Quelles sont les charges déductibles des revenus fonciers ?

Quelles sont les charges déductibles des revenus fonciers ? Si vous êtes au régime réel pour vos revenus fonciers, vous devez penser à déduire l'intégralité des charges dont vous vous êtes acquitté au cours de l'année d'imposition. Mais que peut-on mentionner ?

Vous êtes détenteur d'un ou plusieurs biens immobiliers que vous louez nus ? Dans ce cas, les recettes que vous tirez relèvent des revenus fonciers. En dessous de 15 000 euros de recettes annuelles, vous êtes automatiquement au régime micro-foncier. Vous pouvez toutefois y renoncer - l'option est irrévocable durant trois ans, tout de même - et choisir le régime réel. 

Il présente l'avantage de permettre aux contribuables de déduire toutes leurs charges sans exception - le micro-foncier n'en bénéficie pas puisqu'il se voit appliqué un abattement forfaitaire de 30% au titre des charges - , acquittées durant l'année d'imposition. Mais quelles sont celles que vous allez pouvoir mentionner dans votre déclaration de revenus ? Voici quelques exemples : 

  • Les travaux d'amélioration, de réparation et d'entretien
  • Les frais de gestion et de gérance
  • Rémunérations des gardiens et concierges
  • Les frais de procédure 
  • Les intérêts d'emprunt
  • Le coût de l'assurance
  • Les taxes foncières 

Toutes ces charges doivent être mentionnées dans le formulaire 2044 de la déclaration de revenus. Lorsque les charges déductibles se révèlent supérieures aux recettes que vous avez encaissées, on parle de déficit foncier. Il est imputable sur votre revenu brut global de l'année dans la limite de 10 700 euros. Le déficit en question est à reporter en case 4BC de la déclaration 2042. Vous avez un doute sur une dépense effectuée que vous souhaitez éventuellement imputer ? Contactez votre centre des impôts. 

Veillez à conserver tous les documents (factures, notes, courriels...) attestant de chaque dépense, en cas de contrôle de l'administration fiscale. Rappelez-vous également que chaque somme doit avoir été payée au cours de l'année d'imposition, et non l'année du dépôt de votre déclaration de revenus.  

Revenus fonciers