AAH 2020 : conditions, montant et demande

AAH 2020 : conditions, montant et demande AAH 2020 - L'allocation adulte handicapé est une aide financière versée par la Caisse des allocations familiales. Elle est versée sous conditions de ressources notamment.

L'allocation adulte handicapé est une aide financière attribuée à certaines personnes handicapées, à condition qu'elles remplissent certains critères d'incapacité et de revenus. Le montant maximal de l'AAH s'élève à 900 euros pour une personne seule et sans ressources, depuis le 1er novembre 2019. Vous vous interrogez sur les conditions de l'allocation adulte handicapé et les démarches qu'il faut initier pour la percevoir ? Linternaute.com répond à toutes vos questions. 

Quel est le montant de l'AAH ?

Le montant de l'allocation adulte adulte handicapé varie en fonction de votre situation et de vos revenus. On vous résume les situations qui peuvent se présenter : 

  • Vous êtes célibataire et sans ressources : 900 euros par mois. 
  • Vous percevez une pension ou une rente ou vous travaillez en milieu ordinaire : le montant de l'AAH correspond à la différence entre le montant de vos ressources et le montant de l'AAH pour une personne seule et sans ressources (soit 900 euros). C'est la raison pour laquelle, si la prestation sociale vous est accordée, vous devez réaliser une déclaration trimestrielle (lire plus bas). 
  • Vous êtes hospitalisé, hébergé dans une maison d'accueil spécialisée ou incarcéré : l'aide financière est versée à taux plein pendant 60 jours. Passé ce délai, la somme est réduite à 270 euros par mois. Le montant de l'AAH est recalculé en fonction de votre situation à la sortie de l'établissement. 

Quelles sont les conditions pour percevoir l'AAH ?

Pour être éligible à l'allocation adulte handicapé, il est nécessaire de remplir trois conditions relatives à l'âge, la résidence et l'incapacité. On vous résume les conditions qui s'appliquent : 

  • Vous devez être âgé plus de 20 ans et résidez en France.
  • Vous devez être atteint d'une incapacité supérieure à 80% ou de 50 à 79% corrélée à une restriction d'accès à l'emploi "substantielle et durable". Pour rappel, ce taux est évalué par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), en fonction d'un barème "pour l'évaluation des déficiences et incapacités des personnes handicapées".

Vos revenus sont également étudiés. Le revenu net catégoriel - qui répertorie tous vos revenus (salaires, revenus fonciers), diminués des charges et abattements fiscaux - est pris en considération. On vous résume les plafonds de ressources à ne pas dépasser :

Plafonds de ressources à ne pas dépasser pour percevoir l'allocation 
Nombre d'enfants à charge Si vous êtes célibataire Si vous êtes en couple
0 10 800 € 19 548 €
1 16 200 € 24 948 €
2 21 600 € 30 348 €
3 27 000 € 35 748 €
4 32 400 € 41 148 €

Vous souhaitez évaluer vos droits à l'AAH ? C'est possible, grâce au simulateur mis en place par les services de l'Etat. Pour le consulter, cliquez ici

Quelles sont les démarches à réaliser pour toucher l'AAH ?

Pour faire une demande d'allocation adulte handicapé, vous devez télécharger le formulaire Cerfa n° 15692*01, ici en cliquant sur la case "Démarche". Une fois que vous l'avez rempli, vous devez l'adresser à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). La réponse doit intervenir dans un délai de quatre mois. Au-delà, vous pouvez considérer que votre demande a été rejetée.

Versement de l'AAH : comment ça marche ? Pendant combien de temps ?

Si votre dossier est accepté, l'aide vous est versée par la Caf. La durée de versement de l'allocation adulte handicapé varie en fonction de votre situation : 

  • Vous avez un taux d'incapacité supérieur ou égal à 80% : elle est versée pour une durée comprise entre 1 et 5 ans. Si le handicap du bénéficiaire a peu de chance d'évoluer favorablement, la durée de versement peut excéder 5 ans sans dépasser le seuil des 20 ans. 
  • Vous avez un taux d'incapacité entre 50% et 79% : l'AAH est versée pour une période de 1 à 2 ans. La durée peut être poussée à 5 ans si le handicap du bénéficiaire a peu de chance d'évoluer positivement.

Déclaration trimestrielle de l'AAH : qui doit la réaliser ?

Vous devez réaliser, tous les trois mois, une déclaration de vos revenus auprès de la Caisse des allocations familiales lorsque vous êtes allocataire de l'AAH et travaillez en milieu ordinaire. Cette déclaration permet d'ajuster, si nécessaire, le montant de la prestation sociale. La procédure est simple. Voici comment vous pouvez faire votre déclaration trimestrielle : soit vous utilisez le formulaire Cerfa 14208*01 que vous faites parvenir à la Caf dûment rempli, soit vous déclarez vos ressources directement en ligne, dans votre espace personnel dédié sur le site de la Caf. 

Peut-on encore percevoir l'AAH lorsqu'on est retraité ?

En tant que retraité, vous pouvez peut-être continuer à percevoir l'allocation adulte handicapé. Attention, les conditions de versement évoluent en fonction de votre taux d'incapacité. Si votre taux d'incapacité est d'au moins 80%, le montant sera réduit et interviendra en complément de votre retraite. Vous avez atteint l'âge de la retraite après le 1er janvier 2017 ? Il ne sera plus nécessaire de faire une demande d'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) pour conserver votre AAH au-delà de l'âge légal. 

Si vous n'avez jamais cotisé pour votre retraite, l'allocation adulte handicapé sera remplacée par l'Aspa. Si votre taux d'incapacité est compris entre 50 et 79%, c'est l'allocation de solidarité aux personnes âgées qui prend le relais quand vient l'âge de départ à la retraite.

AAH et prime de Noël : puis-je la toucher ?

Les bénéficiaires de l'AAH ne peuvent pas bénéficier de la prime de Noël. Cette aide financière exceptionnelle, versée quelques jours avant les fêtes de fin d'année, est strictement réservée aux personnes qui touchent certaines prestations sociales : le RSA, l'ASS, l'AER et la prime forfaitaire pour reprise d'activité. Il ne sera donc d'aucune utilité de contacter les organismes chargés du versement de la prime de Noël (Caf, MSA et Pôle emploi).