Invalidité et demi-part supplémentaire : ce qu'il faut savoir

Invalidité et demi-part supplémentaire : ce qu'il faut savoir En tant que détenteur de la carte d'invalidité, vous pouvez obtenir une demi-part supplémentaire sous certaines conditions. Retrouvez ici toutes les informations pour savoir si vous pouvez en bénéficier et les démarches à réaliser.

Vous êtes détenteur d'une carte d'invalidité et vous vous interrogez sur les avantages dont vous pouvez bénéficier pour le calcul de votre impôt sur le revenu ? Sachez que si vous la possédez, vous pouvez obtenir une demi-part supplémentaire pour invalidité. Attention, les conditions sont strictes, vous devez remplir l'une d'entre elles. Les voici :

  • Vous possédez une carte d'invalidité au moins égale à 80% ;
  • Vous possédez une carte mobilité inclusion ayant la mention "invalidité" ;
  • Vous touchez une pension d'invalidité pour accident de travail de 40% ou plus ;
  • Vous touchez une pension militaire pour une invalidité de 40% ou plus.

Cochez la case P pour obtenir une demi-part supplémentaire

La démarche pour obtenir cette demi-part supplémentaire intervient au moment de la déclaration de revenus. Si vous remplissez le formulaire papier n°2042 ou la déclaration en ligne sur le site des impôts, il vous faudra cocher la case P dans la partie dédiée à la "Situation du foyer fiscal". Les veuves et veufs peuvent, eux aussi, bénéficier de cet avantage si le conjoint décédé remplissait bien les conditions mentionnées précédemment. Si vous êtes concerné, c'est la case F qu'il faut cocher.

Il est possible de bénéficier d'une demi-part supplémentaire dès l'année de dépôt de la demande de carte d'invalidité, et ce, même si elle ne vous a pas encore été délivrée. Attention, vous devrez apporter un justificatif à l'administration fiscale par la suite. Si cette carte ne vous a pas été accordée, vous devez réaliser une déclaration de revenus rectificative. Pour rappel, vous ne pouvez pas cumuler plusieurs demi-parts. L'avantage fiscal lié à la demi-part supplémentaire est plafonné. L'avantage fiscal lié à la demi-part supplémentaire est plafonné. A titre indicatif, il était limité à 1 551 euros pour l'année 2018.