Parent seul, parent isolé et demi-part supplémentaire : mode d'emploi

Parent seul, parent isolé et demi-part supplémentaire : mode d'emploi En tant que parent seul ou isolé, ayant à charge un ou plusieurs enfants, vous pouvez bénéficier d'une demi-part supplémentaire. On vous explique la marche à suivre.

Vous vivez seul avec au moins un enfant, dont vous avez la charge exclusive, et vous vous interrogez sur la manière dont votre impôt sur le revenu peut être calculé compte tenu de votre situation ? Sachez que chaque enfant ouvre le droit à une demi-part supplémentaire de quotient familial. A compter du 3e enfant, c'est une part entière qui vient s'ajouter, explique-t-on sur le site du Bulletin Officiel des Finances publiques. On vous résume le nombre de parts si vous êtes parent isolé :

  • Vous n'avez aucun enfant à charge : 1 part
  • Vous avez un enfant à charge : 2 parts
  • Vous avez deux enfants à charge : 2,5 parts
  • Vous avez au moins trois enfants à charge : vous obtenez une part supplémentaire par enfant.

Si vous êtes célibataire ou divorcé, vous pouvez aussi bénéficier d'une majoration du nombre de parts du quotient familial, comme suit :

  • Vous n'avez aucun enfant à charge : 1 part
  • Vous avez un enfant à charge : 1,5 parts
  • Vous avez deux enfants à charge : 2 parts
  • Vous avez au moins trois enfants à charge : vous obtenez une part supplémentaire par enfant.

Cochez la case L ou T pour obtenir une demi-part supplémentaire

Attention, l'avantage est réduit lorsque l'enfant est en garde partagé. Si vous êtes veuf, l'avantage est plus important. En fonction du nombre d'enfants que vous avez à charge, votre quotient familial est le même que celui d'une personne mariée. On vous résume les majorations possibles :

  • Vous avez un enfant à charge : 2,5 parts
  • Vous avez deux enfants à charge : 3 parts
  • Vous avez trois enfants à charge : 4 parts.  

La démarche pour obtenir cette demi-part supplémentaire intervient au moment de la déclaration de revenus. Si vous remplissez le formulaire papier n°2042 ou la déclaration en ligne sur le site des impôts, il vous faudra cocher l'une des cases suivantes, en fonction de votre situation :

  • Si vous êtes parent isolé : il faut cocher la case T. 
  • Si vous êtes célibataire, divorcé, veuf, séparé et vous avez élevé un enfant durant cinq ans au moins et viviez seul : cochez la case L.

Dans la partie C, dédiée aux personnes à charge, vous devrez évidemment donner des précisions sur le nombre d'enfants à charge, ainsi que leurs dates de naissance. Pour rappel, vous ne pouvez pas cumuler un nombre infini de parts supplémentaires de quotient familial. L'avantage est plafonné. A titre indicatif, il était limité à 1 551 euros pour l'année 2018, en règle général. Les situations de parent isolé ou veuf, donnent lieu à des plafonds différents que voici :

  • Pour un parent isolé : le plafond est limité à 3 660 euros pour la part entière accordée pour le 1er enfant à charge.
  • Pour une personne seule qui a élevé un enfant durant 5 ans au moins : 927 euros pour la demi-part accordée en plus
  • Pour un veuf : l'avantage fiscal maximal est de 4 830 euros.