Ai-je droit à un crédit d'impôt pour l'installation d'un volet roulant ?

Ai-je droit à un crédit d'impôt pour l'installation d'un volet roulant ? Sous certaines conditions, un particulier peut bénéficier du crédit d'impôt des travaux d'équipement pour personne âgée ou handicapée.

Si vous avez effectué des travaux d’aménagement et d’équipement dans votre domicile pour une personne âgée ou handicapée au cours de l’année précédente, vous pouvez le mentionner dans votre déclaration de revenus de l’année en cours, et ainsi bénéficier d’un crédit d’impôt. L’installation d’un volet roulant électrique vous donne logiquement droit au crédit d’impôt, puisque de telles dépenses font partie des travaux d’adaptation du logement aux personnes âgées ou en situation de handicap.

Néanmoins, il vous faudra remplir certaines conditions bien précises pour pouvoir bénéficier de ce coup de pouce de l’Etat. En effet, vous devez être domicilié fiscalement en France. En outre, le logement qui a fait l’objet de travaux doit être votre résidence principale. Vous devez être locataire, propriétaire ou occupant du logement à titre gratuit. De même, les travaux effectués doivent être des travaux d’accessibilité ou d’adaptation du logement. Ils doivent être réalisés par la même entreprise.

S’il s’agit de travaux d’adaptation du logement, le contribuable (ou un membre du foyer fiscal) doit remplir l’une de ces conditions :

  • percevoir une pension d’invalidité à un taux d'invalidité d'au moins 40% ;
  • détenir une carte mobilité inclusion ;
  • souffrir d’une perte d’autonomie qui rend éligible à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie).

Le montant du crédit d’impôt s’élève à 25% des dépenses. Les dépenses sont plafonnées à 5 000 euros pour une personne seule et 10 000 euros pour un couple. Le plafond est ensuite augmenté de 400 euros par personne à charge. Au moment de remplir votre déclaration de revenus, il vous suffira de mentionner le montant des dépenses payées l’année précédente. N’oubliez pas de garder vos justificatifs de dépenses (factures de l’entreprise, attestations de vente), car l’administration fiscale peut vous demander de les fournir comme preuve.