Lionel Jospin : biographie courte, dates, citations

BIOGRAPHIE DE LIONEL JOSPIN - Lionel Jospin est né le 12 juillet 1937 à Meudon.

Biographie courte de Lionel Jospin - Diplômé de l'Institut des études politiques et de l'ENA, Lionel Jospin a entamé sa carrière politique dès la fin des années cinquante en s'engageant à l'UGS. C'est en 1971 qu'il rejoint le PS où il occupera entre autres la fonction de premier secrétaire de 1981 à 1988. Nommé ministre de la Jeunesse et des Sports, ministre d'État et de l'Éducation nationale en 1988, il devient Premier ministre en 1997, à la suite de la dissolution de l'Assemblée nationale souhaitée par Jacques Chirac.

Lionel Jospin se présente aux présidentielles de 2002 où il est battu par le candidat du FN, Jean-Marie Le Pen. Il décide alors de se retirer de la "vie politique active". Dans l'entourage de Martine Aubry et de François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012, il est nommé en juillet 2012 à la tête d'une commission sur la moralisation de la vie politique.

Lionel Jospin : dates clés

24 janvier 1981 : Congrès de Créteil
Le congrès de Créteil du PS désigne Mitterrand comme candidat du parti à la présidentielle de 1981. Il était alors en concurrence avec Michel Rocard. La défaite aux élections de 1974 a en fait été le début d’une montée en puissance du parti qui gagne des voix dans l’opinion. Pour la première fois de son histoire, il aurait pu sortir majoritaire aux législatives en 1978 mais a échoué de peu. Pour enfin réussir, le candidat adopte les célèbres « 110 propositions », qui proposent entre autres l’abolition de la peine de mort. C'est Jospin qui lui succède à la tête du parti.
5 février 1995 : Jospin candidat du PS pour les Présidentielles
C’est finalement un ancien ministre discret depuis la défaite aux législatives de 1993 qui est désigné par le Parti socialiste pour les Présidentielles : Lionel Jospin. Celui-ci vient combler le vide créé par le désistement de Jacques Delors. Mais il est donné perdant par les observateurs avant même le début de la campagne. Pourtant, il créera la surprise en arrivant en tête du premier tour et en obtenant un score de 47,4% au second tour.
2 juin 1997 : Jospin premier ministre d'un gouvernement de gauche plurielle
Après avoir dissous l’Assemblée et vu la gauche remporter les législatives, Jacques Chirac est contraint d’appeler celui à qui il a fait face aux présidentielles en 1995. C’est ainsi que Lionel Jospin devient premier ministre et que la troisième cohabitation débute. Son gouvernement rassemble une « Gauche plurielle », rassemblant pour la première fois socialistes, verts et communistes.
19 juin 1997 : Jospin annonce la fermeture de Superphénix
Lionel Jospin, répondant aux exigences des Verts de la Gauche plurielle, annonce la fermeture du surgénérateur Superphénix de Creys-Malville, dans l’Isère. Projet international commencé en 1977 financé essentiellement par EDF et ENEL, Superphénix fut l’objet de tensions et de scandales avant même que sa construction ne soit commencée. Débutant sa production en 1985, il n’atteindra que rarement sa pleine puissance et subira de nombreux dysfonctionnements autant techniques qu’administratifs. Après seulement 12 années de fonctionnement laborieux, le surgénérateur n’aura pas été rentabilisé.
13 décembre 1999 : Processus de Matignon
Un an après l’assassinat du préfet Erignac et quelques mois après l’affaire des paillotes, le Premier ministre Lionel Jospin reçoit à Matignon l’ensemble des élus corses, y compris les nationalistes. Cette réunion a pour but de sortir la Corse d’une situation chaotique. Elle aboutit au Processus de Matignon qui prévoit notamment l’enseignement du Corse dans les écoles, des mesures économiques spécifiques et des transferts de compétence à l’Assemblée de Corse. Le transfert de compétences législatives sera par contre annulé par le Conseil constitutionnel, saisi par l’opposition. Le processus de Matignon sera promulgué le 22 janvier 2002.
21 avril 2002 : Jean-Marie Le Pen accède au second tour de l'élection présidentielle
Le candidat du Front National obtient 16,86 % des voix, et Jacques Chirac 19,88 %. Lionel Jospin, battu avec 16,18 % des voix, annonce immédiatement qu’il se retire de la vie politique. Cet événement déclenchera de nombreuses manifestations dans tout le pays, et Chirac sera finalement largement réélu au deuxième tour avec 82,21 % des voix.
28 mars 2004 : Raz de marée rose aux régionales
En pleine reconstruction depuis la défaite de Jospin dès le premier tour des Présidentielles et les résultats médiocres aux législatives, le PS retrouve le sourire avec les élections régionales. Pour la première fois de l’histoire, seules l’Alsace et la Corse, sur les 22 régions dont les résultats sont connus, restent à droite. La gauche conserve ainsi ses huit régions et en gagne 12. Toutefois les observateurs concluent avant tout à une défaite de la droite due à un gouvernement peu populaire plutôt qu'à une véritable victoire de la gauche.

Contemporain

Lionel Jospin : biographie courte, dates, citations
Lionel Jospin : biographie courte, dates, citations

Sommaire Biographie courte de Lionel Jospin Lionel Jospin : dates clés Biographie courte de Lionel Jospin - Diplômé de l'Institut des études politiques et de l'ENA, Lionel Jospin a entamé sa carrière politique dès la fin des années...