centre-ville est harmonieux malgré la différence de styles architecturaux. Deux monuments valent particulièrement le coup d’œil. Le Couvent de San Martiño Pinario du Xe siècle vous étonnera par sa splendide façade et son impressionnante décoration intérieure de type baroque.

A proximité, découvrez l'Hostal de los Reyes Católicos. Cet hospice fut édifié en 1501, par Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille, pour héberger et soigner les pèlerins. Aujourd'hui, il est aménagé en parador (établissement hôtelier).

Mais le chef-d’œuvre de Saint-Jacques-de-Compostelle est sa magnifique cathédrale. Ses deux tours hautes de 74 m et la finesse de ses sculptures en font l'un des édifices majeurs de la chrétienté.

Enfin, rendez-vous à Lugo ! La ville vaut surtout pour sa muraille romaine, très bien conservée. Jetez aussi un coup d’œil à la cathédrale qui s'inspire de sa grande sœur de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Cependant, ces trois cités ne sauraient faire oublier d'autres charmantes villes de Galice. Baiona vous séduira par sa collégiale romano-gothique et le château de Monterreal, une ancienne forteresse royale du XVIe siècle. Ourense et Pontevedra, capitales de leur province respective, méritent également qu'on s'y arrête.

Musées

Les musées de Galice ne sont pas très nombreux mais certains sont de grande qualité.

Beaucoup traitent de l'histoire de la région.

Le Musée Provincial de Lugo est très complet Il évoque tous les aspects de la culture galicienne, depuis l'Antiquité. Si vous vous intéressez particulièrement aux origines celtes de la Galice, les vestiges d'un village d'un millier d'habitations sont exposés au Musée du Mont de Santa Tecla, près de A Guarda.

La polyvalence du Musée de Pontevedra en fait l'un des plus beaux de Galice. On peut y voir, entre autres, des bijoux celtes, des peintures de l'école espagnole du XVe siècle et des dessins d'Alfonso Castelao, un caricaturiste galicien du XXe siècle. Si vous préférez l'art contemporain, le CGAC (Centre Galicien d'Art Contemporain) de Saint-Jacques-de-Compostelle fera votre bonheur.

Enfin, amoureux des embruns et du grand large, ne manquez pas de visiter le Musée de la Mer à Vigo.

Parcs naturels

En Galice, la nature dévoile toutes ses splendeurs. La campagne verdoyante rivalise de beauté avec les côtes littorales. La Galice a su sauvegarder son environnement exceptionnel de l'urbanisation galopante. Pour lui assurer davantage de protection, la région a créé des parcs naturels, aussi bien en zones rurales qu'en bord de mer.

La Réserve de la Biosphère Terras do Miño

Elle se trouve au nord de la province de Lugo. Elle s'étend sur 363 000 hectares, en amont du fleuve Miño. Elle a été créée par l'Unesco en 2002.

Les paysages sont composés d'une alternance de forêts épaisses, de lacs intérieurs et de collines. L'environnement de type océanique crée une flore spécifique. Les forêts sont peuplées de chênes, de châtaigniers ou de bouleaux. Le Miño est parsemé de jolies îles fluviales. Ce sont les lieux les plus protégés de la réserve. En effet, ces îles créent un écosystème aquatique unique. L'eau représente la richesse de cette zone, elle approvisionne d'ailleurs l'ensemble de la Galice.

26 communes sont englobées dans la Réserve de la Biosphère Terras do Miño. Leur tradition agricole a paré la région de pâturages et de champs de toute beauté. L'ensemble de la zone est caractérisé par une faune et une flore d'une variété incroyable.

La Réserve comprend également divers monuments qui valent le coup d'oeil. A O Corgo, un site ethnographique du XVIe siècle présente les activités artisanales de la Galice. Sinon, ne ratez pas un petit détour par Lugo. Vous y découvrirez sa muraille romaine étonnamment bien conservée.

Le Parc National Maritime des Iles Atlantiques

Il est situé dans la province de Pontevedra. Il inclut les îles Cíes, l'île de Ons, l'île Cortegada et l'île Sálvora. Elles font toutes partie des Rías Baixas (rias inférieures), des estuaires envahis par la mer. La surface protégée se divise entre 7.138 hectares maritimes et 1.195 hectares terrestres.

Ce parc naturel comprend une biodiversité assez étonnante. Pour la flore, on dénombre 200 types d'algues et 400 espèces de végétaux terrestres. On y trouve la plus grande forêt de lauriers d'Europe. La faune, quant à elle, est très variée. Les îles accueillent une importante colonie d'oiseaux marins : mouettes, cormorans, guillemots... En dehors des habituels crustacés et mollusques, vous aurez peut-être la chance de voir une tortue, un phoque, un dauphin ou même une baleine !

Des liaisons maritimes sont possibles de juin à septembre.

QUE FAIRE EN GALICE

Shopping

Que rapporter ?

Des robes de Sévillane (ou de flamenco), un plat à paella, des plats en terre cuite et autre poteries, ces castagnettes, un sombrero, de l'huile d'olive...

Sports

Golf

Vous aimez le golf : la Galice vous allez adorer ! Il existe de nombreux parcours de golf en pleine nature. Paysage, golf de qualité, de quoi vous exercer dans les meilleurs conditions.

Parmi les parcours les plus réputés :

- le Club de Golf de La Toja (avec vue sur la mer)

- le Real Aero Club de Saint-Jacques-de-Compostelle (avec obstacles et parcours original)

Randonnée / Trek

Il existe trois principaux chemins pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle :

Le camino francès (Chemin Français) : le plus célèbre et le plus emprunté

Roncesvalles (Roncevaux en France) et Pampelune > ou Jaca et Sanguesa > puis Puente de la Reina > Estella > Logrono > Najera > Santo Domingo de la Calzada > Atapuerca > Burgos > Carrion de los Condes > Sahagun > Léon > Astorga > Ponferrada > Las Médulas > Villafranca del Bierzo > O Cebrero > Samos > Sarria > Melide > Santiago de Compostela

Le camino del norte (Chemin du Nord), qui passe par le Pays basque, puis la Cantabrie et les Asturies 

San Sebastian > Bilbao > Santander > Cuevas de Altamira > Oviedo > Ribadeo > Lugo > Melide > Santiago de Compostela

Le camino inglès (ou Chemin Anglais), reliant la ville de Corogne en Galice à celle de Saint-Jacques

Généralités

La Galice est une région où les amoureux de sport pourront s'adonner à leur passion. Vélo, plongée, randonnées, vous aurez le choix !

A faire aussi : du canoë-kayak, rafting sur les nombreux cours d'eau qui traversent la Galice (Rias Altas et Baixas).

Autour du même sujet

Annonces Google